AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 4.16 /5 (sur 417 notes)

Nationalité : États-Unis
Biographie :

Tess Sharpe est la fille de deux rockeurs punk. Elle est née dans une cabane au fond des bois et a grandi dans une campagne reculée de Californie.
Après un stage au Festival Shakespeare de l'Oregon, elle suit des études de théâtre puis se reconvertit en cuisinière professionnelle. Elle se partage aujourd'hui entre écriture et pâtisserie à la frontière de l'Oregon.

"Far from you", en français "Si loin de toi" est son premier roman.

Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (6) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Une héroïne badass, un plan millimétré avec pour arme une violence contenue, voici les quelques éléments qui marquent au fer rouge les pages de ce p#*&!? de roman ! Ici, pas d'histoire de vengeance. Une naissance. Tess Sharpe, fait de son palpitant et maîtrisé "territoire", un livre au goût de sang et de loyauté. Un roman où une femme utilise la prétendue faiblesse de son sexe comme une force insoupçonnée. INSPIRANT ! A travers cette brève chronique audio, osez pénétrer Mon territoire, osez jouer des coudes et de la gâchette afin de conserver un empire familial douteux. Présentation... 


Citations et extraits (86) Voir plus Ajouter une citation
aiguebelette   25 octobre 2019
Mon territoire de Tess Sharpe
J'aime les bois. Ils sont à la fois très bruyants et très silencieux, la bande-son et la berceuse de ma vie, d'aussi loin que je me souvienne.
Commenter  J’apprécie          231
Nymphea   12 avril 2015
Si loin de toi de Tess Sharpe
Je fais un pas incertain. Puis un autre. Et encore un autre.

Je m'éloigne d'elle.

C'est la chose la plus difficile que j'aie jamais faite.
Commenter  J’apprécie          230
aiguebelette   08 janvier 2020
Mon territoire de Tess Sharpe
Je deviendrai un murmure inquiet dans la nuit. Une rumeur que seuls les courageux viennent chercher. Une silhouette floue, dans les bois, qui protège les siens, qui garde la terre.
Commenter  J’apprécie          190
liredelivre   04 janvier 2015
Si loin de toi de Tess Sharpe
Je veux me souvenir de tout parce que c'est la première fois.

Plus tard, je me souviendrai de tout parce que ce sera la seule fois.
Commenter  J’apprécie          190
tearsless   30 décembre 2014
Si loin de toi de Tess Sharpe
Mina aime jouer avec le feu.

Mais c'est moi qui récolte les brûlures.
Commenter  J’apprécie          180
Ziliz   23 septembre 2019
Mon territoire de Tess Sharpe
Elle vient de l'une de ces familles archi-fondamentalistes où les femmes ne sont guère plus que des pondeuses. Ils les éduquent à la maison, les marient jeunes, et s'arrangent pour qu'elles soient continuellement enceintes. […] Si un homme viole une fille, tout ce qu'il a à faire, c'est se repentir, et tout est arrangé aux yeux de l'idée qu'ils se font de Dieu… Les femmes représentent des tentations si terribles, après tout. Ils glissent l'affaire sous le tapis, rejettent la faute sur la femme, et puis ça recommence encore et encore et encore.

(p. 62)
Commenter  J’apprécie          130
sylviedoc   24 juin 2020
Mon territoire de Tess Sharpe
(note de l'auteure en fin de roman)

Les personnages néonazis représentés dans ce livre correspondent aux stéréotypes que l'on associe généralement aux suprémacistes blancs dans notre société : un homme sans éducation, pauvre, délinquant, dans un milieu rural. (...)il serait irresponsable de ne pas souligner que ce type d'individus ne représente qu'une facette de la peste suprématiste blanche profondément ouvertement et insidieusement enracinée dans notre pays et notre société.

Il n'y a pas que les hommes blancs ruraux qui portent des tatouages de swastikas, qui adoptent ces croyances haineuses et les appliquent. Il peut s'agir d'un collègue. D'un voisin. D'un membre de votre famille.Du politicien pour lequel vous avez voté. Du fils des voisins, ce jeune garçon bien habillé qui tond votre pelouse. Cette haine ne se limite pas au Sud, ni aux régions rurales minées par la pauvreté de ce pays. Elle est partout, un poison cousu dans la matière même de ce pays ; sa fondation, son passé et son présent. Et il faut la combattre, la dénoncer et l'éradiquer partout, en particulier lorsque vous bénéficiez de la puissance conférée par le privilège blanc, comme moi.

Tess Sharpe

(J'ajouterai juste : bon courage !)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
nadiouchka   29 septembre 2019
Mon territoire de Tess Sharpe
La fille de huit ans en moi veut s’enfuir en courant.

L’adolescente de quinze veut l’affronter.

La fille de dix-huit ans, attaquerait, tirant sans peur.

Mais j’ai près de vingt-trois ans, et j’ai déjà été toutes ces filles. J’ai commis leurs erreurs, et j’ai appris leurs leçons. Leur rage, je l’ai éprouvée.

Ça m’a endurcie. Et affûtée. Je suis plus intelligente. Je suis patiente.

P.368
Commenter  J’apprécie          120
Julitlesmots   04 septembre 2019
Mon territoire de Tess Sharpe
« J’ai huit ans la première fois que je vois papa tuer un homme. Je ne suis pas censée voir ça. Mais ces dernières semaines, depuis que maman est morte, chaque fois que tonton Jake s’absente, je suis complètement livrée à moi-même.



Je passe beaucoup de temps dans les bois ; je me perche dans les abris de chasse au cerf pour jouer ou je grimpe aux arbres pour voir jusqu’à quelle hauteur je peux arriver sans l’aide de personne. Parfois je pleure, parce que maman me manque. Parfois je ne peux pas m’en empêcher.



Mais je m’efforce de ne pas le faire en présence de papa.

J’aime les bois. Ils sont à la fois très bruyant et très silencieux, la bande-son et la berceuse de ma vie, d’aussi loin que je me souvienne. Lorsque j’escalade les grands chênes, me hissant de toutes mes forces, lorsque je me cramponne, saute et me balance le long des branches et de l’écorce tel un écureuil, je suis forcée de faire attention, sans quoi je risquerais de glisser et de tomber. Quand je grimpe, je n’ai pas à penser à l’absence de maman. Ni à papa, qui ne sait plus que tempêter dans un nuage de whisky, nettoyant ses fusils en marmonnant des imprécations contre les Springfield en réclamant du sang.



Ça fait trois semaines et demie que maman est morte, et déjà mes paumes sont gercées par l’escalade. J’ai des croûtes sur les genoux de la fois où je suis tombée du grand séquoia près de la rivière. Mes doigts sont tachés de jus de mûres et mes bras griffés par les ronces. Mes poches se gonflent des trésors que je trouve dans la forêt – des choses qu’elle aurait aimées : des plumes de geai bleu et des cailloux lisses parfait pour faire des ricochets, un gland éclaté qui ressemble à un visage.



J’entrepose les cadeaux de la forêt dans un abri de chasse au cerf. Tonton Jake a promis qu’il me ramènerait sur la tombe de maman, même si papa l’a fusillé du regard quand il a dit ça. Je veux lui apporter mes présents, parce que tonton Jake dit qu’elle est au ciel, qu’elle vieille sur nous.



Parfois, je lève les yeux et j’essaie d’imaginer ça. J’essaie de la voir.



Mais il n’y a rien d’autre que des branches et des étoiles.



Papa ne remarque pas que je suis tout le temps partie, au chaud dans l’étreinte de la forêt. Il a d’autres soucis en tête. «
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
Stelphique   29 août 2019
Mon territoire de Tess Sharpe
Je veux un putain de monde meilleur.
Commenter  J’apprécie          138

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Qui se cache derrière Népomucène ? 🕶 👀

Népomucène.....

...et la vieille dame
...et un vieux drame
....et l'arbre à came

12 questions
30 lecteurs ont répondu
Thèmes : polar enquête , héros récurrent , pseudo , baba yagaCréer un quiz sur cet auteur

.. ..