AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

3.76/5 (sur 25 notes)

Nationalité : France
Né(e) : 1954
Biographie :

Yannick Ripa est une historienne française. Maître de conférences à l'Université de Paris VIII à Saint-Denis, elle est également membre du Groupe de recherches en histoire et anthropologie des femmes à l'École des hautes études en sciences sociales.

Spécialiste, dans un premier temps, d'histoire du XIXe siècle, elle a d'abord soutenu une thèse de doctorat sous la direction de Michelle Perrot, ayant donné lieu à une première publication : La ronde des folles. Femmes, folie et enfermement au XIXe siècle (Aubier, 1985). Elle s'est ensuite intéressé à l'Histoire du rêve, regards sur l'imaginaire des français au XIXe siècle (Olivier Orban, 1988). Par la suite, elle est devenue spécialiste de l'histoire des femmes espagnoles au XXe siècle, s'intéressant particulièrement aux violences exercées sur celles-ci (viols, tontes, etc.) et publiant divers articles sur ce sujet.

Après avoir soutenu une thèse d'habilitation à diriger des recherches sous la direction d'Alain Corbin, elle a publié le premier manuel d'histoire des femmes : Les femmes actrices de l'Histoire. France, 1789-1945 (SEDES, 1999). Elle est aussi l'auteur d'un livre d'idées reçues sur Les femmes (Cavalier bleu, 2002).
+ Voir plus
Ajouter des informations
Bibliographie de Yannick Ripa   (16)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (10) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Si vous détestez votre belle-mère (ou qu'elle vous déteste), c'est peut-être la faute De Balzac, puis de la mainmise des hommes sur la presse au XIXe siècle. L'historienne Yannick Ripa revient sur l'histoire de ces préjugés. #stereotypes #famille #cultureprime _____________ Retrouvez-nous sur : Facebook : https://fr-fr.facebook.com/franceculture Twitter : https://twitter.com/franceculture Instagram : https://www.instagram.com/franceculture TikTok : https://www.tiktok.com/@franceculture Twitch : https://www.twitch.tv/franceculture Et abonnez-vous à la newsletter Culture Prime : https://www.cultureprime.fr/

+ Lire la suite

Citations et extraits (12) Voir plus Ajouter une citation
...à Dôle les cellules sont des caisses mobiles, à Saint-Dizier des cavernes taillées dans le roc, à Marseille elles sont glaciales et sans lumière, des cabanons souterrains, rappelant des chenils, sont réservés aux malades dites méchantes : sur des litières pourries elles "apprendront" dans l'isolement à lutter contre la folie et...les punaises ! Aubanel fait disparaître les loges des femmes furieuses qui se trouvaient à trois mètres en-dessous du sol, l'eau y suintait comme dans les vieux cachots d'autrefois.
Commenter  J’apprécie          80
Se défaire des idées reçues sur le féminin est donc indispensable à la refondation du genre, laquelle sera profitable aux deux sexes. Si la proposition ne soulève pas de tollé, il convient cependant de ne pas baisser la garde : on sait que pour les femmes les droits ne sont jamais acquis, que les représentations ont la vie dure et ont tôt fait d'être réactivées.
Commenter  J’apprécie          70
Arlette Farge--

Je suis de quelque part, et pourtant je ne peux me reconnaître; le miroir de l'histoire ne renvoie pas mon visage, mais reflète le sien, celui de l'autre masculin. Non mémorisée, la femme reste blanche comme l'oubli; son histoire n'a jamais été écrite qu'à l'encre incolore. Et personne jamais n'a vraiment cherché le révélateur.


["Comment peut-on être historienne des femmes ? " -(p.722)
Commenter  J’apprécie          60
La représentation - transmise - que celles-ci ont de leurs capacités intervient aussi dans les résultats scolaires selon les sexes ; lors des tests PISA, les filles sont moins brillantes que les garçons en mathématiques : cette relative faiblesse n'est nullement naturelle, mais une conséquence de l'angoisse que celles-ci éprouvent, car on leur a inculqué qu'elles seraient "mauvaises" dans cette matière. Dépourvues de ce préjugé, les Chinoises y égalent , elles, leurs camarades masculins.
( PISA=Programme for International Student Assessment)
Commenter  J’apprécie          40
Le bilan des élections départementales de mars 2015 dévoile, lui une véritable manipulation sexiste : élues en binômes avec un candidat, en application de la loi du 17 mai 2013, seules 8 femmes ont ensuite été portées à la tête des départements contre 90 hommes. Osera-t-on prétendre qu'en politique, les femmes se désintéressent, uniquement, des postes de direction ?
Commenter  J’apprécie          40
Les sculptures de Camille Claudel-dont l'internement dans de sordides conditions ne provoqua pas de scandale-dormirent des années dans les caves, avant de trouver place au musée…Rodin. Il faut attendre le printemps 2016 pour qu'un musée, le premier au monde, lui soit consacré à Nogent-sur-Marne.
Commenter  J’apprécie          40
La plupart sont victimes d'un effacement qui doit moins au temps qu'à la volonté de ne pas les ériger en modèles féminins émancipateurs. Pour ce, leurs mémoires sont instrumentalisées. L'exceptionnalité des unes et présentée comme relevant d'un déséquilibre mental qui les rend dangereuses, telles Théroigne de Méricourt et Madeleine Pelletier ; l'inscription mémorielle des autres est partielle : ainsi on honore le patriotisme de Berty Albrecht, sans évoquer son action féministe ; enfin, la valeur créatrice et scientifique de quelques-unes est brandie pour conforter l'expression galvaudée selon laquelle l'exception confirme la règle, et ici celle du genre. On peine à penser qu'en plein XXe siècle l'adage s'applique encore : toujours est-il que l'histoire de la construction européenne ne connait que des "pères de l'Europe", et tardivement une grand-mère en la personne de Louise Weiss.
Commenter  J’apprécie          00
Le dix-neuvième siècle est très dur pour la condition féminine. Empire et Restauration travaillent à inférioriser les femmes, légalisant la hiérarchie des sexes, en la justifiant par des discours scientifiques, philosophiques et religieux.
Commenter  J’apprécie          10
On est là au cœur du paradoxe français : par la Déclaration d'août 1789, la France est devenue le pays des droits de l'homme, mais à peine déclarée, cette égalité est bafouée : les droits de citoyenneté ne concernent pas les femmes, ramenées au rang des fous et des enfants. En guillotinant Louis XVI-le père, en tuant Marie-Antoinette-la mère, la Révolution donne le pouvoir à la communauté des frères, lesquels n'entendent nullement le partager avec les sœurs.
Commenter  J’apprécie          00
Beaucoup de républicains - je ne parle pas des vrais - n'ont détrôné l'empereur et le bon Dieu que pour se mettre à leur place [...]. Et naturellement, dans cette intention, il faut des sujets ou au moins des sujettes. La femme ne doit plus obéir aux prêtres ; mais elle ne doit plus non plus relever d'elle-même. Elle doit demeurer neutre et passive sous la direction de l'homme : elle n'aura fait que changer de confesseur.
[André Léo]
Commenter  J’apprécie          00

Acheter les livres de cet auteur sur
Fnac
Amazon
Decitre
Cultura
Rakuten

Lecteurs de Yannick Ripa (89)Voir plus

Quiz Voir plus

la Promesse de l'aube de Romain Gary

En quel lieu Romain Gary a-t-il rédigé ces souvenirs?

Big Sur
Tanger
Bordighera
une île suédoise

10 questions
847 lecteurs ont répondu
Thème : Romain GaryCréer un quiz sur cet auteur
¤¤

{* *} .._..