AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.74 /5 (sur 293 notes)

Nationalité : Canada
Né(e) à : Amqui, Gaspésie , le 16/06/1970
Biographie :

Éric Dupont est un écrivain québécois francophone.

À l’âge de seize ans, il quitte la Gaspésie pour une année scolaire en Autriche. Il vit ensuite à Ottawa pour des études de lettres à l'Université Carleton, puis à Salzbourg, Berlin (un an à l'Université libre de Berlin avec une bourse du DAAD), Montréal (département de littérature comparée de la faculté des arts et des sciences de l'Université de Montréal) et Toronto, où il soutient une thèse sur l'oubli et la mémoire dans la littérature.

Il y reste enseignant au secondaire pendant six ans avant de revenir à Montréal. Éric Dupont est actuellement professeur de traduction à l’Université McGill.

Il est l'auteur de "Voleur de sucre" (2004, Prix Senghor de la francophonie et prix Jovette Bernier), "La Logeuse" (2006, titre gagnant du Combat des livres 2008 à Radio-Canada), "Bestiaire" (2008), "La fiancée américaine" (2012, sélectionné pour le prix des cinq continents de la francophonie et lauréat du prix littéraire des collégiens), "La Route du lilas" (2018).

Il a obtenu le prix d'excellence en enseignement de l'École d'éducation permanente de l'Université McGill en 2011.
+ Voir plus
Source : Wikipédia
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (7) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de
Alors que j'attendais impatiemment de vous parler de La route du lilas d'Eric Dupont, service de presse envoyé par les éditions Harper Collins que je remercie chaleureusement d'ailleurs, ce road-trip féminin ET féministe a vu sa sortie poche reculée faute de covid-19. Puisque c'est comme ça, j'en ferai une vidéo ! Et c'est ce que j'ai fait. Avec ce roman, l'auteur dévoile à travers le prisme du lilas la personnalité de Maria Pia, une Brésilienne insaisissable. Du Brésil au Canada en passant par Paris, la sexagénaire nous raconte sa vie, sa quête de liberté, l'amour, mais aussi les violences domestiques et ses désirs avortés. En passant clandestinement les frontières des Etats-Unis Maria Pia remonte pendant plusieurs mois, avec l'aide de Shelly et Laura deux Américaines un brin loufoques, les routes qui assistent à l'éclosion du lilas, et ce, jusqu'au Canada. Mais que, ou qui peut-il bien l'attendre dans la contrée des caribous ? Derrière l'histoire d'une vie, Eric Dupont trace celle du lilas en égratignant, au passage, la société nord-américaine. Dense et érudit, ce roman aux longues digressions m'a quelque peu déstabilisé. Néanmoins, le romancier a toutefois réussi à garder mon attention intacte grâce ses personnages féminins forts et attachants. Allez venez, je vous dis tout et plus encore... Lien blog : http://bookncook.over-blog.com/2020/05/booktube-la-route-du-lilas-eric-dupont.html
+ Lire la suite
Citations et extraits (62) Voir plus Ajouter une citation
VeroniqueG   03 mars 2013
La Fiancée américaine de Éric Dupont
Les gens hésitent toujours à se débarrasser de leurs livres, ils entretiennent avec eux une étrange relation. Une fois qu'ils ont lu un livre, ils le laissent encombrer leur petit appartement pendant des années jusqu'à ce qu'ils se rendent compte, au jour du déménagement, que le papier est lourd. Et ils pestent en descendant les cartons dans les escaliers, maudissent Simone de Beauvoir, envoient Thomas Bernhardt au diable. Mais arrivés à leur nouvelle adresse, ils remontent patiemment leur bibliothèque, souvent en plaçant les livres par ordre alphabétique, comme le castor reconstruit son barrage après une inondation.
Commenter  J’apprécie          370
Sylviegeo   10 novembre 2018
La Route du lilas de Éric Dupont
Parfois je me désole de constater que nous sommes mal faits, nous les humains. Je veux dire par là qu'il y a un problème avec le fait que les femmes puissent concevoir sans désir. Nous ovulons sans l'avoir demandé. C'est un processus complètement indépendant de notre volonté, qui peut se produire pendant notre sommeil, alors que les hommes ne peuvent pas engrosser une femme sans avoir désiré au moins l'acte sexuel. Un homme ne peut pas accidentellement pénétrer une femme. L'éjaculation ne peut pas lui arriver à la suite d'un geste malheureux, d'une distraction, comme se tromper de sortie sur l'autoroute. Pour féconder la femme, l'homme doit viser, il doit y penser, le vouloir, appliquer sa force à la maîtriser si elle résiste, la plaquer sur le dos en lui tenant le cou d'une main pendant qu'il la possède en grognant jusqu'à ce que le frottement de son gland dans le sexe de la femme provoque le jaillissement. Toutes ces manoeuvres sont exécutées de manière tout à fait consciente. J'en conclus que ce sont les hommes et non les femmes qui veulent et qui font les enfants. Dire le contraire, c'est faire preuve de peu de juggement. Toutes les naissances sont le fruit du désir masculin, voilà. De dire que ce sont les femmes qui font les enfants c'est faux. Elles les portent. Je me demande ce qui adviendra des femmes le jour où on aura remplacé la matrice par des machines. La maternité que l'on glorifie comme une mission divine est plutôt une forme de résignatioon féminine. Voilà. Je ne veux pas dire par là que je regrette d'avoir été enceinte. Mais je voudrais simplement que la question de la volonté et du choix soit mise au clair.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          220
Sylviegeo   14 novembre 2018
La Route du lilas de Éric Dupont
Rosa était déchirée entre plusieurs envies. D'une part, elle tenait mordicus -tout en se rendant compte de l'étrangeté de ce mot étant donné les circonstances - à ce qu'on lui explique pourquoi ce policier l'avait traitée "d'hostie de lesbienne laitte" et non de "salope de végétalienne", de "criss de clitoridienne pas rapport" ou de "maudite Sagittaire de marde". Étant donné qu'il ne la connaissait pas, n'importe laquelle de ces invectives choisies au hasard aurait pu faire l'affaire. Pourquoi "hostie de lesbienne laitte"?
Commenter  J’apprécie          230
isaraymond   05 août 2013
La Fiancée américaine de Éric Dupont
Elle veut dire que le plus important (...) ce serait de faire comprendre à votre public que nous sommes tous Scarpia, que nous sommes tous Tosca et que nous sommes tous Cavaradossi. Oui, c'est ça. Celui qui opprime, l'innocent et celui qui se lève pour dire non.
Commenter  J’apprécie          210
zhivago   01 octobre 2011
Bestiaire de Éric Dupont
Les chiens: Ils aiment par-dessus tout voir leur maître heureux. Si, assis sur un sofa, tout seul dans l'appartement, vous vous mettez à pleurer en pensant au passé, votre chien prendra pitié de vous et posera sa petite patte sur votre orteil comme pour vous dire : "Je ne sais pas ce qui t'attriste à ce point. Nous venons de manger. Le soleil brille. Les feuilles des érables de la rue bruissent dans le vent de juillet. Nous sommes ensemble. Allons marcher."
Commenter  J’apprécie          190
ssstella   06 janvier 2016
La Fiancée américaine de Éric Dupont
Ensuite, il y eut les simulations d'attaques aériennes. Juste comme je voulais m'inscrire à la faculté de médecine. Merci, Mein Führer ! Ludwig revenait à Berlin pour des permissions de temps en temps, mais moi, je dus partir en août 1940, dès que les premières bombes plurent sur Berlin. Maman était terrifiée. Elle sortait rarement en 1940, mais le lendemain du premier bombardement, elle m'emmena voir une maison détruite à Moabit, c'était devenu presque une attraction pour les Berlinois d'aller voir les premières maisons détruites par les bombes. Ils n'auraient bientôt plus à se déplacer pour se divertir. Le spectacle serait offert dans leur cuisine, leur chambre à coucher et leur salon.
Commenter  J’apprécie          170
sweetie   09 février 2014
La Fiancée américaine de Éric Dupont
Ce dont a besoin le pouvoir totalitaire pour guider la conduite de ses sujets, c'est d'une préparation qui rende chacun d'entre eux apte à jouer aussi bien le rôle de bourreau que celui de victime. (Hanna Arendt)
Commenter  J’apprécie          180
Sachenka   27 mars 2020
La Fiancée américaine de Éric Dupont
Mais c'est souvent à la faveur d'un hasard que les hommes deviennent des héros.
Commenter  J’apprécie          170
MarianneRichard   03 mars 2014
La Fiancée américaine de Éric Dupont
Chez la concurrence de la rue Lafontaine, ont goutait très peu l'arrivée sur le marché des pompes funèbres de l'homme fort, qu'on accusait d'exploiter une grand-mère morte, avantage déloyale aux yeux de tous. (page 117)
Commenter  J’apprécie          150
MarianneRichard   10 mars 2014
La Fiancée américaine de Éric Dupont
Tu vois, c'est ce petit moment de faiblesse où la dame a pensé; «Cet inconnu me regarde pendant que j'éprouve une émotion; vite, cessons ce spectacle indigne» qui pour moi est l'instant allemand. (Pages 294)
Commenter  J’apprécie          150
Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Littérature québécoise

Quel est le titre du premier roman canadien-français?

Les anciens canadiens
La terre paternelle
Les rapaillages
L'influence d'un livre
Maria Chapdelaine

18 questions
157 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature québécoise , québec , québécoisCréer un quiz sur cet auteur
.. ..