AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Note moyenne 3.91 /5 (sur 2167 notes)

Nationalité : Canada
Né(e) à : Montréal , le 25/06/1942
Biographie :

Michel Tremblay est un dramaturge, romancier et scénariste québécois. Il est aussi conteur, traducteur, adaptateur, scénariste de films et de pièces de théâtre, ainsi que parolier pour Pauline Julien, Renée Claude et Monique Leyrac.

En 1959, il entre à l'Institut des arts graphiques et écrit sa première pièce, "Le Train". Il travaille comme linotypiste de 1963 à 1966. En 1964, "Le Train" remporte le premier prix du Concours des jeunes auteurs de la Société Radio-Canada et la pièce est diffusée le 7 juin 1964. C'est le début d'une longue carrière, principalement consacrée à l'écriture dramatique.

En tant que romancier, Michel Tremblay se manifeste d'abord par la publication de "Contes pour buveurs attardés", en 1966.
Boursier du Conseil des arts du Canada en 1968, il se rend au Mexique et y écrit "La Cité dans l’œuf", un roman fantastique, et "La Duchesse de Langeais", un pièce à un seul personnage évoquant les amours et les désillusions d'un vieux travesti. Après la lecture publique des "Belles-sœurs" le 4 mars 1968 au Centre d'essai des auteurs dramatiques, la pièce est montée le 28 août 1968 par André Brassard, qui signera la quasi-totalité des créations et des reprises des œuvres de Tremblay.

Auteur de comédies musicales, traducteur et adaptateur de nombreux auteurs étrangers, notamment américains, il est également scénariste et parolier.

Six fois boursier du Conseil des arts du Canada, il a reçu plus d'une trentaine de prix littéraires, fut nommé Chevalier de l'Ordre de France et Chevalier de l'Ordre national du Québec.

En 1987, la revue française "Lire" faisait figurer "Les belles-sœurs", pièce-phare, dans sa liste des 49 pièces à inclure dans la bibliothèque idéale du théâtre des origines à nos jours. Les Cahiers de théâtre Jeu, en collaboration avec les Éditions Lansman, lui consacraient un ouvrage en 1993, "Le monde de Michel Tremblay".

Il a accédé à une importante renommée dans la littérature québécoise et a constitué la principale inspiration de plusieurs écrivains et dramaturges québécois. De plus, il est considéré aujourd'hui comme l'un des plus fameux représentants de la littérature homosexuelle.

En 2006, il est gagnant du Grand Prix Metropolis bleu pour l'ensemble de son œuvre. En 2017, le Prix Prince-Pierre-de-Monaco et le Prix Gilles-Corbeil lui sont décernés pour l'ensemble de son œuvre.
Depuis 1991, il a établi sa résidence secondaire à Key West en Floride.
+ Voir plus
Source : www.cead.qc.ca
Ajouter des informations
Bibliographie de Michel Tremblay   (72)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (32) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de
Michel Tremblay, figure emblématique et incontournable de la littérature québécoise, mais aussi du Salon du livre de Montréal, s'entretient avec Danielle Laurin. #SLM2020 #àlivreouvert #ouvertaumonde
Podcasts (1)


Citations et extraits (452) Voir plus Ajouter une citation
Moan   15 mai 2013
Bonbons assortis de Michel Tremblay
La pluie nous tombait dessus, les éclairs éclataient, suivis du tonnerre qu'on prétendait si dangereux, les arbres étaient secoués par un vent violent et produisaient un bruissement qui aurait dû me terroriser, mais plus rien ne semblait dangereux parce que j'étais à vingt pieds du sol, dans les bras de mon père qui, par la seule force de sa volonté, faisait en sorte que rien ne m'arrive!

Rien ne pouvait m'arriver!

Protégé contre tout mal, rendu invincible par la présence de mon père qui affrontait la tempête au lieu de se cacher, j'étais l'enfant le plus heureux du monde.
Commenter  J’apprécie          360
Sachenka   03 janvier 2017
La traversée des sentiments de Michel Tremblay
Les dimanches, les hommes devenaient fous d'ennui, pis finissaient toujours par se battre parce qu'y avait rien d'autre à faire... Ça s'appelle la cabin fever, ça existe encore, c'est le fléau des chantiers.
Commenter  J’apprécie          340
AquinER   26 mars 2013
La grosse femme d'à côté est enceinte de Michel Tremblay
La religion catholique, en un mot, niait la beauté de l'enfantement et condamnait les femmes à n'être jamais dignes puisque la mère de leur Dieu, l'image consacrée de la Maternité, n'avait été qu'un entrepôt temporaire d'où l'Enfant n'était ni entré ni sorti.
Commenter  J’apprécie          330
Moan   09 mai 2014
Un ange cornu avec des ailes de tôle de Michel Tremblay
Ouvrir un livre demeure l'un des gestes les plus jouissifs, les plus irremplaçables de la vie.
Commenter  J’apprécie          300
Michel Tremblay
PiertyM   28 mars 2014
Michel Tremblay
Quand on crée, on perd la notion des choses.



Commenter  J’apprécie          283
fanfanouche24   25 juillet 2018
Le peintre d'aquarelles de Michel Tremblay
J'ai mis plus de temps à écrire cette dernière entrée de mon journal. C'est comme...je cherche mes mots...et j'écris que je cherche mes mots, c'est curieux...C'est comme si en plus de comprendre maintenant à quoi ça peut servir- une espèce de confession sans pénitence, des aveux sans conséquence-, je commençais à l'apprécier. Je veux dire l'écriture. L'écriture elle-même. (p. 71)
Commenter  J’apprécie          250
fanfanouche24   22 juillet 2018
Le peintre d'aquarelles de Michel Tremblay
Savez-vous quoi, madame Dieudonné ? Des fois j'aurais envie d'arrêter de prendre mes médicaments. De sauter volontairement d'un monde que je trouve ridicule à un autre qui me rend malade, qui me rend fou, mais qui a la grande qualité de me faire vivre des choses que personne d'autre que moi peut imaginer. (p. 51)
Commenter  J’apprécie          250
Sachenka   07 février 2017
Albertine, en cinq temps de Michel Tremblay
ALBERTINE À 50 ANS. Quand j'étais petite, j'rêvais, des fois, qu'y' avait rien en dehors de l'école... Que l'école c'tait le monde. Un monde avec rien que enfants. Juste des petites filles qui dansent a'corde.
Commenter  J’apprécie          250
bilodoh   14 juin 2016
La grande mêlée de Michel Tremblay
C’était une note étirée, mélancolique, une seule note de violon mais qui contenait toute la nostalgie du monde, une caresse à la hauteur du coeur qui, sans faire mal, brassait tout de même des relents d’inquiétude, de doute et de langueur dans lesquels on aurait pu se laisser noyer. Ça donnait envie de pleurer sans être vraiment triste.



(p.21)
Commenter  J’apprécie          240
AquinER   22 mars 2013
La grosse femme d'à côté est enceinte de Michel Tremblay
Et Ti-Lou lui avait demandé : "T'aimes pas les hommes ?" ce à quoi Rose avait répondu : "Y'a rien que les guidounes qui peuvent les aimer, nous autres, on les endure."
Commenter  J’apprécie          240

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

L'écume des jours

Colin aime Chloé, Nicolas aime Isis, Chick aime...

Le Chuiche
Alise
Gouffé
Personne

10 questions
365 lecteurs ont répondu
Thème : L'Ecume des jours de Boris VianCréer un quiz sur cet auteur

.. ..