AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

In Octavo.2


Livres les plus populaires voir plus


Dernières critiques
ChenLin
  06 février 2019
Les soeurs de Pékin de Martin Long
J'ai découvert un récit sur la Chine en général et sur Pékin en particulier qui se détache des autres oeuvres que j'ai lu sur la Chine jusqu'à ici. De plus, J'ai retrouvé la ville de ma jeunesse décrite avec justesse et sensibilité.

Sur fond d'enquête policière, on pénètre dans les hutongs de Pékin et on navigue entre le passé et le présent – une très bonne façon de suivre les évolutions dans la société chinoise.

Le scenario est captivant, les personnages croyables et l'ambiance est tangible. L'auteur a, de toute évidence, une compréhension de la Chine qui est bien plus que superficielle.

Un bon découvert et un vrai régal.

Commenter  J’apprécie          50
Giraud_mm
  04 janvier 2019
Les soeurs de Pékin de Martin Long
L'inspecteur principal Tian Haifeng, veuf, tombe éperdument amoureux de la belle Bao Yu, dont il a fait la connaissance sur une site de rencontre, sur les conseils de son jeune adjoint Jin Yun. Après quelques moi sà filer le grand amour, la belle disparaît au cours d'un voyage à ShanghaÏ. Son cadavre est retrouvé quelques jours plus tard dans son ancienne maison, à Pékin. L'inspecteur principal perd confiance : quel secret inavouable a pu pousser sa bien aimée à lui mentir sur la destination de son voyage ? Sur le lieu du crime, il découvrira le journal intime de Bao Yu, qui le ramènera près de trente ans en arrière, quand la jeune femme et ses amis étudiants anticipaient une libéralisation du régime chinois qui ne viendra pas, lui procurant autant de pistes pour mener son enquête.



L'histoire est bien ficelée. Elle nous fait découvrir la Chine moderne, en pleine transformation, mais nous entraîne également dans son passé, juste après la mort de Mao, une époque où la jeunesse croyait en de prochains jours meilleurs, qui tourneront au cauchemar. Le suspense est bien construit, avec ce qu'il faut de rebondissements pour entretenir l'intérêt tout au long des 450 pages.



Les personnages paraissent crédibles, pour autant qu'on puisse en juger dans un environnement aussi différent du nôtre. Sur deux époques, on retrouve tous les ingrédients d'une vie : l'enthousiasme, l'amour de la vie et l'envie de liberté de la jeunesse ; la violence de la répression ; les pesanteurs bureaucratiques ; les transformations qui tendent à faire disparaître le passé ; etc.



La plume de l'auteur est alerte. Le lecteur aurait pu vite se perdre dans les noms étranges des personnages et des lieux, mais Martin Long a su contourner cet écueil en restant centré sur peu d'individus importants et peu de lieux majeurs.



Au final, un polar comme le les aime : une bonne intrigue, prétexte à nous faire découvrir une ambiance, effleurer une culture très éloignée de la nôtre. Un grand plaisir.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          220
Biblioroz
  02 juillet 2018
Les soeurs de Pékin de Martin Long
L’inspecteur principal Haifeng de la PJ de Nankin n’est pas un menteur et ne peut décidément pas enjoliver son profil pour rechercher l’âme sœur sur un site de rencontres. Son jeune collègue Jin Yun, dragueur insatiable, lui donne alors un petit coup de pouce pour rencontrer la belle Bao Yu.

Mais quelle est cette fugace impression de tristesse qu’Haifeng perçoit parfois dans les yeux de Bao Yu ?

Quelques temps après le début de leur relation, elle doit s’envoler vers Shanghai. Pas de mensonges avait-elle demandé lors de leur première rencontre mais déjà la destination de son voyage en est un puisque son corps est retrouvé dans une maison de Pékin. L’inspecteur doit-il vraiment creuser ce meurtre au risque de découvrir des choses déplaisantes sur celle qu’il a aimé si fugacement ?

Appuyé par son supérieur, Haifeng part sur Pékin où il est accueilli très froidement par l’équipe locale.



Les lieux sont bien détaillés, très suggestifs. J’ai découvert les hutong et leurs maisons à cour carrée, un très agréable dépaysement. Parsemé de termes chinois, le texte nous fait voyager au cœur de ce pays.

Ce petit duo de policiers de Nankin est simple et tout à fait vraisemblable. Haifeng a du mal à chasser ses émotions pour laisser place à son travail d’enquêteur ce qui le rend humain et crédible.



Au-delà de l’enquête et à travers le journal de jeunesse de Bao Yu, c’est tout un contexte politique et social de la fin des années soixante-dix que l’auteur nous présente. C’est la fin de la politique de rééducation et la réouverture des universités.

Le changement s’opère en Chine mais pas aussi vite que les jeunes l’espèrent avec leur soif de liberté. Les dénonciations étaient encore monnaie courante et les jeunes avides d’amour en ont été victimes.



Les pensées de l’inspecteur Haifeng se répètent parfois, l’avancée de l’enquête n’est pas trépidante mais reste très cohérente et suit son cours au milieu des révélations sociales tragiques de ce petit groupe de jeunes. C’est essentiellement l’étude habile et approfondie d’une page de l’histoire récente de Chine qui fait tout l’attrait de cette lecture. Une scène de crime qui nous dévoile cette jeunesse bridée des années quatre-vingt pour laquelle vie et amour ne demandaient qu’à éclater.



+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90