AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Mnémos

Se définissant comme un éditeur de l`imaginaire, les éditions Mnémos sont une maison d`édition fondée en 1996 qui publie des romans inspirés d`univers de jeux de rôle. La politique initiale de la maison était de découvrir de jeunes écrivains français, acteurs d`une nouvelle génération d`auteurs de fantasy. Cependant avec le temps, la politique éditoriale à évoluer et de nombreuses traductions sont apparues dans le catalogue des éditions Mnémos. La maison appartient depuis 2012 au collectif les Indés de l`Imaginaire avec les maisons Les Moutons électriques et ActuSF.

Livres les plus populaires voir plus


Collections de Mnémos



Dernières parutions chez Mnémos


Dernières critiques
MICHEAZ
  23 octobre 2020
Le prisonnier de dish Thomas
Après la série, le roman ou...inversement ? on nage en pleine manipulation mentale ou est le rêve ? ou est la réalité? ...à méditer
Commenter  J’apprécie          00
francoiscolin
  22 octobre 2020
Ceux des profondeurs de Fritz Leiber
De Fritz Leiber, je ne connaissais que "A l'aube des ténèbres". J'ai découvert il y a peu qu'il avait commis ce court roman censément plaire à ceux pour qui les noms des éminents professeurs Pabodie et Atwood ne sont pas inconnus et pour qui le nom de Miskatonic évoque une université et celui d'Arkham une ville.



Nous suivons Georg Reuter Fischer traumatisé par ses rêves, qui a perdu ses parents dans des conditions dramatiques et qui, une fois devenu écrivain célèbre, reçoit l'aide de professeurs de l'université Mikatonic pour identifier les liens entre ses rêves et l'univers de Lovecraft. Lovecraft devient même un personnage du récit rapidement évoqué.



Les références aux œuvres de Lovecraft sont nombreuses et parsème le récit parfois sous forme de name dropping. On est est embarqué dans l'histoire au travers de la lecture du manuscrit du personnage principal et la construction de la narration répond aux règles des nouvelles de Lovecraft. Sauf que cette multiplication de repères lovecraftiens ne crée pas vraiment d'histoire et encore moins d'angoisse.



La nature de l'intrique qui n'est guère excitante, ne comprend pas de scènes marquantes et n'est prétexte qu'à la production de ce roman sous forme d'hommage.



Le projet est louable mais contrairement à ce que je pensais cet opus est totalement dispensable pour les amateurs de l'écrivain de Providence, à moins que l'idée soit de faire préférer l'œuvre originale pour mieux si replonger.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Yuyine
  21 octobre 2020
Upside down de Richard Canal
Upside down nous propose un univers assez intéressant qui se présente en deux parties distinctes. En bas, une Terre ravagée par la pollution et peuplée d’êtres désabusés, forcés de se tuer la santé au profit de privilégiés en échange d’abrutissements de masses censés les contrôler. En haut, les privilégiés dans leur prison dorée où rien ne varie, où tout n’est qu’illusoire et où l’histoire semble s’éterniser dans une boucle abrutissante éternelle qu’un rien peut faire vaciller. Un peu manichéen sur le papier, l’univers gagne cependant en aspérités Up Above avec une hiérarchisation interne. J’aurai aimé autant d’aspérités Down Below, plus de reliefs dans cette surface pourtant plus envoûtante et prometteuse qui n’a parfois l’air peuplé que d’une masse indistincte habituée à plier l’échine. Malgré ça, entre anticipation écologique et dystopie à la critique sociale acérée, le monde que nous offre Richard Canal est [...]



Pour lire la suite de cette critique, rendez-vous sur yuyine.be!
Lien : https://yuyine.be/review/boo..
Commenter  J’apprécie          20