AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Editions Rencontre


Livres les plus populaires voir plus


Dernières critiques
theoph84
  18 octobre 2021
L'Idiot de Fédor Mikhaïlovitch Dostoïevski
Le Prince des profondeurs avec lequel chacun veut en tirer parti alors qu’au-delà des apparences son drame personnel se déroule sournoisement… Le monde de la bourgeoisie russe y est longuement décrit, un monde à part mais qui détient le pouvoir de gouverner.
Commenter  J’apprécie          10
Bennybooks
  17 octobre 2021
Rebecca de Daphne Du Maurier
"J'ai rêvé l'autre nuit que je retournais à Manderley." C'est par cette phrase que l'auteure Daphné du Maurier commence son roman. A travers ces quelques mots, elle parvient à exercer une fascination sur son lectorat. Et c'est ainsi que nous parcourons les premières pages de cette oeuvre. Nous faisons la connaissance de cette jeune héroïne, dont on ne connaîtra jamais l'identité, dame de compagnie de la mondaine Mrs Van Hopper, toutes les deux en vacances à Monte-Carlo. Mais pour cette jeune femme, dépeinte comme timide et réservée, ces vacances sont d'un ennui. Jusqu'au moment où elle rencontre l'énigmatique Maxim de Winter, riche propriétaire du domaine de Manderley, en Angleterre. Entre eux c'est le coup de foudre et après quelques jours de pur bonheur et un mariage express, les voici arrivant à Manderley. Dès son arrivée, la jeune Mme de Winter sent la "présence" de la défunte femme de Maxim, Rebecca à travers la maison mais aussi à travers l'accueil glacial de Mrs Danvers, la gouvernante.



Mais n'allons pas plus loin dans l'histoire car les questions fondamentales que le lecteur va se poser sont déjà ici : comment la nouvelle Mme de Winter va-t-elle s'imposer ? Pourquoi Maxim est-il aussi énigmatique et distant depuis son retour à Manderley ? Que reproche Mrs Danvers à cette nouvelle épouse et pourquoi est-elle si froide ?



Ce qui fait la grande force de ce roman ce n'est pas l'histoire en elle-même car même si elle est intéressante, ce n'est pas ce qui m'a le plus transporter. Non, la vraie force de cette oeuvre se sont ses personnages. Tous, sans exceptions, sont le moteur de ce roman.



Notre héroïne entre dans un monde totalement nouveau dont elle ne connait pas tous les codes. Même si son éducation sur ce milieu a été faite par Mrs Van Hopper, elle ne sait en aucun cas tenir une maison. Sa timidité va faire qu'elle va surtout se reposer sur l'expérience de Mrs Danvers. Mais le personnage va évoluer à travers tout le roman. "Nous" allons évoluer également car le fait que nous ne connaissions pas l'identité exacte de cette héroïne, permet au lectorat de se projeter à travers ce personnage. Un véritable tour de force de Daphné du Maurier.



Mrs Danvers reste mon personnage préféré. Froide, machiavélique, elle vous fait ressentir que vous n'êtes pas la bienvenue et que vous êtes inutile. Les confrontations avec la nouvelle Mme de Winter sont jubilatoires car on a envie de savoir jusqu'où elle est capable d'aller dans la cruauté. Dans le roman, il y a une scène précise qui m'a marqué. Si vous l'avez lu ou si vous allez le lire, vous saurez car elle est si intense qu'on en a le souffle coupé.



Maxim est plutôt en retrait dans les 3/4 du roman mais il reste un personnage très bien écrit car on sent la dualité qui l'anime : vivre heureux avec sa nouvelle femme mais être totalement à la merci du souvenir de Rebecca. Car Rebecca vit toujours au travers de tous ces personnages.



Mais au final qui était vraiment Rebecca ? Vous ne le saurez que vers la fin du livre. Daphné du Maurier maintient une tension et un suspense tout au long du roman. Cela monte crescendo car comme je le disais au début, le roman commence plutôt comme une comédie romantique pour continuer sur une histoire d'une noirceur telle que le roman ne peut que vous marquer.
Lien : https://bennybooks.fr/2021/1..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
hysope62
  17 octobre 2021
Les Rois maudits, tome 1 : Le Roi de fer de Maurice Druon
Voici une lecture que j'ai adorée. Dans ce tome, on suit une partie du règne de Philippe Le Bel du moment où il a été maudit par Jacques de Morlay jusqu'à sa mort. Le style est très agréable et rend l'Histoire accessible même pour des personnes peu au fait du règne de Philippe Le Bel. J'ai également apprécié de lire un livre écrit avec des verbes au passé simple, temps de conjugaison qui semble avoir disparu de la langue française.
Commenter  J’apprécie          90