AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres

Auto édition


Livres les plus populaires voir plus


Dernières parutions chez Auto édition


Dernières critiques
DreamMarie
  30 novembre 2022
Atlas Six, tome 1 de Olivie Blake
J’avoue avoir été un peu déçue car beaucoup de gens parlaient de ce livre. Je n’ai pas réussi à m’embarquer pleinement dans l’histoire, dû à plusieurs petites choses. Déjà je trouve le début vraiment particulier : la manière dont les personnages ont été recrutés paraît peu crédible et précipitée. Les personnages sont, certes, tous différents mais il leur manque tous un petit truc qui permettrait de les aimer et de s’y identifier. J’ai l’impression, qu’au final il ne s’est pas passé grand chose ou en tout cas, que l’histoire ne m’a pas tant intéressée que ça. Malgré tout, j’ai quand même passé un bon moment et je lirai sûrement la suite, notamment pour le système de magie qui est assez développé.
Commenter  J’apprécie          00
rowenabookine
  30 novembre 2022
Christmas, love and be merry de Floriane Joy
J’ai vraiment dévoré ce livre, la plume de l’auteure est vraiment très fluide et très addictive, j’ai tourné les pages à une vitesse effrénée, sans vouloir m’arrêter. Il peut facilement se lire en une fois d’ailleurs, tellement il est simple et fluide.



J’ai absolument tout aimé dans ce livre, on ne peut qu’apprécier cette héroïne, très simple et très réaliste. On peut aisément s’identifier à elle. Elle est gentille, bienveillante, elle a toujours un mot ou une pensée pour tout le monde. Elle se donne tout entière pour son travail et pour faire plaisir à ses collègues ou aux enfants de l’entreprise. Elle a pourtant vécu un drame en perdant sa sœur, juste avant Noël, une épreuve qui l’a rendue plus forte et qui fait d’elle la femme qu’elle est aujourd’hui.



Passionnée de chocolat, de boule à neige, de Noël et de la vie tout simplement, c’est vraiment une héroïne solaire qu’on aimerait tous avoir dans notre entourage.



Pour Joshua, c’est un peu plus complexe, nous n’avons que le point de vue de Lucie, c’est à travers ses yeux que l’on voit ce personnage. Froid, voir glacial au premier abord, on comprend vite qu’il est comme ça, principalement avec notre héroïne. Et on comprend également assez rapidement pourquoi il agit comme ça. Mais derrière cette carapace, c’est un homme souriant, bienveillant, patient et avec pleins d’autres qualités.



La romance va assez vite entre les personnages, mais il y a également un jeu du chat et de la souris qui s’installe, ce qui fait ralentir un peu les choses entre eux.



Bien sûr, ce livre est bourré de clichés et tout est prévisible, mais ça ne m’a absolument pas dérangé, après tout, c’est un peu ce qu’on attend d’une lecture de Noël, enfin pour ma part du moins.



Tous les ingrédients pour se plonger dans l’ambiance de Noël sont réunis, les décorations, le chocolat et les pâtisseries, les plats garnis de fromage, le marché de Noël et le père Noël évidemment.



Cette première lecture de Noël de l’année, est donc un coup de cœur, une pause douceur qui vous donnera envie de contempler votre sapin de Noël, un chocolat chaud dans la main. De la bienveillance, de la douceur, de l’amour, des pulls moches, du chocolat, une recette parfaite pour moi. Je recommande vraiment ce livre, qui se lit rapidement et vous plonge avec bonheur dans cette jolie période de fête.
Lien : https://rowenabookine.com/20..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
cegeglyx
  30 novembre 2022
Champavert : Contes immoraux de Pétrus Borel
Il s'agit d'un recueil de nouvelles diantrement intéressant par son inventivité. Tout commence par une mystification, l'ouvrage étant présenté comme celui d'un suicidé, un certain Champavert. Je le prends en grande partie comme une moquerie contre le romantisme ; le tragique y tourne bien souvent à la farce, bien qu'il ne soit pas dépourvu d'une certaine puissance, notamment par sa sauvagerie. Cette histoire de faux-suicide, qui peut paraître de mauvais goût, s'inscrit à mon sens dans une démarche teintée d'une profonde ironie. L'écrivain, qui avait la réputation d'être misanthrope, se faisait appeler le "lycanthrope", c'est-à -dire le loup-garou. Il semble également très inspiré par la littérature et les arts de la décadence espagnole, avec ses penchants très macabres, comme en témoignent les nombreuses citations dans la langue de Cervantès. Amateurs de tournures rares et de fantaisies orthographiques, vous serez servis. Par ailleurs, l'écrivain est un proche de Nerval, qui a rédigé pour ce recueil un poème signé Gérard, aux accents très Baudelairiens. Enfin, dans l'une des nouvelles on retrouve le procédé littéraire consistant à proposer une loi absurde, envisagée avec sérieux, procédé que l'on retrouve chez Villiers de l'Isle Adam, dans "Chez les Passants" ou plus récemment, dans le Passe-Muraille de Marcel Aymé. Ne serions-nous pas là devant un précurseur de l'absurde ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10