AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

La Table ronde

La Table ronde est une maison d'édition française fondée en 1944 par Roland Laudenbach, Jean Turlais et Roger Mouton et nommée par Jean Cocteau. Le premier livre publié par la maison est Antigone de Jean Anouilh. Aujourd'hui, les éditions La Table ronde sont une filiale du groupe Gallimard et le catalogue de la maison compte plus de 10 000 titres.

Livres les plus populaires voir plus


Collections de La Table ronde



Dernières parutions chez La Table ronde


Dernières critiques
cathulu
  25 avril 2018
Sens averse de Valérie Rouzeau
Ouvrir un recueil de poèmes c'est prendre tout à la fois des nouvelles du poète et du monde dans lequel il s'inscrit avec sa sensibilité.

Ouvrir Sens averse, c'est retrouver d'emblée le plaisir partagé de jouer avec les mots, de cueillir des brassées de plantes aux noms déjà déjà métaphoriques, d'évoquer les moments du quotidien (faire cuire des pâtes, patienter à la caisse du supermarché...) en faisant un pas de côté ,un pied de nez aux conventions, en inventant un escargot... Mais c'est aussi évoquer le sort des abeilles, de la planète, d'écrire un dizain au lecteur "qui est souvent une lectrice",de convoquer, aussi bien la Compagnie Créole que Jacques Higelin, de glaner chez d'autres poètes afin de composer d'autres bouquets de vers et d'avoir l'élégance de mentionner ses sources. Bref, de faire feu de tout bois.

De la caissière du Lidl à Dominique Rocheteau, des accidents du quotidien aux souvenirs de l'enfance, fêlures anciennes ou chagrins actuels, tous ont droit de cité et la forme ludique qu'emprunte le poème chez Valérie Rouzeau permet de faire la nique au malheur et à la tristesse. Ce recueil est pour moi un viatique, constellé de marque-pages, ancré sur ma table de chevet.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
koalas
  25 avril 2018
Il ne faut pas déclencher les puissances nocturnes et bestiales de Kaa
Il n'a pas de blaze,

un petit sourire narquois, cynique

le genre aventurier qui roule en Jaguar...

Raffiné, instruit, amateur de vins et de bonne chère et tout et tout

c'est lui notre élégant héros qui a la classe de son bolide !

Le voilà heureux comme tout de retrouver,

à l'enterrement d'un truand notoire,

Bruno, un ancien pote de fac devenu... flic, ben voyons...

Une rencontre de courte durée,

son ex-poto se fait descendre en pleine verdure,

en forêt de Fontainebleau.

Touché d'avoir perdu son ami si près des retrouvailles,

il s'improvise détective et mène à sa manière son enquête,

détaché de la ceinture mais plein gaz en changeant de bagnoles, de flingues

et de bon resto à presque tous les chapitres...

En travers de sa route, un clodaque furax, des flics ripoux, un gros vilain,

un nubile kabyle, des gladiateurs chou, un photographe pervers

trempés jusqu'à la moelle dans des affaires louches et pas jolis jolis

Pas de bol, ils tombent presque tous comme des mouches...

lui époussette son joli costard et son magnum 357, enclenche le turbot

et roule ma poule.... ça carbure et ça pète à tire larigot.

Pascal Marignac a la langue qui siffle comme son pseudo Kââ

le serpent hypnotisant du Livre de la jungle.

J'adore son style.

Je viens de le découvrir et j'en ai pas fini avec lui

Notamment avec le premier de la série La princesse de Crève.

il ne faut pas déclencher les puissances nocturnes et bestiales,

c'est sûr, c'est pas du Kââ ... raté !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          343
ckdkrk169
  24 avril 2018
Le sang dans la tête de Gérard Guégan
Un court roman noir sélectionné par Jérôme Leroy et réédité par les Éditions de la Table Ronde.

Écrit en 1980, ce polar noir nous plonge au début des années 80 dans une ambiance marquée par le racisme et la montée de l’extrême-droite.

L’inspecteur Ruggieri tente, sur une semaine, de dénouer deux affaires sur fond de racisme. Sa vie d’homme, solitaire, privé de sa femme se superpose à l’enquête. L’inspecteur a une manière très particulière de rendre hommage à la défunte.

De la gouaille, des situations et dialogues percutants, des scènes crues : un portrait au vitriol de ces années quatre-vingt.

Si on aime les romans noirs réalistes, ne pas hésiter. Jérôme Leroy l’a sélectionné pour nous.
Lien : http://www.despagesetdesiles..
Commenter  J’apprécie          20