AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

10-18

Créé en 1962 par Paul Chantrel, 10/18 propose au départ de nombreux ouvrages sur les sciences humaines, qui vont de travaux universitaires à des textes militants en passant par des revues et des colloque. Aujourd`hui, 10/18 possède un large catalogue de littérature étrangère classique et contemporaine, en format poche. Diverses collections ont contribué à sa réputation : «Domaine étranger», «Domaine français», «Grands Détectives», ou encore «Domaine Policier», lancée en 2009 et consacrée au polar contemporain.

Livres les plus populaires voir plus


Collections de 10-18



Dernières parutions chez 10-18


Dernières critiques
DocFred
  20 novembre 2018
À malin, malin et demi de Richard Russo
Bath, petite bourgade américaine, transpire sous la canicule mais souffre également du marasme économique et la poisse semble coller à la plupart des habitants. Parmi eux, Raymer, agent de police, qui vient juste de perdre son épouse bien-aimée mais qui est obnubilé par sa possible infidélité. Autour de lui, toute une galerie de personnages : Sully dont le coeur fatigué menace de lâcher, Carl l'entrepreneur véreux porté sur le sexe, Rub le fossoyeur beg déprimé, Charice la fliquette noire et son frère Jérôme tout gentil ces derniers temps... et d'autres encore tout aussi paumés... Dans la ville en pleine effervescence depuis qu'une usine s'est écroulée et qu'un cobra s'est mystérieusement échappé, les personnages vont se croiser, mêler leurs peines autour d'une bière ou tenter le geste de la dernière chance...

Cette chronique sociale douce-amère dresse le portrait d'Américains cabossés par la vie, qui se rattachent chacun à une idée fixe pour tenir bon. Il ne se passe pas grand chose ds l'histoire, mais le fourmillement d'idées, la densité des personnages et de leurs relations, les détails de chaque moment en fond un livre riche qu'on déguste lentement.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
CristinaFilipe
  20 novembre 2018
1Q84, Livre 3 : Octobre-Décembre de Murakami Haruki
Oufff ...fini. J'ai presque envie de dire Enfin!

Je ne sais pourquoi, mais ce dernier tome m'a étée difficile de finir. J'ai fait l'effort, je me suis donnée pour finir cette série.

Il y a beaucoup de longueurs et d'ennuis. Pour autant, je pense que cette série m'a marquée et me marquera pendant longtemps.

Car le fantastique qu offre cette oeuvre est géniale. Murakami sait marquer les êtres et ce voyage, même si la fin était rude, est bienfaisant.

je conseille fortement , car je n'avais rien connue de tel avant.

Commenter  J’apprécie          00
Miney
  20 novembre 2018
Eleanor Oliphant va très bien de Gail Honeyman
Eleanor Oliphant ne va pas bien, mais elle ne le sait pas encore.



« Mieux vaut être seule que mal accompagnée. » Eleanor Oliphant (j'adore ce nom, il compte pour 50% de mon choix de lecture) suit de très près son credo et sa routine boulot-mots croisés-vodka, qui lui conviennent tous deux parfaitement. Jusqu'au jour où elle tombe raide amoureuse d'un chanteur. Et il n'en fallait pas plus pour que son quotidien et ses certitudes volent en éclats.



Ça pourrait n'être qu'un livre feel-good mignonnet, dans lequel une héroïne coincée décide de reprendre sa vie en main à coup de relooking, et pouf, tout va pour le mieux. Ha-ha.

Si c'est un livre qui fait chaud au coeur, rien n'y est si facile, et il aborde des thèmes parfois très sombres comme la dépression ou les relations toxiques, le tout avec beaucoup de finesse.



Eleanor est un personnage vraiment attachant.

Enfermée dans sa solitude, complètement asociale, elle se fiche des convenances, qu'elle analyse avec une logique teintée d'une perplexité presque enfantine. Si elle paraît souvent cassante, on devine vite qu'il s'agit de maladresse, et elle ne manque pas d'humour et d'autodérision. Ce décalage avec les autres est à la fois drôle et touchant. J'ai beaucoup ri durant les passages où elle dit quelque chose de rude à quelqu'un et, quand celui-ci le prend mal, s'indigne ensuite de trouver les gens si malpolis et sans compétences sociales.

On suit ses pérégrinations entre le sourire et le noeud à la gorge, au fur et à mesure de sa découverte de la vie sociale, de son obsession pour le chanteur, des imprévus, de l'amitié et de la chaleur humaine, de la désillusion, des dures vérités.



Je n'ai d'abord pas apprécié qu'elle ait un passé tragique (dont j'ai vite deviné la plus grande partie). Je trouvais que c'était une facilité narrative, qu'il n'y avait pas besoin de ça pour expliquer l'extrême solitude de quelqu'un, cela arrive à bien trop de gens qu'ils aient souffert d'un drame. Mais j'ai fini par comprendre que dans le cas d'Eleanor, elle n'aurait pas pu être comme ça sans ce passé.



Eleanor Oliphant va très bien m'a un peu fait penser à La Ballade de Lila K de Blandine le Callet : une héroïne très cultivée et solitaire, qui remonte la piste de son passé dramatique en rapport avec sa mère.



Eleanor Oliphant ne va pas bien, mais ça ira mieux.

Un livre réconfortant qui donne envie de le lire encore et encore.
Lien : https://minetsbooks.wixsite...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30