AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Editions Nil

Les Editions Nil sont une maison d`édition généraliste créée par Nicole Lattès en 1993. Elle publie une vingtaine d`ouvrages par an. On peut notamment trouver dans son catalogue des auteurs comme Stephen Clarke, Axel Kahn, Jean d`Ormesson ou encore Jacques Chirac.

Livres les plus populaires voir plus


Dernières parutions chez Editions Nil


Dernières critiques
Bislys
  24 septembre 2020
Miss you de Kate Eberlen
Gus et Tess sont à la croisée des chemins, de grandes études et l'indépendance sont à leurs pieds. Le destin va pourtant bouleverser leurs vies et rien ne va se passer comme prévu ou espéré. Durant seize ans, leurs chemins ne vont cesser de se croiser. Parfois quelques paroles seront échangées, d'autres fois, simplement un regard jusqu'à ce que...



Cela fait un moment que j'ai terminé ce livre, mais je n'arrive pas à en rédiger un critique, à en avoir un avis tranché. J'ai aimé, oui, mais c'est tout. Dès les premières pages, je pensais que j'allais ressentir une tornade d'émotions et en ressortir toute chamboulée, sauf que rien. J'avais envie de savoir où l'histoire allait nous mener mais sans vraiment être passionnée. Tout se termine trop vite et trop, beaucoup trop facilement. Tout semble beaucoup trop évident et l'auteur efface 300 pages de suspens en 60 pages vite fait, mal fait. Dommage car l'idée de départ était bonne, même si un peu réchauffée. Je sors de cette lecture perplexe et encore une fois à contre-courant des avis. Un livre qui m'avait été chaudement recommandé mais qui m'a laissé froide.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
MademoiselleMaeve
  23 septembre 2020
Gray de Leonie Swann
Cet été, j’ai fait le plein de romans sur Netgalley, craignant de manquer de lecture (excusez-moi, ma Pile à Lire est en train de se moquer de moi, je vais dire à mes 136 livres non lus de se taire pour que je puisse me concentrer sur ma chronique). C’est donc ainsi que Gray est arrivée sur ma liseuse. Et aussi, parce que depuis que ma copine Élisabeth a écrit Les pépètes du cacatoès, je suis plus sensible aux oiseaux dans la littérature.



Juste avant de commencer ce roman – le troisième de Leonie Swann – je me suis demandée si l’histoire n’allait pas être trop farfelu pour moi. En effet, un enquêteur du dimanche et un perroquet forment un duo assez improbable pour que je me méfie.



Néanmoins l’histoire de Gray semble moins étonnante que celle du premier roman de l’autrice, Qui a tué Glenn ? – où les enquêteurs sont les moutons de la victime… Alors un perroquet, finalement, semble presque – presque – banal à côté.



Elliott est un étudiant de bonne famille qui aime l’escalade. On le retrouve mort, vraisemblablement tombé d’un toit de Cambridge. Son tuteur, le professeur Augustus Huff, va hériter, bien malgré lui, de la garde du perroquet d’Elliott. Et va se créer un duo excentrique : un petit volatile qui chante Lady Gaga et ne supporte pas de rester seul et un universitaire plein de troubles obsessionnels compulsifs. Huff va se lancer dans une enquête pour comprendre ce qui est arrivé à son étudiant – accident, suicide, meurtre ? Mais pas facile de poser des questions ou de filer quelqu’un discrètement lorsque l’on a un perroquet facétieux sur l’épaule, un perroquet qui braille « sexe, sexe », « hello Crado » ou « Gaga Oulala, Gaga Oulala, Bad Romance » dans les moments les plus mal choisis.



Finalement, j’ai trouvé Gray vraiment drôle et original, Augustus Huff est un personnage attachant et Gray l’est encore plus – le duo fonctionne du tonnerre. Et l’intrigue est plutôt bien amenée. On ne s’ennuie pas une seule seconde et personnellement, je suis même tentée d’acheter le premier roman de Leonie Swann. A noter aussi que l’autrice est Allemande, ce qui me confirme que je ne suis plus du tout réfractaire à la littérature germanique – là franchement, j’étais persuadée qu’elle était Anglaise, j’ai été trompée par Cambridge – et ça me fait drôlement plaisir !
Lien : https://mademoisellemaeve.wo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Enlivre_moi
  22 septembre 2020
Un manoir en Cornouailles de Eve Chase
En 1968, le manoir de Pencraw alias Les lapins noirs accueille en vacances la famille Alton. Trente ans plus tard, Lorna cherche un lieu pour son mariage et se souvient de cette vieille demeure des Cornouailles. Mais les secrets qu'elle cache vont resurgir.



On a beaucoup vu ce livre à sa sortie, du coup je l'ai piqué à ma maman qui l'avait acheté. Je suis friande de vieux manoirs et de secrets de famille donc j'étais impatiente de le lire.



Pas une déception mais pas une très bonne lecture non plus. C'était une lecture agréable, l'écriture prenante et l'alternance des époques permet de ne pas s'ennuyer malgré quelques longueurs.



Ce roman vaut surtout pour son ambiance : vieille demeure + temps fougueux des Cornouailles + secrets de famille = on passe un bon moment et on a envie d'un feu de cheminée et d'un plaid ^^



Par contre j'ai trouvé le secret vers la page 168 sur 430. C'est dommage, parce que du coup la lecture avait moins d'intérêt. Malgré cela j'ai trouvé la fin du roman très émouvante et j'étais très contente du dénouement. Et je ne crois pas avoir lu d'autres chroniques dire avoir trouvé aussi vite le noeud de l'intrigue.



En bref, jolie écriture et ambiance cocooning mais j'aurais aimé une intrigue plus complexe et plus sombre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40