AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Editions Nil

Les Editions Nil sont une maison d`édition généraliste créée par Nicole Lattès en 1993. Elle publie une vingtaine d`ouvrages par an. On peut notamment trouver dans son catalogue des auteurs comme Stephen Clarke, Axel Kahn, Jean d`Ormesson ou encore Jacques Chirac.

Livres les plus populaires voir plus


Dernières parutions chez Editions Nil


Dernières critiques
soniaboulimiquedeslivres
  24 août 2019
Avoue que t'en meurs d'envie de Kristen Roupenian
Voilà une lecture déroutante en terme de genre et d’esthétique. Brutale et mordante (c’est le moins que l’on puisse dire…).



Le ton est donné dès la première nouvelle « Vilain », où un couple déviant raconte la relation toxique qu’ils vont lier avec l’un de leur copain, hébergé chez eux après une rupture. Réalisant qu’il peut entendre leurs ébats nocturnes, le couple commence à fantasmer, puis à taquiner, puis après un déluge d’alcool, le pousse à regarder. « Ami » devient bientôt un euphémisme pour esclave sexuel. Glaçant !



Les autres nouvelles restent toujours proches de cette violence irrationnelle, plantée dans un décor à chaque fois différent. Nous avons un conte féérique avec » Le miroir, le seau et le vieux fémur », une histoire médicale avec » Le signe de la boite d’allumettes », on sent les nombreuses et éclectiques influences littéraires ayant inspiré l’auteure. « Sacrifice » plonge dans le fantasme, avec un grimoire qui demande au protagoniste de tirer du sang, puis des larmes, puis un organe de son esclave homme.



Les méchants sont très souvent des femmes, les hommes se voyant attribuer le rôle de mortel pathétique. Toutes les nouvelles ont leur degré de perversité. Les relations individuelles sont présentées intensément, le sentiment d’attraction-répulsion que l’on peut ressentir pour des personnes est subtilement expliqué.



La plume de l’auteure est incisive, assez excentrique et audacieuse, engagée à mettre en valeur le Mal sous toutes ses formes.



Malgré tout, j’ai un sentiment d’inachevé. La nouvelle reste un exercice difficile. Et ici, j’avoue avoir ressenti le besoin de plus d’explications pour pouvoir aller au bout de la démarche. Le but de l’auteure était peut-être de laisser le soin à son lecteur de finir le travail par le biais de son imagination grâce au support qu’elle proposait.



Si vous êtes amateurs de nouvelles, ce livre devrait vous plaire, n’hésitez pas à revenir commenter pour me dire ce que vous en avez pensé.



Je remercie les Éditions Robert Laffont et NetGalley pour cette lecture.



#NetGalleyFrance

#AvoueQueTenMeursDenvie
Lien : https://soniaboulimiquedesli..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
clo73
  22 août 2019
J'ai des idées pour détruire ton ego de Albane Linÿer
C'est un premier roman de l’auteure, faisant partie de la rentrée littéraire de septembre 2019.



Cette lecture ne m'a malheureusement pas complètement séduite, je dois bien l'avouer.



Je pense simplement que ce n'est pas un livre pour moi, mais je suis certaine qu'il trouvera son public.



Je n'ai pas réussi à être embarquée par l'histoire.

J'ai trouvé, une fois la lecture terminée, peu d’intérêt à cette fiction.



Avec un sujet intriguant sur l'amour et sur le désir et ses limites, j'en attendais sûrement plus.



L'auteure aborde des thèmes forts de société actuelle comme la précarité, la sexualité, les relations humaines, la détresse psychologique, mais j'ai trouvé que cela manquait de profondeur et de réalisme.



Je regrette le manque de délicatesse et de douceur, dans les rapports amoureux de ces jeunes femmes.



Cependant, je souligne l'originalité et l'audace abordées dans cet ouvrage ainsi qu'une bonne intrigue et une chute étonnante.

J'ai aussi apprécié l'humour présent dans cette aventure loufoque.



Ce sera donc un avis mitigé pour cette nouveauté.


Lien : https://leslecturesdeclaudia..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
isanne
  22 août 2019
La maison du retour de Jean-Paul Kauffmann
Voilà un auteur que j'ai lu à cause d'un article concernant son périple au long de la Marne, donc un autre de ses livres, en fait. Je connaissais l'homme me rappelant le compte des jours de détention, quotidiennement, quand j'étais plus jeune mais l'écrivain, j'étais passée sans le voir.

J'ai emprunté le titre disponible à la bibliothèque et c'était celui-ci.





Après son retour du Liban, plus rien des sa vie ne peut ou ne doit reprendre le cours à l'identique de "l'avant". Il décide d'acheter une maison, dans une "nouvelle" région et c'est, en fait , une rencontre qu'il va faire. Lui, l'homme au passé "abimé" va tomber sous le charme d'une maison au passé "trouble" que personne ne voulait habiter et qui l'attendait, on pourrait presque le penser.



Et c'est le partage d'un retour à la vie, celui d'une maison maudite et celui de cet homme qui décide de camper au milieu des travaux et qui restaure son âme au rythme de la restauration des murs de la bâtisse. La maison et les jardins lui permettent de se réadapter au quotidien, tout comme un livre classique, trouvé, abandonné là, qui le fait s'interroger sur la force de la lecture dans une vie.



Les pages sur la nature sont très belles, très "observatrices", il parle très bien des arbres et des animaux, et eux, à leur façon, vont lui faire reprendre la cadence des saisons.







J'ai vraiment beaucoup aimé, c'est plein d'érudition qu'il partage simplement, et on ne peut être qu'admiratif devant la force de caractère qui l'habite.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          94