AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

Découvrez les meilleures listes de livres


Littérature Jeunesse: Tentatives ratées de traiter les enjeux sociaux, environnementau...
Liste créée par Shaynning le 30/05/2021
10 livres.

Certains auteurs et autrices tentent de faire passer des messages en lien avec des enjeux sociaux, mais parfois, soit c'est maladroit, soit incomplet, soit à côté de la plaque. Bref, ces romans et albums me semblent avoir raté leur cible. Certaines de ses œuvres ne sont même pas mauvaises, mais on raté une belle opportunité de faire passer de bons messages.



1. La princesse sans bouche
Florence Dutruc-Rosset
3.96★ (28)

Tentative vraiment ratée de traiter l'agression sexuelle juvénile incestueuse, la princesse sans bouche offre surtout comme message que pour surmonter ce trauma, l'enfant ne peut compter que sur lui-même, vaguement épaulé d'une tierce personne. Elle ne peut compter sur sa mère et pour sortir de son mutisme, elle doit aider un animal blessé ( comme si aider un autre était la façon de s,en sortir). Non seulement incomplet comme histoire, c'est aussi peu rempli d'espoir, donne l'impression que la mère est un obstacle ou un ennemi et que l'adulte fautif s'en sort. Bref, pas un album qui engendre l'espoir pour les ( jeunes et petites) victimes. Le tout est d'autant plus questionnable que ce livre a été écrit par une psychologue. Preuve en est que les spécialistes ne sont parfois pas les meilleurs à s'adresser aux jeunes lecteurs.
2. L'âge des possibles
Marie Chartres
3.69★ (337)

Tentative ratée de traiter l'émancipation, plus précisément celui d'un duo amish en pleins rumspringa ( période autorisée d’essais hors de la communauté pour les ados), il ne se passe presque rien en fait, à part mâchonner des bonbons, sortir dans un musé et faire un mètre ou deux sur un skateboard. Sans cesse freinés dans leur élan et en pleine comparaison entre leur village et Chicago, ville majeure des USA, les personnages n'évoluent pratiquement pas et n'auront concrètement rien appris. Seule la fille décide que son rumspringa n'était pas assez long et décide de poursuivre. Un roman très guimauve et très peu réaliste sur une émancipation qui ressemble plus à une sorte de promenade dans un champ de fleurs.
3. Son héroïne
Séverine Vidal
3.91★ (176)

Tentative ratée de traiter de la santé mentale en lien avec le harcèlement, ce roman était très bon jusqu'à ce qu'on découvre que n'eut été de tout ce qui s'est passé, le personnage serait quand même "folle", ça ne donne donc aucune fondation au fait d'être dépressive et déconnectée de la réalité. N'eut été de cette "folie", ç'aurait été excellent, car il y aurait eu un processus de chute vers un état instable au lieu d'un état qui aurait été le sien de toute façon.
4. Féminine
Louison Nielman
3.81★ (397)

Tentative ratée de traiter les stéréotypes de genre, "Féminine" y parvient de manière très incomplète et inappropriée. Il y a présence de sexisme à travers le discours anti-sexisme. Il y a peu de relais sur le sexisme vécu par les gars, peu de relais sur l'origine de ce sexisme ambiant et au final, les personnes sont cantonnés à leur archétype stéréotypé. Bref, on reste dans du sexisme dualiste de surface, sans aller en profondeur et sans donner de nuances.
5. #Princesses 2.0
Arianna Saviolo
0.50★ (2)

Tentative vraiment raté de traiter des princesses modernes, en lien avec l’environnement. On nous présente cinq princesses très stéréotypées, qui ont des plans stupides , qui se cantonnent encore à l'inaction concrète, à la superficialité et aux canons esthétiques les plus désuets. Leurs actions "pro-environnements" sont aussi inutiles qu'incohérentes et je en parle pas du fait que cet album a une connotation raciste et sexiste.
6. Dear Evan Hansen
Val Emmich
3.58★ (213)

Tentative ratée de traiter du retrait social et du suicide, Evan Hansen est surtout le gars qui a bâti sa réputation sur le dos d'un suicidé, ce qui est assez malaisant. Si c,était un mensonge par omission, sans doute aurait-ce été moins grave, mais il a construit une tour de mensonges à coup de paroles et de textos. Le fait d'être seul justifie t-il de profiter d'un malentendu pour sortir de l'ombre, surtout si c'est au détriment de la mémoire d'un jeune assez malheureux pour mettre fin à se jours? Aussi, on ne traite pas en profondeur du personnage de Connor, une occasion assez raté de traiter du suicide et des facteurs de risques qui lui sont associés. Beaucoup d'occasion ratés de parler de problèmes d'ado assez graves, en somme, donnant même l'illusion d'une sorte de comédie romantique. J'ai presque envie de dire que c'est de mauvais gout.
7. Unpregnant (Missouri 1627)
Ted Caplan
4.07★ (686)

Tentative ratée de traiter des enjeux liés à l'avortement. Plus un prétexte à faire un road trip, nous avons pourtant ici le thème de l'avortement, dont la profondeur est occulté pour parler des nombreuses péripéties déjantés de deux adoes américaines. L'idée de faire un roman plus léger sur ce thème encore très épineux ( aux États-Unis, s'entend) est louable, mais on rate l'occasion de parler du ressenti, des valeurs, du chemin à faire sur le sujet, bref, sur le fond. C'est d'autant plus vrai que la jeune fille enceinte est croyante-pratiquante. J'aurais aimé avoir au moins plus de son regard sur le fait de trahir ses propres convictions religieuses et donc, sur sa propre personne.
8. Les Brins T.1 - Le tournois interdit
Priska Poirier
3.50★ (4)

Dans cette série intermédiaire, on nous laisse croire que les petits héros deviendront "solutionneurs" aux enjeux climatiques, mais concrètement, ils font du parcours et ont des pouvoirs magiques activés par leurs émotions. On ne parle aucunement d'enjeux climatiques et on ne traite même pas de solutions concrètes. Au mieux, ce sont des fées, au pire, ils ne servent pas à grand chose.
9. La grâce du moment
Juliette Moraud
3.23★ (75)

Ç'aurait pu être une histoire intéressant pour traiter le deuil, mais ce fut occulté par une homoromance secrète pas très saine entre un gars introvertis à l'estime précaire et un extraverti immature et irresponsable. On a raté une belle occasion d'adresser le double enjeux de l'anxiété et du deuil.
10. Mille pages plus tard... je n'ai toujours rien compris
Marie Potvin
3.61★ (45)

Tentative ultra-ratée de traiter d'intimidation, on a même l'impression que c'est pas si mal en fait, ça pimente la vie. La nunuche de cette histoire tombe même amoureuse de son deuxième intimidateur, celui qui la défend pour mieux la violenter verbalement juste après, lui rappelant qu'il ne le fait pas pour elle. Joli. Les adultes en présence sont de fieffés imbéciles, qui plus est et l'un d'eux propose même une correspondance obligatoire entre la victime et son bourreau ( qui en profite pour la détruire encore plus).
Commenter  J’apprécie          80

Ils ont apprécié cette liste




{* *}