AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782092592847
64 pages
Éditeur : Nathan (03/09/2020)
4.09/5   58 notes
Résumé :
Rosalie vient en aide à Jessica, agressée dans le tram. Elle la raccompagne chez elle, revient le lendemain demander des nouvelles, s'accroche. Petit à petit, la vie de Jessica vire au cauchemar...
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (25) Voir plus Ajouter une critique
4,09

sur 58 notes
5
13 avis
4
7 avis
3
4 avis
2
0 avis
1
0 avis

Analire
  10 août 2020
Les éditions Nathan ont imaginé une collection de courtes histoires sur des thématiques actuelles, écrites uniquement par des auteurs à succès de la littérature jeunesse. La particularité de ces récits, c'est qu'ils peuvent se lire en moins d'une heure et qu'ils sont transposables sur différents supports – audio et numérique. de quoi élargir l'audience et les publics !
Rosalie a sauvée Jessica d'une agression dans le tram. Cette dernière a chaleureusement remerciée Rosalie pour son aide. Rosalie, qui se sent soudaine utile, aimée et respectée, revient le lendemain demander des nouvelles de Jessica… et commence, petit à petit, à entrer sournoisement dans son quotidien, dans le but de s'en faire une amie précieuse. D'abord réticente à l'idée de ce rapprochement, Jessica se laisse attendrir par cette femme seule, triste, qui a vécue des moments terribles dans sa vie.
Rosalie a sauvé Jessica d'une situation d'agression morale et physique dans le tram : elle devient son héroïne, sa wonder woman. J'ai aimé l'idée de mettre en perspective ce genre d'abus, qui se produisent malheureusement trop souvent, que ce soit dans les transports en commun, ou même dans la rue. Parfois, les hommes se permettent des gestes et des paroles qui dépassent l'entendement. Ce qui est encore plus sidérant, c'est l'absence de réactions des spectateurs alentours, comme en témoigne ce livre, où seule Rosalie, parmi la rame bondée du tram, ose s'interposer.
Mais Son héroïne est beaucoup plus complexe que ce que l'on pourrait penser aux premiers abords. Séverine Vidal joue sur le double sens du mot « héroïne » pour tisser son histoire. le mot est utilisé dans son sens premier, qui désigne une femme faisant preuve de vertus exceptionnelles, qui se dévoue à une cause, comme ici Rosalie qui sauve Jessica des mains d'un harceleur. Puis héroïne est également utilisé dans pour son sens plus familier, à savoir des stupéfiants dérivé de la morphine, qui ont des propriétés euphorisantes et analgésiques. Avec le temps, Jessica devient l'héroïne de Rosalie, sa drogue, son obsession. La jeune femme ne pense plus qu'à elle, cherche à tout prix à la revoir, à s'en faire une alliée, qui puisse rester à ses côtés. Un comportement singulier, qui cache de terribles blessures passées. le descriptif psychologique de Rosalie est assez surprenant, terrifiant par moment, puisqu'il est difficile de la cerner. Elle souffre très clairement de troubles psychiques, sans qu'il soit clairement explicité leurs origines.
Quant au format du livre, je l'ai trouvé intéressant : il permet de lire une histoire courte en un minimum de temps. Néanmoins, l'histoire en pâtie sur la longueur du récit. On ne peut pas convenablement s'attacher aux personnages, puisqu'ils ne sont pas excessivement développés. de même, l'intrigue peut être intéressante, mais là encore, par manque de développement, je ne sais pas si elle sera pérenne dans le temps, si j'en aurais souvenir dans les quelques semaines qui passeront. C'est donc une première lecture-expérience. Je lirai certainement d'autres romans de cette nouvelle collection, par pure curiosité.
Une courte histoire, intéressante et inspirante, qui donne à réfléchir sur des sujets de société forts, comme la solitude, la dépression, le harcèlement.
Lien : https://analire.wordpress.co..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          150
Bazart
  22 août 2020
Les titres de la collection se concentrent tous autour de récits initiatiques intenses qui racontent le moment charnière de la vie d'un ou d'une adolescent(e) et évoquent des premières vacances entre amis sans parents, l'agression d'une jeune fille dans les transports en communs ou encore la découverte des secrets de famille.
Noyau de "Court Toujours", la notion d'accessibilité s'applique sur trois supports différents : livre papier, ebook, et livre audio. Autrement dit, si on achète le livre papier, le lecteur accède alors gratuitement, via l'application NATHAN LIVE aux autres formats du livre, pouvant ainsi retrouver son histoire n'importe où n'importe quand.
Il suffit de télécharger l'application Nathan Live et de scanner la page qui présente la couverture du roman, au début de l'histoire.

Nos préférés des six romans qu'on a pu découvrir : "Son héroine" de Séverine Vidal thriller intense et émouvant sur le harcèlement .
Lien : http://www.baz-art.org/archi..
Commenter  J’apprécie          190
Shaynning
  19 mai 2021
Ne vous laissez pas berner par son petit 6o pages tout mouillé, ce membre de la fratrie "Court toujours" des éditons Nathan est du genre "percutant", c'est le moins qu'on puisse dire.

Quand Jessica se fait sauver la mise par Rosalie, alors qu'un homme trop entreprenant aux mains baladeuses l'importunait dans le metro, elle ne se doute pas de ce qu,elle vient de déclencher chez cette femme en apparence ordinaire. Un irrépressible et insensé besoin de la sauver...mais la sauver...de quoi?

Ce qu'on pourrait prendre pour un simple "Syndrome du sauveur", trouve des racines dans un état d'esprit plus complexe. S,il est indéniable que ce syndrome est bien là, parce que Rosalie éprouve ce besoin presque compulsif de "sauver" Jessica, qu'elle ne connait d'ailleurs pas, elle a en autre des comportements qui rentrent dans une forme de harcèlement. Et pourtant, ce n'est pas tout.

La manipulation est insidieuse, c,est qu'illustre Rosalie, qui tente de convertir Jessica à sa vision des choses. Dans son esprit, Jessica est en danger, elle a besoin d'être sauvée et à partir de ce moment, elle est prête aux manoeuvres les plus ridicules pour parvenir à retenir Jessica dans sa vie.



Admirez aussi le jeu de mot du titre: 'héroïne" dans , le sens "sauveuses", "Héroïne" dans le sens "drogue" associé au mot "dépendance". Parce que la dépendance affective ( ou à tout le moins "relationnelle")est aussi au coeur du problème, je pense. Rosalie avait "besoin" de Jessica. À tout prix.

Un récit à deux voix addictif sur la santé mentale, les relations malsaines et la détresse psychologique qui fini en crescendo, qui vous laissera certainement un petit frisson désagréable dans le dos.

Pour un lectorat Jeune Adulte, mais qui convient aussi aux ados.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
zazimuth
  26 mars 2021
Je ne m'attendais pas forcément à ça d'après le titre mais après la lecture, on l'entend différemment...
Rosalie est l'héroïne de Jessica puisqu'elle l'a "sauvée" d'un harceleur dans le métro. Mais la jeune femme n'imaginait pas qu'elle allait tomber dans une piège, une relation toxique soigneusement programmée par cette mythomane très envahissante.
C'est extrêmement flippant parce que je comprends la position bienveillante et compréhensive de Jessica et la difficulté pour elle de se sortir de là...
Commenter  J’apprécie          70
MademoiselleMaeve
  27 janvier 2021
Son héroïne de Séverine Vidal fait partie de la collection Court toujours lancée par Nathan. Il s'agit de romans courts – une soixantaine de pages – aux couvertures colorées. Chaque livre peut aussi être téléchargés sur l'application Nathan Live pour être lu en numérique ou en audio (lu par l'auteur ou l'autrice). Je ne suis pas super fan de nouvelles ni de romans courts, du coup, je ne me serai pas jetée sur cette collection, si Rachel, la libraire qui travaille avec la bibliothèque dans laquelle je travaille n'avait pas parlé de Son héroïne. En disant qu'il s'agissait d'un roman glaçant.
Rosalie est dans le tram quand elle assiste à une scène de harcèlement. Elle vient en aide à la jeune femme et fait fuir le harceleur. Enivrée par les remerciements de Jessica qui l'appelle son héroïne, Rosalie entre dans la vie de sa nouvelle amie. Et ça dérape.
Le récit est bien fichu. En soixante pages, Séverine Vidal réussit à faire monter la pression. Impossible de reposer le livre avant le dénouement. Pour moi qui n'aime pas les courts récits, j'ai vraiment apprécié cette histoire et je n'ai pas eu la sensation d'être éjectée du livre après l'avoir à peine commencé. Une réussite. Je pense que ce roman pourrait tout à fait convenir à des ados qui n'aiment pas les gros pavés et qui ont envie frissonner. J'avais, pour ma part, imaginé une toute autre histoire – tout aussi flippante – mais celle écrite par Séverine Vidal tient mieux la route.
Lien : https://mademoisellemaeve.wo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60


critiques presse (1)
Ricochet   20 octobre 2020
Construit avec un grand talent, ce roman emporte le lecteur vers un récit dont les codes semblent d'abord bien établis. Puis le puzzle se complexifie et tout vole en éclats. La lecture se vit avec un grand sentiment d'oppression et laisse le lecteur à bout de souffle.
Lire la critique sur le site : Ricochet
Citations et extraits (5) Ajouter une citation
zazimuthzazimuth   26 mars 2021
Rosalie l'a aidée, c'est vrai mais bon, l'urgence n'était pas vitale. Maintenant, elle se retrouve avec un problème bien bavard, au SMS facile, qui lui a gâché un rituel qu'elle adore : le déjeuner du dimanche chez ses parents. Elle est mal à l'aise. Elle se sent harcelée, tout ça pour un vieux con à la main baladeuse qui serait, de toute façon, descendu à l'arrêt suivant. (p.22-23)
Commenter  J’apprécie          10
LineloLinelo   12 septembre 2020
Depuis qu'elles se sont revues hier, elle ne pense qu'à elle ; pas comme si elle tombait amoureuse, pas le ventre noué, la gorge serrée, les étoiles dans les yeux et tout le bazar, non. Elle pense à Jessica parce que cette fille a besoin d'elle. Le destin les a mises sur le même chemin, dans le même tram, justement pour que Rosalie la sauve.
Commenter  J’apprécie          10
AnalireAnalire   31 juillet 2020
Leur conversation attire les curieux, qui regardent en douce mais se gardent bien d'intervenir, évidemment. Pour le prix d'un ticket de tram, s'il y a un petit spectacle, c'est mieux. Rosalie se crispe.
Commenter  J’apprécie          20
AnalireAnalire   01 août 2020
Hé ! Je perds pied.
Je me noie.
Qui pour me rattraper quand je tombe ?
Hein ? Qui pour me sauver ?
Commenter  J’apprécie          10
zazimuthzazimuth   26 mars 2021
Jessica.
Puisqu'elle l'a sauvée une fois, elle devra la sauver toujours. C'est sa mission. (p.19)
Commenter  J’apprécie          10

Videos de Séverine Vidal (14) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Séverine Vidal
------------------------------------------ Le podcast "Histoires de jeunesse" , saison 3, est consacré à la littérature ado avec des interviews de Christelle Dabos, Malika Ferdjoukh, Séverine Vidal, Victor Dixen et bien d'autres. Ces grandes plumes de la littérature jeunesse sont les invitées de la saison 3 d'Histoires de jeunesse, le podcast de Bayard éditions en partenariat avec le magazine Je bouquine. Écoutez en avant-première les extraits de l'interview de Christelle Dabos . La suite du podcast livrera les secrets de création de 7 auteurs qui parlent avec passion de littérature pour les ados . Abonnez-vous à notre chaîne Youtube : https://tinyurl.com/ya2scuvg
+ Lire la suite
autres livres classés : empriseVoir plus
Notre sélection Jeunesse Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

la meilleur nuit de tout les temps

Comment s'appelle la copine de Raphaël ?

Sarah
Pauline
Colombe
Rachel

3 questions
19 lecteurs ont répondu
Thème : La meilleure nuit de tous les temps de Séverine VidalCréer un quiz sur ce livre

.. ..