AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
Critiques sur Adrastée, tome 1 (9)
Classer par :   Date   Les plus appréciées  

Ajouter une critique
Foxfire
  24 février 2017
Décidément, je ne sais pas vraiment quoi penser des oeuvres de Mathieu Bablet.
Avec le 1er tome d'Adrastée, comme pour "Shangri-La", je suis mitigée même si je reconnais d'évidentes qualités.

Je suis toujours autant séduite par le dessin de Bablet. Il a un trait vraiment magnifique et dégageant beaucoup d'impact. Les décors sont superbes, à la fois détaillés et simples. J'aime aussi les personnages, assez anguleux mais très expressifs.
Le contexte mythologique est séduisant et j'ai pris plaisir à croiser des créatures célèbres. le périple du héros, onirique et poétique, est agréable à suivre et le récit est bien mené.
Mais sans que je m'explique pourquoi, je ne parviens pas à être pleinement emballée par les scénarios de Bablet. A tel point que le fait que ma médiathèque ne dispose pas du tome 2 ne me frustre pas plus que ça. Si je tombe dessus, je le lirai bien sûr, mais si ce n'est pas le cas, je n'en serai pas vraiment attristée.

Challenge B.D 2017
Commenter  J’apprécie          240
Asil
  22 octobre 2013
Adrastée, il a suffit que je jette un oeil sur la couverture pour avoir envie de la lire.
Le premier atout de cette bande dessinée est son dessin. Les illustrations de Mathieu Bablet sont superbes, le trait est très précis et les détails, extrêmement nombreux dans toutes les planches donnent envie de passer du temps à les observer. Et cela correspond totalement aux thèmes de la bande dessinée, puisque Adrastée est un conte onirique dans lequel le voyage compte plus que la destination où même les raisons du départ. Ce qui compte vraiment ce sont les rencontres, les paysages traversés par le roi, qui vont le faire avancer, le faire réfléchir.
Le lecteur dispose de peu d'informations sur le personnage principale, et pour cause lui même semble, avec le temps, avoir oublié beaucoup de chose, sur lui même, sur sa vie et sur ses proches. C'est en cela que le voyage lui est nécessaire, bien sûr, il espère au bout de la route trouver les dieux, mais les différentes étapes de son périple lui permettent de réfléchir, de se remémorer son existence.

Le tome 1 ne nous donne pas toutes les réponses, mais comme la série est en deux tomes, il n'y aura pas longtemps à attendre. Si vous êtes tentés par une lecture un peu contemplative, qui vous fera voyager, Adrastée pourrait bien vous plaire ! Personnellement, j'ai passé un bon moment, mais j'attends beaucoup du deuxième tome.
Lien : http://calokilit.wordpress.c..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
Nome
  01 novembre 2015
Un roi immortel se réveille après mille ans passés immobile sur son trône ; son palais de l'ancien royaume d'Hyperborée est désert, envahi par la végétation. L'homme retrouve peu à peu ses souvenirs sur sa naissance, son règne et la femme qu'il a aimé mais dont il ne se rappelle ni le visage ni le nom. En colère sur sa condition d'immortel, il décide de se rendre au mont Olympe pour questionner les dieux. Au cours de son voyage, il rencontre géants, sphinges, nymphes, mais aussi des soldats querelleurs, des cités orgiaques et une reine toute puissante et maudite…

Adrastée est une fable étonnante et singulière sur l'immortalité, mais demeure avant tout une ode au monde mythologique. À travers les pas de ce roi mélancolique, l'auteur nous offre une réflexion poétique sur ce qui fait le mythe, sa source et sa propagation, entre le fantastique et le réel.

Cette bande dessinée magnifique est un véritable voyage sur la terre des dieux, mortels et autres créatures fantastiques ; la nature luxuriante et indomptée ainsi que les ruines abandonnées et autres palais somptueux, sont dessinés avec une minutie déconcertante. À chaque page, les couleurs explosent et se renouvèlent, conférant aux deux tomes complémentaires une unité maîtrisée. C'est ce dessin, ces couleurs et cette fable poétique qui m'ont emmené dans ce voyage, au premier abord confus et incertain, mais qui ne perd jamais le nord…

Chapeau bas !
Lien : http://federicosabeleer.fr/2..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
psychovision
  24 décembre 2015
Ankama ne cessera surement jamais d'étonner ses lecteurs dans sa faculté de s'entourer d'auteurs ayant un don pour créer des univers atypiques et très personnels, on est ici très loin du concept de Doggybags (où Bablet a contribué : "Vol Express 666") mais on est une fois de plus immergé dans une "autre" bande-dessinée...
Lien : http://www.psychovision.net/..
Commenter  J’apprécie          40
Reseau_Co_Libris
  30 janvier 2015
Dans la mythologie grecque, Adrastée veut dire « de qui on ne peut échapper ». C'est l'essence de ce superbe diptyque servi par Mathieu Bablet.
L'histoire est celle d'un peuple à la peau blanche, fondateur d'une cité dans un endroit appelé Hyperborée. Un lieu paisible ou il fait bon vivre, où la vie est douce. Mais c'est plus particulièrement la vie d'un petit garçon qui depuis sa naissance, lorsqu'il boit ou mange, fabrique des petits cailloux ronds (planche). Au début cela l'amuse, mais très vite il cesse de se nourrir, ne voyant plus aucun intérêt à cette particularité. C'est le destin de ce petit prince qui deviendra un homme immortel, le roi de cet endroit magnifique, que Bablet nous narre ici.
Petit à petit, cet homme va perdre tous ceux qu'il aime, sa femme, son fils, ses sujets… Bref il va se retrouver seul dans ce grand royaume vide. Au bout de mille ans de réflexion, sans avoir bougé de son trône (planche), comme si il espérait toujours revoir quelqu'un, il décide d'entreprendre une quête pour comprendre pourquoi cet immortalité, pourquoi lui, et comment faire pour mourir ? C'est donc au milieu d'une cité ou la végétation à remplacée la vie humaine, qu'il décide de se rendre sur le mont Olympe, afin d'y interroger les dieux et de trouver peut-être des réponses à toutes ses interrogations. Mathieu Bablet signe ici une magnifique fable poétique, un voyage iniatique où paysages incroyables, animaux, créatures superbes et effrayantes s'y croisent et s'y marient. Une sorte de lieu suspendu, comme hors du temps. Un conte fantastique, mythologique qui allie poésie et réflexion existentielle sur la nature humaine. Mais au-delà de ce voyage jusqu'à l'Olympe, il y a l'histoire, la fuite de cet homme, ce roi immortel qui tout le long de son voyage essaye de remémorer son passé.
Adrastée est un ovni, qui peut sembler perturbant, mais qui en fin de compte, se laisse effeuiller page après page.

Lien : http://www.reseau-colibris.fr
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
chapochapi
  08 août 2013
Belle BD, sur le plan graphique tout d'abord. le dessin est soigné, tout en courbes, maîtrisé. L'atmosphère, ou les atmosphères, qui se dégagent des lieux parcourus par le personnages viennent autant de la capacité à saisir les singularités de chaque endroit qu'à l'équilibre entre la précision des détails, la profondeur des champs, la richesse des décors et, malgré tout, la légèreté de chaque dessin. Chaque endroit a aussi sa palette de couleurs, renforçant les singularités et les parallélismes entre les lieux.

Pour le récit, il est encore tôt pour affirmer quoi que ce soit. Pour le moment, il est plaisant, bien amené, et on a plaisir à voir se côtoyer humains, dieux et héros dans cette Grèce antique. On constate rapidement que l'immortalité du personnage intrigue et attire, que les dieux se mêlent de la vie de cet être pour, comme Ulysse, lui compliquer la tâche ou la faciliter. Néanmoins, puisque le deuxième tome n'a pas encore paru, il est difficile de savoir ce que va trouver ce nouvel héros tragique au bout de sa quête.

ps : une mention toute particulière pour l'intérieur de la couverture (la deuxième et troisième de couv) qui renvoie directement aux jeux vidéos de l'enfance, entre les premiers graphismes de Zelda ou de Civilization ! Un bonheur ^^
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
UnDernierLivre
  29 juin 2016
Critique complète sur le site.

Tout ces mondes se colorent d'onirisme, Adrastée, nymphe enchanteresse, se pare aussi de mythologique. Un beau voyage teinté d'une mélancolie poétique qui ne peut laisser indifférent. L'auteur fait plus qu'inviter, il capture et nous embarque sur les eaux bouleversées de ces personnages.
Lien : http://www.undernierlivre.ne..
Commenter  J’apprécie          10
yannquignon
  20 novembre 2016
Le roi d'Hyperborée est immortel. En mille ans, il a eu le temps de vivre et de voir disparaître son Royaume les gens qu'il a aimé. Sa vie n'a que trop duré et il décide de quitter sa contrée pour aller questionner les Dieux sur le Mont Olympe et en apprendre plus sur cette immortalité qu'il considère comme un malédiction. Pourquoi lui ? Comment s'en défaire ?
A la manière d'un mythe comme celui d'Hercule ou l'Odyssée d'Ulysse, Mathieu Bablet invente un personnage qui traverse l'Europe et rencontre lors de son voyage de nombreuses créatures de la mythologie grecque : les Muses, les Cyclopes, les Dieux et même les Moires. Traversant de nombreuses épreuves avant d'atteindre sa destination, ce Roi tente de se remémorer par bribes ce que fut sa vie. Mais il peine à s'en souvenir. Cette BD, avant tout contemplative, est un vrai repos. Au fil des pages et des cases, Mathieu Bablet dépeint des univers et des paysages imaginaires d'une beauté et d'une quiétude incroyable. Qu'ils s'agissent de grandes étendues sauvages ou de villes à l'architecture onirique, il excelle dans son dessin et dans ses couleurs. Ces sublimes dessins sont au service d'une histoire fantastique, simple et touchante : celle d'un homme qui perd ses souvenirs et donc son identité. Gageons que ce mythe aurait pu trouver sa place dans le foisonnement de la mythologie gréco-romaine.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
silverfab
  15 février 2014
Commenter  J’apprécie          00
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Les personnages de Tintin

Je suis un physicien tête-en-l'air et un peu dur d'oreille. J'apparais pour la première fois dans "Le Trésor de Rackham le Rouge". Mon personnage est inspiré d'Auguste Piccard (un physicien suisse concepteur du bathyscaphe) à qui je ressemble physiquement, mais j'ai fait mieux que mon modèle : je suis à l'origine d'un ambitieux programme d'exploration lunaire.

Tintin
Milou
Le Capitaine Haddock
Le Professeur Tournesol
Dupond et Dupont
Le Général Alcazar
L'émir Ben Kalish Ezab
La Castafiore
Oliveira da Figueira
Séraphin Lampion
Le docteur Müller
Nestor
Rastapopoulos
Le colonel Sponsz
Tchang

15 questions
3446 lecteurs ont répondu
Thèmes : bd franco-belge , bande dessinée , bd jeunesse , bd belge , bande dessinée aventure , aventure jeunesse , tintinophile , ligne claire , personnages , Personnages fictifsCréer un quiz sur ce livre