AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9798491782376
339 pages
Auto édition (07/10/2021)
4.75/5   4 notes
Résumé :
Les issues de quatre bâtiments d'une ville de province - une banque, un magasin, un foyer d'étudiants et une clinique - se retrouvent bloquées par des individus cagoulés et armés. Seule échappatoire possible pour les prisonniers : résoudre des énigmes en faisant appel à leur solidarité. Mais la nature humaine est plus complexe qu'un escape game...
Un thriller envoûtant qui ne vous laissera aucun répit avant la dernière page.
Evadez-vous !
Que lire après Escape RoomsVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
Comme un océan se prélasse, les personnages de cette petite ville anonyme posent leurs galets du quotidien sur la plage bétonnée qu'ils occupent. Et quand l'eau se retire et que le silence se fait, la sentence dévale sur la ville, engloutissant quatre bâtiments et le public qui les enferme désormais.
Le Diable a mille facettes et Florent Barthel endosse chaque costume à la perfection. le Mal se loge-t-il dans l'esprit de ces hommes en noir qui bloquent les sorties, ou ce serpent glisse-t-il sur la nuque de chaque acteur de ces sinistres huis-clos ? Une seule façon de sauver son âme visqueuse, répondre à l'énigme dont les clés sont les 4 C : coffre, carré, cellier, conserve. Un groupe de souris blanches reussirait l'épreuve, mais l'être humain peut-il encore attester de sa force solidaire ?
Alors que les pages vous dévorent, frôlant l'obsession de découvrir les échanges désopilants, tendres, violents, voir torrides, la machinerie avance et révèle l'esprit caché de ces otages étranges. Alors que je découvre cet auteur, je ne peux m'empêcher de penser que Stephen King et John Irving ont trouvé leur fils naturel. Une lecture qui restera gravée et qui mérite sa place auprès de tous les lecteurs, y compris nos grands adolescents. Florent Barthel associe un esprit farceur à une pédagogie qui lui tient beaucoup à coeur, et je vous invite fortement à ne pas être ceux qui seront en retard pour le découvrir !
Commenter  J’apprécie          50
Imagine bien : tu te retrouves piégé dans le dernier lieu public que tu as fréquenté, avec des inconnus et une voix qui dicte les règles d'un jeu inédit consistant à tout faire pour sortir de là où tu te trouves. Que fais-tu ? Vas-tu paniquer ? Perdre espoir ? Tout tenter pour t'extirper de cette situation incongrue ? Nouer des liens avec tes pairs ? Garder la tête froide et encore avoir des actes insensés qui révèlent une part de ta personnalité jusque-là endormie ?

Voilà la situation de génie imaginée par Florent Barthel, dans son thriller psychologique « Escape rooms ». Entre le film « Cube » et les romans de Stephen King, avec sa patte personnelle, il joue avec ses personnages comme avec le lecteur à ce jeu. Il m'a fait penser aux expériences de psychologie sociale des années 80 – oui, ces expériences qui mettent de vrais humains dans des situations de manipulation et que l'on n'aurait sans doute plus le droit de mener aujourd'hui, mais qui sont révélatrices des comportements humains dans des situations inhabituelles.

Les personnages que nous suivons se trouvent dans des lieux différents et emblématiques de notre société. Rien ne les prédisposait à se rencontrer et pourtant, ils devront se côtoyer dans ce huis clos obligé. Les personnalités se révèlent peu à peu et j'ai adoré suivre l'évolution de chacun, leurs réflexions, leurs actes. La psychologie de chacun est approfondie et cohérente avec ce qu'ils vivent. On a le droit à un échantillon représentatif de l'être humain lambda… mais pas que ! Et comment réagirait-on nous-mêmes dans ce genre de situation inconnue ? Chacun se révèle et cache bien des secrets…

Les émotions sont très bien décrites, cohérentes avec chacun et ce qu'il vit. Une certaine ambiance qui fait monter le suspens s'installe dès les premières pages. On est tenus en haleine, la tension monte. Vont-ils s'en sortir ? Quel est le but de ce jeu, s'il y en a vraiment un ? On se glisse dans la peau de chacun des membres des groupes d'inconnus avec aisance. Brillant !

La plume de l'auteur est fluide et agréable à lire, adaptée au genre. Les passages narratifs alternent avec des dialogues dynamiques, avec parfois une pointe d'humour, mais toujours justes et révélateurs des facettes du genre humain. du coup, je me dis que ça doit être vachement sympa de faire un escape game avec lui !

Pour conclure, un livre à dévorer sans modération, une lecture très plaisante et pleine de rebondissements, avec un concept original qui nous fait réfléchir sur nous-mêmes et notre société. Un petit bijou aux personnages bien définis, en peu de mots. Une intrigue efficace dans une ambiance qui nous tient en haleine jusqu'à la dernière page. Que rêver de mieux ? Tu l'auras compris, c'est un gros coup de coeur !
Lien : https://www.wendybaqueauteur..
Commenter  J’apprécie          20

🎲 Découverte de l'auteur Florent Barthel qui mérite un retour sur son premier livre Escape rooms. 🔑🔒

🎲 Si vous aimez les huis clos, le suspense et la psychologie sociale alors cet escape game grandeur nature est pour vous!

🎲 Une histoire originale qui ne ressemble en rien à ce que j'ai déjà pu lire :
Une petite ville, 4 lieux différents (une clinique, une banque, un supermarché et un foyer etudiants.) où des personnes se retrouvent enfermées pour tenter de résoudre une énigme afin de s'évader. Pour cela le seul mot d'ordre est : solidarité ! (Un peu comme dans la saga Saw.) 🫱🏻🫲🏻

Le rythme du récit est très apprécié car les chapitres sont découpés en "sous parties" qui décrivent les évènements, l'avancement du jeu dans chacun des 4 lieux.

Pour parler des personnages, ils sont nombreux MAIS on ne s'y perd pas car ils sont bien décrits par leur personnalité et leur tempérament. Je n'ai toutefois pas réussi à m'attacher à l'un d'eux (mais j'en ai détesté un! 😅), qui sont pour la plupart des Monsieur et madame tout le monde.

L'auteur a bien mis en valeur le jeu, les énigmes et l'évolution du comportement humain fasse à l'accumulation de la tension tout au long du livre!
Commenter  J’apprécie          00
Croix de Bois, croix de fer, si je mens, je vais en enfer !!
Je mets cinq étoiles parce que limitée dans le nombre, mais ça mérite bien plus. Pour un premier roman, Florent Barthel nous séquestre dans quatre lieux publics : hôpital,banque, supermarché et école : un escape game grandeur réelle !
Les protagonistes : des individus lambdas, s'affairant à leur routine hebdomadaire. Lorsque des hommes vêtus de noir les retiennent contre leur gré dans ces bâtiments, certains optent pour la cohésion, la résilience, tandis que d autres pour le profit, la manipulation, l'avilissement.
Tous les ingrédients sont là : entraver la liberté des hommes, c est mettre à jour l instinct le plus animal de chacun d'entre nous.
Une pure merveille à lire, du nectar !!
Commenter  J’apprécie          20
Jeune auteur prometteur.
Thriller auto édité captivant du début à la fin.

Le rythme de l'intrigue et le sujet sont maîtrisés d'une main de maître. Ne cherchez pas à en deviner l'issue. La mécanique repose sur la nature humaine, trop imprévisible...

Son seul défaut : une fois que vous l'avez commencé vous ne le lâchez plus !
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (1) Ajouter une citation
Livre très prenant, on n’a du mal à s’en défaire quand on le commence. L’intrigue est génial, on n’a pas le temps de s’ennuyer pendant la lecture.
Je l’ai dévoré et je vois le conseille vivement, vous ne le regretterez pas.
Merci à l’auteur
Commenter  J’apprécie          01

Video de Florent Barthel (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Florent Barthel
Florent Barthel, auteur de Thriller
autres livres classés : physiqueVoir plus


Lecteurs (15) Voir plus



Quiz Voir plus

Pas de sciences sans savoir (quiz complètement loufoque)

Présent - 1ère personne du pluriel :

Nous savons.
Nous savonnons (surtout à Marseille).

10 questions
419 lecteurs ont répondu
Thèmes : science , savoir , conjugaison , humourCréer un quiz sur ce livre

{* *}