AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9791097434328
306 pages
Éditeur : Lynks Editions (13/06/2019)

Note moyenne : 4.21/5 (sur 21 notes)
Résumé :
C’est bientôt Noël et les enfants Soler ont déménagé à Paris. Mais entre cartons et fantômes, les vacances de Matéo ne vont pas être un cadeau. Ce n’est pas comme si une âme affamée particulièrement puissante l’avait convoqué au cœur de l’été 41, en pleine occupation nazie. Pas comme si cette âme, incontrôlable, jetait des ponts à travers le temps, pour l’envoyer en mission dans sa propre époque auprès d’une camarade de classe pas comme les autres. Pas comme si cett... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (18) Voir plus Ajouter une critique
PapillonVoyageur
  29 septembre 2019
Dans ce deuxième tome, je me suis sentie plus proche du thème abordé, puisque la seconde guerre mondiale est une période qui m'émeut beaucoup et que j'aime retrouver dans des textes. de plus, la trame du récit s'est très bien détaché de celle du premier tome. J'avais peur de retrouver encore le même schéma, mais de nombreux changements chamboulent l'histoire de Matéo, et nous tombons sur des révélations étonnantes autant pour lui que pour nous. Un déménagement, un nouveau personnage intéressant, un scénario différent et empli de nouveautés… Aucun doute, cette suite détrône le premier opus ! L'univers de l'autrice s'approfondit, des éléments particuliers s'imbriquent parfaitement à ce que l'on connaît déjà, mais surtout, il y a une évolution constante en ce qui concerne les personnages, l'intrigue et la corrélation entre ces deux concepts. de plus, encore une fois, l'alternance entre passé et présent nous immerge dans une histoire poignante, qui prend aux tripes, sans une minute de répit pour le protagoniste et les lecteurs. Nous avons affaire ici à de nouveaux rebondissements, lesquels s'assurent un rythme dynamique.
La plume d'Andoryss n'a pas changé depuis le précédent tome. Elle est toujours aussi fraîche, poétique et immersive. Nous suivons toujours les pensées de Matéo, un jeune garçon très sensible et empathique. Au fil de l'histoire, nous ressentons ses peines, ses rares joies et sa rancoeur. Les mots de l'autrice sont puissants. Ils parviennent à nous noyer sous les émotions de ce jeune Passageur, sous les péripéties folles qui lui arrivent pendant sa mission, sous les autres intrigues secondaires qui continuent à pimenter un petit peu le récit. Andoryss maîtrise avec dextérité le présent et la première personne du singulier. On ne s'embête pas une fois en la lisant, et surtout, certaines phrases nous giflent avec force. Maintenant, quand je pense à cette autrice, je me remémore la justesse de ses mots et la richesse incroyable de son vocabulaire. Pour autant, cela reste du youg-adult, donc n'ayez pas peur de tomber sur des formulations complexes ; chaque phrase se lit avec une aisance déconcertante, une fluidité sans nom, et les pages défilent presque toutes seules !
Je profite de cette chronique pour souligner un point que je trouve important : le visuel. Si ce deuxième opus – tout comme le premier – se compose d'un scénario original, on ne peut ignorer sa couverture attrayante. Une aura entre l'angoisse et le mystère émane de la charte graphique de cette série. Je vous avoue que c'est ce qui a attiré mon regard, à la base.
Que dire sur les personnages ? Que dire, si ce n'est que je ne parviens toujours pas à cerner Matéo ? Enfin, non, je raconte des bêtises. Je le cerne un peu mieux que dans le premier opus, quand même. Je commence à me faire une idée plus nette de qui il est, de ce qu'il veut, de ce en quoi il croit. Avec cette suite, où un aparté scénaristique sur Kathy s'intègre à la trame principale, je trouve que l'on découvre un peu mieux ce garçon. Notre avis est moins faussé, si je peux le formuler comme cela. Mais bon, je ne vais rien dire de plus, de peur de vous spoiler. Je me contenterai juste de dire que j'ai fort apprécié « l'étrange fille rousse », comme mentionné dans le résumé. Ce nouveau personnage apporte une autre dimension à l'histoire, une dimension qui ne cessera de se modeler et remodeler au fil de votre lecture. Si Matéo échoue, il met en péril des milliers de personnes qui se battent au nom de l'humanité.

Sans surprise, la fin m'a aussi plu. Je ne vous dirai pas ce qu'elle contient. Ça, vous le découvrirez par vous-même si vous lisez l'ouvrage. Mais c'est une sorte de final doux-amer, vraiment très cohérent avec le contexte, les personnages et l'intrigue. Et puis, la dernière scène m'a arraché un énorme sourire, alors que je voyageais en bus jusqu'à mon école pour la rentrée. Et ça, c'est bon signe !​
Grosso modo, le deuxième tome de le Passageur raconte la nouvelle mission de Matéo, une mission très différente de la première, bien qu'elle se base sur le même schéma. Un nouveau personnage mystérieux, une âme affamée puissante, des intrigues secondaires intéressantes, le tout narré par Andoryss, une conteuse de talent… Croyez-moi, vous n'allez pas vous embêter, si vous vous plongez dans ce livre – ou dans cette série tout court. Bien meilleur que le premier tome, selon moi, le journal et le serpent évoque la Seconde Guerre Mondiale, avec une alternance maîtrisée du passé, du présent, de l'Histoire et de l'intrigue propre à cet univers original. Une histoire que je recommande à ceux qui ont bien aimé le premier tome, voire qui ne l'ont pas spécialement apprécié, mais aussi une saga que je conseille aux fans d'Histoire, de young-adult et de paranormal.
Lien : http://papillonvoyageurblogl..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
LescarnetsdeLu
  02 septembre 2019
Je ne pensais pas lire ce tome deux aussi rapidement après le premier, preuve que le T1 m'a marquée. J'étais très pressée de retrouver Matéo, voir comment il allait s'en sortir, où il allait se retrouver, s'il allait pouvoir retrouver le journal, etc.
Dès le début, nous retrouvons les personnages où nous les avions laissés, lors de leur déménagement. Ce dernier permet de reparler rapidement des origines, thème ultra important et puissant pour la suite et aussi pour la création d'ambiance.
"Ça leur est bien égal que nous soyons sédentarisés depuis une bonne décennie : être issu de ces gens-là, ça leur suffit largement. Nul doute que si je portais moins mes origines sur ma figure, ma vie serait plus simple."
Dans ce deuxième tome, le lecteur va donc retrouver le héros, Matéo, ainsi que Diego et Luisa, l'aîné et la petite soeur qui vont devoir prendre leurs marques dans ce nouvel appartement. Matéo, de son côté, va non seulement devoir s'occuper de sa nouvelle mission mais également de Luisa, enfant prodige mais écorchée par cette nouvelle vie et plus particulièrement par son nouveau collège où elle subit du harcèlement, se sent à la traîne et finit par en venir à la scarification, un thème qui va revenir quelquefois et va rajouter encore plus d'ombres dans un récit qui va s'avérer beaucoup plus obscur que le premier tome (je ne pensais pas que c'était possible).
Parlons donc de cette fameuse ambiance. Elle est sombre, horrifique et cela m'a énormément plu, une belle surprise pour moi, je ne pensais pas autant aimer un tel style d'écriture ! Dans ce tome, Matéo est envoyé lors de la Seconde Guerre Mondiale, dans une France occupée par l'Allemagne nazie, encore une époque bien gaie après la Commune de Paris n'est-ce pas... Mais ce n'est pas tout : notre héros va se retrouver dans le célèbre hôpital Sainte-Anne, un hôpital psychiatrique où des choses se passent, plus ou moins légales, comme de la torture par exemple. Un tome bien plus sombre donc.
Cette ambiance bien particulière est néanmoins nuancée/complétée par de la mythologie grâce aux personnages de Malaurie, de sa mère et d'Iris qui sont des pythies, la Pythie étant l'oracle du temple d'Apollon dans la Grèce antique. Etant une grande fan de la mythologie gréco-romaine, j'ai réellement apprécié lire ce mélange de deux univers, je m'attendais un peu à tout avec Andoryss mais j'ai été agréable surprise ! Grâce aux prophéties de la pythie, la mission de Matéo est coupée en trois et permet ainsi donc de créer une super dynamique au récit, le lecteur est face à un texte qui n'est jamais longuet, pas une seconde d'ennui. Bref, j'ai adoré les prophéties !
"Tu te souviens de ses paroles ? Les dernières notes sont à l'alouette, enfermée dans sa cage, enfermée pour de bon. L'alouette, messagère des dieux... C'était sa dernière prophétie pour nous. On attendais qui et quand. Barbès, entre la quatre et la deux, et le fils du boulanger, deux mois après la Russie... Frédo, aujourd'hui, sans aucun doute. Il a juste abattu le premier qui passait. Et ça suffira."
Avec cette lecture, il m'est arrivé une chose que je n'ai jamais ressentie avant : je pensais souvent à ma lecture en cours, à son univers, ses personnages, etc. J'y pensais mais je pouvais facilement me détacher de ma lecture, je n'y étais pas accro. Ça peut être négatif dit comme ça mais cela a été particulier cette fois car plus rien n'existait quand je m'y plongeais, je le dévorais par petits morceaux comme on déguste dans un restaurant gastronomique. Je me suis sentie vraiment bien lors de ma lecture, totalement dans le livre, c'était un super sentiment !
Pour terminer, un dernier point tout en nuance. J'ai aimé mais pas aimé (sauf si j'ai raté un passage) le fait que ce soit la deuxième mission de Matéo, qu'il n'a donc pas énormément appris sur son don/ses pouvoirs mais qu'il en sait beaucoup plus entre ce tome et le premier alors qu'il n'y a même pas quelques semaines entre les deux... Néanmoins, dans ce tome deux, le lecteur en apprend beaucoup plus sur le rôle de Passageuse/Passageur comme le pouvoir de savoir qui va mourir rien qu'en croisant cette personne.
En bref : Moins de références que dans le premier tome mais qui sont toujours appréciables. Un mélange de fantastique/surnaturel beaucoup plus fort que dans le premier opus : Matéo apprend à connaître et à se servir de son don. Très bon/beau mélange surnaturel/réalité/historique qui crée un super dynamisme.
Lien : https://lescarnetsdelu.blogs..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
DreamBookeuse
  11 novembre 2019
Je ne me souvenais plus très bien du premier volume. J'en gardais une impression d'urgence, de page turner mais aussi de beauté un peu humaine. Impressions que j'ai retrouvées dans ce second volume. Nous suivons de nouveau Matéo Soler, Passageur de son état, dans la belle ville de Paris. Changement d'adresse, changement de quartier, changement de problèmes. Désormais loin de ces préoccupations d'alors, le racisme semble être moins présent autour de lui, ainsi que la présence froide et colérique de son père. Si cela peut blesser Luiza, lui ne s'en porte pas plus mal. S'ils ont déménagé c'est grâce à leur « petit génie de poche » qui ne ménage pas sa peine pour se faire à son nouveau collège de surdoués. Bien vite cependant Matéo est happé par un autre trushal odji. Il va devoir retourner dans le passé, suivre les fils, et apaiser cette âme.
Cette nouvelle intrigue est pourtant bien loin de la première aventure de Matéo. Son nouveau fantôme semble avoir les idées bien arrêtées sur la conduite à suivre et l'invite au sein de son hôpital. Saint Anne. Psychiatrie. Epoque nazie. On pourrait croire que l'on connaît tout de cette époque, on la ressasse dans nos livres d'histoires, dans les films, dans notre imaginaire collectif teinté désormais du grand méchant « Hitler ». Mais non. Je ne connaissais pas ce petit événement de l'histoire, le premier attentat de la résistance contre un officier allemand. Je ne le connaissais pas et c'est pourtant lui qui marquera l'entrée du parti communiste dans la résistance armée. Un attentat auquel Matéo va devoir participer. Je ne connaissais pas non plus le sort réservés aux malades mentaux. On ne connaît jamais tout de l'histoire.
Je crois que du point de vue environnement historique j'ai préféré celui de la Commune de Paris du premier volume mais sans aussi parce que celui-ci fut moins prégnant. En effet, Matéo est envoyé du passé au présent et inversement à de très nombreuses reprises (sans qu'on perde le fil, chapeau l'artiste !) afin de répondre aux requêtes de son fantôme et transmettre ses prophéties. J'ai adoré découvrir une autre facette de la mythologie que Mel Andoryss est en train de dessiner autour des Passageurs, des Pythies et autres créatures. Je me demande s'il en existe d'autres…On croise d'ailleurs une certaine confrérie pas très très sympa que nous reverrons sans aucun doute dans le ou les prochains volumes et qui a ajouté un petit peu de piment – et de souffrance, et de torture – à ce roman déjà très addictif.
J'ai été heureuse de constater que l'autrice n'est cependant pas tomber dans le piège du second volume qui consiste à se projeter pleinement dans l'aventure en oubliant un peu les sentiments et émotions de ses personnages. Si on se concentre un peu moins sur le personnage de Matéo, on aborde un peu plus la sensibilité de Luiza à travers ses déboires au collège, la pression scolaire, et les scarifications. C'est triste mais dit sans pathos et traité avec justesse. Malheureusement il n'y a pas toujours un Matéo pour empêcher des petites filles et garçons du monde entier de se faire mal. A ce titre, la résolution de cette partie du roman m'a beaucoup plu. Matéo n'est pas le chevalier servant, c'est Luiza qui relève la tête et affronte les filles qui la chahutent.
Le héro est d'ailleurs un personnage qui se remet constamment en question, et ça lui confère une profondeur remarquable. On joue sur son affect avec sa soeur, Kathy, mais aussi avec ses propres émotions qui interfèrent souvent avec son don. Ce second volume lui permet de l'approfondir, et d'en découvrir davantage. Mais cela lui fait aussi peur. Est-il capable de contrôler les fantômes ? Est-ce qu'il les libère ou les asservit ? Sa rencontre avec un tout nouveau personnage, Mallaurie, pourrait lui permettre d'en apprendre plus sur lui même, sur son don, et sur les dangers de la confrérie. Vraiment hâte d'en savoir plus dans le prochain tome !
En résumé
Le journal et le serpent est un très bon second volume qui rend hommage au premier attentat de la résistance durant la seconde guerre mondiale. On en apprend un peu plus sur les pouvoirs de Matéo et on s'enfonce davantage dans la mythologie rom qui entoure le roman. Un page turner tout aussi addictif que le premier et qui promet une suite époustouflante.
Lien : https://lesdreamdreamdunebou..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
FungiLumini
  14 août 2019
Je remercie les éditions Lynks qui, dans leur super box, avaient glissé non pas un, mais deux tomes du Passageur ! Après avoir passé un très bon moment de lecture avec le tome 1, j'ai ainsi pu poursuivre directement les aventures du premier Passageur de l'histoire, Matéo Soler.
Afin que sa petite soeur intègre une école prestigieuse, Matéo et sa famille déménagent à Paris. Alors qu'il pensait que défaire ses cartons serait sa plus grosse corvée des jours à venir, Matéo commence à entendre les pleurs caractéristiques d'une âme en détresse. Il se retrouve propulsé violemment en pleine Deuxième Guerre mondiale, avec un sauvetage très particulier : il doit transmettre des messages d'une femme internée, à la fois dans le présent et le passé, alors qu'elle lui bloque tout accès aux informations pour sa mission. Alors qu'il ne contrôle rien, la course contre la montre à l'aveugle dans un contexte peu propice aux gens du voyage et autres marginaux commence…
J'ai du mal à dire quel tome j'ai préféré. La découverte du pouvoir de Matéo et l'immersion au coeur d'un événement historique dans le premier m'avaient complètement séduite. J'ai trouvé ce côté historique un peu délaissé dans ce deuxième tome, ce que je trouve vraiment dommage. La guerre 40-45 est souvent étudiée à l'école, mais surtout par rapport à la Shoah, j'aurais trouvé intéressant d'avoir une vision de l'histoire plus poussée par rapport aux conditions de vie des fous et des roms durant cette guerre.
J'ai par contre été fascinée par l'évolution du pouvoir du Passageur, ainsi que par tout le côté plus mystique : en plus de l'âme qu'il tente d'aider, Matéo rencontre dans le présent Malaurie, une jeune fille qu'il sent différente des autres, mais pas tout à fait comme lui non plus. Plus étrange encore, sa soeur la rejette totalement, lui hurlant qu'elle est dangereuse. Elle va révéler avec son identité un nouveau monde fascinant, mais aussi plein de dangers, pour les gens spéciaux, mais aussi pour leurs familles. J'ai beaucoup aimé ce nouveau personnage, qui devrait encore être présent dans la suite !
J'ai aussi préféré le personnage de Matéo dans ce tome, au niveau de la cohérence de ses comportements et émotions. On ressent beaucoup plus de choses à ses côtés et j'ai beaucoup mieux compris ses choix et réactions ici. Même s'il est important pour Matéo de finir sa mission, il n'en oublie pas pour autant sa famille, qui compte plus que tout pour lui.
L'objet-livre est toujours aussi beau que le premier tome, avec sa photo ancienne et son filigrane doré sur la couverture, son papier recyclé épais et son texte aéré, véritable plaisir à parcourir.
Un tome plus axé sur le côté mystique qu'historique : on en découvre plus sur les pouvoirs du Passageur, mais aussi sur d'autres personnes aux habilités particulières. Un tome plus immersif aussi, dans lequel on s'attache davantage à Matéo et ses compagnons d'infortune. Une très bonne suite !
Lien : https://livraisonslitteraire..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
cristalya
  08 novembre 2020
J'avais bien accroché avec le premier tome, c'était donc avec plaisir que je me suis plongée dans ce nouveau tome.
Cette fois-ci, on part durant la Seconde Guerre Mondiale. Une nouvelle fois, le protagoniste se retrouve entraîné par un fantôme, qui a besoin de son aide avant de partir dans l'autre monde.
J'ai apprécié une nouvelle fois suivre les aventures du personnage de Matéo. D'autant plus que l'autrice change des éléments dans la construction du récit, de l'intrigue, par rapport au premier tome, ce qui permet de ne pas tomber dans la redondance. Ainsi, on a un fantôme différent du précédent dans le passé, mais aussi de nouveaux éléments dans le présent.
le roman nous plonge durant la Seconde Guerre Mondiale lors des voyages dans le temps, et plus particulièrement dans les asiles psychiatriques à l'époque. On a finalement qu'un rapide aperçu de ce qu'il passait à cette période dans ce genre de lieux, mais ce que l'autrice nous donne permet de se faire une idée de ce qui pouvait s'y dérouler.
Une nouvelle fois, l'autrice se sert de ce roman pour parler de certains sujets. Dans le tome précédent, on avait notamment les discriminations vis-à-vis des gens du voyage. Cette fois-ci, elle se penche sur le harcèlement scolaire. C'est un sujet important, et il permet également de renforcer dans le roman les relations entre Matéo et sa soeur, ce que j'ai trouvé touchant.
Concernant les personnages, j'ai bien aimé l'arrivée de nouveaux personnages, plus particulièrement celui du fantôme de ce tome. C'était intéressant de la découvrir, de connaître une partie de son histoire, tout en ayant une touche de mystère du fait du caractère spécial qu'elle a par rapport au fantôme du tome précédent.

En conclusion, un second tome tout aussi sympathique que le premier. On retrouve les éléments qui ont fonctionné dans le tome précédent, tout en ayant une touche de renouveau qui permet d'éviter la redondance et permet également de garder notre curiosité pour l'histoire que l'on suit.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (10) Voir plus Ajouter une citation
FungiLuminiFungiLumini   14 août 2019
Où sont les pleurs? Je ferme les yeux et les cherche. Le son monte en réponse à mon appel, plus fort, plus proche. Je l’accueille, je l’accepte, je le suis. Je me fonds en lui avec soulagement, comme si je retrouvais l’affection d’un ami. Je ne demande rien, ne lutte pas. Je ne cherche même pas à retenir qui je suis, à me souvenir de moi. J’accepte tout, avec reconnaissance, avec abandon. J’oublie le présent. Et quand j’ouvre de nouveau les yeux, elle est là.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Pixie-FlorePixie-Flore   12 août 2019
- C'est pour une inscription.
- D'ordinaire, les exclusions nous sont transférées directement.
- C'est un déménagement.
Toute ma vie en trois phrases. Un malentendu ethnique immédiat et une condamnation sans procès. Si un jour je vais chauffer mes fesses en faculté, je ferai une thèse sur l'impact sociétal des différentes formes de discriminations dans le système scolaire.

[p18]
Commenter  J’apprécie          20
Bleuenn_GBleuenn_G   14 juin 2019
"J’essaie d’arracher ma main, mais elle tient bon. Quelque chose gonfle en elle, une forme indéfinissable qui me donne la sensation que je suis sous le regard d’un prédateur. Mes poils se hérissent, mais elle ne me laisse pas fuir.
— Écoute-moi bien. Ces mots sont pour le chat noir, et ton chat noir est roux. Il est pour le chat bossu et qui se cache dessous. Dis-lui : l’ombre que tu crains est au matin de Jupiter. Trois fois ils passeront. À la dernière, Jupiter cèdera. Ne soyez pas là."
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
DreamBookeuseDreamBookeuse   11 novembre 2019
Les héros de tous poils les ont affrontés dans la moitié des films que j’ai vus, et tous les gamins de tous les lycées, aussi mauvais soient-ils en histoire, citent HItler quand il faut trouver un bon gros salaud historique. C’est une chose de les voir en noir et blanc sur les pages de mon manuel et d’imaginer ce que ça a pu être ; c’est en est clairement une autre de déambuler dans les rues avec la possibilité de croiser Himmler et ses copains sur le trottoir.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
FungiLuminiFungiLumini   14 août 2019
Chacun son fardeau, chacun sa croix. La mienne hurle devant moi. Je serre les poings : je ne peux pas exiger que ma petite sœur garde la foi en ses capacités si moi-même je recule à la première difficulté. Je suis terrorisé, je suis aveuglé par la proximité du maelström, mais je vais plonger dedans. Parce que je n’ai pas le choix. Je dois.
Commenter  J’apprécie          00

Videos de Mel Andoryss (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Mel Andoryss
Les 5 Terres - Présentation
autres livres classés : journalVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Freud et les autres...

Combien y a-t-il de leçons sur la psychanalyse selon Freud ?

3
4
5
6

10 questions
336 lecteurs ont répondu
Thèmes : psychologie , psychanalyse , sciences humainesCréer un quiz sur ce livre