AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
Éditeur : groupe les echos (01/09/2019)

Note moyenne : 1.5/5 (sur 1 notes)
Résumé :
Nous n’avons pas encore dans notre base la description de l’éditeur (quatrième de couverture)
Ajouter la description de l’éditeur

Vous pouvez également contribuer à la description collective rédigée par les membres de Babelio.
Contribuer à la description collective
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
Mimimelie
  05 septembre 2019
Retenir :
Article Francis Bacon : miroir de ses déchirements intérieurs
Ernest Pignon-Ernest : le dessin à l'oeuvre
Découverte :
- Jules Adler, peindre sous la IIIe République (Roubaix)
- et Nadia Léger née Nadia Khodossievitch en 1904 en Biélorussie dcd en 1982 à Grasse, épouse de Fernand Léger, à l'occasion de la sortie, ces jours-ci, d'un ouvrage collectif sous la direction de Aymar du chatenet (cousin de l'artiste) aux éditions IMAV 616 pages, 800 illustrations ! (mais 150 euros pour faire connaissance ….hélas ! …) voir en biblio prochainement ?
Commenter  J’apprécie          56
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
MimimelieMimimelie   05 septembre 2019
Pieter de Hooch (1629-v.1684) appartient, avec Johannes Vermeer (1632-1675), à cette école de Delft qui, au milieu du XVIIe siècle, révolutionna la peinture hollandaise. D’abord connu pour des tableaux de corps de garde, De Hooch se spécialisa dans la peinture de scènes de genre urbaines à perspective maîtrisée, qu’il inonda, à la fin des années 1650, d’une lumière rayonnante. Comme beaucoup de ses collègues, De Hooch vécut chichement de son art malgré un succès confirmé après son installation en 1660 à Amsterdam, période marquée par des représentations de riches intérieurs et un retour à des effets lumineux.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
MimimelieMimimelie   05 septembre 2019
Francis Bacon disait volontiers sa fascination pour la viande morte de l’étal du boucher. Mais il tenu secrète sa passion pour la littérature, d’Eschyle à Georges Bataille. L’exposition de rentrée du Centre Pompidou à Paris, révèle ses grandes inspirations littéraires .
Commenter  J’apprécie          00
autres livres classés : ExpositionsVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox


Lecteurs (1) Voir plus




Quiz Voir plus

Prénoms de grands peintres : trouvez leurs noms ! (3)

Je suis né à Paris en 1848. Chef de file de l'Ecole de Pont-Aven, inspirateur du mouvement nabi, j'ai vécu de nombreuses années en Polynésie où je suis décédé en 1903. Je suis Paul...

Gauguin
Cézanne
Signac

12 questions
559 lecteurs ont répondu
Thèmes : peinture , peintre , art , Peintres paysagistes , Peintres français , peinture moderne , peinture espagnole , Impressionnistes , culture générale , peinture belge , peinture romantique , peinture américaineCréer un quiz sur ce livre