AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
Citations sur L'oiseau captif (19)

Bookycooky
Bookycooky   10 novembre 2018
-Dieu est partout, me dit un jour ma mère alors que je n’étais encore qu’une fillette.
Plissant des yeux , elle me cloua du regard et ajouta:
-Il est partout, il voit tout ce que tu fais.
Bien qu’elle ne fût pas voilée, sa vie serait toujours un tapis de prière devant l’autel de la peur.
( Iran années 40)
Commenter  J’apprécie          431
Bookycooky
Bookycooky   10 novembre 2018
J’accroche deux boucles de cerises rouges à mes oreilles
Je colle des pétales de dahlias sur mes ongles
Il existe une rue
Où des garçons des cheveux en bataille
Le cou mince et les jambes maigres
Étaient amoureux de moi
Et pensent encore au sourire innocents d’une feuille
Qu’une nuit le vent a emportée

(Forugh Farrokhza)
Commenter  J’apprécie          277
blandine5674
blandine5674   26 décembre 2018
- Pensez aux écrivains que vous admirez le plus. Qu’est-ce qui vous a apporté du réconfort dans leurs mots ? Donné du courage ? Seuls les auteurs qui ont pris le risque d’être honnêtes ont le pouvoir de nous toucher.
Commenter  J’apprécie          110
blandine5674
blandine5674   27 décembre 2018
- On ne fait que se perdre en regardant en arrière, disait-il.
Commenter  J’apprécie          70
rkhettaoui
rkhettaoui   25 juin 2019
J’imiterais à la perfection le sourire séduisant d’Ava Gardner, et le regard froid et assuré de Vivien Leigh. J’irais là où j’en aurais envie, et j’écrirais ce qui me plairait. Je reconnais que mon plan pour réaliser tout cela était peu original, mais au sein de ce monde limité, mes méthodes n’appartenaient qu’à moi : je choisirais mon propre mari, et ainsi, j’échapperais enfin à la maison du Colonel.
Commenter  J’apprécie          50
ladyoga
ladyoga   06 juillet 2019
L'amour est une autre contrée. Non, j'irai plus loin : la différence entre deux pays étrangers n'est jamais aussi grande que celle qui existe entre être amoureux et ne pas l'être. Non seulement le monde autour de soi semble transformé quand on est épris de quelqu'un - lumineux alors qu'il était morne, vivant et varié alors qu'il n'était que routine- mais les gens ne sont plus les mêmes, à commencer par soi, encore qu'il s'agit peut être juste d'un retour à son moi originel.
Commenter  J’apprécie          30
1001livres
1001livres   18 juillet 2019
Les histoires que l'on raconte ne nous appartiennent pas, dit-il.
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaoui
rkhettaoui   25 juin 2019
Je destinais tout l’argent que je pouvais amasser à l’achat de livres, essentiellement de la poésie persane classique, mais aussi des romans européens du XIXe siècle que lisaient mes frères et leurs camarades. Pouran aimait lire, elle aussi, et pendant un certain temps, nous mettions notre argent de poche en commun pour acheter des livres que nous partagions.
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaoui
rkhettaoui   25 juin 2019
Quand je produisais des vers qui me semblaient particulièrement bons, je puisais dans tout mon courage, les récitais à haute voix, puis attendais, en retenant mon souffle, l’instant où mon père attacherait au moins son regard au mien.
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaoui
rkhettaoui   25 juin 2019
Composer de la poésie constituait un passe-temps assez commun, mais je ne connaissais jusque-là personne qui ait publié… Oui, c’était bien le nom de mon cousin, Parviz Shapour, imprimé en gras et en lettres noires, au haut de la page.
Commenter  J’apprécie          00




    Acheter ce livre sur

    FnacAmazonRakutenCulturaMomox




    Quiz Voir plus

    Testez vos connaissances en poésie ! (niveau difficile)

    Dans quelle ville Verlaine tira-t-il sur Rimbaud, le blessant légèrement au poignet ?

    Paris
    Marseille
    Bruxelles
    Londres

    10 questions
    764 lecteurs ont répondu
    Thèmes : poésie , poèmes , poètesCréer un quiz sur ce livre