AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
Éditeur : La Crypte, 2017 (01/02/2017)

Note moyenne : 3/5 (sur 1 notes)
Résumé :
Nous n’avons pas encore dans notre base la description de l’éditeur (quatrième de couverture)
Ajouter la description de l’éditeur

Vous pouvez également contribuer à la description collective rédigée par les membres de Babelio.
Contribuer à la description collective
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
coco4649coco4649   15 janvier 2020
Adjectif


Le matin tourne en boule
et l'été touche à l'automne
dans nos peignoirs sans motifs,
à neuf heures moins le quart.
Le café ne se sucre pas,
la cuiller tinte, l'alarme
intime nos regards.
C'est en heures que nous
nous connaissons. En année,
nous serions des graines dans le vent. Sur
le bord de la tasse, le café trace un serpent :
il glisse quand remonte la pomme d'Adam.
C'est un matin privé d'adjectif.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
coco4649coco4649   15 janvier 2020
La porte s’ouvrira…


La porte s’ouvrira, comme la fenêtre avec le soleil,
vous me donnerez à boire après avoir quitté votre
chambre. Vous me direz, dans le désert de mes paroles,
que je dois mourir de soif. Vous m’aurez salué au préa-
lable, oui, sans vous inquiéter de ma présence ou de
mon absence et vous m’aimerez autant que ce qui nous
lie l’un à l’autre, à traverser ainsi les jours de lieu en lieu,
de visage en visage, en parfaits voyageurs désargentés.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
coco4649coco4649   15 janvier 2020
Rues


Les rues noires et les frontons
des fenêtres, brillant vainement
comme une pierre de gloire,
je marche, distancié par mon ombre
qui touche aux poteaux longilignes
sous lesquels peine le réel.
J’avance, avec ton visage à l’esprit
et le sol est plus dur. Le teint blafard
du quartier proche ne me traversera pas.
Je vais chercher la lumière que la nuit détient :
ce sont les paroles que je ne prononce pas
et je crois que je frôle ta joue toute proche.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
coco4649coco4649   15 janvier 2020
Char


Sous la roue les cailloux sont chassés.
On a la peine qui est donnée aux bêtes de somme.
La ligne d'horizon peu à peu se resserre
autour de l'habitude, la linéarité se prend
aux rayons : le destin se défait.
Le char verse dans le creux aux abords,
essaimant les perles gagnées comme le verre le plus
  ordinaire.

À travers la matière, nous avons d'étranges formes.
Commenter  J’apprécie          00
coco4649coco4649   15 janvier 2020
Notice


Dans les boîtes sont rangées
quelques affaires qui ont fait
la vie de quelqu’un. En déplaçant
l’un des objets, le temps est continu.
Dans le temps bouleversé, la boîte
semble peu à peu vide. Il faudra
un long moment pour reconsidérer
qu’une fois les outils rangés
quelqu’un leur aura trouvé le secret
qui aide à disparaître.
Commenter  J’apprécie          00
autres livres classés : poésie françaiseVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Autres livres de Fabrice Farre (1) Voir plus

Lecteurs (1) Voir plus




Quiz Voir plus

Testez vos connaissances en poésie ! (niveau difficile)

Dans quelle ville Verlaine tira-t-il sur Rimbaud, le blessant légèrement au poignet ?

Paris
Marseille
Bruxelles
Londres

10 questions
786 lecteurs ont répondu
Thèmes : poésie , poèmes , poètesCréer un quiz sur ce livre