AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
Citations sur Canada (175)

carre
carre   22 septembre 2013
Les enfants apprennent à faire semblant comme les adultes.
Commenter  J’apprécie          461
carre
carre   28 septembre 2013
"Dans ce monde, il y a deux sortes de gens, a dit Mildred. Oui, enfin, il y en a de toutes sortes. Mais au moins deux : ceux qui comprennent qu'on ne sait jamais; et puis ceux qui pensent qu'on sait toujours. Moi, j'appartiens au premier groupe, c'est plus sur."
Commenter  J’apprécie          420
carre
carre   06 octobre 2013
On peut entretenir ces idées, ces opinions, sans en avoir fait la moindre expérience.
Commenter  J’apprécie          351
paroles
paroles   17 mars 2014
Ce qu'on fait, ce qu'on n'a pas fait, ce qu'on a rêvé de faire, un beau jour tout se rejoint.
Commenter  J’apprécie          250
fabienne2909
fabienne2909   30 octobre 2015
Avec les années, j'ai tendance à croire que tout situation humaine se retourne comme un gant. Tout ce que tel ou tel m'assure être vrai peut ne pas l'être. Tout article de foi est susceptible de voler en éclats dans ce monde. Il est rare que les choses demeurent très longtemps en l'état. Le comprendre ne m'a pas rendu cynique pour autant. Est cynique celui qui ne croit pas le bien possible. Alors que moi, j'ai la certitude qu'il l'est. Simplement, je ne tiens rien pour acquis et j'essaie d'être toujours paré au changement qui s'annonce.
Commenter  J’apprécie          190
Mahpee
Mahpee   17 octobre 2015
Il se peut qu'être un enfant de la ville (en ville c'est le temps qui passe qui compte le plus) transplanté du jour au lendemain dans un lieu désert inconnu, parmi des gens dont je ne savais pas grand-chose, m'ait assujetti davantage aux forces naturelles qui se faisaient l'écho de mon vécu intime et me le rendaient plus tolérable. Par rapport à ces forces - Terre qui tourne, Soleil qui traverse le ciel plus bas dans sa course, vents gonflés de pluie, arrivée des oies -, le temps du calendrier, invention humaine, passe à l'arrière-plan, et c'est bien ainsi.
Commenter  J’apprécie          180
ladesiderienne
ladesiderienne   11 septembre 2015
- Les ennuis, on n'a pas besoin de les chercher, a dit Brenner. Tu as beau te cacher, ils te trouvent.
Commenter  J’apprécie          180
Allantvers
Allantvers   30 mai 2015
La solitude, ai-je lu quelque part, c'est comme se trouver dans une longue file d'attente, dans le but de parvenir à la première place, celle où l'on vous a dit qu'il arriverait quelque chose de bien. Sauf que cette file n'avance pas et que de nouveaux venus ne cessent de vous passer devant, de sorte que la première place s'éloigne de plus en plus, au point qu'on cesse de croire qu'elle ait quelque chose à offrir.
Commenter  J’apprécie          180
bilodoh
bilodoh   27 août 2018
Il avait besoin que je fasse pour lui ce que les fils font pour les pères : leur porter témoignage qu’ils ont de la substance, qu’ils ne sont pas seulement une absence qui sonne creux. Qu’ils comptent pour quelque chose quand bien peu de choses comptent.

(Boréal, p. 363)
Commenter  J’apprécie          170
pyrouette
pyrouette   07 août 2014
Ce que je sais, c'est qu'on a plus de chances dans la vie, plus de chances de survivre, quand on tolère bien la perte et le deuil et qu'on réussit à ne pas devenir cynique pour autant, quand on parvient à hiérarchiser, à garder la juste mesure des choses, à assembler des éléments disparates pour les intégrer en un tout où le bien a sa place, même si, avouons le, le bien ne se laisse pas trouver facilement. On essaie. On essaie, tous autant que nous sommes. On essaie.
Commenter  J’apprécie          170




    Acheter ce livre sur

    FnacAmazonRakutenCulturaMomox





    Quiz Voir plus

    Dead or Alive ?

    Harlan Coben

    Alive (vivant)
    Dead (mort)

    20 questions
    1294 lecteurs ont répondu
    Thèmes : auteur américain , littérature américaine , états-unisCréer un quiz sur ce livre