AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Françoise Liégeois (Traducteur)
EAN : 9782251410050
397 pages
Éditeur : Les Belles Lettres (08/01/1992)

Note moyenne : 2.88/5 (sur 4 notes)
Résumé :
Une société fondée uniquement sur les échanges volontaires entre individus, et donc débarrassée de la violence étatique, serait-elle juste pour tous ? Et si oui, comment pourrait-elle fonctionner ?

C'est à cette double interrogation que répond David Friedman, en montrant pourquoi et comment il faut remplacer les modes d'organisation sociales autoritaires par des formes consenties. Grâce à lui, les solutions de liberté deviennent parfaitement claires, ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
Luniver
  06 mars 2014
À quoi sert l'État ? À rien, pour Friedman, qui estime que la société ne peut que se porter mieux en se remettant toute entière aux lois du marché, et que toute tentative de planification, de limitation des activités ou de répartition des richesses n'entraîne qu'inefficacité et restriction des libertés. L'auteur reproche à ses contemporains de s'arrêter à mi-chemin dans leurs idées, et pousse la logique de l'argument à son extrême en proposant de libéraliser non seulement la poste ou l'enseignement, mais aussi la sécurité, la famille ou encore la justice.
Ainsi, si un automobiliste renverse un enfant qui vous a choisi pour votre excellent rapport qualité de l'éducation/sévérité des sanctions, vous contacterez l'organisme chargé de votre sécurité. Celui-ci ira trouver le conducteur, qui, peu satisfait de voir quatre malabars à sa porte, contactera à son tour sa force de police personnelle. Soucieuses d'éviter une bagarre, ces deux sociétés se mettront d'accord sur un tribunal offrant le meilleur rapport qualité du jugement/prix qui tranchera le litige, et tout le monde s'en trouvera content.
Si on peut apprécier le jusqu'au-boutisme des arguments, il est tout de même difficile de les prendre au sérieux. Surtout qu'au moment d'aborder les dérives possibles, soit l'auteur joue au con, soit il fait preuve d'un angélisme navrant, mais l'argumentation est plus que faiblarde.
L'essai joue clairement sur la provoc', mais n'est pas inoubliable.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          191

Citations et extraits (1) Ajouter une citation
LuniverLuniver   06 mars 2014
Le recours direct à la force physique est une solution si médiocre pour résoudre le problème des ressources limitées que seuls les petits enfants et les grands États en font communément usage.
Commenter  J’apprécie          131

autres livres classés : libertarismeVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Autres livres de David D. Friedman (1) Voir plus




Quiz Voir plus

Histoire et généralités sur la Normandie

TOUS CONNAISSENT LA TAPISSERIE DE BAYEUX, QUI EN EST LE HÉROS ?

RICHARD COEUR DE LION
ROLLON
MATHILDE
GUILLAUME LE CONQUERANT
GUILLAUME LE ROUX

20 questions
37 lecteurs ont répondu
Thèmes : histoire , célébrité , économieCréer un quiz sur ce livre