AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2365776671
Éditeur : Urban Comics Editions (23/10/2015)

Note moyenne : 3.81/5 (sur 8 notes)
Résumé :
La Ligue de justice a réussi l'épreuve lancée par le Syndicat du crime mais certains de ses membres ont disparu et de nouvelles recrues font leur entrée parmi lesquelles Lex Luthor, l'ennemi juré de Superman. Suspicieux, Batman décide de le surveiller.

Scénario : Geoff Johns, Matt Kindt – Dessins : Jason Fabok, Doug Mahnke, Ivan Reis, Eddy Barrows, Tom Derenick, Diogenes Deves – Couleurs : Andrew Dalhouse, Brad Anderson et autres.

Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
BazaR
  01 juillet 2016
Bon, bon, bon ! C'est relativement plus calme par ici.
Relativement aux quelques épisodes précédents, hein ! Je rappelle que les héros avaient bêtement ouvert la boîte de Pandore et fait sortir leurs sosies maléfiques – autoproclamés le Syndicat du Crime – qui dominaient un univers parallèle désormais réduit en miette à cause d'un gus encore plus dangereux (les Goths poursuivis par les Huns quoi !). Ils en ont eu du mal pour s'en débarrasser. C'est quand même grâce à… Lex Luthor !
Oui, oui ! Lex maintenant dit à tout le monde qu'il s'est gouré et va devenir gentil. Il essaie sans arrêt de rentrer dans la League, leur sauve la mise quelques fois, fait son autocritique. Mais bon, faut comprendre nos héros : ils se disent qu'il cache un truc de mauvais aloi. Pas possible que Lex soit devenu un brave gars. Au final, Batman suggère de l'intégrer ne serait-ce que pour le garder à l'oeil.
Tout ça s'installe au milieu de conflits mineurs qui voient le retour de la célèbre Doom Patrol. J'ai dit célèbre ? En fait je les connais pas. Bref ils font que passer. Plus embêtant est ce gars qui tente de flinguer Lex (un type à mis sa tête à prix, pff) et tire sur un container abritant une arme biologique cataclysmique : le virus Amazo. La plupart des humains, super ou pas, sont contaminés. Mais tant que Wonder Woman (déesse) et Superman (extraterrestre) sont là, rien n'est perdu.
Encore une fois, ces deux-là plus la chauve-souris grappillent toutes les scènes. Les Flash et autre Aquaman n'ont que leurs yeux pour pleurer. Pas très équilibré. Ah, j'oubliais, on a quand même un peu de Shazam qui joue les clowns (c'est un gamin à la base, mais dans un corps musclé). Ça détend.
Tout ça fait un peu transition entre deux gros morceaux. le plus intéressant est finalement la relation amour-haine entre Bruce Wayne et Lex Luthor : deux caractères implacables dans la même équipe ? Ça doit racler un peu…
Transition, disais-je, car la suite devrait voir le destructeur du monde du Syndicat du Crime débouler d'un côté, et Darkseid de l'autre. Forcément, ce tome 8 fait petit pied à côté.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          270
garrytopper9
  21 novembre 2016
Comme on s'y attendait dans le précédent tome, l'arrivée de Lex Luthor au sein de la Justice League n'est pas vu d'un très bon oeil. Ce dernier ayant promis d'avoir changer, d'être devenu bon, peine tout de même à être crédible tant on connais la sournoiserie du personnage. Batman pense la même chose et le tient donc à l'oeil en l'intégrant à l'équipe.
Mais très vite les choses s'accélèrent et le virus Amazo fait son entrée, avec comme personnage central, ce cher Lex Luthor. Je ne vous en dirait pas plus, mais j'ai vraiment adoré cette intrigue, qui est bien plus calme que ce que l'on a vu dans le tome précédent et qui à mon sens sert de transition avant d'aborder les deux derniers tomes (9 et 10) dont l'intrigue ne sera rien de moins que la guerre de Darkseid !
Je me répète sans doute, mais Justice League et Batman (qui touche également à sa fin) auront été les deux meilleures séries des N52.
Commenter  J’apprécie          110
laurent005
  06 juillet 2016
Dans ce 8ème tome de Justice League, le scénariste Geoff Johns s'attarde sur les répercutions de l'event Forever Evil. La Ligue doit maintenant accepter de nouveaux membres dont le pire ennemi de Superman: Lex Luthor.
La Ligue d'injustice se divise en deux histoires étroitement liées. Deux missions pour la Ligue. La première raconte le jeu d'influence auquel se livrent Luthor et la Trinité (Bat, Sup, WW) ainsi que leur recherche de l'Anneau de Power Ring. La seconde partie est consacrée au virus Amazo.
Il est plaisant de constater que Geoff Johns calme le jeu et que l'intrigue se suffit à elle même. Il n'y a plus cet effet d'annonce perpétuel. le récit alterne subtilement les moments d'action et d'accalmie.
Tout le mérite de cet arc est la mise en place du nouveau statu-quo. Luthor n'a jamais été aussi bien écrit. Il fascine véritablement tant le suspense sur sa bonne foi est maintenu tout au long de la lecture. Ses intentions restent un mystère même sous l'emprise du Lasso de Wonder Woman. le scénariste joue intelligemment sur les attentes du lecteur et sème le doute de la première à la dernière page.
Les interactions entre les personnages sont la grande force du récit. Il y a d'abord le débat au sein de la Trinité pour savoir si Luthor est digne de confiance et s'il faut le faire entrer dans l'équipe. Les avis sont divergents et c'est finalement l'expression "Garde tes amis près de toi et tes ennemis encore plus près" qui l'emporte.
Ensuite, il y a les dialogues entre Lex Luthor et Bruce Wayne qui en découlent. La guerre d'influence qui oppose les deux industriels milliardaires est passionnante du début à la fin.
De manière générale, c'est l'utilisation des personnages qui est une réussite:
- Flash sert enfin à quelque chose.
- Captain Cold est toujours aussi attachant dans ce rôle de vilain mû par un code de l'honneur particulier.
Et pour finir, le rêve est devenu réalité... Jason Fabok dessine la Justice League !!!
LA superstar... le digne successeur de Jim Lee selon moi.
L'intrigue sur le virus Amazo est magnifiée par ses superbes planches. Décors travaillés, expressions détaillées des personnages, scènes d'action fluides. On approche quasiment la perfection à chaque case. Mention spéciale à Wonder Woman !! Fabok est né pour dessiner la guerrière Amazone. Sous son trait, Diana Prince est magnifique.
Il y a bien entendu des points négatifs...
- Graphiquement, Mahnke et Reis ne produisent pas leur meilleur travail. J'adore Ivan Reis mais quand c'est mauvais, il faut savoir le reconnaitre.
- L'introduction de la Doom Patrol tombe comme un cheveux sur la soupe.
- On regrettera aussi le peu de développement du personnage de Shazam.
- Justice League of America---> DC ne savait manifestement plus quoi faire de cette série qui a fait un flop monumental. Malgré tout, il fallait bien produire une fin à cette équipe prétexte. du coup, on a grossièrement annexé le chapitre final de JLA à ce 8ème tome de JL.
En conclusion, Geoff Johns nous offre un opus de qualité renforcé par la caractérisation des personnages. Luthor y est plus charismatique que jamais. Graphiquement, Jason Fabok vaut le coup d'oeil !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
3447
  13 février 2016
Comme tous les tomes précédents j'ai adoré celui-ci. Même si je n'aime pas beaucoup Lex j'ai hâte de voir comment les choses vont finir. le coup du virus était bien trouvé et pendant un instant j'ai bien cru que ce serait le dernier tome.
Mais la fin m'a bien plu et j'ai hâte de lire la suite.
Commenter  J’apprécie          10
Yaneck
  16 mars 2016
EXTRAIT: "Pour ma part, je me montre très client de l'évolution que propose Geoff Johns pour le personnage de Lex Luthor. Après lui avoir donné ce qu'il voulait, à savoir être le héros de la Terre par ses actes, Johns vient jouer avec sa personnalité ambivalente et les différents membres de la Ligue. Il sème le doute en permanence, même quand il place Luthor sous le lasso de vérité de Wonder Woman. Et je dois dire que j'aime ça. "
Lien : https://chroniquesdelinvisib..
Commenter  J’apprécie          20

critiques presse (1)
ActuaBD   16 novembre 2015
De nouvelles aventures fort bien menées par un Geoff Johns en grande forme.
Lire la critique sur le site : ActuaBD
Citations et extraits (5) Ajouter une citation
BazaRBazaR   26 juin 2016
[Batman]: Lex Luthor est un insecte. Les chauve-souris mangent les insectes.
[Flash]: Ça fait combien de temps que tu attendais de la placer celle-là? Tu as un petit carnet avec des Bat-répliques de la mort dedans?
Commenter  J’apprécie          150
laurent005laurent005   03 mars 2016
Tu n'es pas différent des aliénés d'Arkham, Luthor. Tu ne portes pas de costume extravagant. Tu ne te promènes pas avec un jeu de cartes. Tu ne revendiques pas tes psychoses comme eux... mais c'est ce qui te rend d'autant plus dangereux. Tu peux te cacher parmi nous.
Tôt ou tard, nous te démasquerons ! (Batman)
Commenter  J’apprécie          10
laurent005laurent005   03 mars 2016
Diana: "Tu trouves que c'est une bonne idée, ce partenariat entre les entreprises Wayne et LexCorp ?"
Clark: "Ça pourrait nous fournir les preuves dont on a besoin pour arrêter Luthor."
Diana: "Tu ne crois pas Lex capable de nous cacher ce qu'il désire ?"
Clark: "On ne peut rien cacher à Batman !"
Commenter  J’apprécie          10
laurent005laurent005   03 mars 2016
Lex Luthor: "Je vais te présenter mes autres labos biomédicaux."
Bruce Wayne: "Il n'y a qu'un seul labo qui m'intéresse. Ton labo privé."
Lex: "Mon labo privé ? Comment as-tu pu savoir ?"
Bruce: "Je ne savais pas."
Commenter  J’apprécie          00
laurent005laurent005   03 mars 2016
Garde tes amis près de toi, et tes ennemis encore plus près. (Wonder Woman)
Commenter  J’apprécie          00
Videos de Geoff Johns (7) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Geoff Johns
Vidéo de Geoff Johns
autres livres classés : comicsVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Quiz des profondeurs !

D'ou viennent les créatures cannibales et mangeuse d'hommes ?

du désert
des océans
de la foret
des montagnes

10 questions
10 lecteurs ont répondu
Thème : Aquaman, tome 1 : Peur abyssale de Geoff JohnsCréer un quiz sur ce livre