AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
3,63

sur 32 notes
5
3 avis
4
10 avis
3
3 avis
2
1 avis
1
0 avis
Alfaric
  07 octobre 2019
Le directeur des éditions Bamboo a fait un pont d'or à Christophe Arleston pour quitter les éditions Soleil et créer « Drakoo » la nouvelle marque dédiée au genre Fantasy. Il y a certes le combat pour la rémunération, mais je suppute que le départ de Christophe Arleston est peut-être autant une question d'argent qu'une question d'ego : pendants des années et des années c'est son univers de Troy qui a été le fer de lance des édition Soleil, et aujourd'hui c'est celui des Terres d'Arran d'Istin, Jarry, Peru, Cordurié et tutti quanti. Ce n'est pas sans raison qu'il a pris un pseudonyme pour écrire le tome 1 de la série "Mages" qui se déroule dans le même univers, et c'est tout à son honneur d'avoir réalisé l'un de ses meilleurs albums juste avant de dire adieu à la maison qui lui a tout offert et à laquelle il a tout donné…

"La Pierre du chao"s est une série mini-série en 3 tomes qui constitue le 2e étage de la fusée « Drakoo » dont le scénario a été confié à l'écrivain bankable Gabriel Katz. On reconnaît son style avec des univers archétypaux, des personnages « bigger than life » bien campés, et pour ne rien gâcher des histoires classiques mais efficaces. du Gemmell like certes, mais à mon goût un peu du Gemmell light, ce qui n'est déjà vraiment pas si mal que cela…
D'un côté nous avons un empire dominant la majeure partie du monde connu mais en crise profonde : les caisses de l'État nous vides, les dirigeants sont en panne d'idées, et la moindre émeute peut mettre fin au au gouvernement (quiconque n'ayant pas reconnu un détournement de notre bon vieil empire romain doit revoir d'urgence ses cours d'histoire). le pain et les jeux ne suffisant plus pour maintenir l'ordre (tiens donc ça me rappelle quelque chose : ah oui, notre bon vieux Monde de Merde), les dirigeants décident comme d'habitude de diviser pour régner en imposant à la ploutocratie ce qu'elle déteste le plus : l'égalité avec les roturiers ! C'est ainsi qu'on supprime les passe-droits de l'aristocratie qui doit envoyer ses fils réaliser leur service militaire sur les frontières comme tout le monde. Nous suivons donc les équivalents heroic fantasy des personnages principaux de la série "The Persuaders" : Navel est un noble qui est content de trouver une planque le temps de faire son temps et de retrouver sa femme et son enfant à naître, Aeres est un noble qui est en colère de se retrouver dans une planque car il veut marier carrière militaire et carrière politique. le roturier Ridan qui incarne mieux les idéaux de l'Empire Némès que n'importe quel rejeton de son aristocratie complète et équilibre le duo qui devient trio.
D'un autre côté nous avons un Seigneur de la Guerre barbare qui ne jure que par la loi du plus fort et qui l'applique à son propre peuple par la terreur. Et ledit peuple prie tous les jours ses dieux qu'il rencontre plus fort que lui avant qu'il ne mettent la main que la Pierre du chaos qui lui octroyait autant immortalité que pouvoir absolue. Au fond de la Boîte de Pandore il y a toujours l'espoir, et celui-ci pourrait être incarné par la jeune shaman surdouée Enarya qui face au conservatisme défend la liberté, l'égalité et la fraternité…
C'est fatalement l'un de nos trois mousquetaires qui dans un forêt maudite et un temple interdit tombe sur ladite Pierre du chaos. Donc le chaos et la désolation s'abattent sur l'empire avec notre Seigneur de Guerre qui transforme la planque en enfer sur terre… To Be Continued !

Ce tome 1 intitulé "Le Sang des ruines" est donc un pur tome d'introduction et d'exposition qui met en place l'univers, l'intrigue et les personnages. Toujours plein de bonne humeur et de bonne volonté Gabriel Katz fait du Gabriel Katz et c'est plutôt de la fantasy de qualité. Stéphane Créty continue sa progression et nous offre des graphismes agréables bien colorisés par Leonardi Paciarotti.
Lien : http://www.portesdumultivers..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          556
basileusa
  19 avril 2021
Je tente cette BD parce que c'est Gabriel Katz, je l'avoue ! Et je ne suis pas déçue, j'ai passé un bon moment et je veux lire la suite . On est dans de la fantasy plutôt classique : le royaume de Némes subit une petite crise financière, les gens commencent à se révolter et pour apaiser la colère on oblige les fils de bonnes familles à partir aussi en guerre. C'est ainsi que Araes et navel partent vers la frontière nord, un coin tranquille et sans danger. Mais dans la forêt , sans spoiler, il se passe un évènement qui va changer Araes. Il n'est pas plus sympa, non ^^ En même temps on suit un autre peuple aux faces bien dégueu , des volcaniens ou barbares selon le côté où l'on se place, qui décident d'attaquer le nord....Une bonne guerre arrive donc et je pense que le jeune Araes va se démarquer. Un scénario classique mais efficace ! Les dessins me plaisent sans être non plus excellents et les personnages sont encore un peu mystérieux mais clairement prometteurs ! A suivre donc ....
Commenter  J’apprécie          180
tchouk-tchouk-nougat
  27 avril 2020
L'empire de Nemes est tout puissant mais des soulèvements populaires font rétablir le service militaire de 3 ans pour tous et plus uniquement pour le peuple. C'est ainsi que Navel et Araes, deux jeunes nobles, sont envoyés faire leurs armes à la frontière nord heureusement réputée calme.

C'est un premier tome qui met en place les personnages, le contexte, l'univers. Une guerre se prépare et évidemment nos jeunes hommes de bonne famille font se trouver au mauvais endroit.
Une mise en place correcte dans un univers fantasy où la magie fait de timides apparitions. J'ai eu un peu de mal à m'attacher aux personnages mais il y a du potentiel. J'attends donc de voir la suite.
Je manque d'atomes crochus avec le dessin de Crety. J'ai jamais su dire ce qui me chagrinait vraiment dans son trait. Une certaine imprécision dans les plans larges, des expressions un peu étranges.
Commenter  J’apprécie          120
MarquePage
  02 juin 2020
Si je n'avais pas apprécié Gabriel Katz en roman j'étais curieuse de le découvrir en BD.
Ce premier tome est introductif pour présenter l'univers, le contexte et les personnages. C'est distrayant et efficace sans pour l'instant être renversant. J'ai trouvé les passages sur les volcaniens très confus. L'univers est intéressant et même si pour l'instant les personnages sont un peu lisses et classiques, j'attends une bonne surprise pour la suite.
Je trouve que les dessins sont très lumineux et agréables, faisant ressortir l'aspect distrayant de la série.
Commenter  J’apprécie          60


Meygisan
  04 janvier 2020
Connaissant avant tout Gabriel Katz par ses romans, ce fut une excellente surprise pour moi de le retrouver aux commandes de cette bd ( de cette nouvelle maison d'édition apparemment). Sans qu'il ne révolutionne le genre, cet auteur a le mérite de proposer une fantasy qui tient la route, et qui a déjà posé sa marque en quelques romans bien écrits. Si vous ne le connaissez pas, je vous conseille la trilogie le puits des mémoires et la Maîtresse de guerre.
Pour ma part, j'ai donc eu plaisir à lire ce premier tome qui joue son rôle de présentation et d'exposition. Présentation du contexte, des personnages et de l'intrigue, mais qui va quand même plus loin puisqu'elle promet quand même de belles choses. En 48 pages, Katz sait poser les bases d'une bonne histoire, servie par l'excellent rait de Stéphane Créty ( dont les lecteurs attentifs reconnaîtront le travail s'ils ont lus des séries comme Elfes ou le sang du dragon). Une histoire déjà complexe avec des personnages fortement caractérisés. le seul défaut que je dénoncerai concerne les enjeux, qu'on devine assez aisément dès les premières pages. On se doute que le sort d'un des trois personnages, amis, soldats, recrutés contre leur volonté, ou bien des trois, va être intimement lié à ce qui fait le titre de la bd. La pierre du chaos, dont on ne sait pas grand chose si ce n'est qu'elle semble être un artefact magique extrêmement puissant dont seul(e)s quelques élu(e) peuvent s'en approcher, et qui semble être également l'objectif d'une tribu de barbare menée par un chef sombre et violent.
Sombre et violent caractérise assez bien ce premier tome, mais si Gabriel Katz n'oublie pas que son public est avant tout "grand public". Certaines scènes potentiellement violentes sont écartées par une astuce scénaristique ( la scène du viol évité qui donnera naissance à une histoire d'amour= c'est un peu fleur bleue quand même! mais ça se tient et ça se défend!), mais j'espère que celle ci servira le série intelligemment par la suite.
Si Gabriel Katz joue la carte de la générosité comme il sait le faire avec romans, je ne doute pas que cette bd, prévue comme une trilogie, trouve son public, et permette à celles et ceux qui ne le connaissent pas de se diriger vers ses romans...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
gyselinck_dominique
  15 mars 2021
Voilà des années que le calme règne à Xénia, la blanche cité mère et son royaume de Nemès.

Mais soudainement, les fondations de la capitale tremblent sous les manifestations du peuple qui réclame plus de pain et de justice.

L'empereur va décider de rétablir un service militaire de trois ans pour tous les fils du royaume, et ce, qu'ils soient issus du peuple ou de la noblesse.
Une décision qui apaise les esprits et montre que tous sont bel et bien égaux à Nemès.

Dans cet esprit, Navel, fils du Maître de la corporation des négociants et premier fournisseur d'étoffes du Palais, et Araes, fils de sénateur font connaissance car envoyés comme soldats à la frontière nord du royaume, dans la province impériale d'Enoch.

Une petite planque en soi car si il n'y s'y passe jamais rien depuis des siècles, les provinces du sud connaissent bien quelques petites velléités de temps à autre.

Mais dans le royaume barbare des Volcaniens, les choses commencent tout doucement à s'échauffer.

Ishan le Noir, fils d'Orcha, chef des clans du sud et redoutable guerrier entend bien profiter de la loi, et prendre le trône à Anrogh, dans un combat singulier.

Chaque année, le bâton de commandement est en effet remis en jeu, et celui qui remporte le combat, si combat il y a, règne en maître sur les tribus barbares.

Mais Anrogh, une fois de plus, ne perd pas beaucoup de temps à asseoir son autorité, sa force et sa férocité et massacre tout simplement Ishan, pourtant rompu à l'Art du combat.

Mais les ambitions de Anrogh portent désormais un nom : Nemès
En débarquant avec ses troupes au nord, tant Araes que Navel risquent bien d'être dans les premiers Nemèsiens à faire sar rencontre...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
adeline80
  21 février 2021
L'empereur de l'empire de Nemès vient de rétablir le service militaire pour tout le monde. Chaque famille doit envoyé l'un de leur fils dans l'armée. Navel et Araes, deux fils de deux richissimes familles, pense échapper à la dureté de la vie militaire en embarquant pour Enoch province la plus tranquille de l'empire. Mais un événement va chamboulé cette certitude. de l'autre côté de la mer, un chef barbare défis qui veux dans un combat à mort. Celui qui arrivera à le vaincre prendra sa place. le début de ma lecture m'a rendu un peu septique. le schéma est classique. Un empire d'un côté qui ressemble fort à l'empire romain et de l'autre un peuple barbare. Les deux sont voués à s'affronter irrémédiablement. Mais quand on poursuit la lecture, il y a quelque chose de plus qui nous pousse à poursuivre. Cela reste classique mais efficace. le dessin ne m'a pas frappé, il reste classique.

Challenge Bande dessinée 2021.
Commenter  J’apprécie          50
croix59
  31 janvier 2021
Navel et Aeres sont deux jeunes gens, issus de la bourgeoisie de Nemes, qui suite au dernier décret de l'empereur doivent s'engager comme les fils du peuple dans l'armée impériale. Envoyés sur les frontières du nord, a priori calmes, ils font leur armes, snobés par leurs consorts et méprisés par leur hiérarchie, ils s'entraident même s'ils sont différents. Navel est marié et futur père, Aeres aurait préféré connaitre un peu plus d'action mais lors d'une nuit où ils sont envoyés dans une forêt hantée, il touche une statue mystérieuse et acquiert une force impressionnante.
Histoire de fantasy plutôt rondement menée avec un dessin intéressant mêle si les personnages parfois tout en longueur sont parfois surprenants.
Pas mal, à suivre.
Commenter  J’apprécie          50
Erik_
  31 octobre 2020
La pierre du chaos est un titre qui rappelle le pouvoir maléfique de certains objets. On a tous à l'esprit le fameux anneau précieux du Seigneur des Anneaux. Bref, le titre de cette série ne fera pas dans l'originalité.

Par ailleurs, la couverture avec ces barbares paraît assez hideuse même si le décor de cette capitale à la Game of thrones peut faire rêver.

Cependant, la lecture a été très agréable avec une entrée en scène assez plaisante dans cet univers. Il y a une façon de faire qui m'a réellement séduit alors que les récits de ce genre signés généralement par Istin sont assez nombreux sur le marché.

Je pense que le fait de ne pas trop multiplier les lieux et les personnages nous permet une immersion dans cet empire menacé aussi bien à l'intérieur par des révoltes qu'à l'extérieur par des invasions de hordes barbares. On pense bien évidemment à l'Empire romain bien que celui-ci soit imaginaire.

Au final, c'est plutôt une bonne surprise.
Commenter  J’apprécie          40
MassLunar
  02 janvier 2020
La Pierre du Chaos fait partie de ces récents premiers titres issus de la collection Drakoo orchestré et supervisé par le fameux scénariste Christophe Arleston. Bamboo a donné carte blanche à Arleston pour relancer une collection fantasy digne de ce nom et plutôt éclectique dans l'imaginaire. Personnellement, j'ai été peu embarqué par le premier titre de Darkoo, Danthrakon , recyclage sans aucune saveur qui semble faire écho aux larges productions fantasy lumineuses de chez Soleil.

Cependant, avec la Pierre du Chaos, Arleston semble honorer l'optique de ce nouveau label éditorial de chez Bamboo : promettre une sélection diversifiée dans le domaine de l'imaginaire grâce à des auteurs de qualités.
La Pierre du Chaos est scénarisé par Gabriel Katz, un écrivain de romans fantasy, qui signe ici son premier scénario de bd. le monsieur fait équipe avec Créty, un dessinateur au style bien rodé qui a déjà fait ses armes dans des séries comme Nains ou le Sang du Dragon. le duo signe ici un premier volume assez réussi. Dans un style brut et carnassier, Créty transcende le scénario solide de Katz. Ce dernier nous a écrit une dark fantasy brutal et captivante dans lequel de jeunes nobliaux effectuant leurs services militaires obligatoires se heurtent à un puissant et maudit artefact tandis que le monde est sur le point de tomber dans une guerre rageuse menée par des hordes barbares proprement stylées. La trame nous plonge directement dans une ambiance instable sans lourdeur ni complexité superflue... ce premier volume de la Pierre du Chaos demeure une bonne et furieuse entrée en matière.
Mais, outre le scénario de Katz épique, rude, mais sans réelles surprises, j'ai surtout apprécié le graphisme de Créty assisté à la couleur par Léonardo Paciarotti. Créty s'est déjà illustré dans la fantasy et il faut reconnaître qu'il possède un certain talent pour dessiner un univers imaginaire de caractère. Les barbares notamment sont assez stylés . L'auteur met en opposition un monde presque primal auréolé de magie noire et de force sanguinolente avec une civilisation inspiré de la Rome Antique. Impossible de ne pas penser aux légionnaires romains. Personnellement, cet esthétisme me fait un peu penser à Skyrim, le fameux RPG avec cette même opposition entre les berserkers du nord et la civilisation plus fourbe du sud. Des codes esthétiques et visuels que Crety s'approprie avec force avec des visuels et des décors frappants... Juste magnifique !

En somme, La Pierre du Chaos , volume 1 est un premier atout chez Drakoo. Une dark fantasy doté d'un certain tempérament et bien servie avant tout par le dessin féroce et jubilatoire de Créty.


+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40


Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

La fantasy pour les nuls

Tolkien, le seigneur des ....

anneaux
agneaux
mouches

9 questions
2039 lecteurs ont répondu
Thèmes : fantasy , sfff , heroic fantasyCréer un quiz sur ce livre