AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
Citations sur Prince Captif, tome 2 : Le Guerrier (31)

maylibel
maylibel   02 juillet 2015
Je ne reproche pas aux insectes de bourdonner lorsque quelqu’un renverse leur ruche […]. Je préfère me demander qui a souhaité me faire piquer.
(p. 191)
Commenter  J’apprécie          80
Ninie067
Ninie067   17 mai 2015
Il sentit ses poings se serrer, entendit l’amertume dans sa propre voix.
— Parce qu’une intrigante choisirait toujours l’homme le plus faible. Plus il est faible, plus il sera facile à manipuler.
La stupéfaction envahit Damen, et il se retourna vers Laurent, qui le regardait sans malice. Le silence s’installa. Ce n’était pas… Ce n’était pas ce qu’il attendait de sa part. Tandis qu’il le dévisageait, ses paroles le traversèrent d’une manière inattendue. Il les sentit toucher quelque chose de dur et tranchant en lui, sentit que très doucement, ces mots faisaient bouger en lui ce qui y était cruellement, profondément enfoncé, et qu’il avait cru jusqu’à présent inébranlable. Il demanda :
— Qu’est-ce qui vous fait croire que Kastor est plus faible que moi ? Vous ne le connaissez pas.
— Mais je commence à te connaître, toi, dit Laurent.
Commenter  J’apprécie          80
LaChroniquedesPassions
LaChroniquedesPassions   23 septembre 2015
— Tu ne sais rien, dit alors Laurent d’une voix froide et effroyable. Tu ne sais rien de moi. Ni de mon oncle. Tu es aveugle. Tu ne vois même pas… ce que tu as devant les yeux. (Laurent eut soudain un rire bas et moqueur.) Tu as envie de moi ? Tu es mon esclave ?
Damen rougit.
— Ça ne va pas marcher, prévint-il.
— Tu n’es rien, déclara Laurent, rien d’autre qu’un échec
ambulant qui s’est laissé enchaîner par le bâtard d’un roi, parce qu’il n’arrivait pas à satisfaire sa maîtresse au lit.

http://lachroniquedespassions.blogspot.fr/
Commenter  J’apprécie          60
Parthenia
Parthenia   02 juin 2015
Damen se débarrassa de son épée de bois et partit voir Laurent.
Il marcha dans les broussailles. Laurent ne prit pas la peine de venir à sa rencontre, mais se contenta de l'attendre. Une brise s'était levée. Les pans de la tente claquaient bruyamment.
- Vous me cherchiez ?
Laurent ne répondit pas, et Damen ne parvint pas à interpréter son expression.
- Qu'y-a-t-il ? demanda Damen.
- Tu es meilleur que moi.
Damen ne put s'empêcher de lâcher un soupir amusé, ni de balayer lentement Laurent du regard, de la tête aux pieds et des pieds à la tête, ce qui était sans doute un peu insultant. Mais tout de même...
Laurent rougit. Ses joues s'empourprèrent violemment, et un muscle se crispa le long de sa mâchoire tandis qu'il réprimait une émotion inconnue. Sa réaction surpassait toutes celles que Damen lui avait connues jusque-là, mais il ne put résister à la tentation de le provoquer un peu.
- Pourquoi ? Vous voulez que nous échangions quelques passes d'armes ? En toute amitié, proposa Damen.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Pixie-Girl
Pixie-Girl   10 juin 2015
Il avait agi juste au bon moment. Les volets s’ouvrirent brusquement, les piégeant dans l’étroit triangle entre le mur et le battant du volet. Ils étaient aussi bien cachés qu’un cocu derrière une porte ouverte.
Commenter  J’apprécie          50
Parthenia
Parthenia   02 juin 2015
- Non, je ne veux pas le savoir. Demain, tu pars. Mais tu es à moi, pour l'instant. Tu es encore mon esclave, ce soir.
Commenter  J’apprécie          40
Milene51
Milene51   13 août 2016
La voix de Laurent retentit derrière lui, légèrement plus crispée que d'habitude :
-Ça y est, tu m'as jeté en travers de ton cheval.
-Cela ne vous ressemble pas d'abandonner les rênes, ne pût s'empêcher de railler Damen.
-Tes épaules me cachent la route.
-Nous pourrions nous arranger autrement.
-C'est vrai : je devrais être à l'avant, et toi, tu devrais porter le cheval.
Commenter  J’apprécie          30
Milene51
Milene51   13 août 2016
Il tendit la main et puisa une autre pièce dans la bourse que portait Damen, puis referma son poing sur l'écu.
- Regarde, j'ai appris un nouveau tour.
Lorsqu'il ouvrit la main, sa paume était vide, comme par magie. Une seconde plus tard, la pièce tomba de sa manche.
_ Enfin, je ne l'ai pas encore tout à fait maîtrisé.
_ Si le tour consiste à faire disparaître l'argent, je trouve que tu t'en sors très bien, au contraire.
Commenter  J’apprécie          30
Odlag
Odlag   17 juillet 2016
— Non, vraiment ? Tu es tombé amoureux de la maîtresse du roi ?
— Il n’était pas roi, à l’époque. Et elle n’était pas sa maîtresse. Ou si elle l’était, tout le monde l’ignorait, répondit Damen.
Une fois que les mots eurent commencé à sortir, il ne parvint plus à les arrêter.
— Elle était intelligente, cultivée, belle. Elle était tout ce que je rêvais de trouver chez une femme. Mais c’était une intrigante. Elle briguait le pouvoir. Elle a dû penser que sa seule manière d’accéder au trône était de séduire Kastor.
— Mon honorable barbare… Ce n’est pas ainsi que je m’imaginais ton type.
— Mon type ?
— Un joli visage, un esprit déviant et une âme impitoyable.
— Non. Ce n’est pas… J’ignorais qu’elle était… J’ignorais ce qu’elle était.
— En es-tu certain ? insista Laurent.
— Peut-être que je… Je savais qu’elle était gouvernée par son esprit, et non par son cœur. Je savais qu’elle était ambitieuse, et qu’elle pouvait parfois se montrer impitoyable, en effet. J’avoue que cela… m’attirait. Mais je n’aurais jamais deviné qu’elle me trahirait au profit de Kastor. Cela, je l’ai compris trop tard.
— Auguste était comme toi, dit Laurent. Il ne possédait pas le moindre penchant pour la tromperie. Cela le rendait incapable de la déceler chez les autres.
— Et vous ? demanda Damen après avoir pris une profonde inspiration.
— J’ai un penchant très développé pour la tromperie.
— Non, je voulais dire…
— Je sais ce que tu voulais dire.
[...]
— Je vais te dire pourquoi Jokaste a choisi Kastor, dit Laurent.
Damen contempla le foyer. Il observa la bûche à demi consumée, les flammes lui léchant les flancs, les braises à sa base.
— Il était prince, dit Damen. Il était prince et je n’étais…
Il ne put poursuivre. Ses épaules étaient si crispées qu’elles lui faisaient mal. Son passé lui revenait en plein visage ; il ne voulait pas le voir. Mentir signifiait avouer qu’en vérité, il ne savait pas. Il ignorait ce qu’il avait fait pour provoquer, non pas une, mais deux trahisons : celle de sa bien-aimée, et celle de son frère.
— Ce n’est pas la vraie raison. Elle l’aurait choisi même si du sang royal coulait dans tes veines, même si tu étais du même sang que Kastor. Tu ne comprends pas comment fonctionne un esprit comme le sien. Moi, si. Si j’étais Jokaste, et que j’étais une intrigante, j’aurais choisi Kastor plutôt que toi, moi aussi.
— Et vous allez vous faire un plaisir de m’expliquer pourquoi, dit Damen.
Il sentit ses poings se serrer, entendit l’amertume dans sa propre voix.
— Parce qu’une intrigante choisirait toujours l’homme le plus faible. Plus il est faible, plus il sera facile à manipuler.
[...]
— Qu’est-ce qui vous fait croire que Kastor est plus faible que moi ? Vous ne le connaissez pas.
— Mais je commence à te connaître, toi, dit Laurent.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Azilis
Azilis   05 juin 2015
Les ombres s’allongeaient sous le soleil couchant lorsqu’ils arrivèrent, et l’horizon était rouge. Chastillon n’était fait que d’une grosse tour ronde, dont la silhouette sombre
se découpait sur le ciel. Énorme et très ancien, comme les châteaux du Sud, Ravenel et Fortaine, le fort avait été bâti pour soutenir les sièges. Damen contempla la vue, mal à l’aise. Il ne parvenait pas à s’approcher sans voir le château de Marlas, cette tour lointaine flanquée de longs champs rouges.
Commenter  J’apprécie          30




    Acheter ce livre sur

    FnacAmazonRakutenCulturaMomox





    Quiz Voir plus

    Quelle guerre ?

    Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

    la guerre hispano américaine
    la guerre d'indépendance américaine
    la guerre de sécession
    la guerre des pâtissiers

    12 questions
    1742 lecteurs ont répondu
    Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre