AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782753804173
183 pages
Koutoubia (04/06/2009)
3/5   1 notes
Résumé :
En Turquie, les alévis représenteraient près d'un quart de la population. Contrairement aux sunnites - et aux chiites avec lesquels ils sont souvent confondus - ils ne fréquentent pas les mosquées ni ne jeûnent pendant le ramadan. Aux questions : Qui sont les membres de cette communauté attachés aux principes de la laïcité ? Qui sont ces hommes et ces femmes qui se réunissent lors de cérémonies, longtemps tenues secrètes, ponctuées de prières, de danses rituelles, d... >Voir plus
Que lire après Les Alévis, bardes d'AnatolieVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
Quand on me pose la question de la religion – on me croit musulmane en raison de mes origines kurdes – je réponds systématiquement « Je suis de culture alévie ». Je parle volontairement de « culture » et non de « religion » parce que mon éducation a été influencée par l'alévisme même si nous ne la pratiquons pas, même si je n'y crois pas, même si je n'y ai pas la foi. Dans notre famille, la « liberté religieuse » a été, est toujours absolue, en effet: on a le droit de croire ou de ne pas croire; on a le droit d'être d'une autre croyance que celle de l'Alevisme, « religion » à laquelle je n'adhère pas parce qu'elle ne m'intéresse pas (à l'instar des autres religions d'ailleurs). Mon désintérêt ne m'empêche pourtant pas de lire à son sujet. J'aime savoir, en effet, ce que certain(e)s écrivent à son propos. Raison pour laquelle j'ai été ravie d'emprunter l'essai, le témoignage (qu'est-il?) de Catherine Pinguet. L'auteure écrit ici sa rencontre avec les Alévis en Turquie. Elle écrit l'Histoire: les références, les mythes, les croyances et superstitions, la différence entre Alévis et Bektachis; elle décrit les pratiques et cérémonies: importance des Asiks, de la musique, de la poésie, de l'alcool, du sema (danse); elle dit aussi l'actualité: la répression subie en Turquie, les massacres perpétrés (Gazi, Maras, Sivas), la politisation de la communauté, ses liens avec le communisme, la surenchère identitaire des jeunes générations, le culte voué à Atatürk (père fondateur de la Turquie) pourtant à l'origine des massacres perpétrés à Dersim où vivent les Kurdes alévis ( 1936-1938) et de l'islamisation de l'identité turque. Et c'est le politique qui m'a plus que tout intéressé dans cet essai. L'histoire, la définition et la description de l'Alevisme ne me passionnent toujours pas, en effet. La politisation de l'alévisme, son affirmation identitaire, son lien avec les partis politiques et sa conception de la laïcité sont, en revanche, au centre de mon intérêt; sujets qui ne sont malheureusement pas au coeur de cet essai. L'ouvrage est donc à conseiller pour toutes celles et ceux qui veulent en savoir sur l'Alévisme, « religion » ou « philosophie » que nul ne parvient véritablement à raconter dans mon entourage, les pratiques et significations n'étant pas les mêmes pour tous.
Lien : http://kanimezin.unblog.fr/2..
Commenter  J’apprécie          42

Citations et extraits (1) Ajouter une citation
Une riche littérature d'achiks fait l'éloge d'Atatürk et des principes de la laïcité. Certains vont même jusqu'à affirmer qu'il est la réincarnation de Hadji Bektach, d'autres voient dans son accession au pouvoir l'arrivée du messie, le "véritable libérateur", ou encore cherchent dans son ascendance familiale des origines alévies et bektachies. (...) Tous ces mythes qui auréolent la mémoire d'Atatürk omettent plusieurs pans de l'histoire, à commencer par l'instauration d'un islam étatique avec création d'une direction des Affaires religieuses, strictement sunnite, suivie de l'interdiction, jusqu'au début des années quarante, de réunions entre alévis et d'arrestations de chefs religieux. Difficile également de passer sous silence la violente répression de la révolte de Dersim, aujourd'hui Tunceli, région dite "féodale et arriérée". Selon les autorités, il s'agissait d'un combat contre l'obscurantisme, la tyrannie de chefs tribaux et l'influence néfaste de religieux réactionnaires. La "pacification" de la région coûta la vie à des milliers d'alévis kurdes.
Commenter  J’apprécie          21

autres livres classés : turquieVoir plus


Lecteurs (3) Voir plus



Quiz Voir plus

Tête de Turc !

De quelle pièce de Molière cette réplique est-elle extraite ? Que diable allait-il faire dans cette galère ? Ah maudite galère ! Traître de Turc à tous les diables !

Le bourgeois gentilhomme
Monsieur de Pourceaugnac
Les Fourberies de Scapin
La jalousie du barbouillé

10 questions
62 lecteurs ont répondu
Thèmes : turquie , turc , littérature , cinema , humour , Appréciation , évocationCréer un quiz sur ce livre

{* *}