AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
Citations sur L'hôtel des souvenirs, tome 1 : Un parfum de chèvrefeuille (15)

xnewlo
xnewlo   13 juillet 2014
Il s'arracha à son lit, rampa sur le parquet, et extirpa le téléphone de sa poche.
- Allô ?
Au bout de quelques secondes, il réalisa qu'il collait son portefeuille contre son oreille. Normal que personne ne réponde.
Commenter  J’apprécie          42
KateLine
KateLine   02 octobre 2016
Elle laissa sa phrase en suspens et leva un regard soupçonneux vers Beckett tandis que les chiens se disputaient son attention.
—    Tu n’as pas l’intention de les garder chez toi.
—    Ils ont besoin d’enfants.
Le regard de Clare s’étrécit.
—    Quel est ton deuxième prénom ?
—    Euh... Riley.
—    Beckett Riley Montgomery...
Un sourire amusé éclaira le visage de Beckett.
—    Aie. Je vais avoir droit à un sermon maison.
—    Tu ne sais pas à quoi tu t’exposes.
Commenter  J’apprécie          30
KateLine
KateLine   01 octobre 2016
—    Tu rêves d’un dîner au restaurant ou quelque chose de ce genre avec Clare depuis le lycée. J’en avais le cœur brisé.
—   J’ignorais que tu étais au courant.
—    Evidemment, que je l’étais. Je suis ta mère. De même que j’ai su, le soir où tu es rentré d’un rendez-vous avec Melony Fisher, que tu avais fait l’amour pour la première fois.
Une brusque bouffée de chaleur irradia dans la nuque de Beckett.
—    Maman, voyons !
Justine rit à gorge déployée.
—   Je sais ce que je sais. Et je te faisais confiance, après tous les conseils de prudence dont nous vous avions abreuvés, ton père et moi. J’espère que tu t’en souviendras avec Clare.
—    Maman, voyons !
—    Tu te répètes, mon garçon. 
Commenter  J’apprécie          30
KateLine
KateLine   02 octobre 2016
—    Comme disait papa, on ne connaît pas les gens avant de les connaître. Je n’avais jamais remarqué qu’elle était entêtée à ce point.
Il maintint le caisson contre le mur au bon endroit, tandis que Ryder prenait la perceuse.
—    Petite question, fit son frère. Combien de femmes connais tu qui ne le sont pas, entêtées ?
Beckett réfléchit.
—    Un point pour toi.  
Commenter  J’apprécie          20
lepoussinlitteraire
lepoussinlitteraire   15 septembre 2015
Ah les hommes ! Des gamins dans un emballage plus grand
Commenter  J’apprécie          20
Pixie-Girl
Pixie-Girl   01 avril 2016
A quoi bon faire quelque chose si c'est pour le bâcler?!
Commenter  J’apprécie          10
LaChroniquedesPassions
LaChroniquedesPassions   29 juin 2015
— Tu vas dormir dans son lit ? voulut savoir Liam.

— Ça fait partie du contrat.

— Des fois, on aime bien aussi venir dans son lit, quand il y a de l’orage ou qu’on fait des cauchemars.

— Alors il faudra un grand lit.

Beckett attendit pendant qu’ils échangeaient des regards - le langage tacite entre frères qu’il connaissait si bien.


http://lachroniquedespassions.blogspot.fr/
Commenter  J’apprécie          10
Anis0206
Anis0206   04 janvier 2014
a quoi bon de faire quelque chose pour la bâcler?
Commenter  J’apprécie          10
sld09
sld09   01 octobre 2017
Les murs de pierre se dressaient là depuis plus de deux siècles, simples, massifs, robustes. Extraits des collines et vallées avoisinantes, ils témoignaient du désir inhérent à l'homme de laisser son empreinte. De faire œuvre de bâtisseur et de créateur.
Commenter  J’apprécie          00
KateLine
KateLine   01 octobre 2016
— (...) Vous faites un superbe travail, tous les trois. Votre père aurait été si fier.
—    Je pensais justement à lui. Ici, c’est un peu obligé. Je me disais qu’il aurait adoré travailler sur ce projet, ramener cette vieille maison à la vie.
—    Et lever les yeux au ciel dans mon dos chaque fois que j’aurais eu une nouvelle idée. Et n’imagine pas que j’ignore que vous faites la même chose.
—    On perpétue juste la tradition.
—    Vous vous y employez parfaitement, tous les trois.
(...)
Beckett soupira.
—    Je sais, mais c’est indispensable, insista-t-elle. Au fait, j’ai commandé le nouveau lavabo et la robinetterie pour la boutique. Et aussi une cuvette de W-C pendant que j’y étais. Comme Brian, le paysagiste, vient la semaine prochaine pour finaliser le plan de la cour, je vais lui demander de jeter un coup d’œil à l’arrière de la boutique. Selon moi, elle aurait besoin d’un joli patio et d’une nouvelle clôture du côté de la librairie. Quelques plantations aussi, ajouta-t-elle en riant. Et les vieilles marches pourraient être intégrées au nouveau dallage du patio.
—    Tu peux te retourner que je lève les yeux au ciel ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00




    Acheter ce livre sur

    FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





    Quiz Voir plus

    Nora Roberts

    En quelle année est-elle née?

    en 1940
    en 1960
    en 1950
    en 1955

    8 questions
    41 lecteurs ont répondu
    Thème : Nora RobertsCréer un quiz sur ce livre