AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Lionel Evrard (Traducteur)
ISBN : 2290008842
Éditeur : J'ai Lu (18/04/2008)

Note moyenne : 3.95/5 (sur 92 notes)
Résumé :
Irlande, 1128. Hoyt Mac Cionaoith pratique la magie tandis que son jumeau, Cian, excelle dans l'art de l'épée. Les deux frères sont très unis, même si Hoyt est austère et posé alors que Cian est désinvolte. Lorsque la démone Lilith s'approprie l'âme de ce dernier, Hoyt refuse de devenir une créature diabolique et avide de sang comme son frère. La déesse Morrigan le charge alors de combattre les vampires qui répandent leur malédiction sur le monde. Hoyt accepte, obsé... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (12) Voir plus Ajouter une critique
Elamia
  03 octobre 2014
Jusqu'à présent, je ne m'étais jamais intéressée aux livres de Nora Roberts. Puis un jour, je suis tombée sur ce tome. La croix de Morrigan, voila un titre bien intriguant. Que vient faire une déesse irlandaise dans un roman de littérature sentimentale ? Puis, après étude de la couverture (celle de la nouvelle édition est magnifique!), et lecture du résumé, je me suis dis que finalement, l'histoire avait bien des chances de me plaire ! L'amie qui m'accompagnait n'a pas tari d'éloges sur cet auteur. Je l'en remercie grandement aujourd'hui puisque ce livre a été un vrai coup de coeur !
J'étais quand même sceptique et pleine d'à priori au début, ayant peur que l'histoire soit inconsistante et les personnages fades et sans intérêt. Finalement, c'est une très bonne surprise ! On retrouve bien entendu quelques clichés mais ils ne sont pas du tout dérangeants et collent parfaitement à l'histoire.
Dans ce premier tome, on rencontre Hoyt, un mage irlandais, dont le frère Cian, a été victime de la vampirique Lilith, figure emblématique aussi belle et désirable que redoutable, reine des damnés et personnage incontournable que l'on retrouve un peu partout dans les romans, les séries et les films (premier cliché). Cian a été assassiné et transformé en vampire. Malgré ses puissants pouvoirs, Hoyt ne parvient pas à vaincre Lilith ni à libérer son frère de la malédiction. Peu après cette vaine tentative, Hoyt va recevoir en rêve la visite de Morrigan, divinité majeure de la mythologie irlandaise, associée aux héros et aux champs de bataille. Celle-ci lui conseille de lever une armée dans le but de vaincre les vampires pour sauver l'humanité (second cliché). Cette armée doit être composée de six compagnons : un mage, un bras armé, une sorcière, un érudit, "celui qui n'est plus" et "celui qui est plus d'un". Dans un premier temps, Hoyt s'emploie à retrouver son frère, autrement dit, "celui qui n'est plus". Il se retrouve donc propulsé du XIIème au XXIème siècle ! Il perd complètement ses repères mais s'habitue très vite aux nouvelles technologies. Après des retrouvailles fraternelles un peu difficiles, la quête pour trouver les autres compagnons peut commencer. Petit à petit, d'autres acolytes vont croiser la route des deux frères, d'une manière plus ou moins inattendue d'ailleurs ! La sulfureuse Glenna, la sorcière aux cheveux de feu (troisième cliché) est le troisième membre de cette compagnie hors du commun. Leur route les mènera ensuite jusqu'à l'ancienne demeure familiale de Hoyt et Cian, en pleine campagne irlandaise.

J'ai beaucoup aimé les nombreuses références aux mythes celtes ainsi qu'aux rituels et fêtes païens de jadis. L'auteur semble connaître le sujet et c'est très appréciable. L'originalité de ce roman tient dans son ambivalence entre la Fantasy et la Bit-lit. Je ne suis pas une grande adepte des vampires, j'avoue être un peu vaccinée de ce thème beaucoup trop récurrent de nos jours. Cependant, l'auteur a trouvé un juste équilibre entre les deux genres, et c'est parfait ainsi. Concernant les personnages, je les trouve tous intéressants, même si Glenna a tendance à m'agacer, elle est beaucoup trop niaise et sentimentale à mon goût. Il faut dire que ce n'est pas l'aspect romantique de ce livre qui a motivé ma lecture, mais bien entendu, le côté celte et légendaire. La plume de Nora Roberts est simple et efficace. Les personnages, bien que stéréotypés, arrivent à se démarquer les uns des autres, et ont tous un rôle déterminant. L'histoire globale, bien que déjà vu des millions de fois : la lutte du bien contre le mal, est ici bien exploitée. On assiste à quelques rebondissements, tout n'est pas prévisible comme je le craignais. L'humour y est également distillé de manière pondérée et efficace. On a réellement l'impression d'être en Irlande, l'ambiance et l'atmosphère des lieux sont retranscrits à merveille. C'est donc une très belle découverte, j'ai hâte de me plonger dans les deux autres tomes !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          106
Yezahel
  29 octobre 2014
Aujourd'hui je comprends mieux pourquoi cette auteure fait autant parler d'elle! 400 millions de lecteurs dans le monde? Et bien maintenant c'est 400 millions + moi.
Le plus gros point fort est à mes yeux la facilité avec laquelle Mme Roberts réussit à emporter le lecteur dans son intrigue. A peine deux chapitres lus et je me suis retrouvée totalement happée par le combat que mène le mage Hoyt Mac Cionaoith pour sauver son frère des crocs de Lilith, la ténébreuse reine des buveurs de sang... Magie, vampires et liens fraternels sont la base de cette histoire, mais c'est ensuite l'ampleur de la mission laissée par la déesse Morrigan qui m'a donné envie de tourner pages après pages. Je me suis donc ensuite laissée porter par le voyage dans le temps, les nouvelles rencontres et le combat quotidien des personnages pour réussir à former le cercle qui viendra à bout des dessins vengeurs de Lilith. Il faut aussi avouer que la lecture est tellement fluide et agréable qu'il devient difficile de refermer le roman à chaque nouveau chapitre. J'ai adoré.
La maitrise des personnages est aussi un point fort dans ce premier opus. Que ce soit Hoyt, ou Cian son frère jumeau devenu vampire, Moïra la princesse, Larkin le changeforme ou Blair la chasseuse, ils ont tous leur importance avec leurs qualités et leurs défauts. Même si certains sont mis plus en avant que d'autres, Nora Roberts réussit à tous les rendre intrigants. Malgré cela, mon coup de coeur va à Glenna la sorcière. Ses capacités magiques et les émotions qu'elle ressent ne sont pas les seuls cotés que j'ai apprécié chez cette jeune femme. Sa compréhension du destin du cercle, ses capacités de médiatrice et sa force de caractère m'ont vraiment séduits sans parler de son petit coté romantique (parfois un peu cliché).
L'intrigue quand à elle est assez crédible même si je trouve qu'ajouter un monde parallèle au notre alourdit un peu la fluidité des péripéties. Mais pourquoi pas... Ensuite le manque de "grosse action" m'a laissé sur ma faim. Je ne dis pas qu'il ne se passe rien au cours des 536 pages, loin de là, mais en dehors des préparatifs, des entrainements et des difficultés à s'entendre entre partenaires, il m'a manqué le combat que j'attendais depuis le début. Ce premier tome pose donc les bases et j'espère vraiment que le rythme prendra plus d'ampleur dans la suite.
Au final j'ai passé un très bon moment de lecture avec l'univers du Cercle Blanc, et j'ai hâte d'en savoir plus sur ce qui attend les personnages.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
sakura230
  18 mars 2015
Ayant un faible pour la plume de Nora Roberts et sa manière de nous parler de l'Irlande; et quand une personne de Babelio me l'a fortement recommandé, j'ai été incapable de ne pas me jetter dessus !
Une fois encore j'ai été charmée par l'histoire que nous raconte l'auteur et ravie d'avoir été transportée en irlande, mon pays d'adoption.
Bien évidemment, ne serait-ce que le titre m'a attiré ! Mais je me demandais comme l'auteur allait mêler les légendes celtiques sur un air fantastique dans un monde bien contemporain ! le résultat n'en est que plus délicieux.
On y découvre un mage irlandais du XIème siècle, un vampire vieux de 900 ans qui se comporte comme un humain, une sorcière du XXIème siècle, une future reine courageuse au caractère bien trempé et son cousin se transformant en l'animal qui souhaite, tous deux venant d'une époque du moyen-âge, et une chasseuse de vampire à la Buffy. Un combot plutôt irréaliste mais attachant qui croient en leur destinée et sont prêt à se battre pour sauver leurs mondes du mal.
Je dois avouer que j'ai été transporté du début à la fin dans ce roman fort sympathique ! J'ai hâte de continuer pour voir ce que va donner la suite.
En tout cas si vous vous lancez dans cette avanture fantasque vous ne serez pas déçu !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
Altervorace
  25 novembre 2011
Nora Roberts est un monument de la littérature de divertissement. Vous voyez les châteaux de la Loire ? et bien cette dame est un peu celui d'Azay le Rideau, rien n'a voir avec Chambord, véritable chef-d'oeuvre mais quand même sympa à visiter. Madame Roberts s'est spécialisée dans les romans d'amour et le thriller psychologique. Au fil des années elle est devenue un véritable phénomène d'édition. Elle fait en général bien son travail que ce soit par l'importance de sa production et parce qu'elle vend très bien. Contrairement à certains milieux intellectuels parisiens snobinards, je n'ai aucun mépris pour les auteurs de divertissement tant qu'ils ne se prennent pas pour des génies ou des philosophes (suivez mon regard : « oh bonjour monsieur Werber, oh bonjour monsieur Levy ».).
Madame Roberts est donc une professionnelle au sens le plus pur du terme : elle écrit pour vendre et je trouve stupide de le lui reprocher puisqu'elle ne se targue pas de faire autre chose. Ces dernières années, face à l'émergence de l'Urban Fantasy et de la Bit Lit, Nora Roberts a diversifié sa production. La trilogie du Cercle Blanc fait parti de ce renouvellement...
Analyser une plume de divertissement serait aussi absurde que de disserter de la pertinence pertinences des mouvements de caméra pour Louis la Brocante alors je ne parlerai pas du de ce bouquin.
Passons donc directement à l'histoire. Un magicien irlandais du 12ième siècle, Hoyt, se voit confier une quête : combattre les vampires et par-dessus tout Lilith qui menace de détruire le monde. Pour se faire, notre héros va devoir voyager dans le temps pour se joindre à un groupe d'élus. Pour être tout à fait franche j'ai trouvé les 50 premières pages plutôt rébarbatives. Non seulement ce n'était que de la fantasy de divertissement mais elle ne remplissait même pas son rôle correctement. Un peu comme les intros des chansons dans les années 80, c'était long, ennuyeux et ça donne la migraine. Ensuite j'ai commencé à m'attacher à l'histoire qui est sympa même si elle manque d'originalité. Les héros sont très iques (le guerrier, le mage, la sorcière...,) et les personnages sont parfois un peu fades mais pas dénués de qualité.
Finalement ce premier opus, s'il n'est pas fracassant, s'améliore au fil des pages pour qu'en refermant le livre, on nourrisse pas mal d'espoir pour la suite. Dans l'attente du deuxième volume (que je devrais trouver dans ma boite aux lettres très prochainement) j'octroie donc tout juste la moyenne à La Croix de Morrigan et réserve un peu mon jugement. Ne vous précipitez donc pas pour acheter ce roman, à moins que vraiment, mais alors vraiment, vous n'ayez rien d'autre à lire...
Lien : http://altervorace.canalblog..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Metehera
  09 novembre 2016
J'ai adorée ce livre. Moi qui connaissait Nora Roberts par l'intermédiaire de quelques unes de ses romances puis par la saga policière "Eve Dallas", j'ai été agréablement surprise par ce livre.
Malgré une histoire originale et une intrigue qui parfois manque un peu de crédibilité, notamment avec le monde parallèle (alourdit la fluidité des péripéties), je suis tout de suite rentrée dans l'histoire.
Lorsqu'on lit du Nora Robeerts on est presque toujours subjugué par la facilité avec laquelle elle réussit à nous emporter dans son intrigue et cela qu'il s'agisse d'une romance, d'un policier ou encore de surnaturel.
Revenons en à l'histoire en elle-même. le mage Hoyt Mac Cionaoith va essayer par tous les moyens possible et imaginable de sauver son frère des crocs de Lilith, la ténébreuse reine des buveurs de sang...
Pui rentre en scène d'autres personnages comme Cian le frère jumeau devenu vampire de Hoyt, Glenna la sorcière, Moïra la princesse, Larkin le changeforme et Blair la chasseuse.
J'ai beaucoup apprécié tous les personnages même si j'ai une petite préférence pour Glenna.
Petit bémol sur le manque d'action qui m'a un peu laissé sur ma faim. En fait il m'a manqué the "combat" mais comme il s'agit d'un premier tome, j'espère vraiment que le rythme prendra plus d'ampleur dans les deux tomes suivants.
En résumé, j'ai passé un excellent moment avec l'univers du Cercle Blanc, et j'ai même si je ne vais pas lire la suite tout de suite, j'ai hâte d'en savoir plus sur ce qui attend les personnages.
Je conseille à 200% §
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Citations et extraits (26) Voir plus Ajouter une citation
rkhettaouirkhettaoui   22 août 2014
Comme elle fermait les paupières et entrouvrait la bouche, il prit sans hésiter ce qu’elle lui offrait, cédant comme elle à ce besoin très humain d’exister et de ressentir. Ils se laissèrent glisser dans ce monde de sensations où le pouls s’affole, où le sang court plus vite dans les veines, où chaque muscle frémit. C’était si facile, songea-t-il, de se laisser aller, de se noyer dans cette douceur, dans cette chaleur, de se mêler à elle dans le noir pour un instant, en oubliant tout le reste.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
coeurguimauvecoeurguimauve   30 juillet 2016
Elle adorait depuis toujours le kaléidoscope de couleurs, de bruits et de mouvements qu'offrait jour après jour New York à ses habitants. Cela lui manquait énormément. La vie citadine lui paraissait à la fois d'une complexité et d'une simplicité rassurantes. Dans les artères de la cité battait le pouls régulier de la vie. Et s'ils arrivait que des déchaînements de violence et du cruauté viennent en perturber le rythme, ils n'étaient que trop humains.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
rkhettaouirkhettaoui   22 août 2014
L’amour…
Cette pensée lui donna un tel coup au cœur qu’il dut poser la main sur sa poitrine pour tenter d’apaiser la douleur qui le poignardait. Ainsi, songea-t-il, c’était bien l’amour qui lui mordait les tripes, qui lui mettait le sang en ébullition, qui lui enfiévrait l’esprit chaque fois qu’il la regardait… Ce qui le liait à Glenna, ce n’était pas que quelques murmures passionnés dans le noir, mais aussi ce manque et cette inquiétude qui ne le quittaient plus, même en plein jour. Ressentir pour une femme autant de choses, avec une telle intensité, était une expérience toute nouvelle pour lui.
Une expérience terrifiante.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          11
rkhettaouirkhettaoui   22 août 2014
La première version est une sorte d’histoire d’amour. Il y a bien longtemps de cela, quand le monde était encore jeune, les démons se mouraient sur la terre. Ils y avaient vécu fort nombreux depuis bien plus longtemps encore, mais l’homme était apparu, était devenu de plus en plus fort, de plus en plus rusé, et le peuple des démons s’était mis à décliner.
Commenter  J’apprécie          20
rkhettaouirkhettaoui   22 août 2014
À quoi bon la vie, justement, si c’est pour se couper de tout sentiment ? Vous non plus, vous ne m’êtes pas indifférent. Il est vrai que ce n’est ni confortable ni très propice à la concentration. Mais au moins, cela me prouve que je suis en vie, et pas uniquement pour redouter le pire. J’ai besoin de sentir ça, Hoyt. Besoin d’éprouver autre chose que de la peur.
Commenter  J’apprécie          10
autres livres classés : vampiresVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Nora Roberts

En quelle année est-elle née?

en 1940
en 1960
en 1950
en 1955

8 questions
41 lecteurs ont répondu
Thème : Nora RobertsCréer un quiz sur ce livre
.. ..