AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2092566822
Éditeur : Nathan (10/11/2016)

Note moyenne : 4.03/5 (sur 565 notes)
Résumé :
Les fans de la série divergente seront ravis par quatre: cinq histoires courtes, "Le transfert», «L'Initié", "Le Fils", "Le Traître" et "Quatre gratuit", qui explorent l'univers de la série à travers les yeux du mystérieux mais charismatique Tobias Eaton, révélant des facettes inconnues de sa personnalité, les trames de fond et ses relations.

Nous sommes quelques années avant que Tris ne vienne bouleverser le système des factions. Lors de la cérémoni... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses & Avis (175) Voir plus Ajouter une critique
cicou45
26 août 2015
Je n'osais pas en espérer autant, l'auteure, malgré tout ce qui s'est passé dans le dernier tome de la trilogie de Divergente, a accompli des prouesses en nous offrant un quatrième volet !
Et si l'histoire vous était narré d'un point de vue différent ? Retenteriez-vous l'expérience ? Eh bien, moi oui et j'avoue que s'il elle nous offrait un troisième point de vue, je foncerais sans hésiter mais là, je crois qu'il ne faut pas trop que je rêve...
Ici, le lecteur se plonge dans la peau de Tobias Eaton, alias Quatre et découvre une partie de lui qu'il n'a pas eu l'occasion de découvrir dans la trilogie, ses peurs, ses souffrances, ses premiers pas chez les Audacieux, la manière dont il s'est intégré et tant d'autres choses encore. Certes, ses peurs et ses souffrances, l'auteure nous les a déjà dévoilées auparavant mais pas de manière aussi détaillée et surtout pas, comment lui les ressent et c'est cela qui est génial dans ce quatrième (et malheureusement j'en ai bien peur) ultime tome de cette série pour laquelle j'ai eu un énorme coup de coeur !
La manière dont il voit Tris et non pas comment elle croit qu'il la voit...bref, tout cela est passionnant car l'auteure, en tant que femme, à magnifiquement réussi à se plonger dans la peau de cet adolescent, tout comme elle l'avait fait avec Béatrice Prior...
Avis à tous les fans, n'hésitez pas à prolonger le plaisir en découvrant ce quatrième tome, je vous assure que vous ne serez pas déçus !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          343
bilodoh
05 décembre 2015
Un ouvrage plus réussi que je ne le craignais, la quatrième partie d'une trilogie à succès.
Comme les trois mousquetaires étaient quatre, ce recueil de nouvelles s'ajoute au trio de Divergence. On aurait pu penser à un ouvrage bâclé, commandé par des éditeurs avides pour profiter de l'étonnante popularité de la série, mais il s'agit plutôt de textes qui ont été écrits avant que la jeune Tris devienne l'héroïne « divergente ». C'est donc un véritable antépisode qui ne décevra pas les amateurs.

C'est l'histoire du jeune Tobias, alias Quatre, un enfant brutalisé par son père et abandonné par sa mère. Il doit choisir une faction et son choix doit être celui qui lui permettra de se mettre à l'abri des violences familiales. Si on a lu les tomes précédents, on sait ce qu'il choisira, le roman jouera donc davantage sur l'émotion que sur le suspens.

Même si j'ai plutôt aimé cette série « jeunesse », je ne peux m'empêcher de me demander ce qui fait qu'un roman devient un best-seller. Des qualités particulières de l'oeuvre qui touchent une population au bon moment ? Un marketing astucieux ? Un coup de chance ? Mais peu importe les raisons, la littérature qui donne aux jeunes le goût de lire est précieuse et on ne peut qu'en féliciter l'auteur.

Il ne reste qu'à souhaiter à Veronica Roth qu'elle puisse trouver d'autres filons…
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          314
FloraChagnard
04 mai 2017
J'ai beaucoup hésité avant de lire ce livre. Pour plusieurs raisons, la première est que je ne suis pas fan des suppléments de série. Généralement, je lis la série et je ne vais pas plus loin, car après je ne peux pas m'empêcher de les comparer à la série d'origine. Les suppléments sont, pour moi, "les livres en plus d'une série". On retrouve les mêmes personnages à peu près mais on revit l'histoire d'un autre point de vue ou on revient en arrière. J'ai peut-être tort de faire cela mais je ne prends pas le même plaisir à les lire. Bon après ça dépend aussi de la saga !
Et puis pour tout dire, j'ai un peu de mal avec les livres aux personnages principaux masculins, après tout c'est normal... Cela ne veut pas dire que j'y suis totalement allergique, c'est juste que je préfère me retrouver dans la tête d'une fille !☻
Pourtant, après une longue réflexion, j'ai fini par lire Divergente raconté par Quatre. Je ne pouvais pas, ne pas le lire ! Car, j'ai un profond respect pour la trilogie Divergente et son auteur ( Veronica Roth ), c'est elle et son histoire qui m'ont fait aimer la lecture.
Et comme le dit si bien Marcel Proust :
"Nous n'arrivons pas à changer les choses suivant notre désir, c'est notre désir qui change."
Alors, vous comprenez bien que je n'ai pu résister plus longtemps.
Quoi qu'il en soit, ce livre m'a encore une fois transporté dans l'univers dystopique de Divergente qui nous fait sacrément réfléchir !
Cette fois je n'ai pas dévoré ce livre comme je le fais souvent, je l'ai savouré comme on savoure un plat revisité, non sans un certain sentiment de "retour à la maison".
J'ai aimé me plonger dans l'histoire de Quatre. Et revivre encore une fois Divergente mais différemment, vu par Quatre.

DONC...
Nous sommes le jour des tests d'aptitude. Tobias Eaton est en train de passer la simulation sensée déterminer la faction dans laquelle il devrait avoir sa place, chez les Érudits, les Sincères, les Altruistes, les Fraternels ou chez les Audacieux.
Seulement il existe une exception, ceux qui sont complexes, ceux qui réfléchissent de plusieurs manières, ceux qui résistent aux manipulations mentales, ceux qui ont plusieurs aptitudes : les Divergents.
Tobias Eaton est un jeune homme de 16 ans, en âge de choisir sa place, un avenir. Il rêve de liberté, de se libérer de l'emprise de son père qui le bat à coup de ceinture. Cet homme même qui endosse le titre de leader des Altruistes. Oh, oui, et pourtant une fois rentré à la maison, à l'abris des regards, ce même homme se transforme en monstre de père ! Il fouette Tobias ou le frappe en répétant "c'est pour ton bien" comme si cela lui faisait du mal à lui, mais ce n'est pas lui qui, après, a le dos labouré.
Sans surprise, Tobias obtient le résultat d'un Altruiste. Son père l'a trop bien formaté pour qu'il y échappe. Seulement, le lendemain il devra faire un choix. Sûrement le choix le plus important de sa vie, il devra choisir entre la facilité et la liberté.
Tobias ne veut pas vivre une vie à laquelle il est soumis, il veut être maître de ses choix, de ses envies, de s'exprimer librement.
Mais surtout, à la cérémonie du choix, Tobias entrevoit non seulement une opportunité de se libérer de son père mais aussi de s'en venger. Il ne veut pas seulement quitter sa faction de naissance, jugée la meilleure pour lui par son test d'aptitude, mais il veut surtout que son choix anéantisse son père, que ce choix le "poignarde". Et il n'existe qu'une faction, capable de faire ça. Une faction à l'opposé de la sienne, à l'opposé de toute les habitudes altruistes : celle des Audacieux.
Donc Tobias part avec les Audacieux, sa nouvelle famille et laisse derrière lui son passé !
Maintenant, il doit devenir Audacieux et oublier ses vieilles habitudes d'Altruistes pour se fondre dans le paysage et peut-être même y briller...
Bon, comme nous y a si bien habitué Veronica Roth dans Divergente, les épreuves commencent direct ! Pas le temps de souffler !
A peine remis de ses émotions, Tobias doit survivre à la première élimination suivie d'une autre toute aussi dangereuse voir plus, j'ai nommé : "rate pas le train ou sans-faction tu sera" - il s'agit d'attraper le train à temps car il ne s'arrête pas - et la deuxième " Siège éjectable " - cette fois-ci il faut sauter du train car il ne s'arrête toujours pas -.
Quatre, réussit la première épreuve au grand étonnement de Tori, celle qui lui a fait passer son test d'aptitude. le problème, qui n'en est pas vraiment un, est qu'il se trompe de wagon... Et atterrit avec les adultes et non les novices. Il est le seul novice. C'est donc pour cela que tout le monde se met d'accord, sur la proposition de Tori qui depuis le début semble l'aider, pour le laisser sauter du train en marche en premier pour atterrir sur un toit.
Il réussit la deuxième épreuve, mais à peine s'est-il relevé qu'une autre l'attend : le saut dans le vide (sans élastique, bien sûr !). C'est le seul moyen d'entrer dans l'enceinte des Audacieux par ce toit : sauter ! Youpi ! Zeke, un natif, passe le premier. A la fin, il ne reste plus que Tobias. Il saute. Tombe. Tombe. Tombe. Puis soudain heurte un filet.
C'est Max, le leadeur des Audacieux, qui l'accueille surpris qu'un "Pète-sec" soit arrivé jusque là.
Tobias rejoint les autres novices. Amar, le type qui l'a fait sauter du toit et qui était dans le Wagon avec lui, annonce être leur instructeur. La vraie initiation peut enfin commencer.
En effet cette année les choses changent, Amar et les leaders Audacieux ont choisi d'expérimenter un nouveau déroulement de l'initiation : plus de natif et transfert séparé, les novices travailleront ensemble et le paysage des peurs est présenté à chacun en premier.
Tobias passe encore une fois en dernier. Sa première peur est celle du vide, il doit sauter une deuxième fois dans le vide. Il le fait sans la certitude d'y survivre. L'atterrissage est violent. Mais il se relève et pense à combien il serait fort s'il surpassait ses peurs mais à peine cette pensée germe dans son esprit que quelque chose le percute. Une fois. Deux fois. Trois fois. Et il se retrouve confiné dans un espace restreint. Celle-ci c'est la claustrophobie. Il faut qu'il réfléchisse, ce n'est qu'une simulation, après tout. Grâce à un levier, il arrive à se sortir de la boîte. La deuxième peur est terminée, mais aussitôt sorti de celle-là une autre apparaît.
Une femme inconnue et immobile, un pistolet, une balle, la chose à faire est claire : charger et tirer. Tobias prend conscience qu'il a peur de ce que les Audacieux lui demanderont de faire.
Cette peur finie, une autre arrive, la plus dure : Marcus, son père. Celui-ci arrive, suivi de clones qui l'encerclent, les Marcus retirent leur ceinture et le frappent. Les ceintures se transforment en barres de métal. Puis, Tobias pense à la statuette, puis à tous ces objets éparpillés au sol.
C'est fini, la simulation est terminée. Amar surprit qu'un Pète-Sec n'ait que quatre peurs, le relève et l'emmène auprès des autres novices. Il annonce que tout le monde s'en est à peu près bien sortit mais que personne n'a fait mieux que "Quatre". Tobias se rend compte que ce surnom lui est adressé, en référence à ses quatre peurs, un exploit en soi.
Il peut oublier le passé et recommencer, être quelqu'un d'autre, quelqu'un de fort, qui peut riposter et se battre, quelqu'un d'Audacieux.
Quatre s'entraîne sans relâche si bien qu'un jour, Amar vient le trouver et lui propose d'aller s'amuser un peu avec lui et ses amis. C'est ce jour là que poussé au défit, Quatre se tatoue.
le lendemain il doit affronter Éric, son ennemi. Pendant le combat, Éric le menace de dire quel est son vrai nom, Quatre ne veut surtout pas, il en a peur plus que de recevoir les coup d'Éric. La peur se change en colère. Alors, il le bat. Au sang.
Quelques jours après, Amar passe sans s'arrêter devant la salle d'entraînement, et conduit tous les novices dans un couloir sombre, au fond duquel se trouve une lourde porte. Une nouvelle phase de l'Initiation commence. Cette fois Quatre est appelé le premier. C'est une simulation de peur : il se retrouve dans une maison altruiste, mais bizarrement il est resté habillé en noir. Au moment où il relève la tête Marcus se tient face à lui, tel qu'il l'avait vu le jour de la cérémonie du Choix : la bouche crispée et les yeux bleus sombres. Puis, il redevient comme Tobias le voit dans son paysage de peur : des trous à la place des yeux et la bouche grande ouverte et vide. Il se jette en avant, les mains tendues avec des lames de rasoir à la place des ongles. Quatre tombe en l'esquivant, se relève et fonce dans le salon, où se trouve un deuxième Marcus qui tente de l'attraper. Il court vers la porte d'entrée, mais elle est condamnée. Il se précipite vers l'escalier, trébuche et tombe. Des clones de Marcus sortent des pièces de la maison. Tobias se plaque contre le mur. La maison devient noire. Brusquement, un des Marcus l'écrase contre le mur en l'étranglant. "Ce n'est qu'une simulation "se rappelle Quatre. Tous les Marcus s'agglutinent autour de lui et lui font mal. Soudain, Quatre en tatonant derrière lui trouve une poignet et tombe dans un second cagibi. Il y a une fenêtre, pendant que les clones de Marcus le poursuivent, il casse la vitre. C'est fini, il se réveille. Ceci n'avait duré que cinq minutes... Et Quatre avait pu manier la simulation. Sauf, que pour lui c'était normal, puisque tout est dans sa tête et n'est pas réel, il pouvait imaginer "une sortie de secours".
Amar lui révèle qu'il est comme lui, mais qu'il croyait être le seul. Cependant, il lui conseille de rester discret et de traverser les simulations normalement, comme tous les autres.

Tobias deviendra t'il un des leaders des Audacieux ?
Si oui, changera-t'il quelque chose à l'initiation ?
Sa divergence sera t'elle découverte par les autres Audacieux ?
Reverra-t'il son père ?

Veronica Roth publit en 2011 le premier tome de la trilogie Divergente, s'ensuit le deuxième tome en 2012 puis le troisième en 2013. Ses livres rencontrent un succès mondial et sont même adaptés en film. En 2014, l'écrivaine américaine décide d'écrire Divergente mais d'un autre point de vue : celui de Tobias alias Quatre. Mais l'histoire se déroulerait avant la rencontre avec Tris.

Voyez-vous, Veronica Roth au tout début, à l'écriture de Divergente avait commencé à écrire le roman du point de vue de Quatre seulement au bout de 13 pages, elle était parvenue à une impasse.
En reprenant ce récit quatre ans plus tard, elle a trouvé une autre voix qui lui convenait mieux : celle de Tris. Et en 2014, elle a donc écrit Divergente raconté par Quatre.
Je pense qu'il est important de lire ce livre si l'on veut bien comprendre l'univers de Divergente. Tobias a vécu une initiation différente à celle de Tris, il l'a vécu avant elle, avant que l'initiation des Audacieux change.
Dans tout les livres de Veronica Roth dans la série Divergente, à part le premier tome, on connait le point de vue de Tobias, son opinion face à ce qui lui arrive, pourtant son passé d'Audacieux reste un mystère.
C'est pour cette raison qu'il faut lire Divergente raconté par Quatre. Contrairement a ce que l'on dit la curiosité n'est pas un vilain défaut ☻.
En plus, il y a des passages cultes du tome I raconté du point de vue de Tobias ☻☺♥!!!
Ci-dessous l'adresse de mon blog, où figure l'article en entier ainsi que plusieurs autres :
https://monfantastikbooksblog.blogspot.com



+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Robzii
26 juillet 2014
Vous pensiez que c'était fini ? Que nenni ! La trilogie Divergente se paye un petit +1 en la personne de notre ami Tobias, qui nous raconte ici son histoire à travers 4 nouvelles et 3 scènes exclusives. J'ai lu ça en VO bien sûr (puisque la VF sort dans 1000 ans…), et je vous donne mes impressions sur le champ ! Attention, pour lire ce livre, il faut avoir fini au moins les deux premiers tomes de la trilogie ou vous vous exposez à des mégas spoilers !
Matériel
Les VO de Divergent sont toujours sublimes, et ce quatrième livre ne remet pas ce constat en question. La chemise est magnifique avec cette couleur bleu foncé, et la roue qui tape pile dans nos feels. Mieux que ça, le hardback est incrusté d'un bout de roue dorée, c'est beau *o*. La tranche est du même doré, avec le titre, très élégant, rien à dire ! A l'intérieur, on a une page titre pour chaque nouvelle, ce qui est assez pratique puisqu'on les repère facilement du coup, on regrettera peut-être juste qu'elles ne soient pas en couleur (mais je pinaille là) ? Ça reste du très beau travail, même si la page de pub à la fin du livre est assez débile… (ils nous disent « Lisez la saga complète » genre si je lis ce livre t'as cru que j'avais pas lu les autres ? WTF ???) 2,5/3
L'histoire
On est donc dans la tête de Quatre pour ces presque 300 pages, et ça fait du bien ! J'ai quand même trouvé les deux premières nouvelles beaucoup plus intéressantes que les deux autres, mais ça restait globalement assez sympa. Ma préféré reste celle qui raconte son initiation (The Initiate !), avec Eric, Shauna et Zeke notamment. J'ai quad même été surpris de voir que Quatre était aussi proche d'eux, alors que dans les autres livres, leurs relations sont… plus froides. Enfin j'ai l'impression. Cette « incohérence » mise à part, j'ai vraiment apprécié en apprendre plus sur lui, et voir les morceaux du puzzle s'emboiter. On découvre aussi les coulisses de l'arrivée d'Eric chez les leaders Audacieux. Petite déception sur les « scènes exclusives » en plus des nouvelles, qui sont en fait plus ou moins la partie hyper fan service du bouquin. Y avait pas vraiment d'intérêt selon moi à ces bonus, mais bon, ça fait plus de lecture pas vrai ? 4/6
Personnages
Vous vous en doutez peut-être, celui qui a tout les regards sur lui, puisque le bouquin porte son nom, c'est Quatre ! Lui et moi, on a une histoire compliqué on va dire. Je l'avais vraiment adoré dans le premier tome, dans le deuxième, j'avais envie de le jeter par la fenêtre, et le troisième m'a réconcilié avec le monsieur. Mais là, je suis de retour dans la phase d'adoration dans laquelle j'étais quand j'ai découvert Divergente ! C'est pas tellement tout ce qu'on apprend sur lui qui m'a fasciné, mais plutôt son évolution. On part d'un Tobias Eaton plein de doutes, faible, pour arriver au Quatre qu'on connait, courageux et valeureux ! le livre remplit vraiment sa tâche pour moi en nous faisant voir les étapes de sa transformation, c'est juste génial ! Niveau personnages secondaires, Eric est bien mis en avant, chose que j'ai beaucoup aimé puisque c'était mon perso préféré dans les deux premiers tomes. Shauna et Zeke sont aussi présents. Shauna a des moments très sympas, et on arrive à s'attacher à elle, mais Zeke… ouais… voilà voilà. Autant Uriah je l'aimais bien, autant lui, même s'il fait deux/trois blagues, il m'a laissé froid… Tori est aussi de la partie, on s'attache un peu plus à elle que dans la trilogie, tout comme Max, qui incarne un antagoniste plein de nuances plutôt sympathique… Ça reste très positif, note clin d'oeil : 4/5
Écriture
Veronica Roth est présente, alors tout va bien ! Pas de point de vue de Tris pour nous embrouiller cette fois, et on apprécie donc pleinement la vision de Quatre. On a quelques citations très sympas, le rythme est soutenu, et les scènes d'actions sont superbes rien à dire, chapeau madame ! Ah ? Pourquoi pas la note maximale ? Parce que les scènes exclusives (tout à la fin) m'ont vraiment déçu. On a presque l'impression que ce n'est pas elle qui les a écrit, j'insiste, ça ressemblait trop à des petites fanfic' à mes yeux. Aucun contenu, juste du fan service à l'ancienne, dommage :/ 5/6
CONCLUSION
Un +1 très sympa qui nous en apprend plus sur Quatre, et surtout, qui nous fait vivre son évolution avec une vraie justesse. Les nouvelles sont au top, les deux premières particulièrement, quand les scènes exclusives ne sont là que pour augmenter le nombre de pages un peu faible du bouquin. On reste satisfait de cette lecture, même si elle se finit sur un point noir… 15,5/20 !
Lien : http://robzii-books.com/four..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          130
Mono9000
30 novembre 2013
A NE PAS LIRE SI VOUS N'AVEZ PAS LU LES DEUX PREMIERS TOMES !!!
Allegiant m'avait laissé un petit goût amer après ma lecture. J'avais quelques réticences à retrouver l'univers de Divergent et je n'osais pas lire ces nouvelles, de peur d'être déçue. Mais ce ne fut pas le cas. Tout en nous offrant des éléments sur la jeunesse de Tobias, l'auteure nous livre également de nouveaux éléments sur les événements à venir. Ces histoires se révèlent être un très bon complément à la trilogie de Veronica Roth.
Lors de ma lecture de Divergent, Tobias, surnommé « Four », est un des personnages qui m'a beaucoup marquée. Seulement, on en savait assez peu sur lui. Ces nouvelles sont donc l'occasion rêvée pour en découvrir beaucoup sur ce personnage très charismatique.
Ici, ce n'est pas l'instructeur Audacieux que nous retrouvons mais Tobias, un jeune homme plein de doutes, amer et empreint d'une tristesse. Il semble faire les choses par dépit plus que par réelles convictions. Ce contraste avec le personnage que l'on a connu est très intéressant et on va le voir changer pour devenir progressivement « Four ». On assiste à toutes les étapes de ces changements et on comprend mieux comment il est devenu celui qu'il est lors de la venue de Tris.
The Transfer nous ramène à l'époque où Tobias vit chez son père, parmi les Altruistes. C'est la veille de sa cérémonie du choix et le jeune homme est en proie au doute. Il a obtenu « altruiste » comme résultat du test mais cela ne le réconforte pas du tout. Cette première nouvelle m'a beaucoup touchée. Tobias y apparait extrêmement fragile et vulnérable, aux antipodes de ce qu'il deviendra. On y assiste aussi à la cruauté de Marcus. Cet homme est odieux.
The Initiate débute tout de suite après et nous présente Tobias pendant son initiation chez les Audacieux. C'est là qu'il va faire des rencontres qui vont profondément le changer. Il va se faire des amis comme Zeke et Shauna mais c'est surtout là qu'il va faire la connaissance d'Eric. On comprend mieux désormais d'où vient cette animosité entre eux. J'ai pris un malin plaisir à assister à leurs échanges. Tobias s'affirme nettement ici et devient véritablement « Four ».
The Son marque les débuts de Tobias chez les Audacieux. Il se voit proposer un poste de leader mais ce qu'il va découvrir va le mener à prendre une toute autre direction. Cette nouvelle m'a énormément plu dans le sens où elle introduit la guerre à venir. Il va être amené à faire un choix qui aura de lourdes répercussions. Ces éléments apportent un nouvel éclairage sur les événements futurs. Cette nouvelle marque également l'entrée en scène d'Evelyn, la mère prétendument décédée.
Enfin, The Traitor nous amène 2 ans plus tard, avec l'arrivée de Tris. La relation Tris/Tobias est bien sûr une part importante de cette nouvelle, on réalise à quel point la jeune femme a beaucoup influencé les décisions de Tobias. Il voit en elle une alliée en qui il a toute confiance et partagera tout avec elle. On retrouve ici le conflit entre les Erudits et les Altruistes. de nouveau, Tobias va devoir prendre une décision lourde de conséquences, qui lui fera embrasser pleinement son rôle de rebelle.
Ce livre est un très bon supplément, que je recommande très fortement aux fans de la trilogie. Ces 4 nouvelles, tout d'abord parce qu'elle nous présente une facette plus profonde et complexe du personnage de Tobias/ « Four », l'auteure nous livre tous ses secrets et pensées intimes. On voit son parcours et les raisons qui ont fait de lui l'homme qu'il est devenu. Mais aussi parce qu'elles amorcent les événements futurs. Veronica Roth nous entraine ici dans les coulisses de sa trilogie. Ce qu'on y découvre est fascinant et donne une nouvelle dimension à ce qui suivra.
Four et les couteaux :
Petite histoire sympathique.
On revit la scène des couteaux du point de vue de Quatre.
Ainsi, on comprend un peu mieux qui il est. On découvre un personnage plus complexe qu'il n'y parait. On cerne un peu mieux sa personnalité et on comprend davantage pourquoi il agit ainsi.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          92

Les critiques presse (1)
Ricochet04 juin 2015
Vous avez aimé Tris (Béatrice), la Divergente ? Vous adorerez Quatre, l’autre héros du roman.
Lire la critique sur le site : Ricochet
Citations & extraits (51) Voir plus Ajouter une citation
LaFouineuseLaFouineuse16 mai 2015
Le mot "jolie", avec tout ce qu'il représente, me semble tellement dérisoire que je ne vais pas tergiverser.
- Admettons. Tu n'es pas jolie. Et alors ? (J'essaie de rassembler mon courage tandis que mes lèvres glissent vers sa joue.) Tu me plais comme tu es. (Je m'écarte.) Tu es super intelligente. Tu as du cran. Et même maintenant que tu sais pour Marcus... tu ne me regardes pas comme si j''étais un chien battu.
- Parce que tu n'en es pas un, réplique-t-elle.

Mon instinct ne m'avait pas trompé. Je peux me fier à elle. Lui confier mes secrets, ma honte, le nom que j'ai abandonné. Toute la vérité, avec ses beautés et ses laideurs.
Ma bouche effleure la sienne. Nos regards se croisent, je souris et je l'embrasse de nouveau, avec plus d'assurance.
Ca ne suffit pas. Je la serre contre moi et je l'embrasse avec plus d'intensité. Elle s'anime, referme ses bras derrière moi et se colle contre moi, et c'est fou, mais ça ne suffit toujours pas.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          182
LaFouineuseLaFouineuse15 mai 2015
Au fond, je sais que non, malgré sa pâleur et son air épuisé, ses ongles rongés et son regard hésitant. Jamais cette fille ne souhaiterait se fondre tranquillement dans la masse ; jamais.
- Tu as ta place ici, tu le sais ça, lui dis-je. Tu as ta place chez nous. Ce sera bientôt fini. Alors accroche-toi, OK ?
J'ai un coup de chaud dans la nuque, tout à coup, et je me mets à me gratter nerveusement, incapable de croiser son regard, bien que je le "sente" sur moi tandis que le silence se prolonge.
Soudain, elle me prend la main et je la fixe, surpris. Je glisse mes doigts entre les siens et je serre sa main, doucement. Malgré ma fatigue et mon émoi, je réalise que si je l'ai déjà touchée une demi-douzaine de fois - à chaque fois dans un élan irréfléchi - c'est la toute première fois que ça vient d'elle.
Au bout d'un long moment, elle retire sa main et part en courant rejoindre les autres.
Et je reste dans le couloir, à sourire tout seul comme un imbécile.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          130
Pays_des_contesPays_des_contes29 mars 2015
- Voilà un débat intéressant, dit-il. Quatre, comment améliorerais-tu notre faction, si on passe pas par la compétition ?
Je secoue la tête en me tournant de nouveau vers la fenêtre. « Tu n'as rien à voir avec ces crétins sans cervelle toujours prêts à risquer leur peau pour rien », m'a dit ma mère. Ce sont ces crétins-là qu’Eric veut voir chez les Audacieux. Mais s'il est effectivement à la solde de Janine Matthews, quel intérêt -t-il à favoriser ça ?
- Oh. Bien sûr. Les crétins prêt à risquer leur peau pour rien sont plus facile à contrôler.
- Je l’améliorerais en privilégiant le vrai courage à la bêtise à la brutalité, dis-je. En supprimant le lancer de couteau. En préparant les gens physiquement et mentalement à défendre les plus faibles contre les plus forts. C'est ce que prône notre manifeste. Je pense qu'on devrait revenir à ce fondement.
- Et après, tout le monde chante en se tenant par la main, fait Eric en levant les yeux au plafond. C'est des Fraternel que tu veux, pas des Audacieux.
- Non. Ce que je veux, c'est qu'on se donne les moyens de continuer à réfléchir par soi-même, à penser au-delà de la prochaine poussée d'adrénaline. Ou tout simplement à penser, point. Et on ne risquera pas de se faire évincer ou contrôler de l'extérieur.
- C'est un peu Erudit, tout ça, remarque Éric.
- La capacité de penser n'est pas l’apanage des Erudits, riposté-je. La capacité de penser en situation de stress est précisément ce que les simulations de peur sont censées développer.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
MarieGiraudoMarieGiraudo12 août 2015
Amar vient de me donner plus qu'un nouveau nom. Il m'a donné du pouvoir.
- Comment tu t'appelles, déjà, le Pète-sec ? Ça commence par un E...? me demande Eric en plissant les yeux.
Je vois bien qu'il sait, mais il n'a pas l'air sûr du bon timing pour le révéler.
Les autres se rappellent peut-être vaguement de mon nom grâce à la cérémonie du Choix, comme je me rappelle les leurs-comme de simple lettres de l'alphabet, perdues dans le brouillard de la tension, tandis que je m'interrogeais sur mon propre choix. Si je frappe leur esprit maintenant, de toutes mes forces, si j'arrive à devenir assez mémorable dans mon identité d'Audacieux, je sais que j'ai une chance de m'en sortir.
Après un instant d'hésitation, je pose les coudes sur la table et je regarde Eric en haussant les sourcils.
- Je m'appelle Quatre. Appelle-moi encore une fois "Pète-sec" et on va avoir un problème, toi et moi.
Il lève les yeux au plafond, mais je sais que le message est passé. j'ai un nouveau nom, ce qui signifie que je peux devenir quelqu'un d'autre. Quelqu'un qui n'a pas à subir des vannes d'Érudits je-sais-tout. Quelqu'un qui peut riposter. Quelqu'un qui est enfin prêt à se battre.
Quatre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
LaFouineuseLaFouineuse16 mai 2015
- Pourquoi... Pourquoi c'est ta première impulsion ?
- La peur ne te fait pas reculer ; elle t'aiguillonne. Ça se voit. C'est fascinant.
Ses yeux dans chaque simulation de peur : un mélange de glace, d'acier et de flamme bleue. Un corps menu mais tout en muscles. Une contradiction vivante. Ma main suit la ligne de sa mâchoire, descend le long de son cou.
- Et quelquefois, j'ai envie de revoir ces moments-là. Ceux où tu t'enflammes.
JE sens ses mains sur ma taille. Elle s'appuie contre moi, ou m'attire à elle, je ne sais pas. Ses mains glissent le long de mon dos et j'ai envie d'elle, d'une manière que je n'avais jamais ressentie, mû non par instinct purement physique mais par un vrai désir, pour elle en particulier.
Je lui caresse le dos, les cheveux. Et dans l’immédiat, ça me suffit.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
autres livres classés : dystopieVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

divergent, tome 2 : Les insurgés

Au début du livre, où se rendent Tobias, Susan, Caleb et Tris?

chez les altruistes
chez les sincères
à la Clôture
à l'Eglise
chez les fraternels
aux toilettes

12 questions
487 lecteurs ont répondu
Thème : Divergente, tome 2 : L'insurrection de Veronica RothCréer un quiz sur ce livre
. .