AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
Citations sur La ballerine aux gros seins (51)

viou1108
viou1108   08 janvier 2018
- Je ne vous comprends pas, mademoiselle Blin, toutes les femmes rêvent d'avoir de gros seins.
Cette phrase, qui voudrait nous convaincre que nous ne sommes vraiment femme que munies de deux bouées d'amarrage suspendues à nos flancs, je l'entendrai toute ma vie, principalement de la bouche des femmes elles-mêmes.
Commenter  J’apprécie          302
cicou45
cicou45   06 janvier 2018
"Par la réponse première de la bibliothécaire, je découvre la première raison d'être des livres. Conjurer l'oubli. Ressusciter ce qui n'est plus."
Commenter  J’apprécie          200
Bazart
Bazart   16 janvier 2018
Nous nous abandonnâmes aux délices du bain avec Renoir, au confort d'une couchette avec Ingres, à un déjeuner sur l'herbe mis en lumière par Manet. Nous voyageâmes jusqu'à Alger avec Delacroix, atteignîmes les confins de la Polynésie avec Gauguin. Pour rien au monde, nous n'aurions manqué un cours d'histoire de l'art.
Commenter  J’apprécie          160
Bazart
Bazart   14 janvier 2018
Porter un soutien gorge reviendrait à admettre qu'ils existent.
Ca serait nourrir le serpent par lequel le destin a décidé de me perdre.Je rêve d'interpréter Aurore, pas son château fort.
Commenter  J’apprécie          150
cicou45
cicou45   08 janvier 2018
"Le corps est la seule âme qui vive, Dextre, le seul esprit qui soit. Tout est là, dans le corps. Lui porter atteinte est l'unique sacrilège? Ce n'est tout de même pas compliqué, merde...Qui prétend le contraire n'a pour but que de te subordonner à lui. Prenons la main par exemple. La main occupée à jouer La Nocturne n° 9 de Chopin. Eh bien, elle comprend aussi bien ce qu'elle joue que les hémisphères cérébraux, crois-moi. Et, sans les bons et loyaux services du tympan qui lui transmet le son dans les plus subtiles nuances, cet imbécile d'encéphale n'aurait jamais connu Chopin."
Commenter  J’apprécie          150
Juin
Juin   06 janvier 2018
Nous demandions à être palpés, étreints, malaxés. Nous pointions de toutes nos forces et de tout notre enthousiasme.
Et nous fîmes du 65 A.
( p 61)
Commenter  J’apprécie          150
Juin
Juin   08 janvier 2018
Comme d'autres se rongeaient les ongles, l'hôtesse prit l’habitude de nous dissimuler derrière ses mains, que nous fussions habillés ou non.
( p 51)
Commenter  J’apprécie          130
viou1108
viou1108   07 janvier 2018
La rue est déserte à l'exception de quelques maîtres accompagnant leur chien dans l'exercice délicat de la défécation matinale.
Commenter  J’apprécie          130
SeriallectriceSV
SeriallectriceSV   29 janvier 2018
Je passe plusieurs nuits blanches à embrasser la danse moderne américaine, je m'endors avec Ruth Saint Denis et Ted Shawn pour m'éveiller avec Doris Humphrey, Charles Weidman et Martha Graham. Je monte dans l'autobus avec Mary Wigman, Kurt Jooss et Oskar Schlemmer, les pionniers de la danse moderne allemande. J'ai l'agréable sensation de me trouver au coeur d'une enquête policière, de rassembler les indices. J'apprends que la respiration est le premier mouvement. Je réalise que pendant dix ans j'ai retenu mon souffle. Je me souviens des « Baisse les épaules ! » « Rentre le ventre ! » « Lève la jambe ! » Mais je n'ai pas le souvenir que l'on m'ait dit une seule fois : Respire ! »
Commenter  J’apprécie          120
Gaoulette
Gaoulette   17 janvier 2018
Nous étions des seins, des nénés, des nichons. Ressentir était toute notre vie.
Commenter  J’apprécie          120




    Acheter ce livre sur

    AmazonFnacRakutenLeslibraires.frMomox





    Quiz Voir plus

    Français ou Belge ?

    Georges Simenon

    Francais
    Belge

    10 questions
    298 lecteurs ont répondu
    Thèmes : roman , littérature française , littérature belgeCréer un quiz sur ce livre