AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
Citations sur Le Verger de Marbre (70)

mimipinson
mimipinson   15 juillet 2016
Mais on ne pouvait pas revenir d’avoir tué un homme.
Commenter  J’apprécie          80
Stelphique
Stelphique   16 août 2016
On pourrait dire ça parce que ça donnerait l'impression que les choses rentrent dans des cases. Mais ce serait négliger la vérité authentique.
-Et c'est quoi cette vérité?
-Le seul genre de vérité qu'il y ait jamais eu. Je parle du fait que le cœur est un mystère.
Commenter  J’apprécie          70
Rebka
Rebka   25 janvier 2017
Il se demandait si les ennuis avaient un fond, et s'il le trouverait un jour.
Commenter  J’apprécie          60
Renod
Renod   29 août 2016
Enfant, Beam avait abattu des écureuils avec son .22 et assommé des poissons-chats au marteau, et il réalisait avec surprise que prendre une vie humaine avait été aussi simple que de tuer ces créatures plus modestes. Mais les gens étaient esclaves de leur fragilité, comme n’importe quel animal. Il suffisait d’une once de force pour envoyer un homme à la tombe, pour l’arracher à ce monde.
Commenter  J’apprécie          60
Seraphita
Seraphita   02 juin 2017
Les arbres oscillaient et ondulaient, tels des balais chassant les étoiles du ciel pour rendre la nuit plus noire encore. Beam planta ses pieds dans la terre ferme. Il pouvait partir s’il le souhaitait. Les bois étaient ouverts. Ce monde épais et entremêlé d’ombres le dissimulerait. Mais quel monde pourrait lui offrir davantage que quelques jours de répit ? Son corps était endolori et son esprit chancelait à la pensée de l’horreur qu’était devenue sa vie, une horreur si certaine et absolue qu’elle formait désormais en lui la charpente même de ses os. Il voyait ce qu’elle avait été et ce qu’elle serait. Cette terre n’offrait aucune échappatoire. Aucune destination qui vaille la peine de prendre la fuite. (p. 257.)
Commenter  J’apprécie          51
Rebka
Rebka   24 janvier 2017
Il sentait dans son sang la morsure de quelque chose d'ancestral et féroce.
Commenter  J’apprécie          50
monromannoir
monromannoir   05 octobre 2016
La Gasping River défilait , vive et écumeuse, le tumulte des eaux pourpres déversant vers l'aval des morceaux de bois flotté et autres décombres, traverses de chemin de fer et planches de pont, barges disloquées, portières de voitures, bidons de lait et pots de peinture. On trouvait de drôle de prises dans les robiniers, pneus et tapis de selle et autres épaves, ainsi qu'un négligé en dentelle suspendu à une branche épineuse tel un spectre lubrique, et, déterré par le déluge de quelque tombe des bas-fonds, un cercueil en bois de rose dérivait et tourbillonnait dans le remous avant d'être emporté par le courant, et dans l'obscurité des bois, loin du rugissement de la rivière, résonnait le plic ploc de la pluie, de sorte que ce monde paraissait froid et caverneux, plongé dans un abîme sans fin.
Commenter  J’apprécie          40
Stelphique
Stelphique   16 août 2016
-Voyez vous on ne peut jamais prévoir ce que le monde va vous jeter dessus. J'aime être prêt à toute éventualité.
Commenter  J’apprécie          40
Floyd2408
Floyd2408   12 juin 2016
Cette terre n'offrait aucune échappatoire. Aucune destination qui vaille la peine de prendre la fuite.
Commenter  J’apprécie          40
iris29
iris29   10 février 2017
- Le sang, c'est la seule chose sur laquelle, tu puisses compter .
Commenter  J’apprécie          30




    Acheter ce livre sur

    FnacAmazonRakutenCulturaMomox




    Quiz Voir plus

    Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

    Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

    seul
    profond
    terrible
    intense

    20 questions
    1708 lecteurs ont répondu
    Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre