AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2729120742
Éditeur : Editions de La Différence (06/03/2014)

Note moyenne : 3.2/5 (sur 5 notes)
Résumé :
Une enfant parle : la neuvième d’une fratrie de dix. Elle fait partie des petits. Elle est née après la guerre. Un mystère la hante. Pourquoi, dans sa famille nombreuse, sa soeur aînée qui était la cinquième est-elle subitement devenue la sixième ? Elle ne sait pas parce qu’elle n’a jamais demandé. Et ce silence, ce non-dit, la torture. Plus âgée, elle enquête et comprend que Paul, devenu le cinquième, est un enfant adopté, qu’il est apparu dans la famille à l’âge d... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses & Avis (3) Ajouter une critique
soleil
  25 juin 2015
Une enfant, une fille, cinquième d'une famille de cinq enfants dont quatre garçons, les aînés. La famille habite rue Raynouard dans les beaux quartiers. Pas d'école, sauf à partir d'un certain âge, lorsque les enfants deviennent grands. Puis un jour la cinquième perd sa place de cinquième. C'est sa soeur, la neuvième, la pénultième qui nous raconte ce coup du sort. Voilà la cinquième devenue sixième parce qu'un garçon vient d'arriver. Ledit garçon a déjà cinq ans. Il n'est pas le fruit de l'union de Monsieur et Madame. On ne sait pas d'où il vient, ni pourquoi il est là. de toute façon dans cette famille, il est inenvisageable de questionner ses père et mère. Voilà que Madame, 30 ans, se retrouve avec un 6ème enfant mais qui est le cinquième. Personne ne posera de questions mais la neuvième va s'en poser, supputer, présumer.
-------------------------------------
J'ai beaucoup aimé la première partie où la neuvième parle, ainsi que la troisième partie. En revanche, la deuxième, beaucoup moins. J'ai eu le sentiment d'une redite de la part d'une personne extérieure à l'histoire.
Le milieu familial, leur fonctionnement est très bien décrit.
J'ai été gênée par le comportement du cinquième -mais je ne peux pas vous dire pourquoi sans dévoiler l'explication de la présence de cet enfant, dont on devine d'ailleurs rapidement le pourquoi de sa présence-.
Le récit est à plusieurs reprises émouvant. Etrangement, j'ai été touchée non par l'histoire du cinquième, Paul, le seul qui est nommé dans la famille mais par le fonctionnement de la maisonnée, par le ressenti de la neuvième.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
argali
  06 juillet 2014
Un livre complexe que ce « Bouclier d'Alexandre », relevant à la fois du roman et de l'autobiographie. Divisé en trois parties, il retrace la vie d'une famille de dix enfants à travers les souvenirs fragmentaires de l'une d'entre eux, la Neuvième. Une famille dont les silences et les non-dits ont façonné une fratrie peu unie, où cette Neuvième tente désespérément de trouver sa place et de comprendre ce qu'elle a toujours su, pressenti sans qu'on le lui ait jamais dit.
La première partie a failli avoir raison de ma lecture. Encore une fois, une enfant raconte, dans un langage enfantin constitué de phrases kilométriques où s'additionnent subordonnées et relatives. La narration en spirale revient dix fois sur les mêmes faits, les mêmes descriptions avant de repartir vers un souvenir neuf, une anecdote qui semble ressurgir brusquement. J'ai dû me forcer pour avancer dans le récit.
Puis arrive la deuxième partie où l'adulte reprend la narration à son compte, prenant de la distance avec ses souvenirs, les mettant en perspective. Et enfin, la troisième où elle nous raconte sa découverte de l'histoire de Paul, ce frère importé dont elle ne sait rien. Ces deux dernières parties, bien qu'écrites dans un style haché, où la narratrice semble parfois manquer de souffle dans cette plongée en elle-même, sont particulièrement évocateurs et ont suscité en moi toute une gamme d'émotions.
C'est donc l'histoire d'une famille ou plus exactement, celle d'une quête, essentielle pour la narratrice. Et chaque ombre, chaque événement qui l'éloigne des réponses qu'elle recherche désespérément, met en péril son équilibre, sa propre existence. Une recherche absolue de la vérité dont elle sait qu'elle a besoin pour mener à bien sa vie. Les fragments épars dont elle a souvenir vont lui permettre de reconstruire un passé familial qui plonge dans la guerre, au moment de la rafle du Ved'hiv. Mais ce passé n'est pas le sien – elle n'était pas encore née – mais celui d'un frère mystérieusement apparu et à peine cinq mois plus vieux que sa soeur ainée, la Cinquième qui est donc devenue la Sixième. Bizarrement, cette arrivée qui ne fut pas expliquée aux aînés, cet acte de résistance, fut aussi tu aux enfants nés après la guerre. de ce silence inexplicable et de l'éducation rigoriste qu'elle a reçue va surgir une série de suppositions incroyables dans la tête de cette enfant, qui ne peut se construire sans la vérité. Cette quête identitaire prend ainsi un caractère grave, autant par l'époque dramatique où elle plonge que par la tension qu'elle provoque chez la narratrice tout au long de sa vie.
Construit comme une mosaïque, ce roman exigeant à l'écriture particulière est éclatant. du secret, du silence, nait une incroyable ode à la vie.
Merci aux éditions La Différence et à Masse Critique de Babelio pour ce bel envoi.

Lien : http://argali.eklablog.fr/le..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
ladythat
  09 juillet 2014
C'est la première fois que j'abandonne un livre de "masse critique" avant la fin, je me suis pourtant accrochée mais n'ai hélas pas su arriver au terme du puzzle que tente de reconstituer l'auteure, dans ce roman autobiographique. le bouclier d'Alexandre se divise en trois parties et la première a été difficilement soutenable. En effet c'est une enfant qui parle et j'ai trouvé le style très lourd, les phrases sont très longues et l'enfant répète inlassablement la même chose pendant des pages et des pages interminables. Une idée qui pourrait être dite en deux lignes peut faire un chapitre de cinq pages. Je reconnais que cette narration est crédible mais pour le lecteur adulte, cela est bien fatiguant à lire.
Et c'est hélas cette première partie qui a gâché ma lecture et abattu toute force de poursuivre. J'ai tout de même commencé la deuxième partie dans laquelle on retrouve l'adulte narrateur qui prend du recul par rapport à son histoire et celle de sa famille; mais à ce moment là ses émotions sont si fortes, si touchantes, qu'elles m'ont rendu la lecture impossible. Je me suis retrouvée emportée dans cette spirale émotionnelle qui m'a bouleversé au point de devoir fermer le livre pour ne pas y laisser des plumes.
Bien que n'ayant pas su adhérer au style d'Agnès Verlet, j'approuve le sujet, le thème et la quête d'une vérité cachée, inavouée, non dite dont on devine la réalité et les enjeux dès les premières pages.
je remercie Babelio et les Editions de la Différence pour cette lecture dans le cadre de la masse critique.
Lien : http://sirthisandladythat.wo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
autres livres classés : reconnaissanceVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle

Autres livres de Agnès Verlet (2)Voir plus




Quiz Voir plus

Famille je vous [h]aime

Complétez le titre du roman de Roy Lewis : Pourquoi j'ai mangé mon _ _ _

chien
père
papy
bébé

10 questions
893 lecteurs ont répondu
Thèmes : enfants , familles , familleCréer un quiz sur ce livre