AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.7 /5 (sur 730 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Paris , le 24/02/1966
Biographie :

David Diop est un écrivain français d’origine sénégalaise. Il est Maître de conférences HDR (Habilité à diriger des recherches) en littérature française du 18e siècle à l'Université de Pau et des Pays de l'Adour (UPPA), depuis 2014.

Il a grandi au Sénégal. Agrégé de Lettres, il est titulaire d'une Licence L1 et L3 : littérature du 18e siècle et d'un Master Enseignement (Capes Lettres Modernes), Master 1 et 2.

Ses publications portent sur les représentations européennes de l’Afrique et des Africains au siècle des Lumières. C'est à ce titre qu'il dirige également un Groupe de Recherches sur les Représentations européennes de l'Afrique aux 17e et 18e siècles (G.R.R.E.A. 17/18) créé en juin 2009. Ses thèmes de recherche sont aussi la Littérature et libertinage et les récits de voyage au 18e siècle.

Par ailleurs, il est délégué départemental de la CASDEN Banque Populaire dans le 64.

"1889, l'Attraction universelle", paru en 2012 aux éditions L'Harmattan dans la collection "Roman historique", est son premier roman.

En 2018 parait son second roman aux éditions du Seuil, "Frère d'âme", qui raconte l'histoire d'Alfa Ndiaye, un tirailleur sénégalais durant la première guerre mondiale. Il remporte le prix Goncourt des Lycéens 2018 et figure également dans la sélection pour le prix Fémina.
+ Voir plus
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (15) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de
33EME FÊTE DU LIVRE DE BRON 6—10 MARS 2019 HIPPODROME DE PARILLY + LIEuX PARTENAIRES Au fil des grands romans, essais, bandes dessinées, recueils poétiques ou livres jeunesse publiés dans l'année, nombreux sont les auteurs qui explorent les liens entre nature et culture, animalité et civilisation, instinct et normes sociales, urbanité et sauvagerie. De Serge Joncour à Nicolas Mathieu, Prix Goncourt 2018 pour Leurs enfants après eux, en passant par la brillante essayiste Marielle Macé, l'écrivain David Diop ou le grand anthropologue Philippe Descola, cette interrogation sur la part animale se double d'une réflexion profonde sur les enjeux de notre monde contemporain – l'urgence environnementale, la violence sociale, la pauvreté, les migrations – autant de thèmes que la littérature et les sciences humaines permettent d'éclairer et de mettre en perspective. Mais La Vie Sauvage, c'est aussi la vie vivante, électrique, désobéissante, audacieuse et imaginative, cette part de rêve et de poésie, de subversion et d'invention que les livres continuent de porter envers et contre tout. La littérature aussi est une forme de vie sauvage ! Avec DOMINIQUE A · NINE ANTICO DIDIER CORNILLE · GAUTHIER DAVID PHILIPPE DESCOLA · DAVID DIOP · FABCARO · JÉRÔME FERRARI · JÉRÉMIE FISCHER · RAPHAËLE FRIER · CLAIRE GARRALON · PIERRE GUYOTAT · SERGE JONCOUR · ANDREÏ KOURKOV · OLIVIA DE LAMBERTERIE · RÉGIS LEJONC · NICOLAS MATHIEU · LAURENT MOREAU · FRANÇOIS MOREL · JEAN-CLAUDE MOURLEVAT · FRANCK PRÉVOT · VÉRONIQUE OVALDÉ · ATIQ RAHIMI · DELPHINE DE VIGAN · ÉRIC VUILLARD · VALÉRIE ZENATTI. Festival en entrée libre. Programmation complète sur www.fetedulivredebron.com. Suivez la Fête du Livre de Bron : facebook.com/fetedulivredebron twitter.com/FeteBron instagram.com/fetedulivredebron Réalisation : François Leconte/Agence Tintamarre ©2019
+ Lire la suite
Podcasts (1)

Citations et extraits (200) Voir plus Ajouter une citation
Sebthocal   10 juillet 2018
Frère d’âme de David Diop
La France du capitaine a besoin que nous fassions les sauvages quand ça l’arrange. Elle a besoin que nous soyons sauvages parce que les ennemis ont peur de nos coupe-coupe. Je sais, j’ai compris, ce n’est pas plus compliqué que ça.



Page 25, Seuil, 2018.
Commenter  J’apprécie          670
popie21   22 septembre 2018
Frère d’âme de David Diop
À la guerre, quand on a un problème avec un de ses propres soldats, on le fait tuer par les ennemis. C'est plus pratique.
Commenter  J’apprécie          540
popie21   21 septembre 2018
Frère d’âme de David Diop
Il faut faire attention, quand on se pense libre de penser ce qu'on veut, de ne pas laisser passer en cachette la pensée déguisée des autres, la pensée maquillée du père et de la mère, la pensée grimée du grand-père, la pensée dissimulée du frère ou de la sœur, des amis, voire des ennemis.
Commenter  J’apprécie          410
michfred   26 novembre 2018
Frère d’âme de David Diop
Comme dit un proverbe peul: "Tant que l'homme n'est pas mort, il n'a pas fini d'être créé. "
Commenter  J’apprécie          420
Annette55   15 octobre 2018
Frère d’âme de David Diop
" La France du capitaine a besoin de notre sauvagerie et comme nous sommes obéissants , moi et les autres, nous jouons les sauvages.

Nous tranchons les chairs ennemies , nous estropions , nous décapitons, nous éventrons . "
Commenter  J’apprécie          381
popie21   20 septembre 2018
Frère d’âme de David Diop
En observant les yeux bleus de l'ennemi, je vois souvent la peur panique de la mort, de la sauvagerie, du viol, de l'anthropophagie. Je vois dans ses yeux ce qu'on lui a dit de moi et ce qu'il a cru sans m'avoir rencontré auparavant.
Commenter  J’apprécie          370
palamede   11 décembre 2018
Frère d’âme de David Diop
 Non, je sais, j’ai compris, je n’aurais pas dû écouter cette voix explosant dans ma tête. J’aurais dû la faire taire pendant qu’il était encore temps. J’aurais déjà dû commencer à penser par moi-même. J’aurais dû, Mademba, t’achever par amitié pour que tu cesses de pleurer, de gigoter, de te tortiller tâchant de faire rentrer au-dedans de ton ventre ce qui en était sorti, aspirant l’air comme un poisson tout juste pêché.
Commenter  J’apprécie          310
palamede   13 décembre 2018
Frère d’âme de David Diop
... j’ai demandé à Mademba de me décrire l’ennemi d’en face qui l’avait étripé. « Il a les yeux bleus », m’a murmuré Mademba, comme j’étais allongé à ses côtés à regarder le ciel cisaillé de métal. J’ai insisté. « Par la vérité de Dieu, tout ce que je peux te dire, c’est qu’il a les yeux bleus. » J’ai insisté encore et encore. « Est-il grand, est-il petit ? Est-il beau, est-il laid ? » Et Mademba Diop m’a chaque fois répondu que ce n’était pas l’ennemi d’en face que je devais tuer, que c’était trop tard, que l’ennemi avait eu sa chance de survie. Celui qu’il fallait désormais que je retue, que j’achève, c’était lui, Mademba. 
Commenter  J’apprécie          290
Piatka   17 mai 2019
Frère d’âme de David Diop
La folie temporaire est la soeur du courage à la guerre.
Commenter  J’apprécie          281
palamede   14 décembre 2018
Frère d’âme de David Diop
Qu’on ne me raconte pas qu’on n’a pas besoin de fous sur le champ de bataille. ... Ça leur permet de courir au-devant de la mort sans trop avoir peur. Il faut bien être fou pour obéir au capitaine Armand quand il siffle l’attaque sachant qu’il n’y a presque aucune chance de revenir vivant chez nous. 
Commenter  J’apprécie          250
Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

LNHI-45761

Quel est le nom de ce pays constitué de la grande île africaine séparée du continent par le canal de Mozambique?

Zanzibar
Madagascar
Sainte-Hélène

10 questions
15 lecteurs ont répondu
Thèmes : afrique , îles , géographieCréer un quiz sur cet auteur
.. ..