AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
Critiques sur L'Ange de la nuit, Tome 4 : L'Ombre parfaite (10)
Classer par :   Date   Les plus appréciées  

Ajouter une critique
malo87
  05 juin 2014
Une préquelle à l'excellente trilogie de l'Ange de la nuit qui, si ses scènes d'actions sont moins éclatantes et son style moins nerveux, reste très agréable à lire et permet de lever un peu le voile sur ce sacré personnage de Durzo Blint (tout en lui préservant une belle dose de mystères) et de sa rencontre avec la fameuse Mamma K.

Le glossaire est également fort sympathique, avec ses annotations et remarques parfois acerbes du chambellan et de ses réflexions sur l'importance des poitrines plantureuses, notamment. En tout cas, on voit que Brent Weeks s'amuse et joue la carte de l'autodérision. Ça fait plaisir.

Tiens, ça me donne envie de relire "La voie des ombres"...
Commenter  J’apprécie          60
meygisan
  12 avril 2018
Contrairement à ce qu'indique son titre, ce tome n'est pas le quatrième dans la chronologie et ne prend absolument pas sa place en tant que suite de la trilogie initiale. C'est même le contraire puisqu'il s'agit d'une préquelle centrée sur le personnage de Durzo Blint. Ne vous y trompez pas.
Ce petit bouquin se lit très vite, trop vite et il est constitué d'une nouvelle au sujet du personnage sus cité, d'un glossaire, et de quelques chapitres bonus ayant été retirés du tome 3 "au delà des ombres" par l'auteur.
La nouvelle nous permet de replonger au coeur de l'univers de L'Ange de la nuit, d'y retrouver principalement et exclusivement Mamma K et Durzo Blint, puisque cette histoire nous raconte leur histoire, leur rencontre et surtout comment Durzo Blint est devenu le personnage que l'on connaît par la suite. Et bien je trouve que ce récit est loin d'atteindre la qualité de la trilogie, même si l'on appréciera le style de Brent Weeks, un peu en retrait tout de même. Ce récit n'apporte pas ce qu'on attendait qu'il apporte, en ce sens où l'auteur ne fait qu'effleurer la vie des deux personnages. le personnage Mamma K aurait pu être beaucoup plus approfondi; quelques scènes et descriptions nous laissent véritablement sur notre faim et on espère, jusqu'à la fin, que l'auteur nous comblera, mais il n'en est malheureusement rien. J'ai été déçu par le peu de consistance et de profondeur qu'on était en droit d'attendre. Il s'agit tout de même deux personnages importants, emblématiques de la trilogie, et cette histoire finalement sonne plus creux que plein. Les fans de l'Ange de la nuit seront déçus, ou même se sentiront sans doute trompés par ce faux inédit.
On pourrait alors se retrancher et se consoler avec le glossaire ( il tient sur près de 90 pages), se réjouir des annotations rigolotes qui le parsèment, et se nourrir des nombreuses informations qu'il contient. Malheureusement c'est le même constat. Il eût été plus judicieux de proposer ce glossaire dans chacun des volumes de la trilogie. Ici, à moins que vous ne débutiez votre lecture et votre découverte de la trilogie par ce tome intermédiaire, le glossaire vous paraître vite barbant et inutile.
Reste les chapitres bonus dont le récit font la lumière sur un épisode précis de "Au delà des ombres". Un récit bien dispensable, qui n'apporte pas vraiment grand chose au récit initial, mais qui n'a que le mérite de vous replonger dans l'univers de Brent Weeks quelques minutes.
Je ne saurais que trop conseiller aux lecteurs et lectrices désirant découvrir L'Ange de la Nuit, en commençant par lire "L'Ombre parfaite", qui, même s'il s'agit d'une préquelle, et n'effleurant que timidement l'oeuvre originale, remplit son rôle d'introduction, et peut donner envie d'aller voir plus loin. Pour les autres, c'est seulement si vous avez 2 heures à perdre ou rien d'autre à vous mettre sous la main.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Indocile
  20 juillet 2015
Une fois n'est pas coutume, j'ai découvert la préquelle avant la trilogie. Comme pour la trilogie du magicien noir de Trudy Canavan, j'ai donc découvert "L'Ombre parfaite" avant la trilogie de "L'Ange de la Nuit".

L'histoire est relativement courte. Entendez par là qu'en 2h le livre est dévoré en traînant la lecture. Une cinquantaine de page environ pour cet opus. Si je triche un peu (j'ai lu la trilogie dans la foulée avant d'écrire cette critique) en faisant le parallèle avec la trilogie je dirai qu'on découvre un peu le passé de Durzo Blint, de son métier de pisse-culotte, de son arrivée dans le Dédale de Cénaria et de sa rencontre avec Mama K. Le décor est planté pour la trilogie.

L'écriture bien que fluide est pas très rythmée comme on s'y attendrait pour un récit d'action. Celles-ci sont d'ailleurs un peu trop éparses à mon gout. Je n'ai même pas pris la peine de lire complément les annexes (sauf le glossaire qui est vraiment le bienvenu lorsque l'on découvre la préquelle avant la trilogie) car je ne leur ai pas toujours trouvé grande utilité. Le personnage évolue dans un environnement sombre, même en plein jour. Son nouveau métier l'amène à être assez distant avec les autres bien qu'il soit marié en début de récit. Je reviens sur le fait que c'est court, résultat on ressent un manque d'informations en plus du manque d'action dont je parlais. Il y a juste ce qu'il faut pour donner l'envie d'en savoir plus et donc lire la trilogie, mais rien de palpitant ou transcendant hélas.

Les + :
Écriture fluide

Les - :
Manque d'action
Récit très court
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Ptitetrolle
  22 août 2014
Un petit livre à lire après la trilogie (avant, ça n'a pas d'intérêt) et à réserver aux fans. On y découvre comment Durzo Blint est devenu un célèbre pisse-culotte, et dans quelles circonstances il a rencontré certains personnages de la trilogie. Les bonus m'ont franchement déçue, mais la nouvelle m'a donné envie de me replonger dans cette superbe trilogie !
Lien : http://lecturestrollesques.b..
Commenter  J’apprécie          30
Acr0
  03 août 2014
« L'ombre parfaite » de Brent Weeks est une préquelle concernant le pisse-culotte Durzo Blint. La nouvelle d'une cinquantaine de pages vous entraine sur ses pas dans la réalisation d'une mission. Si cette novella vous sera agréable, c'est uniquement en la considérant comme un bonus. le reste du livre est décevant et ne sera utile pour le lecteur aguerri. Envie de tester la plume de l'auteur ? Dirigez-vous de préférence vers sa saga « L'ange de la nuit ».
(chronique complète sur le blog)
Lien : http://livrement.com/2014/08..
Commenter  J’apprécie          30
Zi
  03 juin 2015
Un opus à réserver aux fans de la trilogie, étant composé d'une courte nouvelle, d'un glossaire et d'une liste de personnages.
La nouvelle est très intéressante, portant sur l'arrivée de Durzo à Cénaria et permettant de découvrir sa rencontre avec Mamma K.
Le reste est assez peu pertinent, si ce n'est l'humour avec lequel ils ont été écrits.
Lien : http://lespipelettesenparlen..
Commenter  J’apprécie          10
Chatton
  30 mai 2014
Sorte de préquelle à la trilogie de l'Ange de la Nuit, on retrouve notamment Durzo Blint lorsqu'il arrive dans le Dédale.
La petite histoire est sympa mais malheureusement trop courte à mon goût, ce qui ne m'empêchera pas de retourner lire la trilogie afin de faire toutes les connexions nécessaires avec cette nouvelle.
Commenter  J’apprécie          10
Chabouquine38
  30 mai 2019
Que dire sur ce cours roman... déjà qu'il faut le lire après la trilogie de l'ange de la nuit. Sinon vous risquez de ne pas tout comprendre, ou pire, vous spoiler pas mal de chose de la trilogie. Ensuite qu'il peu avoir des spoils de la trilogie dans ma chronique. Donc à lire que si vous êtes à jours dans cette dernière, sinon rendez-vous à ma conclusion. Si vous vous moqué du risque de spoil bonne lecture.

Étant une fan de la trilogie de l'ange de la nuit, je ne pouvais que lire ce roman centré sur le maître de notre jeune héro préféré, j'ai nommé Durzo. C'est un personnage qui ma toujours intrigué de par son passé et son histoire. C'est donc sans hésitation que j'ai acheté ce roman. Il à malheureusement traîné un moment dans ma PAL...

Bref vue que ce roman et coupé en deux parties, l'une l'histoire de Durzo et l'autre, un glossaire sur le monde de l'ange de la nuit. Je vais donc coupé cette chronique en deux parties, histoire de ne pas trop vous perdre.

Je commence avec l'histoire de Durzo qui, comme je l'ai dis plus haut, m'intriguais fortement. C'est donc avec plaisir que j'ai commencer ce roman et qu'elle délice. L'auteur n'est pas avare en information, j'ai donc adoré en apprendre plus sur le mystérieux Durzo, sur qui il était avant et comment il est devenu pisse-culotte. Je dois dire que bien que le récit soit passionnant, il était parfois difficile de ne pas ce perdre durant les séquences sur le passé. Surtout que le héros changeais toujours de nom, ce qui rendais difficile la compréhension. Bon il suffisait juste de ce dire que c'était toujours le même personnage, le truc, c'est que c'était assez perturbant. Mais malgré tout, j'y ai découvert une nouvelle facette de Durzo, ce qui la rendu très attachant. de plus, en lisant ce spin off. On comprends mieux pourquoi il était si intransigeant sur le fait de ne pas aimer d'amour une femme. Vue son passé, on ne peu que comprendre ce qu'il souhaite épargné à Killar. Ce qui le rend que plus attachant encore.
Dans son histoire, on découvre aussi la provenance du Ka'kari noir, et je dois dire que je m'y attendais pas. Sans parlé que je m'attendais à plus d'interventions de ce dernier.

Bref cette histoire fut un vrai délice à lire. C'est juste un récit trop cours a mon goût, sur 213 pages, seule 104 lui son concerné. Après c'est un glossaire, et deux chapitres inédit qui m'ont laisser perplexe. Enfin bon, comme je disais le récit est trop court. J'aurai tellement aimé suivre plus longuement Durzo qui est si passionnant, intéressant et complexe. Pour moi, il mérite tellement plus que 104 pages. Je suis sûre que l'auteur y gagnerais de faire une trilogie ou autre sur ce personnage.

A présent, parlons du Glossaire. J'ai trouvé ce dernier très pratique, intéressant et instructif. Il nous renseigne sur pas mal de truc qui peu être très utile dans la lecture de la trilogie. Il nous donne des définition avec une petite touche d'humour à certain moment. Il est écrit comme si c'était la correction d'un glossaire, avec les notes et tout dans la marge. J'ai trouvé ce système très innovant. Au moins, ça rendait la lecture du glossaire plus intéressante, ce qui fait qu'on n'a pas le temps de s'ennuyer en le lisant. Malheureusement il est écrit pour des personnes n'ayant pas lus la trilogie, ce qui fait qu'on à pas toute les informations qu'un fan aurait souhaité.

En conclusion : une très bonne lecture, même si j'aurais aimé que l'histoire de Durzo soit plus longue, 104 pages sur 213... c'est peu. Ce récit nous en apprend plus sur lui, ce qui le rend attachant et surtout, nous aide à mieux comprendre certain de ses actes et particulièrement réaction envers Killar. Il faut malheureusement lire la trilogie de l'ange de la nuit avant de lire ce roman. Sinon beaucoup de chose serons incompréhensible et ça spoil pas mal la trilogie. le glossaire en lui même est intéressant et instructif, ce qui nous permet d'en apprendre un peu plus sur le monde de l'ange de la nuit. Malheureusement il est trop long et nous empêche d'avoir plus de pages sur Durzo, d'où ma note plus basse que je l'aurais voulu. En tout cas, si vous avez lu la trilogie de l'ange de la nuit et que vous hésitez à lire ce roman, hésitez plus. Il vaux le coup. Si vous n'avez pas lu la trilogie. Je vous conseil de la lire.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
axel86
  28 février 2016
j'ai déjà dit tout ce que j'avais ressentie dans les autres critiques mais-la c'était plutôt la tristesse, oui le fait de savoir que j'avais terminé la trilogie de l'ange de la nuit m'avais rendu très triste. Mais quand j'ai appris que l'ombre parfaite existait j'ai sauté de joie. Donc très bien pour les adepte de l'ange de la nuit et très instructif sur l'histoire de Durzo Blint et de mama K
Commenter  J’apprécie          00
pateuf
  11 août 2015
Une bonne introduction à la trilogie, qui suit.
Le texte, rythmé, est suffisamment mystérieux pour vouloir se lancer dans la lecture de l'oeuvre complète et suivre les personnages esquissés dans ces quelques pages.
Commenter  J’apprécie          00
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

La voie des ombres

Comment s'appelle l'épouse d'Aléine Gunder?

Jasin
Nalia
Viridiana
Ezra

20 questions
37 lecteurs ont répondu
Thème : L'Ange de la Nuit, Tome 1 : La Voie des ombres de Brent WeeksCréer un quiz sur ce livre