AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2265077534
Éditeur : Fleuve Editions (12/05/2003)

Note moyenne : 2.5/5 (sur 2 notes)
Résumé :
Le comte de Saint-Germain est un grand guérisseur, un maître d'érudition, et un amant vampirique incomparable. Mais trois mille ans avant de devenir ce comte, qu'était-il ? Un démon ou un dieu ? Madeleine de Montalia, l'amour immortel du comte, a décidé de visiter en ce début de dix-neuvième siècle un pays mystérieux - autrefois appelé la Terre Noire, et aujourd'hui connu sous le nom d’Égypte - pour tenter d'exhumer le passé de celui qui lui a offert sa nouvelle vie... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
Witchblade
  08 mai 2016
Livre lu dans le cadre du challenge ABC 2015-2016.
Je l'ai découvert lors d'un achat multiple et son titre m'a de suite attiré en me parlant d'Égypte et du Comte de Saint Germain. Par contre, contrairement à « Théodosia », ce livre n'est pas destiné à la jeunesse mais plutôt aux adultes même si la maison d'éditions l'a classifiée dans un genre curieux. On lui a mis l'étiquette « Thriller fantastique » alors que cela n'a rien à voir avec la lecture que je viens de faire.
Cette histoire est écrite de curieuse manière : nous avons d'une part des lettres envoyées à différents personnages mettant en avant certains points particuliers de celle-ci et d'autre part, la partie fouilles archéologiques d'un temple racontée par Mme de Montalia. le comte de Saint Germain n'est finalement présent que dans le titre et en de rares apparitions à travers des lettres adressées à Mme de Montalia. du coup, ma lecture a été laborieuse et tenace car je voulais savoir comment ce tome se finissait. Mais finalement, je ne pense pas lire le tome 2 car même si l'histoire est intéressante du point de vue de l'archéologie, pour le reste, je n'ai pas réussi à m'intéresser à un personnage en particulier. le seul qui m'intriguait de prime abord est l'absent de ce roman, le comte de Saint Germain. Il semblerait que l'auteur s'est approprié ce personnage d'une singulière façon, ce qui, d'après sa biographie, aurait créé sa renommée littéraire. Il faudra donc que je me procure ce roman pour le vérifier. Heureusement, l'écriture et le style de l'auteur sont agréables. du coup, ce tome a été vite lu, 2 jours pour 280p. On sent bien qu'elle a du faire énormément de recherches sur cette époque ainsi que sur l'archéologie égyptienne naissante.
L'histoire est assez simple à suivre même si je m'attendais à tout moment à voir apparaître le fameux comte. J'ai néanmoins pu apprécier les prémices de la recherche archéologique avec tout ce que cela implique en ces temps-là, ainsi que la présence d'une femme non voilée et non accompagnée au milieu de ces fouilles. Il faut dire aussi que celles-ci se déroulent en 1825 donc en ces temps-là et quelque soit la religion, on prenait les femmes pour des idiotes et juste bonnes à faire la potiche et des marmots. Nous suivons donc Mme de Montalia dans ses recherches archéologiques sur un site que le comte de Saint Germain lui a signalé comme étant un temple où on soignait les malades et les mourants. Elle n'est pas très bien vue par l'expédition qui l'accueille ainsi que par différents membres haut placés du gouvernement égyptien. Elle est néanmoins aidée par un moine copte envoyé par Saint Germain ainsi que par certains membres de l'expédition moins collets montés que leur chef. Alors certes, elle n'est pas mariée ni voilée mais en plus, elle a de la répartie et est au faite des bonnes manières à employer en toutes circonstances. Par ailleurs, on découvre les prémices de l'archéologie égyptienne car Champollion n'a découvert que très récemment la pierre de Rosette ainsi que la signification de certains hiéroglyphes. Tout n'est donc pas encore très clair concernant les différents pharaons et leur panthéon de divinités. Et avec ces débuts chaotiques apparaissent les soudoiements ainsi que les vols autorisés de pièces archéologiques par de jeunes aristocrates cherchant l'aventure ou par des natifs du lieu avec protection à la clef. Un roman donc assez intéressant sur cette période-là mais qui n'a pas su me passionner à cause des innombrables lettres dont je ne voyais pas l'intérêt pour certaines, à part faire office de remplissage...
Comme vous l'aurez compris, mon avis est plutôt mitigé malgré le fait que je m'intéresse à l'égyptologie. Je pense que certaines lettres m'ont déroutées car elles n'apportaient pas grand chose à l'histoire et qu'elles prenaient de la place pour rien. J'aurais aimé en savoir plus sur Mme de Montalia et la raison de cette recherche. Est-ce pour mieux se rapprocher de Saint Germain par le biais de son passé ? Même pour le savoir, je n'aurais malgré tout pas le courage de lire le dernier tome car je préférerais lire le roman qui est entièrement dédié au comte de Saint Germain. Si vous êtes amateurs d'égyptologie dans la lignée de « Champollion l'égyptien », je vous conseille très fortement de découvrir ce roman qui est très loin de l'étiquette « Thriller fantastique » de l'éditeur, sinon passez votre chemin.
Sur ce, bonnes lectures à vous :-)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          320
Citations et extraits (4) Ajouter une citation
WitchbladeWitchblade   07 juin 2016
« Les femmes en Égypte ne reçoivent pas souvent une éducation comme la vôtre, assurément. Il y a des hommes qui considèrent impie d'enseigner aux femmes la lecture et l'écriture. Vous affichez une éducation qui est jugée inconvenante. (…) Vous êtes très jeune, madame. (…) Certains fonctionnaires seraient plus enclins à accepter votre penchant pour les antiquités si vous étiez plus âgée. »
Commenter  J’apprécie          160
WitchbladeWitchblade   06 juin 2016
« Nous les créditons de prodiges, car en fait nous n'avons pas orienté nos recherches vers leurs domaines d'études. (…) Ils mirent à profit leur intelligence dans le déplacement de très lourdes charges, et ce sont leurs propres découvertes qui ont permis la construction de tous ces monuments. »
Commenter  J’apprécie          140
WitchbladeWitchblade   06 juin 2016
« Mais... et si sa curiosité était effectivement sincère ? Pourrait-elle porter un intérêt sincère aux études des antiquités ? demanda Jean-Marc.
- Si c'était le cas elle ne serait pas une si ravissante et richissime créature. Les femmes qui étudient sont irritables et vilaines, déçues par leur famille et sans espoir de se dénicher un mari.
Commenter  J’apprécie          100
WitchbladeWitchblade   07 juin 2016
« Dans un pays comme le nôtre, il est bon d'avoir quelques capacités que l'on garde en réserve. Une femme étrangère pourrait avoir plus de raisons de cacher son savoir qu'un homme étranger. »
Commenter  J’apprécie          120
Videos de Chelsea Quinn Yarbro (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Chelsea Quinn Yarbro
Vidéo de Chelsea Quinn Yarbro
Livres les plus populaires de la semaine Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
1771 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre