AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Fleuve Editions

C`est en 2012 que les éditions Fleuve noir, créées en 1949, décident de changer de nom pour Fleuve Editions. Cette maison d`édition est spécialisée dans le roman populaire, notamment policiers, d`espionnages ou d`anticipation. On peut notamment citer les séries San-Antonio et Perry Rhodan. Avec le temps, la ligne éditorial s`est développée et compte aujourd`hui plus de 100 collections, 1000 auteurs et 10 000 titres.

Livres les plus populaires voir plus


Collections de Fleuve Editions



Dernières parutions chez Fleuve Editions


Dernières critiques
Yoda_Bor
  24 janvier 2019
The City and the City de Mieville China
Tyador Borlù est policier à Besźel et se voit confier l’enquête sur la mort d’une étudiante trouvée dans un terrain vague.

Détail intéressant, celle-ci habitait à Ul Qoma et n’aurait jamais du se trouver là, les deux villes voisines ne communiquant que très rarement.

Mais alors que Borlù est persuadé que Rupture, l’organisation chargée de maintenir la séparation entre Besźel et U lQoma va prendre le relais, il reste finalement à la tête de l’enquête et va devoir naviguer entre les deux cités pour résoudre le meurtre de Mahalia.



Si on est au premier abord dans une histoire très classique d’enquête policière, on comprend rapidement que l’environnement a un grand rôle à jouer et qu’il ne s’agit pas que de cela.

Besźel et Ul Qoma existent en parallèle. Pas côte à côte mais entremêlées.

C’est le vocabulaire qui met sur la piste. Les habitants doivent constamment éviser et inouïr l’autre cité alors qu’elle se trouve à leur portée.



Ce n’est pas un univers fantastique (ou presque, les membres de Rupture possédant tout de même quelques facultés très étranges), mais au contraire quelque chose de très réel même si difficilement compréhensible, d’autant plus que le reste du monde semble exister plus classiquement.

C’est là le gros point fort du roman, bien plus que son enquête somme toute assez balisée.



China Miéville a su créer un univers, régi par ses propres règles et ses propres codes. Un univers qui demande un peu d’implication pour comprendre ce qu’il se passe et comment il fonctionne, avec ses factions d’unificationnistes et de nationalistes et cet espoir d’Orsiny, une troisième ville qui pourrait bien régler tous les problèmes.



Avec son vocabulaire spécifique, c’est en quelques pages une ville entière (ou deux, ou trois) qui se créent et ce livre est un petit bijou d’inventivité.
Lien : https://yodabor.wordpress.co..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Saiwhisper
  24 janvier 2019
Angelfall, tome 1 : Penryn et la fin du monde de Susan Ee
Waouh ! Étant donné que mes amies L_Bookine et Mikasa avaient adoré Angelfall, je me doutais que je me rangerais à leur avis cependant, je ne me doutais pas que j’apprécierais autant ce premier opus ! Tout y est : l’ambiance stressante, le monde post-apocalyptique plutôt bien retranscrit, des personnages aux échanges envenimés (il y a vraiment des répliques sympathiques et pleines de mordant !), une plume agréable et fluide alternant judicieusement descriptions et dialogues, un soupçon d’horreur, une pincée d’émotions et un dénouement inattendu ! Je ne saurais vous dire ce qui m’a manqué pour ressentir un coup de cœur néanmoins, j’estime que l’on n’en est vraiment pas loin ! « Penryn et la fin du monde » est, sans hésiter, ma meilleure lecture de janvier !



Le concept du monde dévasté par les anges m’a séduite. En effet, cela change des virus, de la nature qui se révolte, des robots qui se retournent contre l’humanité ou de mes bien-aimés zombies. Ici, ceux qui ont tué des milliards de personnes et qui ont pulvérisé le monde moderne sont des êtres ailés envoyés de Dieu. Le concept est original et change de ce que j’ai eu l’habitude de lire. Certes, on est toujours sur une ambiance de survie avec l’idée que les survivants peuvent aussi bien être mauvais que ceux qui ont anéanti notre monde, mais cela me plaît toujours. Ainsi, même si ce n’est pas novateur, j’ai beaucoup aimé l’univers effroyable et l’atmosphère haletante qui en découle. J’aurais bien évidemment souhaité en savoir plus sur ces créatures meurtrières néanmoins, je suis certaine que cela sera développé dans le second et ultime tome. Ce que l’on a aperçu lorsque l’héroïne a mis les pieds dans « le Nid » a été terrifiant, impensable et révoltant. Cela a vraiment piqué ma curiosité ! Si j’avais pu enchaîner sur la suite pour obtenir certaines réponses, je l’aurais fait sans hésiter.



Du côté des personnages, on est sur du classique, mais efficace. D’un côté, on a Raffe, l’ange mystérieux qui va quand même s’allier à la jeune humaine. Tandis que de l’autre, il y a Penryn, une adolescente courageuse et forte qui va tout faire pour sauver sa sœur enlevée par les anges. Bien évidemment, il y a une relation conflictuelle avec des piques à gogo, mais une affection qui se développe progressivement. Bien que ce ne soit pas novateur, j’apprécie toujours ce type d’échanges « le chat et la souris » qui ont plutôt tendance à m’arracher des sourires. Raffe est un protagoniste cynique, secret, fier, fort, protecteur et malin. Son tempérament fait de lui une personne observatrice, mais aussi très puissante et franche. C’est tout à fait le genre de héros masculin auquel on s’attache (voire pour qui on craque !). Penryn est également une jeune fille attachante, notamment pour sa maturité, son courage, sa détermination et ses valeurs familiales. Malgré de nouveaux ennuis qui lui tombent sans cesse dessus, elle garde en tête son objectif premier : la petite Paige qui a été kidnappée. Le temps lui est compté et elle va toujours de l’avant. En ce qui concerne les personnages secondaires, ils sont assez en retrait, ce qui est un peu dommage. Certains d’entre eux ont réussi à titiller ma curiosité comme Obi et ses réfugiés rebelles ou encore la mère de l’héroïne qui l’on a énormément de mal à cerner (ce que j’aime beaucoup, car c’est une personnalité hyper complexe et imprévisible !).



Merci encore à Mikasa pour ce cadeau d’anniversaire qui m’a énormément plu ! J’ai hâte de me procurer la suite et de poursuivre les aventures de ces personnages qui ont rapidement su trouver une place dans mon cœur.
Lien : https://lespagesquitournent...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
gloubik
  24 janvier 2019
La troisième race. de Poul Anderson
Voilà ma première incursion dans le monde de la Science-Fiction selon Poul Anderson. Hé oui ! Je ne fais que découvrir cet auteur malgré sa notoriété et sa relative ancienneté. Et j’en suis satisfait. Je ne tarderais pas trop à vous donner mon avis sur La patrouille du temps qui est en attente dans ma bibliothèque depuis un bon moment.



Que dire de celui-ci ? Que l’histoire est plutôt originale même si elle a des faiblesses attribuables sans doute à la période de son écriture (1953). En effet, les personnages sont presque tous masculins. Seul trois sont de sexe féminin : une humaine et sa fille, et une extraterrestre. Pour cette dernière, pas trop à redire. Par contre, la femme est un peu trop « pauvre femme fragile, surtout quand sa fille est en danger ». Elle a malgré tout un rôle important et positif dans le dénouement de cette aventure. Je préfère cela aux personnages féminins de Barjavel qui, bien que vivants aux alentours de 2050 se comportent de la façon la plus caricaturale des années 1950.



Donc un avis positif pour ce roman à rebondissements biens amenés. Par contre, j’y ai trouvé un certain nombre de défauts imputables, je pense, à la traduction et qui ne me donnent pas envie de découvrir les œuvres de B.R. Bruss, auteur français pourtant prolifique. Certaines phrases sont inappropriées. Et Bruss est sensé avoir été traducteur et adaptateur du roman. Il aurait donc pu corriger ces erreurs si elles étaient du fait de l’auteur. Mais il faut bien admettre que la collection FNA [1] est pas réputée pour la qualité de ces traductions.



En bref : À lire, parce que c’est :



du Poul Anderson,

Une autre histoire de La guerre des mondes

un roman agréable à lire,

etc.
Lien : http://livres.gloubik.info/s..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00