Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures Inscription classique
Ajouter une citation

Citations de Pascal Dessaint (95)

Classer par Datecroissant     Les plus appréciéescroissant


  • Par carre, le 11/05/2013

    Cruelles natures de Pascal Dessaint

    Après quelques instants de discussion et parfois même d'un seul regard, il semble qu'on soit en mesure de tout percevoir de certains hommes, et qu'il n'y a pas grand-chose à espérer à la surface. Pour d'autres, en revanche, il ne faut pas se fier à la première impression et plus on les découvre, moins on a le sentiment de les connaitre.

    Commenter     J’apprécie          0 31         Page de la citation


  • Par carre, le 06/04/2013

    Cruelles natures de Pascal Dessaint

    S'enfoncer dans la forêt, la nuit, constitue toujours une expérience quelque peu étrange. Jamais le regard ne sera assuré d'un repère tangible.

    Commenter     J’apprécie          0 28         Page de la citation


  • Par carre, le 21/10/2012

    Les Paupières de Lou de Pascal Dessaint

    -Je vous comprends.
    -Je ne sais pas si vous le pouvez... Je suis infirme. J'ai perdu mes deux jambes dans un accident d'auto.
    La honte m'a submergé aussitôt.....
    -Merde ...Excusez-moi... enfin je suis désolé...
    -Ce n'est pas votre faute.
    -Bien sûr, je n'en ai pas.
    -De quoi ,
    -De voiture.
    -Ooooooh ! mais vous avez beaucoup d'humour.

    Commenter     J’apprécie          0 10         Page de la citation


  • Par Zakuro, le 26/08/2014

    Quelques pas de solitude de Pascal Dessaint

    On ne peut pas se considérer réellement comme seul en compagnie d'un crapaud hideux qui donne l'impression de vouloir vous mettre une rouste.

    Commenter     J’apprécie          0 8         Page de la citation


  • Par koalas, le 09/08/2014

    Le Bal des frelons de Pascal Dessaint

    Qui sait à quoi pense une taupe quand elle creuse?

    Commenter     J’apprécie          0 8         Page de la citation


  • Par InstinctPolaire, le 25/07/2012

    Du bruit sous le silence de Pascal Dessaint

    - Je vais être sincère avec vous Monsieur Senet. Depuis qu'on m'a confié cette enquête, on essaie de me dire que le rugby serai comme une planète idyllique où régnerait la concorde, une planète merveilleuse où il n'y aurait jamais aucun problèmes et que, si d'aventure il y en avait, ça ne serait que pour le bonheur de tous... Ce que je sais, moi, c'est que souvent, dès lors que vous réunissez plus de deux personnes, quand bien même sont-elles animées du même esprit, liées par les même intérêts, à plus forte raison quand elles le sont, eh bien, c'est la merde... L'homme demeure une homme, rugbyman ou non. Vous y croyez vous en l'homme ?
    - Oui, quand il joue au rugby...

    Commenter     J’apprécie          0 8         Page de la citation


  • Par InstinctPolaire, le 04/09/2012

    Mourir n'est peut-être pas la pire des choses de Pascal Dessaint

    Nous passâmes l'après-midi à analyser la situation sans que ça nous avance grandement. Nous corrigeâmes e rapport que Marc avait rédigé en attendant, formulâmes des hypothèses fumeuses, mîmes noir sur blanc nos certitudes, rares, et ressassâmes nos très vagues impression. A espaces réguliers, Marc et moi regardions le téléphone. Quand il sonna , vers dix-huit heure, nous eûmes le même geste impatient. Je pris le dessus d'un cheveux. Je ne pouvais pas perdre à tout les coups.
    [ Parfaite utilisation des passé simple... ]

    Commenter     J’apprécie          0 7         Page de la citation


  • Par raynald66, le 11/04/2014

    Le Poulpe, tome 5 : Les pis rennais de Pascal Dessaint

    Marcel se chargeait de la femme et son associé de l'homme. La femme arrivait toujours la première au-delà de la frontière et l'homme l'y rejoignait.
    - L'enfoiré, gronda Gaston, en chemin ce salaud exigeait un droit de passage à la femme... Son cul et son argent ! Que je sache, il a souvent obtenu les deux...

    Commenter     J’apprécie          0 6         Page de la citation


  • Par InstinctPolaire, le 04/09/2012

    Mourir n'est peut-être pas la pire des choses de Pascal Dessaint

    J'avais lut quelque part que, au cinéma, certaines actrices se faisaient doubler au moment de montrer leurs jambes. J'en avais déduis deux choses, d'une part il y avait des filles dont les guibolles seules faisaient du cinéma, ce qui devait être certes frustrant mais rémunérateur, d'autre part que les gros mollets n’empêchaient pas le talent.

    Commenter     J’apprécie          0 6         Page de la citation


  • Par Morriszapp, le 11/08/2009

    Du bruit sous le silence de Pascal Dessaint

    C’était ça qui était bien au rugby, chacun pouvait y trouver sa place, le trapu taciturne comme l’échalas expansif.[…] Dans ce sens, Benoît aimait à dire que, de tous les sports collectifs, le rugby était de loin le plus démocratique. (p.93)

    Commenter     J’apprécie          0 5         Page de la citation


  • Par koalas, le 02/12/2013

    On y va tout droit de Pascal Dessaint

    Elle se contrefichait de moi comme du rouge que ses lèvres pleines laissaient sur le bout filtre des ses américaines. Je regardai ailleurs.

    Commenter     J’apprécie          0 4         Page de la citation


  • Par rkhettaoui, le 30/05/2013

    Le Bal des frelons de Pascal Dessaint

    Les hommes n’imaginent pas à quel point ils compliquent le travail des taupes.

    Commenter     J’apprécie          0 4         Page de la citation


  • Par InstinctPolaire, le 04/09/2012

    Mourir n'est peut-être pas la pire des choses de Pascal Dessaint

    Je me souviens d'une histoire lissoue que raconta Simon un soir de juillet 1999. Il y a bien longtemps, au temps des ancêtres, un grand esprit trouva les dépouilles d'un homme et de son chien. Tout deux avaient été assassinés. Constatant que le cœur de l'homme était déjà pourri tandis que celui du chien était encore bon, le grand esprit remplaça le cœur de l'homme par celui du chien, puis il façonna un nouveau cœur en argile pour le chien. Après quoi il frappa dans ses mains et ils se relevèrent, l'homme très en colère contre le grand esprit et le chien en remuant la queue, plein de gratitude. Voilà pourquoi de nos jours, les hommes sont mauvais : ils ont des cœurs de chiens.

    Commenter     J’apprécie          0 4         Page de la citation


  • Par Morriszapp, le 11/08/2009

    Cruelles natures de Pascal Dessaint

    Certains regretteront que j’aie donné une vision très noire du Nord. Il est un fait que les gens y sont chaleureux, que la lumière y est très belle, mais qu’on n’y rigole pas tous les jours. (p. 222).

    Commenter     J’apprécie          0 4         Page de la citation


  • Par claracambry, le 08/08/2013

    Les derniers jours d'un homme de Pascal Dessaint

    -L'usine t'a tué mais d'une autre façon...
    -Ca nous apprendra à naître n'importe où...

    Commenter     J’apprécie          0 3         Page de la citation


  • Par Philemont, le 02/05/2013

    La vie n'est pas une punition de Pascal Dessaint

    Notre vie avait des hauts et des bas, pas des hauts vraiment hauts, ni des bas vraiment bas, non, c'était somme toute une petite houle, pas de quoi retourner un canot pneumatique. Je me disais que si une tempête en venait à bouleverser la donne, à retourner le canot avec nous dedans, ça ne serait pas de notre faute, à moins d'avoir consulté la météo avant et de n'avoir pas pris en compte les conseils de prudence. Et puis, dans ce cas, il se pouvait aussi que d'autres paramètres, d'autres interventions entrent en jeu sans qu'on y puisse quoi que ce soit. Que la nuit tombe et qu'un autre bateau, plus costaud, nous percute et nous envoie par le fond, par exemple. C'est en gros ce qui arriva.

    Commenter     J’apprécie          0 3         Page de la citation


  • Par InstinctPolaire, le 04/09/2012

    Mourir n'est peut-être pas la pire des choses de Pascal Dessaint

    - Maintenant qu'est-ce-que vous voyez, hein ? Des hommes, et pire dans ce contexte, des femmes, des femmes flics, ça ne s'invente pas ! Ho tendresse faut-il que tu t'échappe d'elles !
    Marc n'en croyait pas ses oreilles. J'estimais pour ma part que le commissaire était dans un grand jour, il n'avait pas volé sa retraite et en salivait d'avance.
    - Des hommes et des femmes qui souffrent d'éjaculation précoce ou de frigidité, d’hypertension artérielle, de constipation ou d'ulcère à l'estomac. Des hommes et des femmes torturés par des névroses, et qui deviennent leur propre ennemi. Homo homini lupus comme on dit en latin. Vous savez pourquoi ?
    Je fis non de la tête.
    - Et bien, à cause du fait qu'ils consacrent trop peu de temps aux questions d'ordre culturel.
    Je n'aurai su dire de manière plus élégante que certains flics présents étaient des cons.

    Commenter     J’apprécie          0 3         Page de la citation


  • Par InstinctPolaire, le 04/09/2012

    Mourir n'est peut-être pas la pire des choses de Pascal Dessaint

    - Tu as un chien,. Tu as un jardin. Tu crois que pour autant dans ton jardin, ton chien bouge beaucoup ?
    - Plus que mon muguet, il me semble ?
    - Apparence ! Le Lilas vient d'Iran et la glycine de Chine. Les plantes ne bougeraient pas ? Tu introduit une plante exotique dans un parc et elle finira par coloniser toute la région crois-moi. Tu met un singe dans un zoo, est-ce-que tu en aura bientôt partout dans les arbres ?
    L'herbe était vraiment bonne.
    - Et si certaines plantes sont si belles, sentent si bon, n'est-ce-pas parce-qu'elles n'ont qu'une idée en tête ?
    - Je serai curieux de savoir laquelle...
    - Voyager, Félix, voyager ! Les plantes ont trouvé le moyen de nous séduire, de nous plaire, afin que nous les emportions !
    - Elles ne bougent donc pas d'elles -même.
    - Bien sûr, mais nous sommes leur moyen de transport !
    - Elles sont bigrement futées...
    - Tu ne coupera pas les poils de ton chien pour les offrir à tes amis. En revanche tu leur offrira des brins de ton muguet. D'une certaine façon ton muguet ira plus loin que ton chien...
    Je demeurai pensif un moment.

    Commenter     J’apprécie          0 2         Page de la citation


  • Par veronique55, le 15/06/2011

    Cruelles natures de Pascal Dessaint

    « Tu sais ma chérie, tu as déjà des ailes mais ça ne suffit pas. Un oiseau qui n’a pas encore de plumes ne vole pas. Et des fois, il tombe du nid et se fait manger ! »

    Commenter     J’apprécie          0 2         Page de la citation


  • Par pyrouette, le 11/10/2010

    Les derniers jours d'un homme de Pascal Dessaint

    "Un couloir noir et pas de lumière. Pas besoin d' être aveugle pour se cogner. et ça tournait et retournait. Et je me cognais, je me cognais. J'étais là dedans depuis je ne sais combien de temps. C'était peut être bien un labyrinthe. Je n'y étais pas entré de mon plein gré. C'était comme ça et pas autrement. J'étais comdamné à marcher dans le noir. ça avait été décidé avant même que je naisse. Et sans doute que si j'étais touché par autant de malchance, c'était que d'une certaine manière je l'avais mérité. Je cherchais la lumière et elle m'étais refusée. ça n'en finirait donc jamais ? Mais soudain, j'apercevais une lueur au bout du couloir noir. Et je courais, je courais vers la lumière."

    Commenter     J’apprécie          0 2         Page de la citation





Faire découvrir Pascal Dessaint par :

  • Mail
  • Blog

Listes avec des livres de cet auteur

> voir plus

Quiz