Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures Inscription classique
Ajouter une citation

Citations de Pascal Dessaint (116)

Classer par Datecroissant     Les plus appréciéescroissant


  • Par marina53, le 15/06/2015

    Les derniers jours d'un homme de Pascal Dessaint

    On a beau savoir que rien ne dure, qu'un jour on perdra ceux qu'on aime, quand ça arrive, on n'est pas prêt. On est désarmé face à une douleur dont on ne pouvait soupçonner la virulence. On se retrouve soudain être un autre. Tout change, dans sa tête, dans ses sentiments, dans la perception qu'on a des êtres et du monde. Ça nous éloigne de ce dont on se croyait proche. Ça nous rapproche de ce dont on se croyait éloigné. Il y a jusqu'au corps qui ne réagit plus de la même manière. La mort est là en soi et sera désormais toujours là.

    Commenter     J’apprécie          0 42         Page de la citation


  • Par marina53, le 23/06/2015

    Le Bal des frelons de Pascal Dessaint

    Qu'on me présente celui qui a inventé le temps qui passe (...) et je me l'étrangle avec un plaisir, un plaisir! Ouais, parce que les bons moments passent trop vite.

    Commenter     J’apprécie          0 39         Page de la citation


  • Par marina53, le 24/06/2015

    Le Bal des frelons de Pascal Dessaint

    Certaines douleurs te séparent des gens plus sûrement que les océans.

    Commenter     J’apprécie          0 36         Page de la citation


  • Par marina53, le 17/06/2015

    Les derniers jours d'un homme de Pascal Dessaint

    Nous ne sommes pas grand-chose, mais ce pas grand-chose n'est pas négligeable, quand même, tant qu'on est en vie.

    Commenter     J’apprécie          0 35         Page de la citation


  • Par carre, le 11/05/2013

    Cruelles natures de Pascal Dessaint

    Après quelques instants de discussion et parfois même d'un seul regard, il semble qu'on soit en mesure de tout percevoir de certains hommes, et qu'il n'y a pas grand-chose à espérer à la surface. Pour d'autres, en revanche, il ne faut pas se fier à la première impression et plus on les découvre, moins on a le sentiment de les connaitre.

    Commenter     J’apprécie          0 33         Page de la citation


  • Par marina53, le 16/06/2015

    Les derniers jours d'un homme de Pascal Dessaint

    Même si beaucoup de temps a passé, c'est une émotion intense que l'on éprouve après la mort de quelqu'un, quand on pénètre dans un endroit que l'on a partagé avec lui. L'endroit n'est pas vraiment vide. L'être qu'on aimait est toujours là. On ne peut pas s'empêcher de croire qu'il va soudain apparaître. Et l'imagination fait en sorte qu'il apparaisse même parfois.

    Commenter     J’apprécie          0 32         Page de la citation


  • Par marina53, le 06/07/2015

    Loin des humains de Pascal Dessaint

    Qu'on fasse selon sa volonté ne signifie pas toujours qu'on le désire vraiment. On fait des tas de trucs, on prend des décisions avec trop de hâte, et après on le regrette, parce que, en définitive, ce n'était pas ce qu'on souhaitait intimement. Il y a des décisions plus ou moins promises au regret. Il y a des vies ainsi qui virent à l'amer.

    Commenter     J’apprécie          0 31         Page de la citation


  • Par marina53, le 23/06/2015

    Le Bal des frelons de Pascal Dessaint

    Ça va trop vite, la vie! (…) Chacun finit par s'en apercevoir à ses dépens et ça n'empêche pas qu'on est toujours impatient...

    Commenter     J’apprécie          0 31         Page de la citation


  • Par marina53, le 15/06/2015

    Les derniers jours d'un homme de Pascal Dessaint

    On est tous passés par là... On finit par reprendre le dessus. C'est plus jamais comme avant, parfois on aimerait être une pierre et plus penser à rien, mais on reprend le dessus.

    Commenter     J’apprécie          0 31         Page de la citation


  • Par marina53, le 17/06/2015

    Les derniers jours d'un homme de Pascal Dessaint

    Il faut faire avec, aller de l'avant. C'est comme ça. Qu'est ce qu'on peut faire d'autre? Il n'y a pas le choix. Il faut aller de l'avant, et essayer d'oublier, mais c'est impossible, parce que si c'est pas une chanson c'est autre chose, il y a toujours quelque chose pour remuer tout ça.

    Jonathan Coe

    Commenter     J’apprécie          0 30         Page de la citation


  • Par marina53, le 16/06/2015

    Les derniers jours d'un homme de Pascal Dessaint

    Quand les gens ne sont pas capables de s'inquiéter de votre sort, ce n'est pas la peine de leur offrir le spectacle de votre désastre.

    Commenter     J’apprécie          1 28         Page de la citation


  • Par carre, le 06/04/2013

    Cruelles natures de Pascal Dessaint

    S'enfoncer dans la forêt, la nuit, constitue toujours une expérience quelque peu étrange. Jamais le regard ne sera assuré d'un repère tangible.

    Commenter     J’apprécie          0 28         Page de la citation


  • Par marina53, le 06/07/2015

    Loin des humains de Pascal Dessaint

    A s'envelopper autour de soi pour se cacher qu'on est blessé, on finit par s'emprisonner dans ses propres épaisseurs, paniqué de plus être découvert...

    Commenter     J’apprécie          0 27         Page de la citation


  • Par marina53, le 16/06/2015

    Les derniers jours d'un homme de Pascal Dessaint

    Quand on voit des maisons semblables, que rien ou presque ne distingue, on peut se dire que les gens derrière les façades se ressemblent aussi, qu'ils connaissent la même misère et ont cédé de la même manière au fatalisme, et que dès lors, ça pourrait les rendre solidaires, à tout le moins gentils les uns envers les autres, mais c'est rarement le cas. A cause de la misère sans doute, aussi bien morale que matérielle, les querelles éclatent pour des broutilles, la haine fait peu à peu son nid, les rancunes sont irrationnelles et tenaces, et on ne serait pas étonné que les gens finissent par s'étriper.

    Commenter     J’apprécie          0 24         Page de la citation


  • Par marina53, le 06/07/2015

    Loin des humains de Pascal Dessaint

    Les femmes vous tendent parfois ce genre de piège. Elles aiment que vous leur expliquiez le pourquoi du comment. Vous n'en ressentez pas forcément la nécessité. L'explication ajoutera à la confusion. Déjà que ce n'est pas très clair dans votre tête. Mais vous vous y appliquez. Elles vous écoutent puis ne peuvent s'empêcher de vous démontrer que vous êtes dans l'erreur. Comme si ça ne leur suffisait pas de voir vos couilles, il faut aussi qu'elles vous les cassent.

    Commenter     J’apprécie          0 23         Page de la citation


  • Par canel, le 09/07/2015

    Les derniers jours d'un homme de Pascal Dessaint

    Elle se croyait belle et n'avait pas de complexes apparents. Le problème, d'après Etienne, c'était sa langue, qu'elle avait plus longue que les bras. Elle ne parlait pas, elle s'étouffait de paroles. Un jour, elle en claquerait. Elle jacassait à propos de tout et de rien et plus encore s'il était question de son expérience personnelle, qui avait force de loi. Sonia était une pipelette invétérée ou une casse-couilles intégrale, selon qu'on la considérait avec plus ou moins d'indulgence.
    (p. 26)

    Commenter     J’apprécie          0 21         Page de la citation


  • Par marina53, le 15/06/2015

    Les derniers jours d'un homme de Pascal Dessaint

    Nous cherchons tous une échelle pour atteindre un bonheur qui jamais ne se présente.

    Commenter     J’apprécie          0 21         Page de la citation


  • Par pyrouette, le 03/01/2015

    Le Bal des frelons de Pascal Dessaint

    Ce que je pense, c’est qu’on se retrouve pris au piège sans même s’en rendre compte parfois, et quand soudain on prend conscience de tout le bazar, il est trop tard, cela devient presque impossible de s’en extraire

    Commenter     J’apprécie          0 14         Page de la citation


  • Par canel, le 09/07/2015

    Les derniers jours d'un homme de Pascal Dessaint

    Pauvre Ryan, il n'a jamais vraiment grandi, et si on est un tant soit peu lucide, il est resté franchement demeuré. Sa plombémie était à bien plus de cent. Il y avait plein d'enfants dans son cas. Moi, à côté d'eux, je n'avais pas à me plaindre. La plombémie, c'est le taux de plomb dans le sang. Un gosse de la montagne, qui a grandi à l'air pur, a naturellement une plombémie d'un microgramme par litre de sang. A plus de cent, donc, c'est pas normal, c'est l'horreur. Et il y avait des gamins chez nous [ville sidérurgique du nord] qui avaient un taux de deux cent cinquante ! D'où, comme disent les docteurs, un danger de troubles du développement neuro-comportemental irréversibles... On n'était pas en bonne santé. Les organismes étaient sévèrement perturbés. C'était de brusques vomissements et de douloureuses diarrhées. Il paraît que la moitié du plomb ingéré par un enfant passe directement dans son sang. Ils auraient dû nous cacher. Et d'ailleurs c'est ce qui se passait. Qui parlait de ça ? Qui savait, hein ?
    (p. 34-35)

    Commenter     J’apprécie          0 13         Page de la citation


  • Par canel, le 10/07/2015

    Les derniers jours d'un homme de Pascal Dessaint

    [...] Joël, je le connaissais depuis la maternelle. Il n'avait jamais été très futé. Il en était certains pour dire qu'il aurait été infoutu de trouver son cul avec ses mains, même de jour.
    (p. 178)

    Commenter     J’apprécie          0 11         Page de la citation





Faire découvrir Pascal Dessaint par :

  • Mail
  • Blog

Listes avec des livres de cet auteur

> voir plus

Quiz