Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures Inscription classique

Ajouter une critique

Critiques sur Enclave, tome 2 : Salvation (49)


Classer par:     Datecroissant   Les plus appréciéescroissant   Notecroissant


    • Livres 5.00/5
    Par Megworld le 15/08/2013


    Après avoir eu un gros coup de cœur pour le premier tome, j'attendais avec impatience de recevoir le second pour me replonger dans l'univers. J'ai dévoré et adoré ce second volume qui est aussi un tome de transition. Enclave se classe parmi mes dystopies préférées car elle a su me captiver et me plonger dans l'angoisse tout au long de ma lecture.

    Nous retrouvons Trèfle, deux mois plus tard. Elle tente de s'adapter au village Salvation mais elle a du mal avec la mentalité. En effet, c'est une femme et on lui interdit de se battre. Elle doit aller à l'école, porter des robes et apprendre la couture. S'ajoute à cela des problèmes avec del qui s'est éloignée d'elle sans qu'elle ne sache pourquoi. Trèfle a été élevée comme une Chasseuse et elle ne comprend pas grand chose aux émotions humaines et à la jalousie que son amitié avec Bandit peut provoquer. Heureusement, tout n'est pas négatif puisque le couple qui l'a adopté s'occupe bien d'elle depuis son arrivée.

    Tout le roman se passe dans le camp, ce qui nous change du premier tome où les personnages n'avaient fait que fuir les monstres. Trèfle, Del, Bandit et Tegan ne sont plus vraiment libres et doivent se plier aux règles. Seule Tegan apprécie ce changement et semble être heureuse. Les relations entre les personnages évoluent beaucoup et dès les premiers chapitres, Bandit ne cache plus ses sentiments pour Trèfle qui elle, n'a d'yeux que pour Del. L'auteure insère donc un triangle amoureux et même s'il n'est pas trop développé pour l'instant, il pourrait prendre plus d'ampleur par la suite.

    Même si les personnages sont coincés à Salvation, le roman ne manque pas d'action. En effet, rapidement, Del, Bandit et Trèfle se portent volontaires pour défendre les cultures des monstres et pendant toute cette partie de l'histoire, ils doivent se battre pour leur survie. Ce qui m'a plu dans ce roman, c'est que Trèfle doit se faire une place dans un univers sexiste ou la femme n'est pas considérée comme une guerrière. Nous sommes dans le futur et pourtant, les humains sont revenus aux anciennes croyances. Heureusement, tous les hommes ne sont pas de cet avis et Veinard, qui l'a trouvé et l'a ramené à Salvation n'hésites pas à la soutenir. J'ai également beaucoup souri car même si l'humour n'est pas un de ses traits de caractère, Trèfle ne peut pas s'empêcher de l'être malgré elle à cause de son ignorance du monde d'En-Dessus.

    Nous en apprenons également plus sur les monstres. Bien qu'on pouvait penser qu'il s'agisse d'abord de zombies, ce n'est pas le cas. L'auteure a créé de véritables monstres, encore plus inquiétants que les mort-vivants que nous connaissons. Nous ne savons pas exactement comment ils sont apparus mais nous commençons à comprendre ce qu'ils sont en train de devenir. Comme l'indique le résumé, ils sont de plus en plus intelligents. le troisième tome s'annonce, à mon avis, bien plus sombre que ces deux premiers.

    Pour conclure, ce deuxième livre est un nouveau coup de cœur. L'univers et les personnages m'ont complètement emportée et j'ai hâte de lire la suite. Je suis très fière d'avoir une citation de ma chronique (du premier tome) sur la couverture de Salvation. C'est la plus belle récompense qu'on puisse offrir à une blogueuse.
    En bref, cette dystopie est l'une des meilleures du moment et je vous la conseille à tous! Merci à Cécile et Hachette pour leur confiance depuis maintenant un an.


    Lien : http://megworld.over-blog.com/article-enclave-tome-2-salvation-ann-a..

    Commenter     J’apprécie          0 3         Page de la critique



    • Livres 3.00/5
    Par noireopale le 22/08/2014


    Un deuxième tome différent du premier. je me suis surprise à avoir envie de connaitre la suite, même si j'ai trouvé Trèfle san grand intérêt et des invraisemblances énormes.
    franchement, malgré ses nombreux défauts, j'ai dévoré de deuxième tome. Ce ne sera pas un souvenir inpérissable mais une lecture agréable.

    Commenter     J’apprécie          0 2         Page de la critique



    • Livres 4.00/5
    Par Catdreams le 02/08/2014


    Salvation est le 2ème volume de la série "Enclave" de Ann Aguirre. A peine le premier tome fini que je me jetai sur la suite. Cette saga devient de plus en plus fascinante et l'histoire prend une tournure des plus intéressante.


    Lien : http://catdreams.canalblog.com/archives/2014/08/01/30335750.html

    Commenter     J’apprécie          0 2         Page de la critique



    • Livres 5.00/5
    Par Marie123 le 03/07/2014


    J'ai adoré ce deuxième tome, encore plus que le premier. Eh oui, enfin une suite digne de ce nom ! J'ai été tout simplement captivée par cette suite. Ce que j'ai beaucoup aimé, c'est que je n'ai eu aucun mal à me remettre dans l'histoire. D'abord, parce que cette dernière est vraiment différente du premier tome, et ensuite, parce que l'auteure fait des retours en arrière appropriés et explique bien les choses lorsque nécessaire. Je crois bien qu'Enclave va devenir l'une de mes sagas de dystopie préférées...

    On découvre le nouveau quotidien de notre narratrice, Trèfle. Elle doit maintenant aller à l'école, coudre, s'habiller ''comme une fille'' avec des robes, laisser ses armes de côté... Car dans cette nouvelle société, très religieuse, les femmes doivent se comporter comme tel. Cela est un gros changement déplaisant pour l'héroïne, qui est plutôt habituée à se battre. Heureusement, la jeune femme est tombée dans une famille très aimante, à laquelle je me suis beaucoup attachée, et Trèfle aussi... Lorsque j'ai découvert l'historique de cette famille, j'ai été encore plus touchée et j'ai compris tout l'attachement que la famille portait à Trèfle. Donc, j'ai apprécié découvrir ce nouveau monde, mais j'avais hâte que l'action commence.

    Eh bien l'action arrive, et nous sommes servis. Trèfle se voit offrir une nouvelle mission et enfin, elle se sent importante, elle se sent renaître. Elle doit protéger des jardiniers. Les choses ne se passent pas comme prévu, évidemment... La ville, qui se croyait en sécurité contre les Montres, entre leurs murs, se trompait et plusieurs le découvriront au prix de leur vie. Disons que l'action est présente du début à la fin, les péripéties s'accumulent et honnêtement, le lecteur n'a pas le temps de souffler.

    L'histoire est captivante, stressante, géniale. Je tournais les pages aussi vite que je le pouvais, j'avais toujours hâte de savoir la suite. Ce qui m'a ravie, surtout, ç'a été de retrouver Del. J'avais apprécié ce personnage dans le premier tome, bien qu'il était resté plutôt mystérieux. Dans ce second opus, on le découvre un peu plus, on en apprend davantage sur sa vie et surtout, on voit sa relation avec Trèfle évoluer. Cette dernière connaît des hauts et des bas et j'ai adoré les ''hauts''. Leur relation est belle, romantique. del est mignon comme tout, attaché à Trèfle... J'ai vraiment hâte de voir comment elle évoluera dans le prochain et dernier tome.

    Bref, ce deuxième tome est selon moi encore meilleur que le premier. Il y a plus d'action, on apprend à connaître les personnages en profondeur (Bandit et Tegan aussi, dont je n'ai pas parlé dans ma chronique, mais qui sont des personnages très importants) et on ne s'ennuie pas une seule seconde. C'est donc un coup de coeur pour cette suite. J'ai extrêmement hâte de voir ce qui attend nos personnages dans le dernier tome et surtout, s'ils réussiront à vaincre une bonne fois pour toutes les Monstres.

    Commenter     J’apprécie          0 2         Page de la critique



    • Livres 4.00/5
    Par Cielvariable le 30/04/2014


    Encore une fois, le deuxième tome de cette série jeunesse dystopique est très sombre. Les personnages principaux, maintenant réfugiés et nouveaux citoyens de la ville de Salvation, tentent de s'intégrer et de se faire une nouvelle vie dans un monde bien différent de celui qu'ils ont quitté. Ici aussi les mêmes dangers les guettent, mais les gens qui les entourent semblent vivre dans le déni de ces dangers, ce qui est très inquiétant. Évidemment, le danger va finir par rattraper les habitants de Salvation et les quatre héros du précédent tome auront un rôle important à jouer pour leur survie et celle de leurs proches.

    Encore une fois, il y a beaucoup de suspense, des batailles, une lutte constante pour la survie, la fuite, la peur, l'inquiétude, la terreur, etc. le récit est très bien écrit, on croit à ce monde infernal et on est empathique face aux personnages qui s'efforcent de rester en vie sans jamais manquer d'espoir ni de courage.

    Commenter     J’apprécie          0 2         Page de la critique



    • Livres 5.00/5
    Par liredelivre le 16/09/2013


    J'en re-veux ! J'en re-veux ! J'en re-veux !
    Un second tome qui me fait dire que je ne me vois pas me lasser de la saga [ni même de la dystopie] pour le moment. Des fois, le tome deux a tendance à ne pas satisfaire, à être bien, sans plus, comparé à la découverte du premier. Sauf que ce n'est pas nécessairement une réalité ! Salvation me le prouve encore ♥ Ou peut-être juste le fait que j'ai plus souvent été ravie par une suite que déçue. Quoi qu'il en soit, le prochain sera long à attendre...

    Trèfle, Del, Tegan et Bandit sont sauvés, Salvation leur ouvre ses portes. Seulement, la ville n'est pas tout à fait ce à quoi ils s'attendaient. Surtout pour Trèfle. Habituée à se battre et à se vêtir de sa tenue de combat, elle se retrouve à devoir aller à l'école, s'exercer à la couture et porter des robes. Pour elle, Salvation traite les femmes comme des mômes, et elle a très vite l'impression de ne plus être utile. de ne plus être Chasseuse. Encore plus alors que del n'a de cesse de l'éviter et ne lui adresse pas le moindre mot. Heureusement, Bandit la comprend. Ils sont pareils. Cependant, aucun n'oublie la menace qui pèse au-delà des murs de la ville. Après une première attaque, Trèfle en est sûre : non seulement les Monstres les ont suivis, mais ils ont aussi... évolué. Va-t-elle attendre sagement comme toutes les femmes de Salvation ou reprendre les armes et se battre ?

    Le plus de ce tome, c'est qu'il fait évoluer la série. Il se présente comme une sorte de suite à part : un nouveau lieu, de nouveaux personnages. On sent d'emblée une réelle évolution, tant dans les personnages que dans le roman en lui-même. Que ce soit du tome 1 au tome 2, ou des premières pages de Salvation aux derniers, il y a un mouvement qui s'opère. L'action se déplace, les Monstres changent et les personnages s'adaptent. Et on a vraiment l'impression d'avancer, bien que certaines questions restent encore sans réponse... [Moi, je t'aurais écouté, Del, même si c'était dangereux... ♥] Enfin, peut-être que ça viendra dans le troisième tome !
    A la lecture du résumé, ce n'est déjà pas un secret, on retrouve déjà un premier changement dans le triangle amoureux. Entre del qui ne lui parle plus et Bandit qui se rapproche, le brouillard s'épaissit pour Trèfle, qui ne sait pas vraiment comment agir en matière de relation amoureuse. Quoi de plus normal, ce n'est pas son truc, elle n'a pas grandi pour ça. Elle est Chasseuse, pas Génitrice. C'est presque, un peu, comme retrouver les débuts du premier amour : l'hésitation, les maladresses, les papillons. Et ça a tout chamboulé dans mon petit coeur de fille fleur bleue ! Qui voulez-vous ? Je craque quand il s'agit de romance et entre del et Bandit, je serais aussi incertaine que Trèfle. Chacun d'eux connaît une situation différente à leur arrivée : le Chasseur est recueilli par M. Jensen, qui gère une étable, et l'ancien Loup s'installe chez le forgeron. Deux activités différents, mais qui leur correspondent plutôt bien, non ? le del doux et calme panse des animaux, et le Bandit fier et meneur joue avec le feu. de quoi ne pas perdre de vue la personnalité de chacun. Seule Trèfle se retrouve avec quelque chose qui ne lui convient pas du tout, ou deux : l'école et la couture. Mais n'est-ce pas l'occasion pour elle d'apprendre autre chose ? C'est ainsi qu'on la voit évoluer, tandis qu'elle prend conscience qu'elle n'est pas nécessairement qu'une Chasseuse, même si ce n'est pas toujours facile. Tegan n'est pas sans reste : placée dans la famille du docteur de Salvation, elle travaille avec lui dès qu'elle en a le temps et se découvre un don pour la médecine. Cependant, beaucoup de blessures sont encore à guérir pour cette jeune fille.
    De nouvelles relations s'instaurent entre les personnages. Face à un nouvel environnement, ils doivent s'adapter et trouver leur place, ou bien s'en faire une. Et les choses ne sont pas forcément facile pour tous. Certains se révèlent alors que d'autres se cherchent et le lecteur n'est pas à l'abri des découvertes ;) Personnellement, je les aime tous ! Chacun d'eux m'a donnée des petits frissons, des petits sourires. Un peu plus, et je grattais la page pour les rejoindre. Même si Del, j'aurais surtout gratté la page pour lui foutre des claques ! Je pensais le cerner un peu plus à la fin d'Enclave, mais que nenni. Ce jeune homme n'en fera toujours qu'à sa tête et n'est pas prêt de se débarrasser de son côté mystérieux... Fluck !
    Côté nouveaux personnages, il y en a. Et j'ai là aussi eu mes petits chouchous :D Les Oaks, clairement, inévitablement. Ce sont eux qui ont recueilli Trèfle et, malgré leur sombre passé, ils sont géniaux ! Elle n'aurait pas pu rêvé mieux. Ensuite, vient Veinard et sa mémère. J'ai aimé ce vieux sage dès l'instant où il est apparu et je suis contente qu'il se soit davantage dévoilé dans ce tome. On découvre un personnage courageux, entêté, honnête, et son attitude avec Trèfle, impossible de ne pas l'apprécier ! Enfin, Franck. On ne le voit pas beaucoup, mais il a été pour moi représentatif d'un mouvement : il a appris à connaître Trèfle, malgré les a priori, à se battre à ses côtés, à renverser les mentalités de Salvation. Bref, un personnage comme il fait plaisir d'en voir !
    Et l'action dans tout ça ?! et les Monstres ?! Il y en a tout autant ! Même si cela prend plus de temps à se mettre en place que dans le premier tome. Là, il y a plus d'obstacles pour accéder à la bagarre, à supposer que Trèfle parvienne à rejoindre la garde et à reprendre son rôle de Chasseuse. Je vous laisse voir vous-même ce qu'il en sera de cette question ;) Mais j'ai adoré la manière dont cela s'est fait. Ce n'est pas un combat facile que de s'affirmer, surtout pour une femme dans une société si... sexiste x) Mais qui ne tente rien n'a rien [ou qui ose gagne, comme dirait le chéri ^^] ! Et Trèfle n'a plus rien à perdre. Quant aux Monstres, même la dernière page finie, je me pose encore tout un tas de questions sur eux... Ils m'intriguent grave, je ne vois pas comment le dire autrement. Ils en deviennent presque flippants dans Salvation, flippants parce que visiblement capables de penser et de s'adapter. Out le Monstre qui ressemble à un zombie, ils se mettent à comprendre, à chercher... En un mot comme en cent : à prendre en puissance. Et ils m'ont fait chauffer le ciboulot. J'ai eu mille et une théories sur eux... et aucune que je n'ai pu vraiment confirmer. Pire que tout, ils ont réussi à me faire douter, pour un peu, je les aurais presque sauvé de quelques balles ou coups de couteau. Ils m'ont rendu aussi perplexe à leur sujet que je ne le suis à celui de del à présent. C'en est déstabilisant, mais dans le bon sens. du coup, j'ai encore plus hâte que la suite paraisse pour savoir si on les comprendra davantage, et voir si del va enfin se mettre à nu ! [aucune arrière pensée ;)]


    Lien : http://liredelivres.blogspot.fr/search?updated-max=2013-09-08T11:42:..

    Commenter     J’apprécie          0 2         Page de la critique



    • Livres 2.00/5
    Par Miaka le 15/08/2013


    Mais où est l'ambiance si captivante du premier tome ? Mais où est l'originalité qui avait fait de ce début de trilogie, un coup de cœur phénoménal ?

    Alors que j'avais dévoré son grand-frère en à peine deux jours, il m'aura fallu plus d'une semaine pour venir à bout de Salvation. Long, inintéressant, avec de l'action arrivant comme un cheveu sur la soupe, cette lecture aura été très décevante.

    Car j'y croyais. J'y croyais à cette suite qui m'avait tant fait envie au point de sauter de joie en recevant les épreuves non corrigées de la part de Black Moon.

    Mais non. Décidément, ni l'ambiance, ni la Trèfle si forte, si combative que j'avais aimé n'étaient au rendez-vous. J'ai eu l'impression, à la place, de lire un remake dystopien de La Petite Maison dans la Prairie.

    Salvation est une ville coupée de tout, qui ne voit rien et dont les habitants sont revenus à l'époque de la ruée vers l'or. Règles anti-féminisme, adorateurs de Dieu, on ne s'y retrouve pas.

    Pourtant, à la base, l'idée est bonne et intéressante. Mais mal traitée. Si certains personnages sortent du lot comme Mme Oaks et Edmund ou encore Veinard, tout y est plat, sans intérêt. Même nos héros, hormis Bandit, fidèle à lui-même (décidément je l'aime de plus en plus), sont ramollis. Acceptant les règles de vie des habitants, Trèfle s'abandonne et délaisse la Chasseuse au profit d'une jeune fille sans personnalité. Quant à Del, on lui donnerait volontiers une paire de claques.

    Seul point réellement intéressant de ce second tome, les Monstres (qui finalement ne sont pas des zombies mais des Mutants d'après l'auteur). Il y a du changement chez eux, une évolution. Ils deviennent intelligents, contre toute-attente. Et cette nouveauté propose une foulée de rebondissements très appréciables.

    Mais, noyés sous une masse de platitude incommensurable, il est impossible de se prêter au jeu.

    J'espère que le troisième et dernier tome saura relever le niveau. La fin de Salvation tend à le penser. Croisons les doigt.


    Lien : http://miawka.wordpress.com/2013/08/14/enclave-tome-2-salvation-trah..

    Commenter     J’apprécie          1 2         Page de la critique



    • Livres 5.00/5
    Par alittlematterwhatever le 28/07/2013


    Finalement, je n'ai pas pu résister et j'ai craqué pour la version Anglaise de Salvation, le tome 2 d'Enclave : Outpost. Ce que je ne regrette pas car la suite est encore meilleure !

    Trèfle, Del, Bandit et Tregan ont trouvé refuge à Salvation, une cité bien différente de Collège, l'Enclave dans laquelle vivait Trèfle. Si là-bas, l'adolescente avait une place bien définie, ici, il n'en est rien. On la considère comme une gamine, pire, une fille et dans sa nouvelle ville, les gentilles femmes obéissent toutes à leurs époux. Mais Trèfle ne peut pas changer, elle ne le veut pas : elle veut se battre et protéger la population. Car à l'extérieur, les monstres préparent quelques choses : ils réfléchissent, ce qui les rend d'autant plus dangereux : ils ne foncent plus tête baissée. Pourtant, Trèfle va vite apprendre que le danger ne vient pas que de l'extérieur !


    Si vous vous souvenez bien, j'avais adoré le premier tome d'Enclave, ça avait été un coup de cœur. Et bien pour tout vous dire, Outpost (Salvation) est encore meilleur, mille fois mieux et encore plus prenant. L'histoire commence doucement. On suit Trèfle dans son nouvel environnement et j'ai franchement eu pitié d'elle. Il y a peu, elle était adulte, une chasseuse redoutable et la voilà maintenant contrainte d'aller à l'école, comme une petite fille. Salvation, c'est un peu le jour et la nuit avec Collège. Ici, pas de tunnel sombre et humide mais un petit village fortifié, avec ses jolies maisons et ses jardins bien entretenus. Et pourtant, Ann Aguirre a réussi à m'angoisser encore plus que dans le premier tome. Cela faisait bien longtemps que je n'avais pas eu peur à ce point de tourner les pages : on ne sait pas du tout à quoi s'attendre, on avance à l'aveugle. Dans ma chronique du premier tome, j'avais dit qu'il y avait finalement peu de point commun entre Enclave et Hunger Games, j'ai finalement trouvé une ressemblance : leurs auteurs n'ont aucune pitié pour leurs personnages.

    Et si j'avais déjà beaucoup d'affection pour Trèfle, Outpost n'a fait que confirmer mon coup de cœur pour cette héroïne. L'adolescente évolue et on se rend compte que deux Trèfle cohabitent : la chasseuse et la jeune fille. J'ai été touché par sa relation avec Edmund et Mme Oaks, ses parents adoptifs. On avait déjà entrevu le côté fragile de notre héroïne, dans Outpost, elle se dévoile complètement. Mais je vous rassure, Ann Aguirre n'a pas fait de ce deuxième tome une nouvelle version de La petite maison dans la prairie, avec une Trèfle qui court dans la prairie et essaie de s'intégrer. Les Monstres sont de retour, plus effrayants que jamais. D'ailleurs, on en apprend plus sur eux et sur ce qu'il s'est passé pour en arriver là.

    La plume d'Ann Aguirre est toujours aussi addictive et je dois avouer que j'ai bien eu du mal à lâcher le roman. le stress augmente au fur et à mesure que les pages se tournent et j'ai bien cru que mon cœur allait lâcher avant la fin. le style de l'auteur est percutant, elle va droit au but et si les personnages ont parfois eu la nausée à cause des monstres, je dois bien avouer que moi aussi.
    En lisant Outpost, je savais que je n'allais pas être déçue. J'avais tellement aimé Enclave qu'il n'était même pas imaginable que la suite ne soit pas à la hauteur de mes espérances. Je n'avais pas tort et en même temps, j'ai été véritablement surprise : Outpost surpasse Enclave de loin. Si vous avez lu Enclave, jetez-vous sur Salvation à sa sortie le 14 août, et préparez-vous à frissonner !



    Lien : http://alittlematterwhatever.over-blog.fr/enclave-tome-2-salvation-d..

    Commenter     J’apprécie          4 2         Page de la critique



    • Livres 4.00/5
    Par Heleniah le 22/08/2014


    Trèfle, Del, Bandit et Tegan ont été sauvé par Veinard et recueilli à Salvation. Ce fort construit en dur, à l'air libre, leur offre un confort qu'ils n'avaient jamais imaginé, mais, surtout pour Trèfle, également quelques inconvénients. Pour commencer, à Salvation, elle est considérée comme une Môme et doit retourner à l'école, apprendre à lire et compter. Et puis à Salvation, une femme ne doit pas s'habiller comme un homme et encore moins se battre. de plus, del l'évite depuis leur arrivée. Heureusement, elle s'est découverte une famille adoptive en les personnes de Mme Oaks et Edmund et apprend à vivre en communauté.

    Mais à l'approche de l'été, elle se propose de participer à la surveillance des champs, nécessaire surtout depuis que les monstres, appelés Mutants en surface, ont détruits les premières plantations. En effet, ceux-ci semblent évoluer de plus en plus vite. Ils semblent élaborer des stratégies, ils ne sont plus seulement poussés par la faim et leur comportement inquiète de plus en plus Trèfle et Del, à nouveau rapprochés par les combats, qui ne se souviennent que trop bien de Nassau.

    J'ai trouvé le début de ce tome vraiment très laborieux avec des copiés-collés identiques des passages du premiers tomes pour « se remettre dans le bain », mais j'ai trouvé que c'était lourd et maladroit. Ceci dit, l'histoire progresse vite par la suite, donc c'est bien. Je dirais même trop vite concernant les Mutants (qui ne sont donc pas des zombies), puisque pendant des dizaines d'années ils n'ont pas évolués et soudainement, depuis une année, juste quand Trèfle se fait initier et devient adulte, ils deviennent organisés et évoluent (donc je rejoins un peu les femmes de Salvation qui disent que c'est sa faute, pour le coup;) ).

    La façon dont Trèfle voit les choses, notamment les relations amoureuses/accouplement rendent certaines situations très amusantes, puisque les cultures ne sont pas les mêmes. C'est assez intéressant, justement de voir qu'ils ont des cultures différentes : l'Enclave, les nomades, les Loups, et les gens de Salvation, qui ressemblent pour moi à des colons du Far West et qui, on l'apprend dans les notes, descendent en fait d'un groupe de mormons.

    Le suspens est là, l'intrigue suit son cours même si certains passages sont prévisibles. Les relations entre del et Trèfle jouent un peu au yoyo, comme celles de Bandit et Trèfle qui est parfois très naïve, par contre les relations des deux garçons et de Trèfle avec Tegan sont vraiment plus intéressantes, à la fois simples et complexes (comme avec les autres adultes) car il n'y a pas de tension amoureuse.

    Ce que j'aime dans ce livre c'est qu'il pourrait être particulièrement horrifique, mais qu'il reste très simple. Les faits restent des faits. Ça peut être un inconvénient pour certains, personnellement je trouve que ce fait de dédramatiser (dans l'esprit du personnage la présence des mutants est normale, elle a toujours été) montre simplement un autre monde, une autre société et une autre façon de s'adapter, et rend ce livre plaisant, idéal pour se détendre. D'ailleurs, comme le premier tome, j'ai lu le second en à peine 2 jours, sans me forcer !


    Lien : http://girlkissedbyfire.wordpress.com/2014/08/22/enclave-t2-salvation/

    Commenter     J’apprécie          0 1         Page de la critique



    • Livres 5.00/5
    Par merryfantasy le 07/08/2014


    J'ai tardé à me lancer dans ce second tome de la saga Enclave, et je le regrette. J'avais en effet peur que l'histoire tourne un peu trop autour du point faible du tome 1 : les Monstres. Il s'agissait alors pour moi de la solution de facilité pour introduire un méchant dans l'histoire. Mais je me trompais, car dans ce second tome, leur présence est vraiment très bien traitée, et ils commencent à se montrer plus mystérieux. Ils sont de plus en plus intelligents, et à Salvation, on ne les appelle pas les Monstres, mais les Mutants. Cela fait toute la différence. On commence en effet à comprendre qu'ils sont là pour une raison précise, la même qui a amené le monde au point où il en est.

    Même si je déplore de ne toujours pas avoir d'informations sur le pourquoi du comment ils en sont arrivés à cet univers très particulier, pourquoi les gens vivent dans des Enclaves ou des villes fortifiées, ou pourquoi les Mutants existent, j'avoue que j'aime de plus en plus le monde créé par l'auteur. Il est effroyable, saisissant, et demande une attention de tous les instants. (...)


    Lien : http://www.livraddict.com/forum/viewtopic.php?pid=1674321#p1674321

    Commenter     J’apprécie          0 1         Page de la critique






Sur Amazon
à partir de :
15,20 € (neuf)

   

Faire découvrir Enclave, tome 2 : Salvation par :

  • Mail
  • Blog

> voir plus

Quiz