Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures Inscription classique

Ajouter une critique

Critiques sur Enclave, tome 2 : Salvation (43)


Classer par:     Datecroissant   Les plus appréciéescroissant   Notecroissant


    • Livres 5.00/5
    Par Marie123 le 03/07/2014


    J'ai adoré ce deuxième tome, encore plus que le premier. Eh oui, enfin une suite digne de ce nom ! J'ai été tout simplement captivée par cette suite. Ce que j'ai beaucoup aimé, c'est que je n'ai eu aucun mal à me remettre dans l'histoire. D'abord, parce que cette dernière est vraiment différente du premier tome, et ensuite, parce que l'auteure fait des retours en arrière appropriés et explique bien les choses lorsque nécessaire. Je crois bien qu'Enclave va devenir l'une de mes sagas de dystopie préférées...

    On découvre le nouveau quotidien de notre narratrice, Trèfle. Elle doit maintenant aller à l'école, coudre, s'habiller ''comme une fille'' avec des robes, laisser ses armes de côté... Car dans cette nouvelle société, très religieuse, les femmes doivent se comporter comme tel. Cela est un gros changement déplaisant pour l'héroïne, qui est plutôt habituée à se battre. Heureusement, la jeune femme est tombée dans une famille très aimante, à laquelle je me suis beaucoup attachée, et Trèfle aussi... Lorsque j'ai découvert l'historique de cette famille, j'ai été encore plus touchée et j'ai compris tout l'attachement que la famille portait à Trèfle. Donc, j'ai apprécié découvrir ce nouveau monde, mais j'avais hâte que l'action commence.

    Eh bien l'action arrive, et nous sommes servis. Trèfle se voit offrir une nouvelle mission et enfin, elle se sent importante, elle se sent renaître. Elle doit protéger des jardiniers. Les choses ne se passent pas comme prévu, évidemment... La ville, qui se croyait en sécurité contre les Montres, entre leurs murs, se trompait et plusieurs le découvriront au prix de leur vie. Disons que l'action est présente du début à la fin, les péripéties s'accumulent et honnêtement, le lecteur n'a pas le temps de souffler.

    L'histoire est captivante, stressante, géniale. Je tournais les pages aussi vite que je le pouvais, j'avais toujours hâte de savoir la suite. Ce qui m'a ravie, surtout, ç'a été de retrouver Del. J'avais apprécié ce personnage dans le premier tome, bien qu'il était resté plutôt mystérieux. Dans ce second opus, on le découvre un peu plus, on en apprend davantage sur sa vie et surtout, on voit sa relation avec Trèfle évoluer. Cette dernière connaît des hauts et des bas et j'ai adoré les ''hauts''. Leur relation est belle, romantique. del est mignon comme tout, attaché à Trèfle... J'ai vraiment hâte de voir comment elle évoluera dans le prochain et dernier tome.

    Bref, ce deuxième tome est selon moi encore meilleur que le premier. Il y a plus d'action, on apprend à connaître les personnages en profondeur (Bandit et Tegan aussi, dont je n'ai pas parlé dans ma chronique, mais qui sont des personnages très importants) et on ne s'ennuie pas une seule seconde. C'est donc un coup de coeur pour cette suite. J'ai extrêmement hâte de voir ce qui attend nos personnages dans le dernier tome et surtout, s'ils réussiront à vaincre une bonne fois pour toutes les Monstres.

    Commenter     J’apprécie          0 2         Page de la critique



    • Livres 4.00/5
    Par Cielvariable le 30/04/2014


    Encore une fois, le deuxième tome de cette série jeunesse dystopique est très sombre. Les personnages principaux, maintenant réfugiés et nouveaux citoyens de la ville de Salvation, tentent de s'intégrer et de se faire une nouvelle vie dans un monde bien différent de celui qu'ils ont quitté. Ici aussi les mêmes dangers les guettent, mais les gens qui les entourent semblent vivre dans le déni de ces dangers, ce qui est très inquiétant. Évidemment, le danger va finir par rattraper les habitants de Salvation et les quatre héros du précédent tome auront un rôle important à jouer pour leur survie et celle de leurs proches.

    Encore une fois, il y a beaucoup de suspense, des batailles, une lutte constante pour la survie, la fuite, la peur, l'inquiétude, la terreur, etc. le récit est très bien écrit, on croit à ce monde infernal et on est empathique face aux personnages qui s'efforcent de rester en vie sans jamais manquer d'espoir ni de courage.

    Commenter     J’apprécie          0 2         Page de la critique



    • Livres 5.00/5
    Par liredelivre le 16/09/2013


    J'en re-veux ! J'en re-veux ! J'en re-veux !
    Un second tome qui me fait dire que je ne me vois pas me lasser de la saga [ni même de la dystopie] pour le moment. Des fois, le tome deux a tendance à ne pas satisfaire, à être bien, sans plus, comparé à la découverte du premier. Sauf que ce n'est pas nécessairement une réalité ! Salvation me le prouve encore ♥ Ou peut-être juste le fait que j'ai plus souvent été ravie par une suite que déçue. Quoi qu'il en soit, le prochain sera long à attendre...

    Trèfle, Del, Tegan et Bandit sont sauvés, Salvation leur ouvre ses portes. Seulement, la ville n'est pas tout à fait ce à quoi ils s'attendaient. Surtout pour Trèfle. Habituée à se battre et à se vêtir de sa tenue de combat, elle se retrouve à devoir aller à l'école, s'exercer à la couture et porter des robes. Pour elle, Salvation traite les femmes comme des mômes, et elle a très vite l'impression de ne plus être utile. de ne plus être Chasseuse. Encore plus alors que del n'a de cesse de l'éviter et ne lui adresse pas le moindre mot. Heureusement, Bandit la comprend. Ils sont pareils. Cependant, aucun n'oublie la menace qui pèse au-delà des murs de la ville. Après une première attaque, Trèfle en est sûre : non seulement les Monstres les ont suivis, mais ils ont aussi... évolué. Va-t-elle attendre sagement comme toutes les femmes de Salvation ou reprendre les armes et se battre ?

    Le plus de ce tome, c'est qu'il fait évoluer la série. Il se présente comme une sorte de suite à part : un nouveau lieu, de nouveaux personnages. On sent d'emblée une réelle évolution, tant dans les personnages que dans le roman en lui-même. Que ce soit du tome 1 au tome 2, ou des premières pages de Salvation aux derniers, il y a un mouvement qui s'opère. L'action se déplace, les Monstres changent et les personnages s'adaptent. Et on a vraiment l'impression d'avancer, bien que certaines questions restent encore sans réponse... [Moi, je t'aurais écouté, Del, même si c'était dangereux... ♥] Enfin, peut-être que ça viendra dans le troisième tome !
    A la lecture du résumé, ce n'est déjà pas un secret, on retrouve déjà un premier changement dans le triangle amoureux. Entre del qui ne lui parle plus et Bandit qui se rapproche, le brouillard s'épaissit pour Trèfle, qui ne sait pas vraiment comment agir en matière de relation amoureuse. Quoi de plus normal, ce n'est pas son truc, elle n'a pas grandi pour ça. Elle est Chasseuse, pas Génitrice. C'est presque, un peu, comme retrouver les débuts du premier amour : l'hésitation, les maladresses, les papillons. Et ça a tout chamboulé dans mon petit coeur de fille fleur bleue ! Qui voulez-vous ? Je craque quand il s'agit de romance et entre del et Bandit, je serais aussi incertaine que Trèfle. Chacun d'eux connaît une situation différente à leur arrivée : le Chasseur est recueilli par M. Jensen, qui gère une étable, et l'ancien Loup s'installe chez le forgeron. Deux activités différents, mais qui leur correspondent plutôt bien, non ? le del doux et calme panse des animaux, et le Bandit fier et meneur joue avec le feu. de quoi ne pas perdre de vue la personnalité de chacun. Seule Trèfle se retrouve avec quelque chose qui ne lui convient pas du tout, ou deux : l'école et la couture. Mais n'est-ce pas l'occasion pour elle d'apprendre autre chose ? C'est ainsi qu'on la voit évoluer, tandis qu'elle prend conscience qu'elle n'est pas nécessairement qu'une Chasseuse, même si ce n'est pas toujours facile. Tegan n'est pas sans reste : placée dans la famille du docteur de Salvation, elle travaille avec lui dès qu'elle en a le temps et se découvre un don pour la médecine. Cependant, beaucoup de blessures sont encore à guérir pour cette jeune fille.
    De nouvelles relations s'instaurent entre les personnages. Face à un nouvel environnement, ils doivent s'adapter et trouver leur place, ou bien s'en faire une. Et les choses ne sont pas forcément facile pour tous. Certains se révèlent alors que d'autres se cherchent et le lecteur n'est pas à l'abri des découvertes ;) Personnellement, je les aime tous ! Chacun d'eux m'a donnée des petits frissons, des petits sourires. Un peu plus, et je grattais la page pour les rejoindre. Même si Del, j'aurais surtout gratté la page pour lui foutre des claques ! Je pensais le cerner un peu plus à la fin d'Enclave, mais que nenni. Ce jeune homme n'en fera toujours qu'à sa tête et n'est pas prêt de se débarrasser de son côté mystérieux... Fluck !
    Côté nouveaux personnages, il y en a. Et j'ai là aussi eu mes petits chouchous :D Les Oaks, clairement, inévitablement. Ce sont eux qui ont recueilli Trèfle et, malgré leur sombre passé, ils sont géniaux ! Elle n'aurait pas pu rêvé mieux. Ensuite, vient Veinard et sa mémère. J'ai aimé ce vieux sage dès l'instant où il est apparu et je suis contente qu'il se soit davantage dévoilé dans ce tome. On découvre un personnage courageux, entêté, honnête, et son attitude avec Trèfle, impossible de ne pas l'apprécier ! Enfin, Franck. On ne le voit pas beaucoup, mais il a été pour moi représentatif d'un mouvement : il a appris à connaître Trèfle, malgré les a priori, à se battre à ses côtés, à renverser les mentalités de Salvation. Bref, un personnage comme il fait plaisir d'en voir !
    Et l'action dans tout ça ?! et les Monstres ?! Il y en a tout autant ! Même si cela prend plus de temps à se mettre en place que dans le premier tome. Là, il y a plus d'obstacles pour accéder à la bagarre, à supposer que Trèfle parvienne à rejoindre la garde et à reprendre son rôle de Chasseuse. Je vous laisse voir vous-même ce qu'il en sera de cette question ;) Mais j'ai adoré la manière dont cela s'est fait. Ce n'est pas un combat facile que de s'affirmer, surtout pour une femme dans une société si... sexiste x) Mais qui ne tente rien n'a rien [ou qui ose gagne, comme dirait le chéri ^^] ! Et Trèfle n'a plus rien à perdre. Quant aux Monstres, même la dernière page finie, je me pose encore tout un tas de questions sur eux... Ils m'intriguent grave, je ne vois pas comment le dire autrement. Ils en deviennent presque flippants dans Salvation, flippants parce que visiblement capables de penser et de s'adapter. Out le Monstre qui ressemble à un zombie, ils se mettent à comprendre, à chercher... En un mot comme en cent : à prendre en puissance. Et ils m'ont fait chauffer le ciboulot. J'ai eu mille et une théories sur eux... et aucune que je n'ai pu vraiment confirmer. Pire que tout, ils ont réussi à me faire douter, pour un peu, je les aurais presque sauvé de quelques balles ou coups de couteau. Ils m'ont rendu aussi perplexe à leur sujet que je ne le suis à celui de del à présent. C'en est déstabilisant, mais dans le bon sens. du coup, j'ai encore plus hâte que la suite paraisse pour savoir si on les comprendra davantage, et voir si del va enfin se mettre à nu ! [aucune arrière pensée ;)]


    Lien : http://liredelivres.blogspot.fr/search?updated-max=2013-09-08T11:42:..

    Commenter     J’apprécie          0 2         Page de la critique



    • Livres 2.00/5
    Par Miaka le 15/08/2013


    Mais où est l'ambiance si captivante du premier tome ? Mais où est l'originalité qui avait fait de ce début de trilogie, un coup de cœur phénoménal ?

    Alors que j'avais dévoré son grand-frère en à peine deux jours, il m'aura fallu plus d'une semaine pour venir à bout de Salvation. Long, inintéressant, avec de l'action arrivant comme un cheveu sur la soupe, cette lecture aura été très décevante.

    Car j'y croyais. J'y croyais à cette suite qui m'avait tant fait envie au point de sauter de joie en recevant les épreuves non corrigées de la part de Black Moon.

    Mais non. Décidément, ni l'ambiance, ni la Trèfle si forte, si combative que j'avais aimé n'étaient au rendez-vous. J'ai eu l'impression, à la place, de lire un remake dystopien de La Petite Maison dans la Prairie.

    Salvation est une ville coupée de tout, qui ne voit rien et dont les habitants sont revenus à l'époque de la ruée vers l'or. Règles anti-féminisme, adorateurs de Dieu, on ne s'y retrouve pas.

    Pourtant, à la base, l'idée est bonne et intéressante. Mais mal traitée. Si certains personnages sortent du lot comme Mme Oaks et Edmund ou encore Veinard, tout y est plat, sans intérêt. Même nos héros, hormis Bandit, fidèle à lui-même (décidément je l'aime de plus en plus), sont ramollis. Acceptant les règles de vie des habitants, Trèfle s'abandonne et délaisse la Chasseuse au profit d'une jeune fille sans personnalité. Quant à Del, on lui donnerait volontiers une paire de claques.

    Seul point réellement intéressant de ce second tome, les Monstres (qui finalement ne sont pas des zombies mais des Mutants d'après l'auteur). Il y a du changement chez eux, une évolution. Ils deviennent intelligents, contre toute-attente. Et cette nouveauté propose une foulée de rebondissements très appréciables.

    Mais, noyés sous une masse de platitude incommensurable, il est impossible de se prêter au jeu.

    J'espère que le troisième et dernier tome saura relever le niveau. La fin de Salvation tend à le penser. Croisons les doigt.


    Lien : http://miawka.wordpress.com/2013/08/14/enclave-tome-2-salvation-trah..

    Commenter     J’apprécie          1 2         Page de la critique



    • Livres 5.00/5
    Par alittlematterwhatever le 28/07/2013


    Finalement, je n'ai pas pu résister et j'ai craqué pour la version Anglaise de Salvation, le tome 2 d'Enclave : Outpost. Ce que je ne regrette pas car la suite est encore meilleure !

    Trèfle, Del, Bandit et Tregan ont trouvé refuge à Salvation, une cité bien différente de Collège, l'Enclave dans laquelle vivait Trèfle. Si là-bas, l'adolescente avait une place bien définie, ici, il n'en est rien. On la considère comme une gamine, pire, une fille et dans sa nouvelle ville, les gentilles femmes obéissent toutes à leurs époux. Mais Trèfle ne peut pas changer, elle ne le veut pas : elle veut se battre et protéger la population. Car à l'extérieur, les monstres préparent quelques choses : ils réfléchissent, ce qui les rend d'autant plus dangereux : ils ne foncent plus tête baissée. Pourtant, Trèfle va vite apprendre que le danger ne vient pas que de l'extérieur !


    Si vous vous souvenez bien, j'avais adoré le premier tome d'Enclave, ça avait été un coup de cœur. Et bien pour tout vous dire, Outpost (Salvation) est encore meilleur, mille fois mieux et encore plus prenant. L'histoire commence doucement. On suit Trèfle dans son nouvel environnement et j'ai franchement eu pitié d'elle. Il y a peu, elle était adulte, une chasseuse redoutable et la voilà maintenant contrainte d'aller à l'école, comme une petite fille. Salvation, c'est un peu le jour et la nuit avec Collège. Ici, pas de tunnel sombre et humide mais un petit village fortifié, avec ses jolies maisons et ses jardins bien entretenus. Et pourtant, Ann Aguirre a réussi à m'angoisser encore plus que dans le premier tome. Cela faisait bien longtemps que je n'avais pas eu peur à ce point de tourner les pages : on ne sait pas du tout à quoi s'attendre, on avance à l'aveugle. Dans ma chronique du premier tome, j'avais dit qu'il y avait finalement peu de point commun entre Enclave et Hunger Games, j'ai finalement trouvé une ressemblance : leurs auteurs n'ont aucune pitié pour leurs personnages.

    Et si j'avais déjà beaucoup d'affection pour Trèfle, Outpost n'a fait que confirmer mon coup de cœur pour cette héroïne. L'adolescente évolue et on se rend compte que deux Trèfle cohabitent : la chasseuse et la jeune fille. J'ai été touché par sa relation avec Edmund et Mme Oaks, ses parents adoptifs. On avait déjà entrevu le côté fragile de notre héroïne, dans Outpost, elle se dévoile complètement. Mais je vous rassure, Ann Aguirre n'a pas fait de ce deuxième tome une nouvelle version de La petite maison dans la prairie, avec une Trèfle qui court dans la prairie et essaie de s'intégrer. Les Monstres sont de retour, plus effrayants que jamais. D'ailleurs, on en apprend plus sur eux et sur ce qu'il s'est passé pour en arriver là.

    La plume d'Ann Aguirre est toujours aussi addictive et je dois avouer que j'ai bien eu du mal à lâcher le roman. le stress augmente au fur et à mesure que les pages se tournent et j'ai bien cru que mon cœur allait lâcher avant la fin. le style de l'auteur est percutant, elle va droit au but et si les personnages ont parfois eu la nausée à cause des monstres, je dois bien avouer que moi aussi.
    En lisant Outpost, je savais que je n'allais pas être déçue. J'avais tellement aimé Enclave qu'il n'était même pas imaginable que la suite ne soit pas à la hauteur de mes espérances. Je n'avais pas tort et en même temps, j'ai été véritablement surprise : Outpost surpasse Enclave de loin. Si vous avez lu Enclave, jetez-vous sur Salvation à sa sortie le 14 août, et préparez-vous à frissonner !



    Lien : http://alittlematterwhatever.over-blog.fr/enclave-tome-2-salvation-d..

    Commenter     J’apprécie          4 2         Page de la critique



    • Livres 5.00/5
    Par Chroniques_Aleatoires le 14/07/2014


    Enclave m'avait totalement emballé avec son premier tome, j'avais aimé suivre les aventures de Trèfle et de ses amis de son point de vue acéré, direct et à la fois naïf. Mais là pour le coup, j'ai carrément adoré Salvation ! L'histoire change, tout comme le décors, on repart sur de nouvelles bases et on a l'impression que le livre précédent ne servait qu'à mettre en place l'univers dystopique et assez violent dans lequel vivent nos héros. Ne vous trompez pas, il est toujours question de zombies, de survie et de mystères sur ce qui a bien pu se passer... mais Ann Aguirre a su étonner les lecteurs et donner de nouvelles règles de jeu à Trèfle.

    Trèfle reste bien évidemment la protagoniste de cette histoire, bien qu'elle semble s'être plus humanisé et en quelque sorte elle a muri. Elle s'est découverte une nouvelle vie à Salvation, apprit des choses qui lui sont inconnues et qui selon elle ne lui seront d'aucune utilité. Car en effet, Salvation ressemble à la vie que pouvait connaitre les hommes pendant le Moyen-Age et semble minimiser le danger que représente les Monstres. Trèfle devient donc peu à peu une jeune fille, en découvrant le sens de la famille, mais aussi de l'amour. Ce qui ne l'empêche pas d'être tout aussi sauvage, casse-cou et imprévisible.

    Del de son côté s'est éloigné au fil des jours de Trèfle. On ignore pourquoi il a fait cela et Trèfle le vie assez mal, il faudra des tonnes et des tonnes de discussion et disputes pour que ces deux-là commencent à se comprendre et tentent d'être un couple. Tegan qui est la meilleure amie de Trèfle a disparu peu à peu, s'étant parfaitement intégré à Salvation, devenant une jeune fille bien comme il faut. Ce qui ne l'empêche pas par moment de redevenir la Tegan qu'on connaissait afin d'aider ses amis. Bandit est le seul qui soit rester lui-même, toujours aussi violent, voulant en découdre et qui ne se repose pas sur la sécurité de la cité. Il est toujours aussi amoureux de Trèfle et fera tout pour qu'elle soit heureuse et en sécurité.

    En dehors du groupe d'amis, on découvre de nouveaux personnages attachants, intéressants ou haïssable. Ann Aguirre commence à mettre en place un panel de personnalités et d'obstacles pour l'avenir de Trèfle. Les parents adoptif de la Chasseuse sont vraiment adorables, un peu taciturne concernant son père, mais on ressent leur amour pour la jeune fille. le maire de la ville est un mystère, on du mal à comprendre où il se place réellement et ce qu'il attend des protagonistes. Veinard est devenu le mentor de Trèfle, un peu comme un second père de substitution et qui aura un rôle important dans le déroulement de l'histoire.

    Concernant l'intrigue, comme je l'ai dit, tout a changé !! Alors qu'en vivant dans l'Enclave puis par la suite en étant bannis, del et Trèfle ne faisait que survivre, tuer des Monstres et croire des mensonges. En arrivant à Salvation, ils ont découvert la civilisation, une vie aisé, sécurisé, simple. Mais il reste tout de même des mensonges, un danger sous-estimé. Mais ce lieu sûr va permettre aux personnages d'apprendre à vivre différemment, découvrir de nouveaux sentiments et du coup laisser une chance à leurs émotions d'apparaitre.

    L'auteure nous tient du début à la fin, on est totalement dans l'incapacité de lâcher notre notre lecture. La qualité est évidemment toujours aussi bonne, la narration fluide et amusante, à la fois par les réflexions de Trèfle que par certaines situations. On continue à se poser plein de questions, en plus d'échafauder des hypothèses plus folles les unes que les autres. Véritable coup de coeur pour moi qui me rend d'autant plus pressée de lire la conclusion de cette histoire étonnante !


    Lien : https://leschroniquesaleatoiresblog.wordpress.com/2014/07/14/enclave..

    Commenter     J’apprécie          0 1         Page de la critique



    • Livres 5.00/5
    Par Tiboux le 23/05/2014


    Je regarde ma PAL urgente puis ma PAL grand format suivi de la PAL poche mais rien ne me tente parmi eux. Pourtant, j'ai envie de plonger dans un bouquin. Que faire dans un tel cas ?! Ma solution fut simple, je suis partie dévalisée ma médiathèque pour ensuite revenir avec des titres que j'avais envie, réellement envie de bouquiner.

    Dans un premier temps, j'ai dévoré le premier tome. Ce fut une chouette découverte. Aussi, ma chère médiathèque a acheté le reste de la saga pour mon plus grand plaisir bien entendu. Modeste, je suis ! A peine, sont-il posés sur le bureau des bibliothécaires, que j'ai débarqué pour qu'ils repartent dans mes bras.

    Cela faisait bien longtemps que je n'avais plus lu une saga d'une traite. Figurez-vous que c'était une habitude livresque. Puis en arrivant sur la blogosphère, j'ai changé mes manies en pensant que je profiterai mieux de mes lectures. Avec le recul, je me rends compte que ce n'est réellement pas le cas. En fait, cela m'avait manqué, beaucoup manqué de rester le nez dans un univers du début jusqu'à la fin. Au bout du compte, j'ai la nette impression de savourer pleinement ce que je lis.

    Dans cette chronique, je n'ai pas l'intention de détailler ce que j'ai ressenti sur chaque tome. Je préfère plutôt partager mon avis sur l'ensemble de la saga.

    Dès le départ, je me suis sentie à mon aise dans cette ambiance légèrement sombre. Cela me change des lectures légères. ici, j'ai trouvé une maturité dans l'ensemble du roman. Jusqu'à présent, je ne connaissais pas la plume d'Ann Aguirre ; je n'ai aucune idée de ses habitudes d'écriture. Ce fut un plaisir de découvrir un monde créé de toute pièce avec ses propres codes. La romancière n'est pas tendre avec ses personnages. Faut reconnaître qu'ils en bavent car ils font face à un danger constant. Leur monde est ravagé à cause de l'apparition de Monstres mangeurs de chair humaine.

    Au cours de la lecture, j'ai focalisé mon attention sur deux points. En premier lieu, c'est logique de s'interroger sur la présence de ces monstres. Ensuite, il est question de survie. A mes yeux, il y a deux grosses intrigues : 1) découvrir l'origine de ces créatures, 2) trouver une solution pour arrêter le massacre.

    Il y a un seul détail qui me saute aux yeux : évolution ! En effet, il y a une évolution au niveau des personnages, de l'histoire ainsi que de l'univers. Cette évolution est représentée sur les illustrations des couvertures. Peut-être que cela ne sautera pas aux yeux de tout le monde. Me concernant, c'est évident. Sur le premier tome - au premier plan - Trèfle a le visage. Au second plan, on aperçoit des tunnels. Ces détails sont absolument fidèles au contenu du bouquin.

    Ensuite, del est représenté sur le second tome. Son visage est calme dans l'ensemble. On aperçoit une forêt, un peu de soleil. L'évolution est omniprésente notamment vis à vis des personnages. Sur le dernier tome, on retrouve del mais avec un visage complètement divergent. L'atmosphère est différente puisqu'on voit des flammes. Tous les petits détails sont particulièrement représentatifs de l'histoire. D'ailleurs, cela donnait beaucoup de dynamisme au récit. Entre les descriptions et les actions, je ne me suis pas ennuyée. Il y a beaucoup de sentiments dans ces pages. Vu qu'Ann Aguirre est diabolique à souhait. Il y a des morts donc de la tristesse, de la peine, de la misère. Au-delà, l'espoir demeure présent dans le coeur de certains protagonistes. Ce qui amène des sourires, des rires ainsi que des émotions diverses et variées telles que l'amitié ou l'amour.

    J'ai pris énormément de plaisir à suivre les péripéties de chacun des personnages. de plus, je me suis beaucoup attachée à Trèfle, del ainsi qu'à leurs familles et amis. La romancière ne s'est pas contentée de rester en surface. Au contraire, l'univers est travaillé, fouillé ; il en ressort beaucoup de profondeur. C'est pourquoi, j'ai passé de chouettes moments avec cette saga. Par ailleurs, Ann Aguirre aborde les zombies mais elle ajoute sa sauce pour interpréter le sujet à sa manière. Ce qui n'est pas pour me déplaire car je le trouve tout à fait crédible. Je survole ce passage car il est préférable que vous découvriez les révélations vous-mêmes. Sinon, vous perdriez les surprises, rebondissements. Cela serait dommage, n'est-ce-pas ?! Découvrir les Monstres reste l'essentiel dans cette histoire.

    Sur tous les tomes, le dernier est le meilleur car il regorge de révélations. Trois parties qui rythment la fin de la série. La cerise sur la gâteau : on découvre une petite nouvelle qui apporte des informations supplémentaires quant à l'origine de l'Enclave. Cela permet de savoir comment tout a commencé. Cette nouvelle est à dévorer une fois les trois romans lus.

    Toujours est-il que je suis triste de quitter cette saga. Ce n'est jamais facile de tourner la page après une belle découverte. Cependant, je suis ravie car j'ai profité au maximum de tous les volets. Ce fut un plaisir au point que je vous recommande de tester à votre tour cette dystopie. Testez et revenez vers moi pour en papoter.


    Lien : http://bookmetiboux.blogspot.fr/2014/05/enclave-ann-aguirre.html

    Commenter     J’apprécie          0 1         Page de la critique



    • Livres 4.00/5
    Par EnjoyBooks le 11/05/2014


    Enclave – Tome 2 : Salvation d'Ann Aguirre. (Genre : Science-fiction).

    Editions : Hachette
    Prix : 16€ (Lecture Commune)
    Année de parution française : 2013
    Année de parution originale : 2012
    Titre version originale : Razorland, Book 2 : Outpost.

    .Résumé : La vie de Trèfle a bien changé. Dans l'Enclave, elle était une chasseuse, forte et combative, indispensable à la survie de sa communauté. Pourtant, à Salvation où elle s'est réfugiée avec Del, son partenaire de chasse, elle n'est plus qu'un fardeau. Elle ne sait ni coudre, ni cuisiner. Elle n'aime pas aller à l'école. Et pour ne rien arranger, del prend ses distances. Mais aux alentours de la petite ville tranquille, le danger rôde toujours. Les Monstres ne sont pas loin. Et ils sont de plus en plus intelligents. Ils observent. Ils attendent. Ils ont un plan. le combat approche. Bientôt, Trèfle va retrouver une raison de vivre.

    .Mon avis : le tome 1 d'Enclave avait été une très bonne découverte et il me tardait de sortir ce tome 2. Comme j'ai déjà du le dire, les couvertures de cette série ne sont pas mes préférées. Mais ne soyons pas matérialiste parce que l'histoire vaut vraiment le détour ! le résumé du tome 2 me tentait beaucoup et je dois dire que je n'ai pas été déçu par ma lecture. Une très bonne suite, dans la lignée du 1er, même si quelques points m'ont un peu dérangé.

    .Ann Aguirre nous replonge dans la suite de son histoire quasi directement après la fin de son premier tome. C'est comme s'il n'y avait pas eu de coupure et c'est fort appréciable. On est directement plongé au cœur de l'action et des habitudes qu'a pu adopter Trèfle. J'ai trouvé ce début très bien mené et c'est une parfaite mise en bouche pour la suite.

    .Les personnages de cette série sont l'élément essentiel, le vecteur, le pilier de l'histoire. Trèfle est un personnage bien travaillé, complexe et très attachant. Son côté « je débarque d'une autre planète » m'a fait sourire plus d'une fois. Ses deux côtés m'ont beaucoup plu, tant celui Chasseuse que celui fille de tous les jours. J'aime cette fille, sa psychologie, sa façon de penser, son courage et sa loyauté. Puis il y a Del, qui dans ce tome m'a fait jouer aux montagnes russes. Je l'ai détesté, je l'ai adoré, puis je l'ai à nouveau détesté. Je pense que des chapitres le concernant m'aideraient à le cerner parce que là… Bien que sa relation avec Trèfle soit touchante je pense qu'il refoule quelque chose de très noir.

    .Puis viennent d'autres personnages secondaires qui m'ont beaucoup plu notamment la famille adoptive de Trèfle, Mme Oaks et Edmund. Ce sont deux personnes extrêmement touchantes qui ont le cœur sur la main et que d'émotions. Après il y a Bandit, le « rival » de del puis Tegan qui m'a beaucoup plu par son évolution. L'auteure réussi donc à travailler ses personnages, à les imbriquer dans l'histoire et à les rendre attachants. le tout faisant une véritable histoire avec des individus plus vrai que nature.

    .Ce qui m'a par contre un peu gêné c'est l'action en elle-même qui manque terriblement la première moitié du livre. Certes, il se passe des choses, on va découvrir la vie dans Salvation mais c'est tout. On voit bien que ce tome 2 est essentiellement un tome de transition qui amènera je l'espère à un tome 3 bourré d'action. Mais chacun sait que les tome 2 sont en général un peu creux, que l'auteure prépare, met en place et positionne ses pions.

    .En ce qui concerne l'univers, j'ai apprécié en découvrir un peu plus bien qu'on en sache encore pas des masses. On sait ce que sont véritablement les monstres, on voit leur évolution mais j'aimerais terriblement en savoir plus sur les faits qui les ont conduits à devenir comme ça. Mais à part ça, la vie à Salvation est bien décrite, les coutumes, les habitudes, la « religion » sont bien mises en avant et j'ai apprécié découvrir cette Enclave.

    .Enfin, le gros point fort de l'auteure c'est son écriture addictive et rythmée. Les pages se tournent toutes seules, les chapitres sont courts et on est toujours avide d'en connaître davantage. La fin est vraiment pleine d'action et c'est ce qui rattrape le reste du roman plus « mou ». C'est une fin qui m'a plu mais d'un autre côté je m'attendais à autre chose. A voir ce que par la suite l'auteure nous réservera mais j'espère fortement que les points négatifs cités seront corrigés. Malgré cela, il me tarde vraiment de lire le tome 3 et je vous conseille vraiment de commencer cette série si ce n'est déjà fait !


    Lien : http://enjoybooksaddict.blogspot.fr/2014/05/chronique-enclave-tome-2..

    Commenter     J’apprécie          0 1         Page de la critique



    • Livres 4.00/5
    Par rineco le 04/03/2014


    Trèfle, Bandit, del et Tegan se sont installés à Salvation grâce à Veinard. Trèfle est adoptée par le cordonnier et sa femme, la couturière du village. Tegan vit chez le docteur qui l'adoptera. Trèfle et Bandit s'entraînent en cachette. Mais les Monstres menacent toujours....
    Le décor est planté depuis le tome précédent. on s'attache aux personnages. A Salvation, la "mentalité" est différente de celle des enclaves. J'attends de pouvoir lire la suite avec impatience. Bon moment. Trèfle est une empêcheuse de tourner en rond pour les bonnes femmes adeptes des principes puritains de l'Eglise...

    Commenter     J’apprécie          0 1         Page de la critique



    • Livres 4.00/5
    Par lespassionsdesasha le 18/02/2014


    Donc on retrouve Trèfle, Dell, Brandit et Legan installé dans leur nouvelle vie. Legan vit chez le docteur qui l'a soigné, elle va peu à peu devenir son assistante, Dell vit chez le palefrenier, Brandit chez le forgeron, Trèfle est restée chez les????....

    Mais voilà alors que Trèfle rêve d'être utile, on l'envoie à l'école où les autres enfants se moquent d'elle à cause de ces problèmes de lecture et d'écriture, la nuit Brandit vient la chercher pour leur entraînement secret, sa seule distraction, veinard et le seul à l'accepter pour ce qu'elle est vraiment, il écoute ses avis.

    Dell et Legan se sont éloignés de Trèfle, lui adressant la parole le moins possible ☆je n'ai pas trop compris leurs réactions après tout ce que Trèfle a fait pour Legan ce n'est pas classe cette distance, avec Dell c'est un pas en avant trois en arrière, ça m'a énervé, ok il souffre mais la rejeter deux fois de suite c'est relou ☆

    La saison des plantations est arrivée, Trèfle, Brandit et Dell vont se porter volontaires pour escorter les jardiniers aux champs, dès la première sortie, ils se font attaquer par une horde, Trèfle reprend ses réflexes de chasseuse avec joie mais elle détecte que les Monstres ont évolué, ils réfléchissent plus, ils ont de nombreux points en commun, une fois la plantation finie tout le monde rentre à ??? Quelques semaines plus tard, il faut aller désherber et arroser les plantations mais quand la patrouille arrive aux champs, tout a été dévasté, la guerre est-elle déclarée? Vont-ils pouvoir survivre à l'hiver?
    Il est décidé alors qu'un groupe sera constamment de garde, l'aventure commence...

    J'ai souvent eu envie de secouer Dell comme un prunier tellement il m'a tapé sur les nerfs, je comprends qu'il souffre mais j'aime pas la souffrance qu'il inflige à Trèfle.


    Lien : http://lespassionsdesasha.weebly.com/1/post/2014/02/-ann-aguirre.html

    Commenter     J’apprécie          0 1         Page de la critique






Sur Amazon
à partir de :
15,20 € (neuf)

   

Faire découvrir Enclave, tome 2 : Salvation par :

  • Mail
  • Blog

> voir plus

Lecteurs (144)

  • Ils sont en train de le lire (1)

> voir plus

Quiz