Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures Inscription classique

ISBN : 2359103105
Éditeur : Ankama Editions (2012)


Note moyenne : 4.31/5 (sur 26 notes) Ajouter à mes livres
Résumé :
Ovni burlesque délicieusement rock !
Une jeune pin-up pulpeuse, tatouée, qui porte la vingtaine avec l’élégance d’une diva. Une incarnation du « rock » et du « burlesque », dans la lignée des effeuilleuses Dita Von Teese et Devil Doll : c’est Violette. Bassiste d... > voir plus
Ajouter une citation Ajouter une critique

> voir toutes (8)

Critiques, analyses et avis

> Ajouter une critique

    • Livres 5.00/5
    Par OliZ, le 13 juin 2012

    OliZ
    Le rideau est tiré, mais il y a encore de la lumière.
    La musique quant à elle, va encore longtemps résonner...
    Ouverture du rideau rouge. Clap - Clap - Clap !
    A l'affiche, un groupe de rockabilly. Est-ce que vous êtes prêt !!
    Une voix, une guitare électrique, une batterie (réduite à une caisse claire, une grosse caisse et une cymbale), et une contrebasse jouée en slap et/ou parfois en pizzicato.
    Applaudissez les, faites du bruit, voici les Grrrl !!!
    Un jeune groupe de musique, fidèle à ses convictions cherche à se faire connaître. Pour cela rien de tel que de faire de la scène, du live ! Et pour assurer, les répèt' sont toutes autant importantes. Mais par dessus tout, ne pas s'égarer !!
    Parmi les membres du groupe, il y a Violette, la petite amie du chanteur qui va attirer l'attention. Est-ce sa voix ou ses formes prononcées, pulpeuses qui vont rendre grâce à ses vocations, à son effeuillage burlesque ? Ses émotions vont-elles faire la différence ? Une chose est sûr, sa prestance est à vous couper le souffle. Mais, Violette, sera t-elle assez forte dans ce milieu d'hommes pas toujours très fin ? Et ce jeune groupe tiendra t-il face aux tentations du show-biz ? Auront t-ils assez d'assurance en eux et la tête sur les épaules ?
    Des sujets de questionnement sur ce que nous sommes mais sans trop se prendre la tête... Juste avoir confiance en soi, se faire plaisir et balancer la ZiK.
    Ambiance rockabily des années 50 mis au goût du jour. Les look sont réussis et les décors aussi ! Tatouages et vieilles bagnoles, c'est la grande classes... Amateur du genre, vous allez adorer. Et pour les non connaisseurs, vous allez être happer !
    L'auteur François Amoretti nous met dans l'ambiance dès la première page et manie avec doigté une bonne intrigue en grattant sur les cordes love-story, déboires de groupe en pleine ascension, et découverte de soi.
    Très vite attaché, très vite subjugué par l'aura de Violette, c'est de la délectation à l'état pur cette lecture. J'ai kiffé !
    De la performance ressentie comme dans un bon concert avec une bonne acoustique, un bon jeu de lumière, ce premier tome est très équilibré. Ça envoie. Il n'y a (presque) que des bonnes ondes. !!

    Lien : http://alamagie-des-yeux-doli.over-blog.com/article-burlesque-girrrl..
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 6         Page de la critique

    • Livres 5.00/5
    Par Chaplum, le 25 juillet 2012

    Chaplum
    J'adore le burlesque, les pin up et tout l'univers rock'n'roll que ça engendre. Peut-être moins les bagnoles américaines, mais ça fait entièrement partie de l'imaginaire rétro années 50 véhiculé par le style. D'ailleurs, le film Grease fait partie de mon top 10 culte. Tout cela pour dire que quand j'ai vu cette BD, elle ne pouvait qu'attirer mon attention. Et après avoir lu les avis élogieux qui ont commencé à fleurir sur la toile, il me la fallait ! Donc, quand je l'ai reçue pour mon anniversaire, j'ai sauté de joie (enfin en pensée car ce n'est pas vraiment mon genre) et je l'ai lue dans la foulée. Et là, gros coup de coeur !
    Dès le départ, on ne peut qu'être séduit par la magnifique couverture qui n'est qu'une mise en bouche de l'ensemble de l'album. François Amoretti est passionné par le monde des pin up, du rock'n'roll et des années 50 et a voulu rendre hommage à cette époque et à un style qui revient à la mode. Mais surtout, c'est un superbe hommage à la femme au travers de la pin up, cette femme sexy aux formes généreuses (même très généreuses dans le cas de Violette) qui s'assume dans tout ce que la féminité signifie. Car Violette, l'héroïne, est une jeune femme qui réussit à s'imposer dans un monde de mecs, celui de la musique. Mais aussi fait entendre sa voix en menant sa vie comme elle l'entend, en faisant des spectacles d'effeuillages et des photos de mode, sans demander l'avis de son bonhomme.
    Le scénario est plutôt basique, un groupe qui cherche à se faire connaître avec en filigrane, l'émancipation de la femme. le tome s'achève sur un événement tragique qui nous fait attendre la suite avec impatience. J'ai été étonnée par l'ambiance entièrement années 50, sauf que les personnages ont des téléphones portables, et ce n'est pas le seul anachronisme. Sans doute voulu par l'auteur pour implanter davantage son récit dans l'époque actuelle ?
    Le point fort de cette BD réside indéniablement dans les dessins. Ils sont superbes, rendent parfaitement le côté années 50, les looks, les voitures américaines, les petites salles de concert. Mais particulièrement, ils subliment les femmes, les pin ups et particulièrement Violette. J'ai bavé sur les tenues qu'elle porte (je ne vous ai pas dit que j'aime ça ? Si, ah bon …)
    A la fin de l'album, il y a des bonus avec des interview de tatoueurs, de Devil Doll (merci pour la découverte ! ), des hommages graphiques, …
    Bref un magnifique album à découvrir si ce n'est déjà fait


    Lien : http://www.chaplum.com/burlesque-girrrl-de-francois-amoretti-6864
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 4         Page de la critique

    • Livres 5.00/5
    Par Natiora, le 05 septembre 2013

    Natiora
    Une pin-up,
    du rock'n'roll
    et des bagnoles.
    On peut dire que la quatrième de couverture annonce la couleur ! La pin-up, c'est Violette. Une belle fille plantureuse qui sait mettre en avant ses atouts, mais qui est aussi une femme romantique amoureuse de son Peter. le rock ? C'est pour leur groupe, les GRRRL. Trois gars et une fille, à fond dans leur musique, qui espèrent un jour passer à autre chose que des petits concerts dans des salles confidentielles. Nous suivons leurs péripéties dans cet univers ingrat et cruel au départ, avec les déceptions que cela implique. Heureusement que Violette ne se laisse jamais abattre et sait remonter le moral des troupes !
    Cette BD c'est un ensemble de tout ce que j'aime : le rock, les beaux dessins (ils sont même plus que beaux, c'est rare que je m'attarde autant pour détailler les planches), une histoire fraîche et énergique, le glamour sans rien de salace.
    Violette est le genre de filles qui pourrait être tout ce qu'on déteste par jalousie : superbe, gentille, aimée de tous, talentueuse. Mais en fait on l'adore. Même si le parcours est semé d'embûche Burlesque girrrl a le bon goût de montrer le côté punchy du rock, et pas les travers qu'on nous dépeint souvent : drogue, alcool, orgies… Ici le maître-mot est la musique.
    Et s'il y a du burlesque, c'est juste avec Violette qui pour arrondir ses fins de mois pratique l'effeuillage le week-end dans dans une salle. Un show glamour et sexy, comme le pratique celle qu'on connait le mieux, Dita von Teese. Si ce n'est que Violette a des formes vraiment provocantes, avec sa taille de guêpe mais des seins et des hanches énormes ^^
    J'ai beaucoup aimé le parti pris de François Amoretti, qui a pris pour modèle la chanteuse Colleen Duffy du groupe Devil Doll. Elle préface d'ailleurs cet ouvrage et apparait dans la BD dans son propre rôle. La ressemblance est frappante ! le but de cette BD en deux tomes n'est pas de raconter une histoire juste comme ça, mais réellement d'évoquer le rockabilly, dans ce qu'il a de moderne et de désuet en même temps. Je ne sais pas si vous connaissez mais on est dans le style de Wanda Jackson, évoquée par Marilyn Estrada du groupe Marilyn and the Rockin' Bombs. C'est tout un état d'esprit en fait ! D'ailleurs dans les interviews annexes on a un tatoueur et une directrice artistique. Entrer dans cette BD c'est pénétrer l'univers du rockabilly, dans les années 50.
    Et puis il y a les dessins. Bravo à Nephyla qui les a sublimés par ses couleurs de façon magistrale. C'est un pur régal ! La couverture donne le ton mais les planches intérieures sont vraiment superbes, surtout celles en double page qui foisonnent de détails et dégagent beaucoup de poésie, même lors de la séquence de l'effeuillage de Violette.

    Lien : http://lejardindenatiora.wordpress.com/2012/07/11/burlesque-girrrl-d..
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 2         Page de la critique

    • Livres 5.00/5
    Par Shana08, le 31 mars 2014

    Shana08
    Il y avait un petit moment que je n'avais pas lu une bande-dessinée de la trempe de « Burlesque girrrl » de François Amoretti ! En guise d'introduction à son récit, l'auteur nous plonge sans ambages dans un concert rock électrisant ! Nos quatre personnages sont sur scène et enflamment la salle ! Un démarrage sur les chapeaux de roues, en somme. En quelques cases seulement, j'étais déjà conquise !
    Mais les apparences sont trompeuses et le bonheur de courte durée. Tandis que le lecteur rejoint les coulisses pour savourer la victoire aux côtés de ce jeune groupe de Rockabilly, il découvre quatre jeunes gens désabusés, luttant avec acharnement pour se faire un nom sur la scène du Rock. Allant de désillusions en désillusions et rattrapés par le manque d'argent et de succès, peu à peu ils cèdent au découragement...
    Le récit est mené tambour battant par quatre personnages hauts en couleurs. Chacun d'eux a une place particulière et importante dans le groupe et ensemble, ils composent une bande équilibrée et harmonieuse. Leur amitié, leur complicité et leur loyauté leur permettent de supporter les nombreux coups durs. le personnage de Violette est bien entendu le plus fascinant : sexy et pulpeuse, d'apparence forte, indépendante et pleine d'assurance, on découvre en réalité une petite jeune femme touchante, un peu timide et complexée. Très étonnante, elle apporte féminité, sensualité et fraîcheur dans un univers essentiellement viril et masculin. L'auteur compose son scénario de façon habile et alterne scènes de Rock endiablé, courses de voitures, descentes de bières dans des bars, avec effeuillages burlesques voluptueux et séances de pose pour photographie de mode... Violette est ambivalente, polyvalente et, par dessus tout, envoûtante !
    Le récit est magnifié par un graphisme remarquablement raffiné ! Vif, minutieux, paré de couleurs lumineuses, et délicieusement rétro, il installe une ambiance Vintage aboutie ! Rock'n'roll, festivals, bagnoles, pin-up et bière qui coule à flots, indiscutablement, tout y est ! Même le grain du papier et son odeur ancienne participent à l'élaboration de cette atmosphère très 50's.
    C'est drôle, vif et savoureux. On en redemande !

    Lien : http://www.livressedesmots.com/?p=5705
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 2         Page de la critique

  • Par alouett, le 21 janvier 2013

    alouett
    « Une jeune pin-up pulpeuse, tatouée, qui porte la vingtaine avec l'élégance d'une diva. Une incarnation du « rock » et du « burlesque », dans la lignée des effeuilleuses Dita von Teese et Devil Doll : c'est Violette. Bassiste dans un groupe, modèle pour sous-vêtements, elle alterne shootings et concerts, compose ses morceaux à l'occasion. Une fille pas comme les autres et délicieusement GRRRL… » (présentation officielle).
    Avant toute chose, je voudrais dire que l'on est en présence d'un très bel objet : la qualité du papier, les finitions, l'ambiance graphique, le cahier graphique en fin d'album… le genre d'album qu'on apprécie d'avoir dans sa bibliothèque. Les illustrations de François Amoretti sont sublimes, une ambiance rétro campe le décor et nous aide à matérialiser les sons qui virevoltent çà et là au milieu des pages.
    En revanche, la lecture ne m'a pas réellement emportée. Pourtant, les personnages sont sympathiques et le fait qu'ils soient à un tournant de leur carrière devrait donner de l'entrain au récit. Mais sur ce point, j'ai trouvé qu'il était trop sur la réserve. Personne ne s'emballe, personne ne fait de faux-pas… limite ces personnages ont trop de bon sens ce qui ne permet pas à l'histoire de s'emballer malgré la présence de rockabilly, de courses de voiture et de spectacles… d'effeuillage.
    Beaucoup de bonnes choses dans cet album mais pour moi, le rythme du scénario ne colle pas… c'est un peu trop mou ! J'attends cependant le second et dernier tome de ce diptyque.

    Lien : http://chezmo.wordpress.com/2013/01/21/chroniks-expresss-5/
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 3         Page de la critique


Critiques presse (4)


  • BulledEncre , le 13 septembre 2013
    Un diptyque que l’on pourrait comparer à une virée sur la Route 66 au volant d’un hot rod accompagné d’une pin-up, rockab à fond dans le poste ! Un très bel hommage à toute une culture. Yeah baby !
    Lire la critique sur le site : BulledEncre
  • BulledEncre , le 08 avril 2013
    Entre jeunesse fougueuse, besoin d’identité, relations amoureuses et esprit rock’n'roll, [...] Avec un dessin surprenant, savoureux mélange de naïveté, d’efficacité et de sensualité, François Amoretti nous livre une BD fraîche et prometteuse en rebondissements.
    Lire la critique sur le site : BulledEncre
  • BDGest , le 20 août 2012
    Quoiqu’assez linéaire, la narration est fluide et bien menée. Elle s’appuie en outre sur un découpage net, ponctué de quelques scènes hors cadre qui confèrent un dynamisme supplémentaire, et sur une mise en images des plus agréables. Le trait fin, un brin naïf et teinté d’onirisme de François Amoretti s’attarde volontiers sur les courbes généreuses de Violette et détaille les tatouages et les vêtements.
    Lire la critique sur le site : BDGest
  • BoDoi , le 19 juillet 2012
    On referme […] ce premier volume avec des tonnes de belles images dans la tête (l’héroïne est quand même bien craquante), mais avec la sensation de n’avoir dégusté que l’entrée et d’attendre le plat de résistance.
    Lire la critique sur le site : BoDoi

> voir toutes (1)

Citations et extraits

> Ajouter une citation

  • Par voilier, le 06 novembre 2013

    "Tu te lèves rock'n'roll et tu vis rock'n'roll"

    Marilyn and the Rockin' Bombs groupe de rockabilly d'origine marseillaise

    http://garageland-blog.fr/2009/12/03/la-pin-up-de-la-semaine-sweety-marylin/

    Commenter     J’apprécie          0 1         Page de la citation







Sur Amazon
à partir de :
11,87 € (neuf)
8,46 € (occasion)

   

Faire découvrir Burlesque girrrl par :

  • Mail
  • Blog

Autres livres de François
Amoretti(1) > voir plus

> voir plus

Lecteurs (39)

> voir plus

Quiz