Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures Inscription classique

ISBN : 2700231910
Éditeur : Rageot Editeur (2006)


Note moyenne : 4.31/5 (sur 818 notes) Ajouter à mes livres
Résumé :
En Gwendalavir, Ewilan et Salim partent avec leurs compagnons aux abords des Frontières de Glace pour libérer les Sentinelles garantes de la paix. Ils repoussent en chemin les attaques de guerriers cochons, d'ogres et de mercenaires du Chaos, résolus avec les Ts'liches ... > voir plus
Ajouter une citation Ajouter une critique

> voir toutes (80)

Critiques, analyses et avis

> Ajouter une critique

    • Livres 5.00/5
    Par murielan, le 15 mars 2014

    murielan
    Camille/Ewilan a décidé de rejoindre le monde de Gwendalavir pour poursuivre sa quête et sauver les Figés, ces Sentinelles capables de faire sauter le verrou des Ts'liches. Accompagnée de son ami Salim et d'une troupe hétéroclite de compagnons fidèles, elle traverse le pays, bravant tous les dangers...
    Second volet de cette saga fantasy de Pierre Botero qui parvient à créer un monde magique peuplé de créatures toutes plus incroyables les unes que les autres.
    Dans ce tome, Ewilan prend confiance en elle et en ses capacités en tant que dessinatrice : son don semble sans limite. La petite troupe qui l'accompagne devient unie, chacun se livrant un peu plus chaque jour.
    Je ne vais pas attendre très longtemps pour lire la suite car j'ai hâte de découvrir ce que le destin réserve à ces héros attachants !
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 15         Page de la critique

    • Livres 5.00/5
    Par harmo20, le 17 janvier 2014

    harmo20
    Ayant bien apprécié le premier tome de cette trilogie, il était temps que je la continue ! La quête d'Ewilan est une saga Fantasy Jeunesse qui est très agréable à lire.
    On continu l'aventure d'Ewilan, objectif : retrouver les Figés et les réveiller pour qu'ils puissent libérer les Spires. Elle part accomplir cette quête avec Salim, Edwin, Bjorn, Maniel, Ellan et Duom. Évidemment, en route, ils vont rencontrer des personnages très intéressant comme un certain Faël !
    Pierre Bottero a créé un univers merveilleux. On peut dire qu'il avait de l'imagination. Gwendalavir est un monde merveilleux, évidemment s'il n'y aurait pas tous ces monstres ça serait beaucoup mieux !
    J'ai beaucoup aimé ce tome car on en apprend énormément sur tous les personnages. On voit leur relation évoluée, des liens se construisent entre eux. Même nous, en tant que lecteur, on s'accroche très facilement à eux. Les descriptions de l'auteur sont très belles, on s'imagine très bien les scènes mais surtout les lieux. Qu'est-ce que j'aurai aimer voir l'Arche de mes yeux ! Pour les personnages, je les aime tous. Chacun à sa propre personnalité, Salim et Bjorn ont toujours une pointe d'humour pour faire sourire le lecteur.
    Le style de Pierre Bottero est simple et fluide, les chapitres sont courts et l'intrigue est très prenante donc il se lit très vite. On est pris dans l'histoire et on accompagne les personnages dans cette quête.
    En conclusion, j'aime beaucoup cet univers. Même si c'est un Jeunesse, je passe de bon moment avec les livres de Pierre Bottero. Je me langui de découvrir le tome trois et surtout de retrouver les personnages. Une saga que je conseille pour les adolescents mais aussi pour les adultes car c'est un univers merveilleux et il faut le découvrir.

    Lien : http://livres-films-series.blogspot.fr/2014/01/la-quete-dewilan-tome..
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 13         Page de la critique

    • Livres 5.00/5
    Par Jumax, le 26 décembre 2013

    Jumax
    Les choses avancent doucement mais surement, on en apprend plus sur les personnages et sur ce drôle de monde, les sentiments évolues aussi. Et enfin l'écriture de Pierre Bottero devient de plus en plus poétique et belle.

    Commenter     J’apprécie          0 15         Page de la critique

    • Livres 5.00/5
    Par 100choses, le 15 novembre 2012

    100choses
    Je n'ai pas attendu bien longtemps après ma lecture du premier volume pour me plonger dans la suite des aventures d'Ewilan et je crois pouvoir dire que j'ai préféré ce tome au premier. Pourtant, il apporte moins de nouveautés, il présente plutôt moins de choses à découvrir et l'on se contente d'accompagner notre vaillante troupe lors de son périple vers le Nord, mais j'ai vraiment aimé ce texte.
    Tout simplement parce que je m'y suis sentie bien. Si Gwendalavir a quelque chose de fascinant dans le premier tome, on reste assez spectateur, étranger de ce qui s'y passe. Là, j'étais contente de retrouver Gwendalavir, je m'y sentais en terrain familier. J'avais vraiment l'impression, peut-être pas de faire partie du petit groupe, mais de lire la légende de mon pays. J'ai eu l'impression d'être une enfant de Gwendalavir et c'est très chouette comme impression. On se sent invités par l'auteur dans cet univers étrange, bien qu'il ne semble pas forcément très accueillant au premier abord. On continue de le découvrir et l'on se l'approprie peu à peu. J'avais eu un peu le même sentiment en découvrant le premier tome du Seigneur des Anneaux : la découverte d'un pays merveilleux dans lequel je pourrais toujours me réfugier, qui serait le mien en secret tandis que je vis en exil dans la dimmension actuelle.
    Du côté d'Ewilan, c'est assez étrange ; autant plus cela va, plus je désapprouve son comportement entêté et désobligeant, voire irrespectueux envers les autres (j'ai tout particulièrement été insupportée par la façon dont elle s'adresse à Edwin), autant elle m'a finalement moins agacée que dans le tome 1. Peut-être parce qu'elle agit ici d'avantage que dans le tome précédent, qu'elle maîtrise mieux ses choix et ses actes. Peut-être parce que je finis par m'habituer à elle… Je ne saurais pas vraiment dire ; toujours est-il que si ça n'est pas un personnage que j'adore, son comportement n'entache pas le plaisir que me procure cette lecture comme je le craignais.
    Enfin, ce qui m'a bien plus dans ce tome, outre les développements intéressants sur Ellana (j'ai vraiment hâte d'en savoir plus sur elle et la guilde des Marchombres), c'est que Pierre Bottero a su me surprendre dans les derniers chapitres et par là-même me rendre impatiente de pouvoir lire le dernière tome de cette première série. En effet, je pensais lire dans ce tome le récit du périple et que le suivant serait consacré à l'affrontement tant attendu. Hors, que nenni ! L'affrontement redouté a bel et bien lieu à la fin de ce deuxième tome. On a à peine le temps de le voir faire que l'on est plongé en plein milieu du combat. du coup, si certains points semblent évidents, on se demande quand même ce qui va bien pouvoir remplir les pages du tome 3… Ce qu'il va advenir d'un certain nombre de personnages…
    Si j'avais une seule petite critique à émettre, elle concernerait peut-être le caractère un peu archétipal de certains des personnages, mais bon, je n'ai vraiment pas trouvé cela si gênant que cela. On est dans un roman de fantasy où chacun à un rôle à tenir en fonction de son identité. C'est la nature même du récit qui veut cela d'autant plus que l'on ne sombre jamais pour autant dans la caricature.
    Bref, un deuxième tome vraiment chouette qui confirme mon goût pour cette série et avive mon intérêt et ma curiosité quant à la suite des événements.

    Lien : http://leboudoirdemeloe.co.uk/2012/11/15/bottero-pierre-les-frontier..
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 5         Page de la critique

    • Livres 4.00/5
    Par Lire-une-passion, le 12 mars 2013

    Lire-une-passion
    Quel plaisir de retrouver les personnages du premier tome ! Je n'ai pas mis longtemps pour plonger dans ce second tome car l'appel de Pierre Bottero était bien trop fort pour résister. C'est un de mes auteurs préférés alors, oui je suis faible ! Lol

    Dans ce tome 2 un personnage manque à l'appel : Mathieu. Il n'est pas du tout présent mais l'auteur y fait quelques allusions de temps en temps. Une nouveauté aussi, à chaque début de chapitre, une citation est notée, venant d'un des personnages centraux de l'histoire. Que ce soit des personnes que l'on côtoie à chaque page, ou encore des gens que l'on a pas encore croisé. On en a pour tous les goûts et ces citations sont toujours très intéressantes à lire. Elles permettent aussi d'apprendre et de mieux appréhender le monde dans lequel se trouvent Salim et Camille.
    Dans ce second opus, l'action est bien plus présente et du coup l'histoire se lit bien plus vite. Ellana est plus présente, on la voit à chaque page, ce qui me réjouit d'autant plus. J'ai vraiment eu un coup de cœur pour ce personnage qui est vraiment bien fait et traité.
    La quête est vraiment enclenchée et ils doivent traverser une bonne partie du monde afin de délivrer les sentinelles qui sont figées de part leur trahison. Elles sont sagement gardées par un gardien pas très sympathique et qui ne donne pas envie de trop s'en approcher.
    Un fort lien d'amitié se tisse entre les personnages ce qui est très appréciable. Salim, toujours égal à lui même, ne cesse de taquiner Bjorn, devenu un allié et un ami de taille. D'ailleurs, ce dernier le lui rend bien et leurs échanges sont parfois à exploser de rire. Ils sont tellement natures qu'il ne se rendent pas compte de leur absurdité sur le moment.
    Camille, qui trouve parfois la réaction de son ami puérile, n'hésite pas à le rabrouer et le remettre gentiment à sa place, ce qui le calme dans les secondes qui suivent.

    Un jour où Salim trouvera que ce que fait Ellana est génial, tentera de la suivre à ses risques et périls. Cette dernière, ne pouvant pas le laisser mourir le sauvera en mettant le secret des marchombres en péril. Pour ça, elle fera une offre au garçon : la suivre et donner 3 ans de sa vie ou bien sauter pour garder le secret pour lui et mourir. Évidemment, à la recherche d'adrénaline, Salim acceptera de bonne guerre et un long entraînement commencera, que nous ne suivront pas puisque l'histoire se déroule plutôt au niveau et aux yeux d'Ewilan, bien que la narration soit à la troisième personne du singulier.

    En résumé, toujours un très bon tome, qui nous offre une suite avec un peu plus d'action, d'amitié, de bagarres (amicales ou non), de rencontres improbables. Ma chronique est très courte, mais de peur de spoiler, je préfère ne pas en dire plus ^^ je vous laisse découvrir par vous-mêmes la suite ! En tout cas, c'est un série que je vous conseille vivement. Pierre bottero a vraiment une très belle plume !

    Une petit extrait : (P.389)

    « La piste empruntait un pont brillant de milles feux bleus qui se courbait jusqu'à atteindre une brèche dans le plateau. Là, un dôme translucide protégeait le passage de l'eau qui jaillissait du sommet. Chacune des milliards de gouttes se teintait alors d'une nuance azurée et nimbait les alentours d'une lumière surnaturelle. le marine se mariait avec l'outremer, ruisselait sur du cyan, ricochait sur de l'indigo.
    Autant l'arche était un parangon de pureté, autant Al-Jeit était un jaillissement de formes éblouissantes, de lignes étourdissantes, éclairées par la symphonie lumineuse de sa chut d'eau éternelle. »

    Lien : http://lireunepassion.blogspot.fr/2013/03/la-quete-dewilan-tome-2-le..
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 3         Page de la critique

> voir toutes (56)

Citations et extraits

> Ajouter une citation

  • Par miamjr, le 31 janvier 2011

    -Les étoiles Salim répéta-t-elle Des millions d'étoiles.
    Du bout du doigt le garçon effleura sa joue. Il ne l'avait jamais touchée ainsi et, lorsqu'en réponse, les grands yeux violets se posèrent sur lui, une digue céda quelque part dans son coeur. Un bref frisson d'abord, puis une vague d'émotion qui balaya toute appréhension.
    Il s'entendit lui parler, comme si personne d'autre n'avait été là pour l'entendre.
    -Où tu veux,Camille, chuchota-t-il; J'irai où tu voudras. Je te suivrai partout, même dans les étoiles... Je veux juste que tu saches que vivre sans toi m'est impossible. Alors je t'en supplis ne meurs plus, parceque sinon, moi, je vais mourir pour de bon... Parceque la vie sans toi n'a pas de goût, pas de sens... Parceque sans tes yeux, je suis aveugle. Sans tes mots je me perds. Parceque sans toi mon âme est nue.Sans toi je ne suis rien...
    Parceque... je t'aime...
    Sa voie malgré lui avait porté et ses paroles avaient été reçues dans un silence complet. Il s'en moquait. Elle le fixait et dans ses iris, il lisait les étoiles dont elle avait parlé.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 162         Page de la citation

  • Par Lefso, le 24 août 2011

    Suivie de son ami, elle sortit par la porte qu'elle avait franchie quelques minutes plus tôt.
    - Qu'est-ce qu'on fait ? s'inquiéta Bjorn. Ça risque de chauffer...
    - Rien, répondit doucement Ellana, on ne fait rien.
    Un sourire s'épanouit sur ses lèvres, reflet de celui qui fendait le visage de Chiam. Bjorn faillit insister, mais il se ravisa et laissa éclater un rire joyeux.
    - Général des armées de Gwendalavir, énuméra-t-il, maître d'armes de l'Empereur, vainqueur des dix tournois, commandant de la Légion noire... Je parie cent pièces d'or sur la petite.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 49         Page de la citation

  • Par Morgouille, le 14 janvier 2011

    — Je pensais que vous descendriez chercher les rares flèches qui ne se sont pas brisées contre les pierres, mais je ne vous ai pas vus. Timides sans doute ? Ce doit être pour ça que vous vous cachez ici. Je me trompe ?
    Il y eut un frémissement de colère chez les Faëls, et des mains se tendirent vers les arcs.
    — Paix, amis !
    Salim leva les yeux vers la voix.
    Un jeune guerrier était assis sur une vire, les pieds dans le vide, quelques mètres au-dessus d’eux, et les contemplait en souriant.
    — Quelle verve, lança-t-il. Si les humains être à moitié aussi efficaces que ce qu’ils parler bien, ils ne pas être en train de perdre la guerre contre les Cochons ! Aussi vrai que je m’appeler Chiam Vite.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 34         Page de la citation

  • Par Morgouille, le 14 janvier 2011

    — Pourquoi la bouche des humains tenir un autre langage que leur cœur ? avait-il lancé à Ellana. La véritable raison de ton départ être que tu avoir peur. Peur de ce que crier tes sentiments. Pour d’admettre ce que tu savoir depuis longtemps. Peur de t’avouer que tu aimer.

    Commenter     J’apprécie          0 82         Page de la citation

  • Par Morgouille, le 14 janvier 2011

    Ewilan, lorsqu’elle a dessiné le sabre d’Edwin, a eu la bonne idée de le lui placer entre les mains et non de le ficher dans un rocher jusqu’à la garde. C’est peut-être moins romantique, mais sacrément plus pratique !
    Auteur inconnu

    Commenter     J’apprécie          0 91         Page de la citation

> voir toutes (13)

Videos de Pierre Bottero

>Ajouter une vidéo
Vidéo de Pierre Bottero

Pierre Bottero, invité des médiathèques des Portes de l'Essonne le 12 juin 2009. http://bibliobloguons.blogspot.fr/2014/05/il-y-cinq-ans-avec-pierre-bottero.html








Sur Amazon
à partir de :
5,00 € (neuf)
2,71 € (occasion)

   

Faire découvrir La quête d'Ewilan, Tome 2 : Les frontières de glace par :

  • Mail
  • Blog

> voir plus

Lecteurs (2053)

> voir plus

Quiz