Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures Inscription classique

ISBN : 2267027003
Éditeur : Christian Bourgois Editeur (2014)


Note moyenne : 4.26/5 (sur 2402 notes) Ajouter à mes livres
Résumé :
Aux temps reculés qu'évoque le récit, la Terre est peuplée d'innombrables créatures étranges. Les Hobbits, apparentés à l'Homme, mais proches également des Elfes et des Nains, vivent en paix au nord-ouest de l'Ancien Monde, dans la Comté. Paix précaire et menacée, cepen... > voir plus
Lire un extrait Ajouter une citation Ajouter une critique

> voir toutes (119)

Critiques, analyses et avis

> Ajouter une critique

    • Livres 4.00/5
    Par darkmoon, le 16 mars 2014

    darkmoon
    On dit de l'œuvre de Tolkien qu'elle permet de choisir ses amis. On trouvera le clan des passionnés qui, aux côtés des Warhammer et jolies babioles du genre, sont totalement épris par ce monde fantastique au point de vivre dans une sorte de monde parallèle, qu'ils retrouvent allègrement dans World of Warcraft ou League of Legends. De l'autre, il y a les hermétiques. Personnellement mon cœur bat plutôt du côté des distants. Pour dire vrai, je ne suis pas très fan d'heroic fantasy, même pas du tout. Déjà plus de 50 ans que cette trilogie existe, et je n'y avais lu aucun tome. Nous sommes en 2014, et il m'était donc important de lire cette "incroyable" saga dont les adaptations furent nominées pour 30 Oscars,10 Golden Globes, 36 BAFTA et j’en passe.
    Commençons d'abord par le premier opus : La Communauté de l'Anneau. Empli de féerie et d'émotion, le roman ne se réduit pas qu'à une mièvre histoire médiévale. C'est un vrai conte que l'on dévore ! Tolkien réussit à concentrer le lecteur sur une seule petite chose : un anneau, unique, symbole de pouvoir, où les forces du bien et du mal succombent au même désir. Cela montre qu'en nous, nous avons tous une petite partie sombre, désireuse de pouvoir...
    Dans un monde médiéval, en Terre du Milieu, Frodon Sacquet, un Hobbit, créature semi-homme, hérite d'un anneau. Jadis, vingt-deux anneaux furent forgés, répartis dans la Terre du Milieu et donnés aux représentants des peuples : aux hommes, aux Elfes... Mais celui-là, loin d'être une simple babiole, demeure l'Anneau Unique, un instrument de pouvoir absolu, forgé par Sauron, Seigneur des Ténèbres, dans les flammes du Mordor. Il lui permettrait de régner sur la Terre du Milieu et de réduire en esclavage ses peuples. À moins que Frodon, aidé d'une Compagnie constituée de Hobbits, d'hommes, d'un magicien, d'un Nain, et d'un Elfe (Communauté de l’Anneau), ne parvienne à emporter l'Anneau à travers la Terre du Milieu jusqu'au Mordor, lieu où il a été forgé, et à le détruire pour toujours. Une périlleuse aventure s'ensuit. La Compagnie devra non seulement combattre les forces extérieures du mal mais aussi les pouvoirs qu’exerce l'Anneau dans leurs esprits.
    L'œuvre est longue, oui, mais ça ne gêne pas plus que ça. L'aventure est dense et passionnante. Le scénario s'avère être riche, complet et original. La psychologie des personnages est bien travaillée, l'intrigue aussi, semée d'embûches. J’ai beaucoup aimé le personnage de Frodon, allégorie de l'innocence pure, dont la seule partie de "mal" est décelée à cause d'un anneau. Ce Hobbit timide, frêle, petit, auquel on voit confier une importante mission, est censément le personnage le plus attachant, le plus profond. Un périple presque parfait... Mais espérons que tout cela ne provoque l'overdose. Très bon roman, le premier morceau d'un puzzle ensorcelant.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 37         Page de la critique

    • Livres 5.00/5
    Par claudia_tros_cool, le 05 janvier 2013

    claudia_tros_cool
    Avec la sortie du Hobbit au cinéma et la lecture antérieure de Bilbo, le projet de me lancer dans " Le Seigneur des anneaux " a pris forme dans ma tête. Après maintes hésitations et maintes craintes j'ai fini par me lancer. Qu'est-ce que je retiens ? le meilleur roman de Fantasy, cela ne m'étonne pas que Tolkien en soit le chef de fil, il mérite sa renommé. Quand on lit Le Seigneur des anneaux on est tout de suite transporté dans un autre monde où Elfes, Trolls, Orques, magiciens, Nains et Hobbits existent et habitent dans des terres aussi magnifique que sombre. La tendance est de dire que les descriptions sont longue et indigeste...eh bien je ne l'ai pas du tout senti comme cela. Les descriptions sont faites pour nous faire entrer dans ce monde et nous faire visualiser les divers chemins et divers paysages.
    Dès le début est fait un récapitulatif des aventures de Bilbo ainsi qu'un explicatif du monde des Hobbits, de leurs façons de vivre, de la terre du milieu etc afin de nous installer confortablement dans l'aventure Tolkienienne.
    Frodon Sacquet met de longues années à se décider de partir pour sa quête car, étant le porteur de l'anneau, il se doit de le détruire pour empêcher celui-ci de tomber dans les mains de Sauron qui s'en servira pour dominer la terre avec son pouvoir maléfique. Frodon accompagné de son -trop- fidèle Sam ainsi que ses cousins Merry et Pippin partent a l'aventure. Un long voyage pleins de rebondissements commence alors où de nouveaux personnages apparaissent, ils partent de La comté pour arriver jusqu'au Mordor. Contrairement à Bilbo Le Hobbit, La communauté de l'anneau est bien plus sombre et moins léger, on le voit notamment dans la première parti avec la poursuite des cavaliers noirs, Gollum, Sauron, Saroumane. Frodon est a mon sens un personnage bien moins attachant et drôle que son oncle Bilbo, cependant il y a beaucoup de personnages assez haut en couleurs et agréable a découvrir dans le livre comme : Aragorn, Boromir, Gimli, Pippin, Merry, Sam, Legolas, Poiredebeurré, Tom Bombadil, Galadriel....
    J'ai beaucoup aimé apprendre plus de choses sur l'anneau, sur Gollum/ Sméagol, Saroumane ainsi qu'une brève apparition de " l'après" quête de Bilbo. L'ami Gandalf est de retour encore plus sage et menacé, malheureusement il n'est pas très présent dans le livre et disparaît dans la Moria mais j'adore ce personnage avec sa sagesse au nul sans pareil.
    L'écriture de Tolkien ne fatigue pas le lecteur malgré tous les kilomètres parcourus par la compagnie, l'écriture est vive, chaque mot convient aux descriptions, elle favorise l'adhésion du lecteur. J'ai souvent eu l'impression d'avoir pris la marche avec les Hobbits et compagnie, ma carte à la main, mes baskets aux pieds, c'est pour dire. Toutefois j'avoue que certains passages de l'histoire sont un peu long ( voir les chapitres où ils prennent du repos ) que les chants a répétitions sont lourd et que le caractère trop dévoué de Sam l'est de même mais cela ne gêne pas tellement. de plus il faut vraiment avoir un bon sens de l'orientation et ne pas hésiter à regarder les cartes, Tolkien le met a rude épreuve de même que l'imagination.
    la fin nous laisse sur notre faim, aussi elle laisse deviner que le voyage, malgré toutes les péripéties, ne fait que commencer, et le plus dur n'est pas encore arrivé, reste juste à savoir si les " deux tours " sera aussi excellent que le premier tome.
    En somme cette lecture fut un moment agréable d'évasion à la découverte d'un monde extraordinaire, une réconciliation totale avec Le Seigneur des anneaux et une rencontre avec la belle plume de Tolkien. Avec tout ça dans la tête je m'en vais de ce pas voir Le Seigneur des anneaux dans les prochains jours.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 29         Page de la critique

    • Livres 5.00/5
    Par florencemullot, le 13 avril 2011

    florencemullot
    J'ai commencé ce livre juste avant que le film ne sorte dans nos salles. Je n'arrivais plus à trouver de livres qui me passionnaient vraiment et à la vue de la bande annonce, je me suis tout de suite interrogée : est-ce que le livre était aussi bien que ce que j'avais sous les yeux ? Généralement, les livres sont bien meilleur, c'est une opinion presque universelle, alors je n'avais pas vraiment de doute à avoir. Et si "l'univers" avait raison, alors les romans devaient être encore plus époustouflants !
    Je n'avais jamais entendu parler de Tolkien, mes parents n'étant pas très littéraires, je suis la seule à avoir des livres inondant sa chambre. Je me dis qu'après tout, pour se faire une idée, autant chercher à savoir qui est ce vieil homme. Je tombe avec bonheur sur un site dédié au grand monsieur. Et c'est la découverte pour moi. Je suis fasciné par son travail, ses recherches minutieuses, la création de son monde dans les moindre détails. Il a créé les langues de ses personnages, les cartes des régions, revisité les anciennes légendes... Je suis autant bluffée que sous le charme. Sans même chercher à savoir si le premier tome allait me plaire (mais j'avais peu de doute), j'ai acheté les 3 volumes sans me poser de question ! Résultat : j'ai dévoré les 3 romans en un mois.
    On ne peut qu'aimer l'univers si riche et fantastique qui se dessine sous vos yeux. Les personnages sont traités avec un tel réalisme qu'on se demande si quelque part, au détour d'une colline, vous ne tomberez pas sur Gadalf fumant sa pipe ou bien Pipin et Merry dévalant devant vous avec des légumes pleins les bars ! On s'attache donc forcément, on prie pour que ce monde si majestueux ne finisse entre les mains de Sauron. On découvre la Comté et ses environs, le monde des elfes, la pureté de ces forêts ancestrales, mais aussi le mal qui rode insidieusement partout. J'adore Aragorn, dès son apparition, je suis sous le charme d'Arwen, sourit à chaque passage où les hobits se montrent si naïfs, rit quand Gimli critique les elfes, craint que les Hommes ne fassent échouer la mission si important qui est confiée à la Communauté. Je suis époustouflée, tout simplement.
    Le style peut cependant rebuter. La lecture est riche, autant par la magie qu'elle dégage que par rapport à sa densité. Mais pour rien au monde, surtout, ne vous laissez pas arrêter à cause de ceci !
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 27         Page de la critique

    • Livres 5.00/5
    Par Hugo, le 20 juin 2013

    Hugo
    Moi : ♫Tinnnn tinnnn tintintin tintintin tintintin tintintin tin tin tinnnnnnnn…. tin tintintin…♫ (super trouvaille dionysos)
    Choupette : tu frondon(es) toujours cet air, c'est quoi ?
    Moi : Bahhhh un classique
    Chouette : Un classique que Je ne reconnais pas , alors qui : mozart, Chopin,Verdi, VIvaldi, Bach ?
    Moi : Non ma tchitchounette d'amour, là on touche au vrai classique, le chef d’œuvre d'un virtuose de l'imagination et d'un maestro de la réalisation…
    Choupette : Et alors quoi, balance la sauce "The voice"
    Moi : Hi hi balance la sauce... en fait ils sont deux, et le mec le plus important du duo est mort.
    Ça parle d'un vieux magicien gris qui devient blanc (michael si tu me lis : Hi Hi OUSBED…") et qui accompagne un elfe, un nain, et quatre HOBBITS en terre du milieu pour vivre une aventure fantastique. ils vont détruire l'anneau du pouvoir au Mordor sur le mont du destin…ça me file des frissons rien que d'en parler, c'est tellem…………..
    Choupette : Un anneau, quel anneau, ou ça, Genre quoi Mauboussin…. ahhhhhhhhhhh, je le savais je le savais…ahhhhhhhhh….
    Moi : quoi quoi tu savais quoi sur le précieux ?
    Choupette : Ahhhhhhhh c'est génial une Mauboussin précieuse… ahhhhhhhhhh… ahhhhhhhhh
    Moi : Euh non, quoi Mauboutin ? je connais pas, il y a bien un Gandalf, Legolas, Aragon, Gimli mais pas Mauboutin, à moins que quoi tu me parles du mec qui fabrique des chaussures rouge ?
    Choupette : AHhhhhhhhh des Louboutins et une mauboussin précieuse...je suis en train de rêver, c'est génial, c'est génial, tu es le meilleur, Je t'aime tellement d'un amour infini….
    Moi : ??? Quoi ils sont deux, c'est pas les mêmes ?
    Choupette : Bah oui et moi : les D(i)eux , y sont vivants....
    Moi : Ah c'est la merde pour moi ça !
    Après l'effet Axe Voilà l'effet "Seigneur des anneaux", pour que les femmes jouent avec votre précieux, et le mien n'est pas un anneau : suivez mon regard …(coquines va)...MODORIRE....
    Merci à Tolkien et Peter pour cette aventure hors du commun
    Et comme dirait le vieux Gandalf
    "Fuyez pauvres fous"
    A plus les copains
    ♫Tinnnn tinnnn tintintin tintintin tintintin tintintin tin tin tinnnnnnnn…. tin tintintin…♫

    http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=ESnMzQZubKg
    à 1 min 47
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          8 27         Page de la critique

    • Livres 4.00/5
    Par JaneEyre, le 10 octobre 2014

    JaneEyre
    Je fais partie de ceux qui, en raison de leur âge, ont découvert le seigneur des anneaux non pas en le lisant mais en le regardant sur grand écran. Je me souviens encore que c'etait mon frère qui m'avait traînée au cinema. Je ne pensais pas que ce serait si impressionnant, et je ne savais pas que grâce à ce film je commencerais à lire: grâce à ce film, j'ai découvert la fantasy! Quelques jours après j'achetais mon premier "vrai" livre.
    Naturellement, quelques temps plus tard j'ai voulu m'attaquer au Seigneur des anneaux, mais on m'a dit que ce serait trop dur à lire, et j'en suis restée là... Jusqu'au jour où je tombe nez à nez avec la version intégrale en pocket, qui d'ailleurs est très jolie, avec des dessins dorés sur un fond rouge. Ni une ni deux je file l'acheter!
    Et alors maintenant que le premier opus est terminé, qu'est ce que j'en pense?
    Tout d'abord, je confirme que ce n'est pas une lecture simple, et qu'il faut un peu s'accrocher pour deux raisons: la première c'est que Tolkien a inventé un monde millénaire, multiple, complexe. Entendre des noms compliqués sans comprendre exactement à quoi on fait référence, se perdre dans les tableaux chronologiques a la fin du livre...! Pour ma part, c'est quelque chose de facilement surmontable... Pour la simple raison que j'ai choisi de lâcher prise et de me laisser emporter. J'ai choisi de ne pas consulter la carte toutes les secondes, et d'accepter de ne pas savoir qui est le roi bidule, a l'epoque de la grande bataille de truc. Finalement, ca a son charme, et on comprend que cette histoire prend place au cœur d'un monde immense et intemporel!
    La seconde difficulté, c'est les longueurs... Et pour ca, je ne mets pas 5 étoiles... Parce que pour le coup, je n'ai pas toujours compris l'interet de certains passages, et j'ai trouvé que le livre souffrait de quelques longueurs...
    Cendant, le Seigneur des Anneaux m'a emportée. J'avais sans cesse les images du film en tête, auxquelles se superposaient mes images personnelles. C'est une aventure tellement riche, les personnages sont si différents...! J'ai été transportee à chaque lecture, j'ai été portée!
    Je ne sais pas si je peux le conseiller, car ce livre ne convient pas à tout le monde, je pense. Il faut de l'envie, de l'imagination, de la patience, et du lâcher-prise! La magie ne doit pas opérer avec tout le monde... Mais quand elle opère, c'est juste merveilleux! A nouveau et comme tant d'autres je ne peux que saluer Monsieur Tolkien! Tant d'imaginaires de lecteur marqués par son œuvre!
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          1 19         Page de la critique

> voir toutes (118)

Citations et extraits

> Ajouter une citation

  • Par gteisseire2, le 27 juillet 2010

    Tout ce qui est or ne brille pas,
    Tout ceux qui errent ne sont pas perdus,
    Le vieux qui est fort ne dépérit point.
    Les racines profondes ne sont pas atteintes par le gel.
    Des cendres, un feu s'éveillera.
    Des ombres, une lumière jaillira;
    Renouvelée sera l'épée qui fut brisée,
    Le sans-couronne sera de nouveau roi.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 83         Page de la citation

  • Par gteisseire2, le 27 juillet 2010

    Nombreux sont ceux qui vivent et qui méritent la mort. Et certains qui meurent méritent la vie. Pouvez-vous la leur donner ? Alors, ne soyez pas trop prompt à dispenser la mort en jugement.

    Commenter     J’apprécie          0 97         Page de la citation

  • Par amandep8, le 05 juillet 2012

    Quelle pitié que Bilbon ne l'ai pas tué quand il en a eu l'occasion !
    Gandalf : De la pitié ? Mais c'est la pitié qui a retenu la main de votre oncle. Nombreux sont les vivants qui mériteraient la mort et les morts qui mériteraient la vie. Pouvez vous leur rendre ? Frodon ? Alors ne soyez pas trop prompt à dispenser mort et jugement. Même les grands sages ne peuvent connaître toutes les fins. Mon coeur me dit que Gollum a encore un rôle à jouer. En bien ou en mal, avant que cette histoire se termine. De la pitié de Bilbon peu dépendre le sort de beaucoup.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 15         Page de la citation

  • Par gteisseire2, le 27 juillet 2010

    ... Comme tous ceux qui vivent pour voir de tels temps. Mais la décision ne leur appartient pas. Tout ce que nous avons à décider, c'est ce que nous devons faire du temps qui nous est donné.

    Commenter     J’apprécie          0 45         Page de la citation

  • Par Koneko-Chan, le 29 juillet 2014

    Dans l’âtre, le feu est rouge,
    Sous le toit, il y a un lit ;
    Mais nos pieds ne sont pas encore las,
    Nous pouvons encore rencontrer derrière le tournant
    Un arbre soudain ou une pierre levée
    Que nul autre n'a vu que nous seuls.
    Arbre, fleur, feuille, herbe,
    Qu'ils passent ! Qu'ils passent !
    Colline et eau sous le ciel,
    Passons-les ! Passons-les !

    Encore derrière le tournant peut attendre
    Une nouvelle route ou une porte secrète,
    Et, bien que nous les passions aujourd'hui,
    Demain nous pouvons revenir par ici
    Et prendre les sentiers cachés qui courent
    Vers la lune ou vers le soleil.
    Pomme, épine, noix et prunelle,
    Laissons-les ! Laissons-les !
    Sable et pierre, étang et combe,
    Adieu ! Adieu !

    La maison est derrière, le monde devant,
    Et il y a bien des chemins à parcourir
    A travers les ombres jusqu'à l'orée de la nuit,
    Jusqu'à ce que les étoiles soient toutes allumées.
    Alors, monde derrière et maison devant,
    Nous reviendrons vers la maison et le lit.
    Brume et crépuscule, nuage et ombre,
    S'évanouiront ! S'évanouiront !
    Feu et lampe, et viande et pain,
    Et puis au lit ! Et puis au lit !
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 4         Page de la citation







Sur Amazon
à partir de :
6,35 € (neuf)
2,46 € (occasion)

   

Faire découvrir Le Seigneur des Anneaux, tome 1 : La Communauté de l'Anneau par :

  • Mail
  • Blog

> voir plus

Lecteurs (6203)

> voir plus

Quiz