Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures Inscription classique

ISBN : 208129432X
Éditeur : Flammarion (2013)


Note moyenne : 4.27/5 (sur 41 notes) Ajouter à mes livres
Résumé :
Il veut vivre pour elle.
Elle veut mourir pour lui.
Gabriel est issu d'un milieu aisé, Clara d'une famille modeste. C'est un homme d'affaires brillant, elle est danseuse. Ils n'étaient pas faits pour se rencontrer et pourtant ils tombent fous amoureux. Con... > voir plus
Lire un extrait Ajouter une citation Ajouter une critique

> voir toutes (22)

Critiques, analyses et avis

> Ajouter une critique

  • Par Aela, le 26 août 2013

    Aela
    Un récit original et plein d'humanité.
    Gabriel est issu d'un milieu très aisé; Il aime Clara, jeune danseuse issue d'un milieu modeste. Il est homme d'affaires et destiné à reprendre l'entreprise familiale.
    Les relations entre la jeune Clara et les parents de Gabriel sont difficiles et font penser aux conflits familiaux que l'on pouvait rencontrer au XIX ème siècle.
    Clara et Gabriel sont victimes d'un accident de voiture.
    Gabriel est dans un état de mort clinique mais il a une semaine pour sauver la femme qu'il aime et l'empêcher de mettre fin à ses jours!
    je n'en dis pas plus.
    C'est rondement mené.
    La fin est inattendue.
    Beaucoup de sentiments et de spiritualité dans ce récit qui va plus loin qu'une simple histoire sentimentale.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 16         Page de la critique

    • Livres 4.00/5
    Par Lire-une-passion, le 12 mai 2014

    Lire-une-passion
    Quand j'ai vu ce livre revenir à mon boulot, j'ai été intriguée par la couverture que je trouve superbe, mais aussi par le titre... Puis j'ai lu le résumé, et je l'ai emprunté directement, sans me poser de question. Et me voilà arrivée à la fin de ce roman, en larmes. Il a réussi à me toucher durant toute ma lecture, à tel point que je l'ai dévoré en très peu de temps (si je n'avais pas été fatiguée hier soir, je l'aurais lu d'une traite).
    Gabriel est issu d'un milieu aisé et Clara d'une famille modeste. Tout s'oppose à leur rencontre, mais pourtant, lors d'une soirée, ils vont se rencontrer et plus se quitter. Leur amour naissant arrive vite, mais qui a dit que le coup de foudre n'existait pas ? Dès lors, ils vivront leur amour, bien que la famille et les proches de Gabriel ne voient pas du bon œil leur relation. Eh bien oui, Clara n'est pas riche, donc profite de la richesse de Gabriel, tout cela est logique. Mais ils ont tout faux. Grâce à elle, Gabriel verra la vie d'un nouvel œil.
    Mais le jour où out bascule, tous ces rêves, ces visions du futur éclatent et se brisent en mille morceaux. Gabriel est mort, et Clara prête à le suivre. Il a alors huit jours pour la sauver, et lui faire comprendre que la vie mérite d'être vécue, bien que l'être aimé ait disparu.
    Le roman est découpé en deux parties bien distinctes, de telle sorte qu'il nous permet d'apprendre à connaître les deux amoureux, comprendre comment ils se sont rencontrés, et pourquoi cet amour est si fort. J'avoue avoir été agréablement surprise, car je m'attendais à ce que l'on rentre directement dans le vif du sujet et ne pas voir l'avant de la catastrophe. Si ça avait été le cas, il y aurait eu un manque évident de réalisme.
    On apprend ainsi à s'attacher à Gabriel et Clara, pour notre plus grand bonheur. Ils sont tous les deux très attendrissants et malgré la classe sociale qui les sépare, ont plein de points communs, que l'auteur n'hésite pas à divulguer. Ils sont vraiment très touchants, et dès les premiers chapitres, j'ai su m'identifier à eux, à tel point que je craignais de voir quand tout s'écroulerait sous leurs pieds. En plus de les découvrir, le compte à rebours est présent et bien angoissant. On sent que plus les pages défilent, plus on se rapproche du drame, et moins on veut le connaître. On échafaude quelques plans, et quand ça arrive, on est choqués et déboussolés.
    Je me rappelle encore ma réaction, qui permet de passer à la seconde partie du récit. Ma main devant la bouche, les yeux ronds et les larmes qui montent. Ah et le « oh, non, pas ça ! ». Pourtant on s'y attend, on sait que ça va se produire, mais comme dans tout roman qu'on lit, on espère que l'auteur va changer d'avis au dernier moment et nous annoncer que ce n'était qu'une blague, que les personnages allaient vivre heureux, sans soucis. Oui, mais, dans ces cas-là, cela voudrait dire que tout ceci ne paraît pas réel, que ça enlèverait tout le charme du roman. Alors, on accuse le coup et on continue notre lecture, pour voir comment va se passer la suite.
    Et là, on se rend compte que l'auteur avait beaucoup d'idées derrière la tête et réussit à nous surprendre par bien des points. Nous retrouvons les deux personnages complètement désœuvrés. L'un qui veut rejoindre son amour, l'autre qui tente par tous les moyens de lui faire comprendre qu'elle doit vivre pour eux, et refaire sa vie. Les pensées sont fortes, les sentiments nous bouleversent, et notre cœur se casse au fur et à mesure de la lecture. On sent que la seule issue que l'on souhaite ne viendra pas et qu'il n'y aura jamais de fin heureuse.
    Puis la fin arrive et là, on pleure. de nouveau. Mais encore plus que quand l'accident survient. Oui, parce que là dans les dernières pages, ma vue était tellement floue que j'avais du mal à lire correctement, alors je relisais les passages et me faisais encore plus mal. Pas que cette fin est décevante mais... totalement inattendue et très touchante, jusqu'au bout, l'auteur à réussi à me surprendre et rien que pour ça, j'en suis admirative.
    Venons-en à la plume de l'auteur. Je pense que l'histoire n'aurait pas été aussi intense, si cette plume n'était pas aussi attendrissante et aussi prenante. Phrases courtes, phrases longues, des mots qui touchent, qui interpellent, l'auteur a su avec perfection retranscrire le malheur que peut vivre un couple qui s'aime d'un amour indéfectible, mais qui pourtant se trouve séparé. de part cette plume, j'ai maintenant très envie de découvrir d'autres romans de cet auteur, et de m'attarder sur ces histoires, qui je l'espère seront aussi touchantes que celle que je viens de lire.
    En résumé, un livre qui a su me toucher dès le début, avec des personnages très amoureux, mignons, qui vivent au jour le jour et que l'amour rend plus fort. L'après accident, est une partie très difficile lire, mais a contrario, très prenante et difficile de lâcher, une fois commencée. Aucun temps mort, que des moments attendrissants, tristes, qui nous mettent dans des états impossibles. La plume de l'auteur incite à continuer notre lecture, il sait quand arrêter un chapitre pour nous pousser à voir plus loin, à découvrir la finalité de ce roman.
    Justine P.
    « — Nous sommes au XXIeme siècle, maman ! Vous me jouez quoi, là ? Vous revisitez la lutte des classe selon votre vision du monde ? Peu importe ce qu'elle a fait et d'où elle vient ! As-tu oublié que papa est issu d'une famille modeste ?
    — Ne mélange pas tout ! se défendit vivement Lorraine Sansier. Quand j'ai rencontré ton père, il était un jeune et brillant étudiant.
    — Et c'est pour ça que tu es tombée amoureuse de lui ? S'il avait été boulanger ou plombier, tu ne l'aurais pas regardé ? »
    « On pense diriger sa vie et, un jour, on découvre qu'on se contente de la suivre. On ne sait pas comment on est passé d'acteur à figurant. On a lâché prise doucement. On a accepté de transgresser une valeur, puis une autre, et on s'est peu à peu éloigné de ce que l'on était. Dès lors, il est plus facile d'avancer que de se retourner pour constater les conséquences de ses trahisons. »

    Lien : http://lireunepassion.blogspot.fr/2014/05/si-un-jour-la-vie-tarrache..
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 4         Page de la critique

  • Par sebbys, le 06 septembre 2013

    sebbys
    Il s'appelle Gabriel et tombe follement amoureux d'une danseuse. C'est une fille avec qui il va se passer quelque chose qu'il ne croyait plus, l'amour. Car pour Gabriel, les relations amoureuses n'ont jamais été simples et n'ont jamais duré bien longtemps. Quelques semaines tout au plus. Mais avec elle, c'est différent. Elle va lui redonner l'envie de vivre et de sourire, le goût de la vie aussi, qu'il avait un peu perdu. Ils échangeront leurs numéros de téléphone puis un café en terrasse.
    Mais la mère de Gabriel ne voit pas les choses aussi simplement qu'elles pourraient l'être. Elle refuse simplement que son fils sorte avec une danseuse, comme si être danseur signifiait la niveau zéro de la société.
    Un duel va dès lors naitre entre le fils et la mère. Qui l'emportera?
    Encore une fois, avec ce roman, Thierry Cohen nous surprend, et nous enchante, comme il le fait chaque fois dans ses livres. Un talent fou aussi de raconter les choses et d'inventer des histoires toutes plus passionnantes.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 12         Page de la critique

    • Livres 4.00/5
    Par Kimysmile, le 02 septembre 2013

    Kimysmile
    Petit coup de cœur pour ce livre! Amateurs de romance, ne loupez pas ce beau roman ! J'avais déjà beaucoup aimé lire Thierry Cohen, avec ses romans Longtemps, j'ai rêvé d'elle et Si j'existe ailleurs. Et celui-ci est pour moi le meilleur que j'ai lu (même si il y en a encore que je dois découvrir) !
    Comme dit plus haut, cette lecture est une belle romance, où se mêle réalité et fantastique. D'un certain côté, on se croirait vraiment dans un roman de Guillaume Musso, donc si vous n'aimez pas le genre, je crois qu'il est préférable que vous passiez votre tour.
    Pour ma part, j'ai adoré le personnage de Gabriel, toutes ces actions m'ont beaucoup touchées, et c'est un personnage que j'ai adoré suivre. Son amour pour Clara et surtout tout ce qu'il a fait pour elle m'a beaucoup émue. ça fait longtemps que je n'avais plus lu une si belle romance. Thierry Cohen a l'art d'écrire, sans aucun doute. le livre entier regorge de superbes citations à la fois très humaines, et profondément cohérentes. On ressort de cette lecture vraiment touché.
    De plus, Thierry Cohen parvient à nous tenir en haleine durant tout le roman, et ne cesse de surprendre, et ça c'est très important. ça permet de lire le livre rapidement, et avec ferveur. C'est clairement un livre qu'on arrive pas à lâcher !
    Seul petit bémol, la fin. J'aurai préféré que ça finisse différemment, avec plus de logique. Ici, on a ce qu'on veut, étonnamment,…mais justement, j'aurai voulu que le côté tragique soit la touche finale de ce roman…mais je n'en dis pas plus par peur de spoiler ! En bref, vous avez compris, je vous le recommande chaudement n_n !
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 4         Page de la critique

    • Livres 5.00/5
    Par Pinklychee, le 13 juillet 2014

    Pinklychee
    Gabriel, brillant homme d'affaires, est issu d'une famille aisée; Clara est danseuse, et vient d'un milieu modeste. Ils n'étaient pas faits pour se rencontrer, encore moins pour s'aimer, et pourtant, contre l'avis de leurs parents et amis, ils décident de vivre pleinement leur histoire.
    Ils sont jeunes, amoureux, et pourtant le destin décide de s'en mêler: un accident les sépare, et Gabriel a huit jours pour sauver Clara. Mais comment faire quand on est déjà mort?
    Eh bien, quel coup de foudre! C'est un livre magnifique, une ode à l'amour et à la tolérance, que j'ai dévorée en 2 jours, et qui m'a émue aux larmes.
    Gabriel est un jeune homme brillant, un homme d'affaires avisé promis à un bel avenir. Issu d'un milieu bourgeois, d'une famille où l'on n'est pas très expansif, il a reçu une éducation stricte, et sait que ses parents attendent beaucoup de lui.
    Et pourtant, bien que la vie l'ait apparemment gâté, il est plutôt malheureux: la rigidité et le manque d'affection de ses parents lui pèsent, il manque d'amour, de tendresse. Il court les filles, mais sans jamais se stabiliser ou être satisfait.
    Clara ne vit que pour la danse. Elle vit dans un HLM avec sa mère, une femme éteinte et lointaine, et son frère, pour qui elle est un modèle, mais qui a lâché ses études et menace de tourner mal.
    Elle a du mal à croire que Gabriel puisse s'intéresser à elle, qui se trouve si banale et insignifiante. C'est que Clara porte en elle pas mal de zones d'ombre, et qu'elle aussi a soif d'amour et de tendresse. Elle qui pense que les hommes sont tous les mêmes, verra-t-elle autre chose en Gabriel?
    Alors que tout sépare Clara et Gabriel: leur milieu, leurs amis, leur famille, leur mode de vie, l'amour va les réunir. Ils entament une relation certes magnifique, mais aussi difficile: comment s'aimer quand on a si peu en commun, et quand on a déjà quelques blessures à panser?
    D'autant plus que les parents, et surtout la mère, de Gabriel refusent de rencontrer Clara, dont elle pense qu'elle n'est qu'une profiteuse: impensable pour elle que la jeune femme puisse réellement aimer son fils, et qu'elle n'ait pas d'autre objectif que l'argent...
    Il semblerait pourtant que le bonheur décide de leur sourire, jusqu'à ce jour terrible: ils ont un terrible accident de voiture, dans lequel Gabriel perd la vie. Concluant un pacte avec un étrange passeur, il réussit à obtenir un sursis: il a 8 jours pour sauver Clara et l'empêcher de commettre l'irréparable.
    Comment et si il va y arriver, ça... Il va vous falloir lire le livre pour le découvrir!
    J'ai aimé suivre l'évolution de cette histoire, l'idée de faire intervenir un troisième protagoniste est vraiment excellente, mais je ne vous dirai pas de qui il s'agit ni son rôle dans l'histoire, de façon à ne pas vous spoiler ;)
    Sachez seulement que c'est une histoire magnifique, que je vous conseille à tous, et qui risque de vous tirer une ou deux larmes!

    Lien : http://pinklychee-millepages.blogspot.fr/2014/07/si-un-jour-la-vie-t..
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 0         Page de la critique

> voir toutes (32)

Citations et extraits

> Ajouter une citation

  • Par cmitzou, le 21 juillet 2014

    Gabriel observait le visage de son assassin.
    Non, ce qu'il vivait ne résultait pas d'un délire nocture ou d'une divagation due à l'accident : il était revenu àla vie, certes, mais dans le corps d'un autre. Dans le corps de l'homme qui l'avait tué !

    Commenter     J’apprécie          0 0         Page de la citation

  • Par cmitzou, le 21 juillet 2014

    Clara n'avait pu dissimuler le test de grossesse que dans un seul endroit : le placard qu'il avait mis à sa disposition et où iln'avait aucune raison d'aller fouiller. Et c'est,en effet,là,entre les piles de vêtement,qu'il le trouva.

    Commenter     J’apprécie          0 0         Page de la citation

  • Par Kimysmile, le 30 août 2013

    La vie est un peu à l'image de ce couloir d'hôpital. Derrière chaque porte se niche une existence. Nous avançons à la recherche des êtres qui nous aideront à construire notre vie : notre amour, nos amis. Certains, chanceux ou avertis, connaissent les chambres dans lesquelles les découvrir. D'autres ne savent pas et restent éternellement à errer sans oser toquer ici ou là. Et s'ils ouvrent l'une d'entre elles, ils se montrent incapables de questionner, de s'intéresser vraiment à celles et ceux qui leur font face et repartent dériver vers d'improbables rencontres. Pourquoi ? Parce qu'ils ne savent pas ce qu'ils cherchent. Parce qu'ils ne savent plus qui ils sont. Selon moi, chaque porte ouverte, chaque rencontre, est suscitée par le destin et doit nous apprendre quelque chose.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 7         Page de la citation

  • Par infini, le 04 novembre 2013

    Derriére chaque porte se niche une existence.Nous avançons à la recherche des etres qui nous aideront à construire notre vie:notre amour,nos amis.
    Certains,chanceux ou avertis,connaissent les chambres dans lesquelles les découvrir.
    D'autres ne savent pas et restent éternellement à errer sans oser toquer ici ou là.Et s'ils ouvrent l'une d'ntre elles,ils se montrent incapables de questionner,de s'intéresser vraiment à celles et ceux qui leur font face et repartent dériver vers d'improbables rencontres.pourquoi?
    Parce qu'ils ne savent plus qui ils sont,Selon moi,chaque porte ouverte,chaque rencontre,est suscitée par le destin et doit nous apprendre quelque chose.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 2         Page de la citation

  • Par infini, le 04 novembre 2013

    il existe en chaque homme le possibilité du meilleur comme du pire[...]
    le meilleur s'exprime à travers les valeurs positives et permet d'abattre ses atouts,d'utiliser ses chances de réussir sa vie....Le pire résulte de l'incapacité à les envisager quand le mauvais penchant prend le dessus.entre les deux,réside le libre-arbitre

    Commenter     J’apprécie          0 4         Page de la citation

> voir toutes (6)

Videos de Thierry Cohen

>Ajouter une vidéo
Vidéo de Thierry Cohen


MPAGE-20130305-1825_0.mp4
Payot - Marque Page - Thierry Cohen - Villes éteintes.








Sur Amazon
à partir de :
18,91 € (neuf)

   

Faire découvrir Si un jour la vie t'arrache à moi par :

  • Mail
  • Blog

> voir plus

Lecteurs (104)

> voir plus

Quiz

    La Curée d'Emile Zola

    Paru en 1872, La Curée, deuxième roman de la série des Rougon-Macquart d'Emile Zola se déroule en 1851. Il dépeint les milieux enrichis et spéculateurs à Paris peu après le coup d'Etat de Louis-Napoléon Bonaparte. Ceci est:

    •   parfaitement exact
    •   faux
    •   partiellement exact: le roman se passe en 1869, peu avant la guerre
    •   La Curée est bien d'Emile Zola mais est un roman indépendant qui ne fait pas partie du cycle des Rougon-Macquart

    25 questions - 90 lecteurs ont répondu
    Thème : littérature française , rougon-macquart , xixème-xxème siècles

    Créer un quiz sur ce livre.