Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures Inscription classique

ISBN : 2081270951
Éditeur : Flammarion (2012)


Note moyenne : 3/5 (sur 5 notes) Ajouter à mes livres
Résumé :
Les Charmeurs de pierres « Peuples celte et Fée, vous étiez et vous êtes et vous serez pour jamais le sel de la terre et des jardins jaunes immenses de galaxies sans fin. » Dans ce roman, celtique et féerique, récit des amours, des aventures, des exploits et des épreuve... > voir plus
Lire un extrait Ajouter une citation Ajouter une critique

Critiques, analyses et avis (3)

> Ajouter une critique

    • Livres 3.00/5
    Par mireille.lefustec, le 04 décembre 2012

    mireille.lefustec
    L'histoire merveilleuse d'un amour immense entre une fée,toute petite, et un jeune homme, pas très grand. Cela se passe au temps du roi Arthur, de Merlin. Brigitte Fontaine semble s'être amusée à délirer avec eux et moi, j'ai eu plaisir à la suivre.
    C'est très vite lu, les chapitres son courts.
    Et le rêve,les frôlements d'ailes de la fée,continuent à flotter.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 6         Page de la critique

    • Livres 3.00/5
    Par michelekastner, le 07 septembre 2013

    michelekastner
    Elle nous entraîne dans un voyage féérique et malicieux au pays des légendes et des fées, dans un univers enchanté et magique, non dénué d'humour où les héros traversent les épreuves et combattent toujours avec succès. On y goûte les délices de l'amour libre et des mets fabuleux. Sucré et délirant.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 3         Page de la critique

    • Livres 1.00/5
    Par Duluoz, le 01 mai 2012

    Duluoz
    et bien me voilà pris; pas bien monsieur Flammarion de jouer les attrapes nigauds !

    Commenter     J’apprécie          0 0         Page de la critique

> voir toutes (3)

Citations et extraits

> Ajouter une citation

  • Par michelekastner, le 05 septembre 2013

    Je suis la puante Demoiselle au nez crochu orné de verrues qui devient, sous un regard aimant, la fine pêcheuse de perles, la perle elle-même, l'astre qui chante, pour les chevaliers et les prêtres purs, les laboureurs, les chevriers, les artisans amoureux ; et même il y a en mois les sirènes et les reines glorieuses des îles lointaines qui recueillent, capturent, fleurissent et initient les naufragés qui sont leurs captifs.
    Je suis l'ex-Hideuse, magicienne émerveillée, la tête rayonnante, si mystérieuse qu'on ne l'a jamais su, le suint de soleil, de lune et d'étoiles, d'opale, d'opaline, de tulipes rouges, spirale de loutres cramoisies, de fièvres dorées d'amour fou.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 3         Page de la citation

  • Par mireille.lefustec, le 04 décembre 2012

    Avertissement de Brigitte Fontaine
    L'auteur (sans e ) interdit formellement qu'on l'intitule auteure et encore moins écrivaine. Il y a toujours eu des femmes auteurs et des femmes écrivains, de même que les gazelles ou les antilopes sont du féminin,même s'il s'agit de mâles. L'auteur,l'écrivain, accepte le terme de poétesse car il remonte au Moyen Age.

    Commenter     J’apprécie          0 2         Page de la citation

  • Par mireille.lefustec, le 04 décembre 2012

    Avertissement de Brigitte Fontaine
    L'auteur (sans e ) interdit formellement qu'on l'intitule auteure et encore moins écrivaine. Il y a toujours eu des femmes auteurs et des femmes écrivains, de même que les gazelles ou les antilopes sont du féminin,même s'il s'agit de mâles. L'auteur,l'écrivain, accepte le terme de poétesse car il remonte au Moyen Age.

    Commenter     J’apprécie          0 0         Page de la citation







Sur Amazon
à partir de :
16,15 € (neuf)
15,30 € (occasion)

   

Faire découvrir Les Charmeurs de pierres par :

  • Mail
  • Blog

> voir plus

Quiz

    Rien n'est plus beau qu'un mot d'amour

    A quel roman cette citation appartient-elle ? « Tous les hommes sont menteurs, inconstants, faux, bavards, hypocrites, orgueuilleux et lâches, méprisables et sensuels ; toutes les femmes sont perfides, artificieuses, vaniteuses, curieuses et dépravées ; le monde n'est qu'un égout sans fond où les phoques les plus informes rampent et se tordent sur des montagnes de fange ; mais il y a au monde une chose sainte et sublime, c'est l'union de deux de ces êtres si imparfaits et si affreux. »

    •   'Dom Juan' de Molière
    •   'Le Jeu de l'amour et du hasard' de Marivaux
    •   'On ne badine pas avec l’amour' de Musset
    •   'La double inconstance' de Marivaux

    11 questions - 53 lecteurs ont répondu
    Thème : amour , amours compliqués

    Créer un quiz sur ce livre.