AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2714301460
Éditeur : José Corti (1989)

Note moyenne : 3.58/5 (sur 12 notes)
Résumé :

La Négresse blonde fait l'objet d'un véritable culte, sa folie a traversé les mers. On raconte qu'après avoir lu ce recueil de poèmes truculents un médecin de Rio de Janeiro fit oxygéner, pour la blondir, la chevelure de ses deux servantes noires ! C'est dire le pouvoir de contagion du comique de Fourest, anarchiste de la rime. Qu'il parodie Hugo ou Corneille (c'est lui qui fait dire à Chimène : « qu'il est joli garçon l'assassin de Papa!») ou caresse en... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.fr
Critiques, Analyses & Avis (1) Ajouter une critique
GuillaumeTM
GuillaumeTM28 mars 2013
  • Livres 4.00/5
Celui ci est un recueil de poèmes totalement déconcertant et hilarant. L'auteur ne se prend jamais au sérieux, il adore asséner sa poésie de mots rares et aussi pasticher les grands classiques du théâtre comme le cid, Phèdre, Andromaque etc... Voici un extrait:
"que mon enterrement soit superbe et farouche,
que les bourgeois glaireux baillent d'étonnement
et que Sadi Carnot, ouvrant sa large bouche,
se dise: Nom de dieu! le bel enterrement!
Le linceul sera simple et cossu : dans la bile
d'un pédéraste occis par Capeluche vers
l'an treize cent soixante, un ouvrier habile
a tanné douze peaux de caprimulges verts ..."
Commenter  J’apprécie          50
Citations & extraits (8) Voir plus Ajouter une citation
coco4649coco464914 mai 2016
PSEUDO-SONNET ASIATIQUE ET LITTERAIRE

L’Extrême-Orient s’européanise de plus en plus :
l’Inde, le Japon, la Chine, la presqu’île Indochinoise
dévorent aujourd’hui nos romans et nos brochures.
Thélesphore Coulaud, juge de paix.


Emmi les hauts roseaux, les rotangs et les joncs que
réfléchit l’étang mauve où nagent les cyprins,
la frêle Hadja-Sari, fille des mandarins
au teint jaune citrin navigue dans sa jonque ;

la salangane vole, effroi des moucherolles*,
à son nid de fucus, potage expectatif ;
un friselis frivole affole les corolles
des lotus fiers d’avoir Loti pour génitif ;

on entend miauler un tigre dans les jungles.
Or, de ses doigts menus que terminent des ongles
pointus, Hadja-Sari, princesse de Bangkok,

avec un geste mièvre et des mines jolies,
feuillette, abandonnant la rame à ses coolies,
un roman très cochon que signa Paul de Kock.
__________

* On dirait qu’on joue à pigeon vole, trouvez pas ? (Note de l’Auteur.)


rotangs : palmier d'Inde et de Malaisie à tige longue et fine, qui fournit le rotin
salangane : oiseau proche de la famille du martinet
coolies : travailleur indien ou chinois (péjoratif / colonial)
Paul de Kock : auteur de romans et pièces populaires (1793-1871)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
MijouetMijouet18 février 2012
Pseudo-sonnet
que les amateurs de plaisanterie facile proclameront le plus beau du recueil

..................................................
..................................................
Nemo (Nihil, cap. OO).

xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx
xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx
xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx
xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx (1)
xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx
xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx
xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx
xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx
xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx
xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx
xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx
xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx
xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

(1) Si j'ose m'exprimer ainsi! (Note de l'Auteur)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
coco4649coco464927 octobre 2014
Dans leur cahute enfumée
Bien soigneusement fermée
Les braves petits lapons
Boivent l’huile de poisson !

Dehors on entend le vent
Pleurer ; les méchants ours blancs
Grondent en grinçant des dents
Et depuis longtemps est mort
Le pâle soleil du Nord !
Mais dans la hutte enfumée
Bien soigneusement fermée
Les braves petits Lapons
Boivent l’huile de poisson...

Sans rien dire, ils sont assis,
Père, mère, aïeul, les six
Enfants, le petit dernier
Bave en son berceau d’osier ;
Leur bon vieux renne au poil roux
Les regarde, l’air si doux !

Bientôt ils s’endormiront
Et demain ils reboiront
La bonne huile de poisson,
Et puis se rendormiront
Et puis, un jour, ils mourront !
Ainsi coulera leur vie
Monotone et sans envie...
Et plus d’un poète envie
Les braves petits Lapons
Buveurs d’huile de poisson !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
papillon_livres30papillon_livres3001 mai 2010
Mais un éclair, soudain, fulgure en sa prunelle:
sur la plaza Rodrigue est debout devant elle !
Impassible et hautain, drapé dans sa capa,
Le héros meurtrier à pas lents se promène:
"Dieu !"soupire à part soi la plaintive Chimène,
qu'il est joli garçon l'assassin de Papa !"
Commenter  J’apprécie          50
coco4649coco464920 juillet 2014
Pseudo-sonnet plus spécialement truculent et allégorique
Nargue Legrand-du-Saule et sois un Grand-du-Cèdre.
X. Flumen.

Il hurlait : « Mon nombril est un chrysobéryl !
mon corps est serti de feldspath et d’argyrose,
ma bouche est le pistil entrouvert d’une rose,
et c’est d’or pur que ZEUS fit mon membre viril* !

Mon père l’IBIS NOIR et ma mère l’ÉTOILE
Gamma du Petit-Chien dorment sur le Liban :
voilà pourquoi je hais l’infâme Caliban ;
à quatorze ans j’entrai chez un marchand de toiles

peintes ! Cet homme-là ne fut qu’un propre à rien !!
Nabuchodonosor !!! Oh ! Quel Assyrien !!!
Moi ! j’ai des cornes de Licorne dans la bouche !

Gazelle de sinople aux juillets pluvieux !...»
Et, comme il achevait, le médecin, un vieux
rasé, dit au gardien : « Qu’on le mène à la douche !! »

*On tient à affirmer hautement qu’il n’est fait ici nulle allusion déplacée à l’éminent maestro Ch.-M. Widor. (Note de l’Auteur.)

( chrysobéryl : émeraude d'or /- feldspath : pierre dure incolore /- argyrose: Sulfure d'argent naturel /- Caliban : Dans Shakespeare, personnage monstrueux et vil, esclave Prospero et fils Sycorax /- sinople : émail vert )
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Video de Georges Fourest (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Georges Fourest
La Négresse blonde de Georges Fourest Lu par Sylvie Testud et Guillaume Gallienne Émission spéciale lectures au théâtre du Rond-Point A l’occasion des fêtes de Noël, France 5 propose une émission exceptionnelle de "La Grande Librairie" le 22/12/2011, enregistrée en public au théâtre du Rond-Point. De grands comédiens viennent lire, sur scène, quelques-uns des textes les plus beaux et les plus savoureux de la littérature classique et contemporaine. Des livres, des voix et beaucoup d’humour pour donner envie de lire ou de relire...
autres livres classés : poésieVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Testez vos connaissances en poésie ! (niveau difficile)

Dans quelle ville Verlaine tira-t-il sur Rimbaud, le blessant légèrement au poignet ?

Paris
Marseille
Bruxelles
Londres

10 questions
479 lecteurs ont répondu
Thèmes : poésie , poèmes , poètesCréer un quiz sur ce livre