AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2823812091
Éditeur : 12-21 (24/10/2013)

Note moyenne : 4.3/5 (sur 617 notes)
Résumé :
Les humains et les androids se pressent dans les rues bruyantes de la Nouvelle-Pékin. Une peste mortelle ravage la population. Depuis la lune, un peuple sans pitié observe la situation, en attendant de passer à l’attaque… Personne ne sait que le sort de la Terre ne dépend que d’une seule fille… Cinder est un cyborg, une mécanicienne très douée. Citoyenne de seconde classe, elle a un passé mystérieux, et vit avec ses désagréables belle-mère et belles-sœurs. Sa rencon... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses & Avis (304) Voir plus Ajouter une critique
Livresque78
24 mars 2014
★★★★★
★★★★★
Un conte de fée revisité, je dois avouer que l'idée ne m'interpellait pas tellement. Et puis après tout, pourquoi pas?
Et bien, grand bien m'a pris de lire ce livre. C'est vrai qu'il ne doit pas être aisé de réécrire un conte tel que Cendrillon, un conte que l'on a tous et toutes entendu maintes fois lors de notre enfance. Et Bien Marissa Meyer y est arrivée avec talent.
Je ne me suis pas une minute, ennuyée en lisant ce roman, il est modernisé avec brio, pas de cliché qui rappelle lourdement le conte initial, des personnages intéressants, que l'on a envie de suivre jusqu'au bout, et une fin originale, en tout pas celle à laquelle on pourrait s'attendre.
Vraiment, j'ai passé un très très agréable moment avec ce conte moderne.
Je ne pourrai que le recommander à tous ceux et celles qui sont septique, comme je pouvais l'être avant ma lecture, ici pas de niaiserie, une belle et bonne histoire, avec de l'injustice, de la méchanceté, et des problèmes qui comme dans la vraie vie, restent en suspens.
Lien : http://livresque78.over-blog..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          420
florencem
13 février 2016
★★★★★
★★★★★
Je ne savais pas trop quoi lire, et sous les conseils d'une amie qui venait juste de finir le quatrième tome de la saga Les chroniques lunaires, je me suis lancée dans l'aventure. J'avoue que j'avais prévu de lire Cinder depuis un petit moment déjà. le problème étant que la couverture ne m'emballait pas plus que cela (le côté cyborg mis très en avant) et Cendrillon est loin d'être l'un de mes contes préférés. J'en garde un souvenir assez niais (version Disney bien entendu). du coup, à cause de ces deux éléments, j'avais laissé trainer.
Pourtant, j'aime beaucoup les réécritures de contes. D'une part parce qu'il est toujours intéressant de voir l'image que l'auteur en a et aussi de voir une version moderne avec des éléments qui nous parle plus. Et sur ce point-là, Marissa Meyer a très bien su gérer son affaire. Déjà notre Cendrillon n'a rien à voir avec l'héroïne de Disney (c'est promis, je vais aussi lire le conte original un de ces jours). Cinder a du caractère, elle est débrouillarde, n'attend pas qu'on vienne la secourir, a de la suite dans les idées. le genre de personnage auquel j'accroche tout de suite. Nous apprenons à la découvrir petit à petit, en même temps que son monde. Nous retrouvons bien entendu des points du conte : il y a un prince, une histoire de « chaussure », une belle-mère à qui on a envie de donner des baffes, une méchante sorcière, et des alliés. Mais toujours à la sauce Marissa Meyer. le côté science-fiction moderne m'a d'ailleurs beaucoup plu. Il laisse des possibilités autre que magique et encore une fois plus proche de notre monde.
L'histoire en elle-même varie aussi un peu. Cinder ne cherche pas à devenir reine en épousant le prince. Non, il y a une quête d'identité, de la romance tout de même, des valeurs et des réflexions intéressantes sur ce qu'on serait prêt à faire pour les autres, et sauver le monde si nos héros ont encore cinq minutes de libre. Car oui, on ne s'ennuie pas non plus. Il n'y a pas de temps mort, et même si la « grande révélation » de la fin n'était pour moi pas du tout un secret, j'ai trouvé le rythme et la plume de Marissa Meyer vraiment agréable, fluide et prenante. Dès le départ, j'avais envie de savoir quel allait être le parcours de notre jeune héroïne, et comment elle allait pouvoir affronter tout ce qui lui arrive.
L'atout majeur du roman réside aussi dans ses personnages secondaires. Il y a bien sûr Kai, notre cher prince, qui bien entendu est charmant à souhait mais pas que. J'ai beaucoup apprécié le fait que l'auteur décide de s'intéresser plus à lui (ce qui est pour moi un très très gros manque dans les dessins animés de Disney – oui, encore eux). Il n'est pas qu'une bonne bouille, il doit aussi affronter des responsabilités, se préparer à gouverner son peuple, faire face à des choix difficiles. Iko, qui visiblement plait à beaucoup de monde, ne m'a pas forcément emballé. Je trouve le concept du personnage sympathique mais cela s'arrête là. Je ne sais pas mais elle est trop enthousiaste, trop loin de la réalité. A voir par la suite, si l'auteur décide de plus travailler ce personnage. le Dr Erland par contre est très intéressant. Au tout début, je trouvais le personnage antipathique et puis au fur et à mesure, on apprend à le connaître, à comprendre ses actions. Un personnage complexe, au centre de beaucoup de choses.
Je ne parlerais pas des méchants, qui sont absolument parfaits dans leurs rôles. Ils représentent aussi à différents niveaux des éléments qui étaient et qui sont toujours d'actualité. le racisme, la quête de pouvoir, l'apparence avant toute chose, l'écrasement du peuple pour son propre intérêt. Ce n'est pas évident à lire, même si cela reste très soft, mais je trouve toujours très important d'avoir ce genre de balance dans un roman. de ne pas mettre trop en avant les qualités des héros, des valeurs qu'ils défendent.
Ce premier tome est donc très réussi à mon goût. Je sais que le prochain n'aura pas Cinder comme héroïne, mais un autre personnage de conte, et je dis pourquoi pas. Cela promet même d'être encore plus passionnant. Je n'enchaînerai pas contre pas, car je ne voudrais pas me lasser de cette saga, mais il est certain que le second tome sera lu dans l'année qui vient.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          202
Marple
08 octobre 2016
★★★★★
★★★★★
Cinder n'avait au départ rien pour me plaire ! Pas que j'aie quoi que ce soit contre les cyborgs, bien au contraire... mais contre un livre jeunesse autour d'un conte de fées revu à la sauce science-fiction, si, peut-être !
C'est donc par curiosité que je me suis lancée dans la lecture, mais par plaisir que je l'ai terminée en quelques jours. Même si j'ai très vite deviné la révélation finale, je me suis régalée avec les clins d'oeil à la Cendrillon originale, que ce soit la pantoufle de vair/pied de fer, le carrosse ou tous les préparatifs du bal...
Comme souvent en littérature jeunesse, on sent une volonté d'éducation et de sensibilisation à certaines valeurs : la tolérance, la générosité, le courage, la solidarité... Cela dit, c'est fait avec subtilité et les petits messages moralisateurs se fondent dans le décor ultra-moderne de Néo-Beijing.
Néo-Beijing ? C'est la ville reconstruite sur les décombres de Pékin après la IVè guerre mondiale, une ville remplie de choses aussi mystérieuses que des cyborgs, des androïdes, des hovers, des holocrans et des mini-crans, une ville menacée par les Lunaires, la ville de notre héroïne Cinder et enfin la ville symbole de cet univers dystopique étrange et fascinant imaginé par Marissa Mayer, qui fait tout l'intérêt du roman.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          270
Koneko-Chan
12 décembre 2013
★★★★★
★★★★★
Après la préquelle "Il était une fois... Cinder", j'ai enchaîné avec ce premier tome. Je pensais déjà connaître les bases du récit : Cinder cyborg, vivant avec sa belle-mère et ses belles-soeurs dans un pays asiatique, future mécanicienne, une terrible maladie qui sévit dans le monde... Et bien non, il y a quand même quelques éléments qui m'ont échappés. En premier lieu, la condition des cyborgs : complètement rejetés et dénigrés par la société : what ?! Pourtant, ce sont des humains, ils n'ont seulement pas eu de chances. Et il faut que la populace en rajoute une couche ? J'avais réalisé le dégoût d'Adri, mais je ne savais pas que ça s'étendait à tout le monde. Donc oui j'ai été surprise et dégoûtée par ça... Cinder ne nous apparaît que plus sympathique quand on voit le reste de l'humanité...
Si je ne me trompe pas, Cinder a 16 ans au début de ce tome, 5 ans après son arrivée à New Beijing. Elle est maintenant devenu une mécanicienne renommée, mais ça n'empêche pas ses voisins de se tenir à l'écart de son atelier et de la juger par son statut de cyborg... Oui j'y reviens encore mais voilà, c'est juste immonde ! Les cyborgs sont traités comme des moins que rien, et sont "sacrifiés" à la science dans le but de trouver un antidote à la létumose : soit ils sont volontaires, soit on tire le nom d'un cyborg au hasard... Leur excuse, c'est celle-ci "La science leur a donné une seconde chance, elle a le droit de la reprendre". Bref, donc Cinder doit se débrouiller dans cette société de dénigrement. Mais sa vie change lors d'une seule journée : elle rencontre en premier lieu le prince Kai qui cherche à faire réparer, incognito, son androïde Nainsi. Il va donc la confier aux soins de Cinder, après s'être étonné de trouver une jeune fille à la place du vieux papy auquel il s'attendait (sa renommée s'étend jusqu'au palais). Et dans la même journée, après le départ du Prince, la létumose (maladie incurable : le sujet meurt dans les quelques jours qui suivent) sévit une fois de plus. Après une série d'événements qui vont en découler, Cinder va se retrouver à jouer les cobayes cyborgs au palais...
Une grande part du récit se fait du point de vue de Cinder. On s'attache d'emblée à cette jeune fille qui possède son petit caractère et n'a pas froid aux yeux. En même temps, à force de persécutions et de dénis... Elle est devenue plus forte. Sa belle-famille (sauf Peony) est toujours aussi insupportable. Heureusement que Cinder a Iko, son amie androïde qu'elle a réparée à l'âge de 11 ans. On va aussi faire plus amples connaissances avec le prince Kai qui va devoir faire face à son statut d'héritier et tenir tête à Levana, la reine des Lunaires. Mais les Lunaires, qu'est-ce donc ? C'est un peuple mystérieux qui vit sur la lune. Une de leur particularité est qu'ils utilisent le magnétisme pour se faire obéir ou pour montrer des illusions aux humains. Pour tout vous dire, ils me font bien flipper ! Je plains ce pauvre Kai ! Mais celui-ci est prêt à tout pour aider son peuple, jusqu'à laisser la reine s'incruster dans son château. La reine Levana, qui apparaît dès le début comme la grande méchante du récit, comme le personnage détestable, bien plus encore qu'Adri l'acariâtre belle-mère.
Au niveau du récit, je n'ai rien à redire : l'univers est riche et bien construit ; le livre se lit avec une bonne fluidité ; et la complexité du récit en fait bien plus qu'un simple roman jeunesse. On parle d'une réécriture du mythe de Cendrillon : certes il y a beaucoup de similitudes, mais je ne me suis pas dit "ah ouais c'est comme dans Cendrillon ça" pendant tout le roman. L'auteur a su donner une identité propre à son récit. Ce n'est pas parce qu'on connaît le conte que l'on va connaître le fil directeur de ce récit. Par ailleurs, j'ai lu plusieurs avis disant que le livre avait un aspect bien prévisible -> pour tout vous dire, je n'ai RIEN vu venir (pendant la première moitié du roman du moins) ! En fait, je m'étais complètement inventée une autre histoire, avec des Blanche-Neige et autres personnage de contes xD (je savais que le tome 2 était sur le petit Chaperon Rouge alors... Je me suis dit qu'ont verrait d'autres incarnations ^^"). Ce n'est que vers la moitié de Cinder que j'ai deviné cet aspect prévisible. Mais ce dernier ne gâche en rien la lecture.
Mais la fin... Bien frustrante ! On n'a qu'une envie : celle de lire la suite.

Ce que j'aime le plus dans ce livre, c'est qu'il réussit à me captiver alors qu'il réunit 3 des trucs que j'aime le moins dans un livre : l'aspect science-fiction, les androïdes, et la maladie. Bizarrement, j'évite ces genre comme la peste, mais là ça passe vraiment tout seul !
Lien : http://miyu-neko.blogspot.fr..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          180
Mikasa34
31 août 2016
★★★★★
★★★★★
Rôôô ! Mais quel coup de coeur ! Je me doutais que j'allais aimé, mais à ce point je ne pensais pas ! Génial !
Je n'ai jamais fait de lecture commune, c'est ma première ! Saiwhisper avec qui j'ai des goûts très similaire m'a proposé que l'on lise ce livre ensemble. J'ai été très contente de cette proposition d'autant, qu'en plus de nos goûts commun c'est quelqu'un que j'apprécie beaucoup. Et de surcroît elle fait de super critique ;-) !
Nous avons eu ce livre toutes les 2 grâce à l'offre pocket jeunesse de cet été : 2 achetés = 1 offert ! Et quel cadeau, merci pkj de mettre de si bons titres dans vos gratuits :-D ! Continuez comme ça ;-) !
Que vous dire... Ce tome 1 est d'une fluidité incroyable ! Les pages défilent toutes seules. Sur la quatrième de couverture il est écrit que c'est un mélange entre Cendrillon et Star Wars. Et c'est tellement vrai ! On a bien la revisite du conte + le côté science-fiction (vaisseaux spatiaux & co). C'est très bien fait, il n'y a pas grand chose de négatif à dire. La seule petite critique que je pourrai trouver c'est qu'il y a un des événements qui est prévisible. Mais ça ne m'a pas gênée plus que ça. Tout le reste n'était que surprise.
L'univers est très bien décrit, construit et précis. La revisite du conte est un régal. (Bon ok, je ne suis peut être pas très objective car je suis une fan de Cendrillon...). Mais ce n'est en rien mièvre ou cucul. L'auteure a su se baser sur le conte de façon évidente, tout en le renouvelant complètement. Un beau travail. Tout comme Saiwhisper ça m'a fait penser à la série Once upon a time. Les contes sont présents, mais ont été modifiés avec intelligence et ingéniosité. Dans ce premier tome on peut faire également un parallèle avec Blanche Neige et la méchante reine...
Le côté science-fiction est lui aussi un régal. On a droit à des vaisseaux spatiaux, à des Androïdes, des cyborgs, de la nouvelle technologie de pointe, de nouveaux moyens de communications. On découvre également un nouveau peuple: les Lunaires. ...etc
Allié les deux, et bien... il fallait y penser ! le tout nous donne vraiment un résultat original et prenant!
Les personnages sont tous intéressants, on en adore et on en déteste... (Oh oui ça c'est sûr on en déteste!) Ils nous font faire l'ascenseur émotionnel. J'ai un petit coup de coeur pour Iko, une Androïde (je pense que Saiwhisper dira la même chose que moi, ou que je dis la même chose qu'elle... lol ). J'ai aimé Cinder, qui n'est absolument pas le stéréotype de la princesse ! D'ailleurs ça me fait dire que je pensais que c'était plus « un livre de fille » (désolé pour le stéréotype), dû au fait justement qu'il y a une revisite de contes (de princesses notamment). Mais en réalité, maintenant que je l'ai lu, je pense que ça ne déplairait pas à un garçon non plus. Car comme je vous le dis plus haut, je n'ai pas trouvé ça cucul, bien sûr il y a une histoire d'amour, mais elle n'est pas plus présente que dans Divergente par exemple. Et beaucoup de garçons lisent également ce genre de série. Il y a de l'action et une vraie construction d'univers avec également de vrais méchants... donc pourquoi pas ?
En conclusion, une plume fluide, une histoire qui tient la route, une belle création d'univers, de bons personnages : En bref, un coup de coeur !
PS : J'ai également aimé le « côté asiatique », nous sommes en extrême Orient, et l'on retrouve plein de clins d'oeil de la culture asiatique : L'empereur, les suffixes à certains noms, l'inversion des noms et prénoms, une certaine rigueur dans la politesse... etc
Ce livre est vraiment un mélange de plein de genres différents! Et quel mélange ! Une réussite !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          111

Les critiques presse (1)
HistoiresSansFin15 mars 2013
Même si les personnages manquent parfois de complexité et conservent les aspects plus lisses et classiques du conte, Cinder est une réinterprétation moderne qui plaira au lecteur.
Lire la critique sur le site : HistoiresSansFin
Citations & extraits (56) Voir plus Ajouter une citation
viviMviviM16 juillet 2013
Boom.
Cinder sursauta et se cogna en relevant la tête. Son regard furieux tomba d’abord sur l’androïde inerte posé sur l’établi, puis sur le client qui l’avait apporté. Elle détailla ses yeux bruns pailletés de cuivre, ses cheveux noirs qui lui descendaient sur les oreilles et ses lèvres qui faisient l’admiration de toutes les jeunes filles du pays.
Sa colère se dissipa aussitôt.
La surprise du client fut de courte durée.
- Je suis navré, s’excusa-t-il. Je croyais qu’il n’y avait personne.
Cinder, la tête vide, l’entendit à peine. Alors que son pouls s’accélérait, son affichage rétinien scanna ses traits de son visiteur, si familiers depuis des années qu’elle les voyait à l’holocran. Il avait l’air plus grand en vrai, et son sweat-shirt gris à capuche ne ressemblait pas aux beaux habits qu’il portait d’habitude lors de ses apparitions publiques.
(…)
Cinder bondit de son siège, faillit s’étaler car elle avait oublié son pied manquant. Elle s’appuya des deux mains sur l’établi et s’inclina maladroitement. Son affichage rétinien s’effaça.
- Votre altesse, balbutia-t-elle, tête baissée, bien contente que sa cheville tronquée soit cachée par la nappe.
Le prince grimaça et jeta un coup d’œil derrière lui avant de se pencher vers elle.
- Peut-être pourrions-nous, heu… (il posa un doigt sur ses lèvres)… oublier l’Altesse ?
Les yeux écarquillés, Cinder hocha la tête en tremblant.
- D’accord. Compris. En quoi… ? je veux dire … est-ce que je peux… ?
Elle toussota. Les mots lui restaient dans la gorge comme une pâte collante.
- Je cherche Linh Cinder, dit le prince. Est-il dans les parages ?
Cinder prit le risque de lâcher l’établi pour remonter son gant un peu plus haut sur le poignet de sa main artificielle. Le regard braqué sur le torse du prince, elle répondit en bafouillant :
- Ce … c’est moi, Linh Cinder.
Il posa la main sur la grosse tête de l’androïde.
- Quoi, vous êtes Linh Cinder ?
- Oui, votre Alt…
Elle se mordit la lèvre.
- Le mécanicien ?
Elle hocha la tête.
- En quoi puis-je vous aider ?
Au lieu de répondre, le prince se pencha, tendit le cou de manière à ce qu’elle ne puisse pas faire autrement que croiser son regard, et lui adressa un grand sourire. Elle eut un pincement au cœur.
Le prince se redressa, en la forçant à le suivre des yeux.
- Vous n’êtes pas du tout comme je l’imaginais.
- Eh bien, vous non plus vous n’êtes pas, heu… (incapable de soutenir son regard plus longtemps, Cinder tendit la main vers le robot et le tira de son côté de l’établi). Quel est le souci avec votre androïde, Votre Altesse ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
InvidiaInvidia22 mars 2014
- Imaginez qu'il existe un remède, mais que sa découverte vous coûterait tout ce à quoi vous tenez, qu'elle ruinerait toute votre vie. Que feriez vous ?
L'air chaud l'enserrait de toute part. Il était si proche qu'elle pouvait sentir le discret parfum qui émanait de lui.
Cinder se racla la gorge.
- Ruiner ma vie pour en sauver un million ? Il n'y a pas à hésiter.
Il entrouvrit les lèvres. Le regard de Cinder se posa malgré elle sur sa bouche, puis remonta aussitôt jusqu'à ses yeux. Une grande tristesse se répandit dans le regard de Kai.
- Vous avez raison. Il n'y a pas à hésiter, s'écria-t-il.
Elle éprouvait à la fois une violente envie de combler le vide qui les séparait et de le repousser loin d'elle. Le désir qui lui brûlait les lèvres lui interdisait de faire quoi que ce soit.
- Votre Altesse ?
D'un infime mouvement, elle leva la tête. Elle entendit la respiration du prince s'accélérer, et cette fois ce fut lui qui posa les yeux sur ses lèvres.
- Pardonnez-moi, dit-il. Je sais que le moment est particulièrement mal choisi, mais... j'ai l'impression que je suis sur le point de tout perdre.
Elle haussa les sourcils, étonnée. Il n'ajouta rien. Ses doigts lui effleurèrent le coude, légers comme un souffle. Incapable de bouger, Cinder ferma les yeux.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
readunlivrereadunlivre09 février 2015
« Cinder ouvrit les yeux. L’holocran n’affichait plus ses caractéristiques vitales. Son numéro ID était toujours là, mais dessous s’étalait un diagramme holographique.
Celui d’une fille.
On aurait dit qu’on l’avait coupée en deux de la tête aux pieds, dans le sens de la hauteur, comme pour illustrer un manuel médical. L’image montrait son coeur, son cerveau, ses intestins, ses muscles, le réseau bleu de ses veines, ainsi que son tableau de commande. Sa main et sa jambe synthétiques, les câbles qui partaient de la base de son cerveau et descendaient le long de sa colonne vertébrale jusqu’à ses prothèses. Le tissu cicatriciel là où la chair était jointe au métal. Un petit carré sombre dans son poignet : sa puce ID.
Elle connaissait tout ça. Elle s’attendait à voir ses choses.
En revanche, elle ignorait l’existence des vertèbres en métal dans sa colonne, de ses quatre côtes en métal, du tissu synthétique autour de son coeur et des plaques qui renforçaient les os de sa jambe droite.
Au bas de l’holocran, on lisait :

RÉSULTAT : 36,28%

Elle était inhumaine à 36,28%. »
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
ElwingElwing17 juin 2013
- Je sais que le moment est horriblement mal choisi, mais croyez-moi, c'est une question de vie ou de mort. ( Il prit une grande inspiration.) Accepteriez-vous d'être ma cavalière au bal ?
Le sol se déroba sous les jambes de Cinder. Sa tête se vida d'un seul coup. Elle avait dû mal entendre.
Au bout d'un moment, Kai haussa les sourcils en un encouragement muet.
- J... je vous demande pardon?
Il s'éclaircit la gorge et se redressa.
- Je suppose que vous avez prévu d'aller au bal?
- Je... je ne sais pas. Enfin, non. Non, je regrette, je n'irai pas au bal.
Kai recula, décontenancé.
- Oh. Très bien... mais... peut-être pourriez-vous changer d'avis? Parce que je suis quand même... enfin...
- Le prince.
- Je ne cherche pas à m'en vanter, s'empressa-t-il d'ajouter.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
cho0kettecho0kette25 mai 2013
- Je le savais ! Je savais que tu l’aimais, toi aussi ! Je n’arrive pas à croire que tu l’as vraiment rencontré. Ce n’est pas juste. Je t’ai déjà dit à quel point je te déteste ?
- Oui, oui, je sais, dit Cinder en s’arrachant à l’étreinte de sa sœur. Va t’évanouir ailleurs. J’essaie de bosser.
Commenter  J’apprécie          150
Videos de Marissa Meyer (10) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Marissa Meyer
Point lecture /Mon avis sur Paranoïa de Melissa Bellevigne, Procès du grilles-pain et autres... de Charles Haquet et Bernard Lalanne, Scarlet de Marissa Meyer.
autres livres classés : cyborgsVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

Les chroniques lunaires : Cinder

Comment se nomme l'androïde de Kai ?

Sussi
Calvin
Iko
Nansi

8 questions
18 lecteurs ont répondu
Thème : Chroniques lunaires, tome 1 : Cinder de Marissa MeyerCréer un quiz sur ce livre
. .