AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Note moyenne 4.35 /5 (sur 130 notes)

Nationalité : États-Unis
Biographie :

Ashleigh Zavarelli est une auteure de romance contemporaine qui vit à Northwest.

son site : https://www.azavarelli.com/
page Facebook : https://www.facebook.com/AZavarelli


Ajouter des informations
Bibliographie de A. Zavarelli   (10)Voir plus

étiquettes

Citations et extraits (64) Voir plus Ajouter une citation
Eppupuce   25 février 2020
Les gangs de Boston, tome 2 : Le faucheur de A. Zavarelli
Ronan et Lachlan sont tous les deux penchés sur une table et ils regardent le bébé allongé dessus comme s’ils essayaient de résoudre une énigme. Alexei surveille la scène, tout comme Daisy au ras du sol.

— Non, regarde. Ces petits rabats vont ici, dit Ronan en désignant la couche sur la table.

— Je ne crois pas, Fitz, objecte Crow. Ça ne se met pas là.

— Vous devriez peut-être les scotcher, propose Alexei.

Je me racle la gorge sur le pas de la porte et les trois hommes se tournent vers moi comme un cerf dans les phares d’un camion. Ronan rougit et Lachlan aussi. Je n’aurais jamais cru le voir rougir un jour. Je viens de surprendre le chef et le sous-chef de la pègre irlandaise, cramoisis devant un bébé.

— Euh, les gars, dis-je en désignant le petit garçon à moitié nu au milieu de la table. Vous devriez peut-être faire quelque chose avant que…

Un jet d’urine jaillit brusquement, atteignant Lachlan au bras. Il baisse les yeux, interloqué, avant de s’empresser d’attacher la couche avec l’aide maladroite de Ronan.

— Apporte le ruban adhésif ! lance Ronan à Alexei comme s’il s’agissait d’un état d’urgence.

— Vous avez besoin d’aide ? je propose.

— Non, répondent-ils ensemble.

Puis Ronan ajoute :

— On doit se débrouiller tout seuls.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Lettrine   10 février 2020
Les gangs de Boston, tome 2 : Le faucheur de A. Zavarelli
Il baisse les yeux sur le petit Corgi qui le regarde avec une expression que je connais trop bien. J’éprouve la même chose en le regardant. Ronan s’approche du réfrigérateur et la chienne accourt vers moi. Je la prends dans mes bras en souriant. Je murmure :



— Toi et moi, ma belle, on est deux bonnes poires, pas vrai ?



— Tu veux boire quelque chose ? me demande Ronan sur un ton détaché.



— Non. Comment s’appelle-t-elle ?



Il réapparaît.



— Elle s’appelle la chienne. Et d’abord, comme sais-tu que c’est une fille ?



Je fronce les sourcils en secouant la tête.



— Tu dois lui donner un vrai nom. Et ça se voit, Ronan, elle n’a pas de couilles.



Il détourne le regard, un peu gêné, avant de s’asseoir sur le sofa. Il a retrouvé sa raideur et ses manières distantes, et je me demande ce que je fais ici.



Je m’assieds sur un fauteuil tout en jouant avec la chienne.



— Que penses-tu de Daisy ? je propose. Ça lui va bien.



Il regarde la chienne pendant quelques instants, puis il hausse les épaules.



— C’est… c’est super.



— Tu entends, Daisy ? je roucoule. Tu es montée en grade. Maintenant, tu as un vrai nom.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Eppupuce   23 février 2020
Les gangs de Boston, tome 1 : Le corbeau de A. Zavarelli
— Comment ça va ce soir, les gars ?

— Oh, merveilleux.

Rory m’adresse un sourire narquois et un clin d’œil dans le rétroviseur.

— Mais tu n’es pas censée nous parler, tu sais.

— Eh, mon pote, c’est un pays libre.

— Je déconne, fait Rory en riant. Si tu as besoin de quelque chose, mon ami Ronan est à ton service. Pas vrai, Ronan ?

Hmm, des hommes à mon service. Je pourrais m’habituer à ce genre de traitement.

— Au club, tu veux dire ? je demande. Ou j’ai droit à un bipper aussi ? Oh, ou une petite cloche. Je la sonne et il accourt…

Le rire de Rory est tonitruant, je crains presque qu’il se perfore un poumon.

— C’est une sacrée gonzesse, celle-là !

Ronan grommelle :

— Ça t’amuse ? J’ai l’honneur de t’annoncer que je vais te surveiller à chaque instant de la journée. Alors, je t’en prie, vas-y, essaie de faire un sale coup à Lachlan. Tu vas voir ce qui se passe.

Bon sang, on dirait que quelqu’un lui a volé son goûter.

— Tu es protecteur, toi. Qu’est-ce qui te fait croire que je compte faire un sale coup à Lachlan ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Eppupuce   23 février 2020
Les gangs de Boston, tome 1 : Le corbeau de A. Zavarelli
— J’ai besoin de café. Tu m’accompagnes ?

Il lève la tête et roule de gros yeux. Décidément, ce type est vraiment bougon.

— Je vais y aller, me dit-il en se levant. Qu’est-ce que tu veux ?

— Deux cafés noirs et deux biscuits à l’érable. Et des petits chaussons aux pommes, aussi.

Ronan se dirige déjà vers la porte quand j’ajoute :

— Oh, et des pains aux raisins…

Agacé, il pousse un grognement.

— Il faut vraiment qu’on t’achète une clochette, Ronan. Ce serait beaucoup plus pratique.

La porte se referme en claquant et je ricane.
Commenter  J’apprécie          10
Milka2b   17 novembre 2020
Les gangs de Boston, tome 1 : Le corbeau de A. Zavarelli
Ça ressemble beaucoup… à un rencard. Un rencard avec un tueur en série qui me lorgne comme si j’étais une proie. Heureusement, Lachlan et moi sommes aussi doués l’un et l’autre pour jouer le mystère et nous n’éprouvons pas le besoin de remplir le silence. En fait, j’apprécie qu’il sache savourer le silence. Parfois, il suffit de se regarder par-dessus la table, même si c’est d’un œil noir.
Commenter  J’apprécie          10
Lettrine   09 février 2020
Les gangs de Boston, tome 1 : Le corbeau de A. Zavarelli
— Tu as peur pour ton âme ? je lui demande.



— Ça dépend des jours, répond-il vaguement. Parfois, ça dépend même des minutes. Dans mon métier, est-ce qu’on peut vraiment s’inquiéter de ces choses-là ?



Il plaisante, mais son humour lui sert à détourner ma question. Sous ce vernis, je décèle la vérité. Il a peur. Il craint de perdre son humanité. Le bien et le mal. Ses propres ténèbres.
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaoui   01 septembre 2020
Lui et nous de A. Zavarelli
Quand je découvre ce qu’il contient, un frisson soudain me parcourt. Mes mains deviennent moites et le sang cogne dans mes oreilles. Je n’entends même pas le bruit sec du verrou. Je ne l’entends pas entrer, obsédée par la photo dans le dossier. Celle de la femme aux cheveux roux et aux yeux vert clair, avec le sourire le plus éclatant que j’aie jamais vu.

Ma mère.

Elle devait avoir dix-huit ou dix-neuf ans sur ce cliché. Elle était magnifique. J’en avais une plus petite, mais identique, il y a longtemps, or après que la famille George m’a accueillie, elle a disparu. Bien sûr, ils ont nié l’avoir prise, et j’ai perdu la dernière partie de ma mère.

La revoir à présent, dans un format plus grand, ni froissée ni usée, la voir sourire de cette façon-là, ça me fait mal au cœur.

— Qu’est-ce que tu fais, Katerina ?

Je sursaute en poussant un petit cri. Le dossier glisse de mes genoux, éparpillant les pages sur le sol.
Commenter  J’apprécie          00
Milka2b   14 mars 2021
Les gangs de Boston, tome 2 : Le faucheur de A. Zavarelli
J’ai eu un aperçu de sa fureur. Un aperçu si marquant qu’elle m’a éclaboussée, laissant en moi l’empreinte de cet animal qui l’habite. Je désire cet animal. Je désire tout chez cet homme aux costumes impeccables, dénué de la moindre émotion humaine. Et peut-être, je dis bien peut-être que je l’envie aussi.
Commenter  J’apprécie          10
BeneRogue   26 mai 2019
Les gangs de Boston, tome 1 : Le corbeau de A. Zavarelli
La devise que nous respectons tous:

Famille, loyauté, honneur et sang. Telles sont les valeurs véritables.
Commenter  J’apprécie          20
rkhettaoui   24 janvier 2021
La Cité du vice, tome 1 : Confession de A. Zavarelli
Il n’y avait aucun amour dans ses yeux, mais malgré cela, pendant une fraction de seconde, j’hésitai. Je connaissais Graham depuis trois semaines et il m’avait déjà comblée de cadeaux et de témoignages de reconnaissance. Après tout, je l’aidais à garder un secret qu’il ne savait même pas que je connaissais. À ses yeux, je n’étais qu’un veau muet que l’on conduisait à l’abattoir dans un mariage dont il ne serait jamais vraiment satisfait, mais qu’il espérait pouvoir faire fonctionner en achetant ma tranquillité.

Il avait en partie raison à ce sujet. Parce que j’avais besoin d’argent. Ma petite sœur avait besoin d’argent. Je voulais lui offrir une vie meilleure et j’avais décidé depuis longtemps que si le destin ne nous donnait pas notre chance, j’irais la saisir moi-même.
Commenter  J’apprécie          00

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Les lectures des ados !...

After, la saga phénomène d'Anna Todd contient combien de tome(s) ?

3
4
5
6

9 questions
3 lecteurs ont répondu
Créer un quiz sur cet auteur