AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres

Note moyenne 4.29 /5 (sur 897 notes)

Nationalité : États-Unis
Né(e) à : Fort Myers, Floride
Biographie :

AJ Dungo est un illustrateur américain.

Diplômé de l'Art Center College of Design en Californie, il est tout aussi actif en publicité (Nike, Vissla, Skechers…), que pour la presse (The New York Times, Esquire…).

Il a rencontré Kristen au lycée mais, alors qu’il tombait amoureux, la jeune fille, elle, tombait malade, atteinte d’un cancer qui allait l’emporter dix ans plus tard.

Repéré par Nobrow press grâce à son projet de fin d’études, le célèbre éditeur britannique donne à AJ Dungo l’occasion de raconter son histoire dans un premier roman graphique, "In Waves" (2019).

L’artiste convoque alors l’histoire du surf pour chevaucher l’océan et sublimer les émotions du deuil jusqu’au frisson.

Ajouter des informations
Bibliographie de AJ Dungo   (1)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (19) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de
William Finnegan, lauréat du Prix Pulitzer en 2016 avec "Jours barbares", revient avec une adaptation illustrée de son chef d'oeuvre, en collaboration avec AJ Dungo, lui-même lauréat du Prix BD Fnac France Inter 2020 pour son roman graphique "In Waves". Une nouvelle façon de découvrir cette oeuvre profonde, qui aborde une vie remplie de voyages et de contemplations, entre apprentissage rigoureux d'un sport exigeant et quête obsessionnelle de la plus belle vague. Pour cette Claque Interview, William Finnegan nour parle du processus qui l'a amené à rencontrer AJ Dungo et à collaborer avec le dessinateur. Il nous livre aussi sa vision de l'adaptation, le rapport de sa génération au surf, de la manière d'aborder la frustration dans son oeuvre. L'auteur se montre particulièrement prolixe. Découvrez la version collector de "Jours barbares" sur Fnac.com : https://livre.fnac.com/a16111711/William-Finnegan-Jours-barbares-Collector Et toutes les vidéos de la Claque Fnac sur L'Éclaireur Fnac : https://leclaireur.fnac.com/categorie/la-claque-fnac Retrouvez-nous sur Facebook @Fnac : https://facebook.com/Fnac Instagram @fnac_officiel : https://www.instagram.com/fnac_officiel Twitter @fnac : https://twitter.com/fnac #LEclaireurFnac #William Finnegan #JoursBarbares #AJDungo #RDVFnac #Pulitzer #Surf #RDVFnac
+ Lire la suite

Citations et extraits (41) Voir plus Ajouter une citation
Fransoaz   16 septembre 2019
In waves de AJ Dungo
Après la mort de Kristen, j’ai passé beaucoup de temps seul, dans l’eau.

Mon isolement inquiétait mes proches.

Ils me demandaient comment j’allais et j’avais bien du mal à répondre.

J’ai fini par trouver les mots que je cherchais.

« Cela vient par vagues »

C’est une réponse un peu lapidaire mais juste.

Le vide est constant.

Mais le chagrin du deuil n’a pas de forme propre.

Il va et il vient.

Il demeure imprévisible. Il naît d’une tempête au loin, au plus profond de l’océan, à l’abri des regards, en faisant gronder les flots.

Il surgit canalisé, concentré, se forme, se précipite, chargeant de toute sa force avant d’atteindre le point de rupture.

Il croît jusqu’à ne plus pouvoir tenir sa forme. Il devient instable et s’effondre.

Il finit par se répandre en une surface uniforme et calme.
Commenter  J’apprécie          244
BurjBabil   21 juillet 2020
In waves de AJ Dungo
Une vague de calme a empli la pièce.
Commenter  J’apprécie          180
deuxquatredeux   03 septembre 2019
In waves de AJ Dungo
"Lorsque je ne serai plus là, je veux continuer à exister par ton dessin. C'est tout ce que je veux. Promets-moi de raconter notre histoire". Et je lui ai promis que je le ferais. (p. 363-366)
Commenter  J’apprécie          110
nanek   20 mars 2021
In waves de AJ Dungo
J'ai murmuré dans le creux de son oreille. Mes yeux ont épousé l'arête de son nez.la ligne fine de ses sourcils. Ses yeux d'ambre désormais fermés. Elle était parfaite.
Commenter  J’apprécie          110
Ladydede   23 janvier 2020
In waves de AJ Dungo
J'ai murmuré dans le creux de son oreille.

Mes yeux ont épousé l'arête de son nez.

La ligne fin de ses sourcils.

Ses yeux couleur d'ambre désormais fermés.

Elle était parfaite.
Commenter  J’apprécie          91
Latulu   09 janvier 2021
In waves de AJ Dungo
Le vide est constant. Mais le chagrin du deuil n'a pas de forme propre. Il va et il vient. Et puis l'eau se retire, avant que la vague ne se reforme à nouveau.
Commenter  J’apprécie          80
le_chartreux   16 février 2020
In waves de AJ Dungo
Mais un jour les occidentaux arrivèrent. Ceux qui fantasmaient l'océan rencontrèrent ceux qui jouaient naturellement avec lui. A partir de ce moment-là, les surfeurs se firent plus rares et l'océan fut déserté.

Les missionnaires... l'industrie et les maladies... anéantirent la paisible existence insulaire. Les survivants se réfugièrent là où les étrangers n'oseraient plus les poursuivre ; l'océan.

Le surf devint alors le moyen de s'évader, de résister contre la colonisation, de défendre leur culture menacée.

Et toujours l'eau les accueillait.
Commenter  J’apprécie          60
Airsatz   09 juin 2020
In waves de AJ Dungo
Cela vient par vagues. Le vide est constant. Mais le chagrin du deuil n'a pas de forme propre. Il va et il vient. Il demeure imprévisible. Il naît d'une tempête au loin, au plus profond de l'océan, à l'abri des regards, en faisant gronder les flots. Il surgit, canalisé, concentré, se forme, se précipite, chargeant de toute sa force avant d'atteindre le point de rupture. Il croît jusqu'à ne plus pouvoir tenir sa forme. Il devient instable et s'effondre. Il finit par se répandre en une surface uniforme et calme. Et puis l'eau se retire, avant que la vague ne se reforme à nouveau.
Commenter  J’apprécie          50
Ziliz   05 juin 2021
In waves de AJ Dungo
[ Hawaï - 19e siècle ]

Mais un jour les occidentaux arrivèrent. (...)

Les missionnaires, l'industrie et les maladies anéantirent la paisible existence insulaire.

Les survivants se réfugièrent là où les étrangers n'oseraient plus les poursuivre.

L'océan.

Le surf devint alors le moyen de s'évader.

De résister contre la colonisation.

De défendre leur culture menacée.

Et toujours l'eau les accueillait.
Commenter  J’apprécie          53
le_chartreux   16 février 2020
In waves de AJ Dungo
Les surfeurs ont toujours trouvé refuge dans l'eau. Pour les premiers polynésiens, le surf était un plaisir universel. Une partie intégrante du quotidien de chaque hawaïen. Une expérience spirituelle qui unissait tous les habitants de l'archipel. C'était comme si l'île toute entière dansait dans les vagues.
Commenter  J’apprécie          50

Acheter les livres de cet auteur sur
LirekaFnacAmazonRakutenCultura



Quiz Voir plus

Ils étaient dix

Comment sont invité les invités sur l'île ?

Par lettre
par train
par musique

8 questions
42 lecteurs ont répondu
Thème : Agatha ChristieCréer un quiz sur cet auteur