AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Note moyenne 3.83 /5 (sur 522 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Lille , le 23/07/1925
Mort(e) à : Paris , le 27/03/2016
Biographie :

Alain Decaux est un journaliste, écrivain, biographe, scénariste et homme de télévision et de radio français.

Il fait ses études à Lille au lycée Faidherbe, à Paris au lycée Janson de Sailly. Par la suite, il entame des études de droit puis s'oriente vers le journalisme de presse écrite. Journaliste en 1944, il publie ses premiers articles en 1946.

"Louis XVII retrouvé" (1947), son premier livre, est suivi de "Letizia : Napoléon et sa mère" (1949), récompensé par le prix d'histoire de l'Académie française.

En 1951, il crée pour la radio Paris-Inter "La Tribune de l'Histoire". Le programme est diffusé jusqu'en juin 1997 sur France Inter. C'est un grand succès populaire qui dure 46 ans sur les ondes de la radio.
En 1957, il crée pour la télévision (avec Stellio Lorenzi et André Castelot) "La caméra explore le temps" qui se poursuivra jusqu’en 1966.

De 1969 à 1988, connu pour ses talents de conteur, il crée pour l'ORTF puis pour Antenne 2, "Alain Decaux raconte", où tous les mois pendant quarante cinq minutes, il traite d’un personnage ou d’un événement de l’Histoire.

Parallèlement, il poursuit l'écriture d'ouvrages historiques, de pièces de théâtre et de films. Il est élu à l'Académie française le 15 février 1979. Il est reçu sous la coupole en 1980 par André Roussin. Il reçoit Bertrand Poirot-Delpech en 1987 et Max Gallo en 2008.

Du 28 juin 1988 au 16 mai 1991, sous la présidence de François Mitterrand, il est ministre délégué, dans le deuxième gouvernement Rocard, auprès du ministre d'État et des Affaires étrangères, chargé de la Francophonie.

De 1991 à 2000, il préside l’Association française d’action artistique. De 1998 à 2009, il préside le Collège des conservateurs du domaine de Chantilly.
+ Voir plus
Ajouter des informations
Bibliographie de Alain Decaux   (167)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (6) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

] LA CHRONIQUE DE GERARD COLLARD - ALAIN DECAUX RACONTE


Citations et extraits (81) Voir plus Ajouter une citation
Alain Decaux
Chocolatiine   01 juillet 2019
Alain Decaux
L'héroïsme le plus pur est celui de la patience.
Commenter  J’apprécie          240
PASCALINE80   04 mai 2020
Victor Hugo de Alain Decaux
Pour ne pas oublier le printemps pendant ce temps confiné :



Printemps

Voici donc les longs jours, lumière, amour, délire !

Voici le printemps ! mars, avril au doux sourire,

Mai fleuri, juin brûlant, tous les beaux mois amis !

Les peupliers, au bord des fleuves endormis,

Se courbent mollement comme de grandes palmes ;

L'oiseau palpite au fond des bois tièdes et calmes ;

Il semble de tout rit, et que les arbres verts

Sont joyeux d'être ensemble et se disent des vers.

Le jour naît couronné d'une aube fraîche et tendre ;

Le soir est plein d'amour ; la nuit, on croit entendre,

A travers l'ombre immense et sous le ciel béni,

Quelque chose d'heureux chanter dans l'infini.
Commenter  J’apprécie          190
belcantoeu   02 mai 2021
Letizia : Napoléon et sa mère de Alain Decaux
Faisant allusion à la liaison connue de sa mère avec M. de Marboeuf, gouverneur de la Corse, et à la protection de celui-ci sur ses enfants, il [Napoléon] expliqua combien il aurait désiré connaitre avec certitude son vrai père... (Citant un certain Colchen) Elle accoucha le 2 septembre d'un fils [Louis] que M. de Marboeuf et Mme de Boucheporn tinrent sur les fonds. Il passe pour constant que M. de Marboeuf en était le père... Louis, qui a été roi de Hollande, n'a dans la figure, ses manières et le caractère aucun trait de ressemblance avec ses frères et ses soeurs, tandis qu'on lui en trouve avec M. de Marboeuf... J'ai quelque fois entendu dire que Napoléon était le fils de M. de Marboeuf. La vérité est qu'à l'époque de sa naissance, en aout 1769, M. de Marboeuf n'avait aucune sorte de rapports avec Mme Buonaparte. Il vivait alors avec Mme de Varèse... mais plus tard?
Commenter  J’apprécie          20
AlexandrePage   07 août 2019
L'énigme Anastasia de Alain Decaux
"Voilà! Les photographies sont prêtes, et je vous les envoie; et à votre mère j'envoie celle où vous êtes en train de prendre le thé. Ici, il ne fait que pleuvoir, c'est une horreur! Il fait froid, il y a du vent, il fait le temps le plus affreux qui se puisse. Hier et aujourd'hui, j'ai eu M. Kostritzki (le dentiste), mais il ne m'a pas fait très mal, et pourtant...



Aujourd'hui, je n'ai eu qu'une leçon, parce que M. Gilliard a dû aller en ville ; moi, naturellement, j'étais enchantée. Dimanche, nous sommes allés au baptême de Catherine, la petite fille de Jean ; elle a hurlé du commencement à la fin, c'était affreux. Papa et notre vieille tante Olga étaient parrain et marraine.



Hier, tante Olga chérie est venue nous voir, mais pas pour longtemps; seulement de 3 heures à 6 heures; elle nous a raconté beaucoup de choses intéressantes; elle s'est beaucoup hâlée et a un peu maigri. Tatiana Andréevna est arrivée, pas chez nous, mais à Strelna; tante nous a dit qu'elle est très fatiguée.



Et voilà. Je vous ai raconté tous les nouveaux. Ah! oui, hier M. Gilliard et Vladimir Nikolaevitch nous ont montré des projections lumineuses. C'était très bien et très intéressant.



Je vous embrasse bien fort. Je salue votre mère. Meilleurs souhaits.



Celle qui vous aime,



ANASTASIA"
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
belcantoeu   03 mai 2021
Letizia : Napoléon et sa mère de Alain Decaux
(Citation du préfacier, le prince Napoléon, à propos de la mère de Napoléon): À peine éblouie par sa gloire, sachant qu'elle lui a tout donné: courage, force, génie, respect de l'ordre et sens du devoir, elle s'efface et reste seule à ne pas perdre la tête au milieu de l'éblouissement du miracle impérial.
Commenter  J’apprécie          10
TheWind   08 mai 2014
Alain Decaux raconte l'Histoire de France aux enfants de Alain Decaux
Ce fils faible, sans volonté, aux nerfs fragiles, écoute sa mère crier qu'un complot protestant se lève contre sa personne et qu'il faut y faire face sur-le-champ. Pendant deux heures, Catherine exhorte, insulte, supplie son fils. Elle jure que le péril, à chaque minute, devient plus grand. Le roi doit se hâter de donner l'ordre de massacrer les chefs. Après quoi les protestants terrorisés se soumettront.

Tant qu'il le peut Charles refuse l'ordre fatal. Avec une habileté diabolique, la reine amène son fils - qui ne sait plus où il en est- à se contredire. Accablé, il se convainc qu'il est incapable d'être un vrai roi. Ce n'est pas contre les protestants que monte sa rage, mais contre lui-même.

- Avez-vous peur ? lui demande tout à coup Catherine.

Il se dresse, furieux. En un instant, il a perdu la raison.
Commenter  J’apprécie          100
Jcequejelis   02 juin 2014
Histoire pour tous [album semestriel n° 25, février 1972] de Alain Decaux
A la fin de l'année 1821, un complot (bonapartiste) contre les Bourbon et le régime né de la Restauration avait été organisé dans l'Est avec, pour centre la ville de Belfort. Les dirigeants occultes de ce mouvement étaient les chefs du parti libéral : La Fayette, d'Argenson, Manuel, auxquels s'étaient joints des militaires en non-activité dont les généraux Tarayre, Thiard, Corbineau et le colonel Fabvier. Le complot bénéficiait du soutien actif de la Charbonnerie locale dont une vente centrale existait à Mulhouse.



1781 - [p. 75] André Montagnon
Commenter  J’apprécie          90
TheWind   18 mars 2014
Les Plus Beaux Manuscrits de Victor Hugo de Alain Decaux
La dernière lettre à Léopoldine

J'écris à ta mère, ma fille chérie, la tournée que je fais dans ces montagnes. Je t'envoie au dos de cette lettre un petit gribouillis qui te donnera quelque idée des choses que je vois tous les jours, qui me paraissent bien belles, et qui me sembleraient bien plus belles encore, chère enfant, si je les voyais avec toi. Ce qui te surprendra, c'est que l'espèce de ruine qui est au bas de la montagne n'est point une ruine : c'est un rocher. Les Pyrénées sont pleines de ces blocs étranges qui imitent des édifices écroulés. Les Pyrénées elles-mêmes, au reste ne sont qu'un grand édifice écroulé. [...]
Commenter  J’apprécie          80
Mimimelie   22 décembre 2015
Victor Hugo de Alain Decaux
D’ordinaire les empires conquérants meurent d’indigestion.
Commenter  J’apprécie          100
Wyoming   17 mai 2020
Nouveaux Dossiers secrets de Alain Decaux
D'ailleurs, une énigme résolue, n'est-ce pas un rêve qui s'efface,
Commenter  J’apprécie          90

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Connaissez-vous bien les fables de La Fontaine ?

D’où provient cette citation: “Tout flatteur vit aux dépens de celui qui l’écoute” ?

l'Âne et le Chien
le Corbeau et le Renard
le Chat, la Belette et le Petit Lapin
la Cigale et la Fourmi

10 questions
149 lecteurs ont répondu
Thème : Jean de La FontaineCréer un quiz sur cet auteur

.. ..