AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.7 /5 (sur 3740 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Nice , le 07/01/1932
Mort(e) le : 19/07/2017
Biographie :

Max Gallo est un écrivain, historien et homme politique français, membre de l'Académie française depuis le 31 mai 2007.

Fils d'immigrés italiens, son père, originaire du Piémont, a quitté l'école après son certificat d'études, sa mère est originaire de la région de Parme, il vit en famille à Nice. Pendant la seconde guerre mondiale, son père rejoint la résistance. L'occupation et la libération vont marquer Max Gallo et lui donner le goût pour l'Histoire ; cependant que son père l'oriente vers des études techniques afin qu'il devienne fonctionnaire.

Il obtient d'abord un CAP de mécanicien-ajusteur, puis un baccalauréat mathématiques et technique au lycée du Parc-Impérial. À 20 ans, il entre dans la fonction publique comme technicien à la RTF, puis il part à Paris pour suivre des cours afin de devenir contrôleur technique. En parallèle, il suit des études d'histoire. En 1957, en pleine guerre d'Algérie, il fait son service militaire comme météorologiste au Bourget où, avec Jean-Pierre Coffe, il fonde un journal antimilitariste.

Reçu à Propédeutique lettres, il est maître auxiliaire à Chambéry et après l'agrégation d'histoire, en 1960, professeur au lycée Masséna. Docteur en histoire, il devient maître-assistant à l'université de Nice et en 1968, enseignant à l'Institut d'études politiques de Paris.

Écrivain à succès fécond, il a publié un grand nombre d'ouvrages, souvent à fort tirage. Ses premiers romans, qu'il qualifie de « politique-fiction », seront publiés sous pseudonyme : Max Laugham.

Dans un style littéraire qu'il appelle lui même « romans-Histoire », qui consiste à s'appuyer sur les ressources historiques en y ajoutant son expérience personnelle et son ressenti par rapport aux événements, il fait de l'histoire un roman.
+ Voir plus
Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Max_Gallo
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (44) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de
Radioscopie : Max Gallo (1974)

Citations et extraits (538) Voir plus Ajouter une citation
migdal   25 juin 2020
Le pont des hommes perdus de Max Gallo
Libre.



Teyssier avait plusieurs fois répété ce mot.



Il avait eu comme un éblouissement.



Et si toute la grandeur et le mystère d'un homme tenaient dans ce petit mot, LIBRE.



Si chacun de ceux qu'il venait de côtoyer, de chasser aussi, les deux femmes — qu'il ose le dire : les deux putains —, le vieux maire, et Victor Rovini, et Jean Carlin, n'avait pas d'abord voulu rester cela, libre, libre de choisir, d'obéir, d’aimer. Et si c’était là, dans ce petit mot, que résidaient la force et la faiblesse de ce peuple, auquel l'étranger pouvait s'associer librement, dès lors qu'il acceptait de rester un homme libre, décidant seul du chemin qu'il voulait suivre ?

« Les hommes naissent libres et égaux en droit. » Libres.



Teyssier avait pensé qu'il avait choisi librement de demeurer à son poste, et d'exécuter un ordre.



« Pour une belle obéissance et tendresse et dévotion d'homme libre », avait encore dit Péguy.
Commenter  J’apprécie          280
Max Gallo
palamede   21 juillet 2017
Max Gallo
Vous, le fils de pauvres immigrés italiens, n'avez-vous pas été victime, à l'époque, de la malédiction du travail, de l'ivresse de l'écriture et des éloges parisiens ?



J'ai souffert du sentiment d'humiliation. C'est ce qu'il y a de plus insupportable et, en même temps, je ne connais pas meilleur moteur. Je devais m'en sortir. Ma grande question est : quel prix faut-il payer pour s'arracher aux déterminismes sociaux et culturels ?



Votre réponse ?



Le prix est incommensurable. On a beau donner un cadre à un enfant, le protéger de l'humiliation, s'il est issu d'une lignée traumatisée, il restera toujours un dissident et un marginal. Raison pour laquelle je trouve les discours sur l'immigration, bien souvent, hors sujet. On ne peut expliquer ce qu'est un immigré que par l'étude de cas individuelle.



(Propos recueillis par Franz-Olivier Giesbert et Saïd Mahrane

Publié le 04/10/2012 par Le Point)
Commenter  J’apprécie          331
Magenta   26 novembre 2012
Le Pacte des assassins de Max Gallo
J'écris pour qu'on ne puisse pas ensevelir les morts sous le silence et les assassiner ainsi une nouvelle fois. J'écris pour qu'ils revivent un jour.
Commenter  J’apprécie          320
migdal   25 juin 2020
Le pont des hommes perdus de Max Gallo
Mais tout cela était dérisoire. Les colonnes de blindés allemandes avaient dû, déjà, par les grandes routes et les larges ponts, enjamber les rivières de France, et peut-être avaient-elles rejoint Bordeaux où le gouvernement, comme en 1870, s'était réfugié.



Alors un pont de plus ou de moins !



Il s'était pourtant redressé. Et il avait commencé à remonter la pente.

Miner et faire sauter ce pont, c'était peut-être le dernier acte qu'il devait accomplir, comme un geste de fidélité aux camarades morts, à ce qu'avaient été les espoirs de sa vie, et tout simplement parce que c’était l’ordre reçu et qu'il devait l’exécuter.



« Puisqu'il faut, ô mon Dieu, qu'on fasse la bataille, nous vous prions pour ceux qui seront morts demain : mon Dieu, sauvez leur âme et donnez-leur à tous, donnez-leur le repos de la paix éternelle », avait dit la Jeanne de Péguy.
Commenter  J’apprécie          190
InstinctPolaire   16 juillet 2012
Une histoire de la Deuxième Guerre mondiale : Tome 1, 1940, de l'abîme à l'espérance de Max Gallo
A Chartres, le préfet Jean Moulin refuse de céder aux Allemands qui veulent lui faire signer un rapport accusant des soldats sénégalais d'avoir violé, torturé et assassiné, des femmes et des enfants.

(...)

Moulin refuse. On le torture. On s'obstine. On le jette dans une cave avec un soldat noir puisque, disent les Allemands, Moulin aime les Noirs. On cire " Demain, nous vous ferons signer. " Jean Moulin ramasse un morceau de verre sur le sol de la cave et se tranche la gorge.

Les Allemands le trouveront baignant dans son sang. Ils le conduiront à l'hôpital.

Commenter  J’apprécie          220
Kassuatheth   20 avril 2017
1941 : Le monde prend feu de Max Gallo
Roosevelt:

"Winston à 100 idées par jour, dont trois ou quatre sont bonnes, les mauvaises langues ajoutent: le malheur c'est qu'il ne sait pas lesquelles"
Commenter  J’apprécie          230
TheWind   09 octobre 2014
La chute de l'empire romain de Max Gallo
Miroir romain, annonces-tu aujourd'hui

la chute de notre civilisation ?

Nous, les lointains héritiers de Rome,

marchons-nous - comme autrefois-

vers notre mort ?

Commenter  J’apprécie          220
Kassuatheth   21 janvier 2017
Les Patriotes, tome 1 : L'ombre et la nuit de Max Gallo
Ce qu'on à souhaité n'arrive jamais comme on aurait voulu.
Commenter  J’apprécie          220
Rouska   26 novembre 2009
Les Romains, Tome 1 : Spartacus : La Révolte des esclaves de Max Gallo
Ce n'est pas la chaîne ni l'empreinte au fer rouge qui font l'esclave, mais ce qu'il pense.
Commenter  J’apprécie          210
Pseudo   30 janvier 2012
Rosa Luxembourg : Une femme rebelle de Max Gallo
L'histoire s'accélérait. Les puissances impérialistes se heurtaient partout. Le parti socialiste (allemand) gagnait des voix (2 107 000 aux élections de juin 1898). Guillaume II se rendait à Jérusalem et à Constantinople en octobre 1898, marquant les ambitions allemandes. On doublait en 1900 les crédits pour la marine de guerre et l'ensemble des Européens, dirigés par le maréchal allemand von Waldersee conduisait une expédition collective en Chine.

Rosa Luxembourg suivait ces évènements avec une lucidité aiguë et, dès janvier 1899, elle prévoyait qu'après le partage de l'Asie et de l'Afrique "la politique européenne n'a[vait] plus de champ pour se développer."

Et, sans doute la première parmi les dirigeants socialistes, elle écrivait : "Un heurt se produira alors... et il ne restera plus aux Etats d'Europe qu'à se jeter les uns sur les autres."

Alors viendrait le temps des révolutionnaires, "la période des crises finales, les merveilleuses perspectives que cela ouvre."
Commenter  J’apprécie          180

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Historiettes historiques ...

"Souviens-toi du vase de Soissons !" aurait dit Clovis, à l’un de ses soldats qui n’avait pas voulu rendre un vase précieux. En représailles, Clovis aurait ...

fendu le crâne du soldat avec une hache
fait enfermer le soldat dans un vase à sa taille
condamné le soldat à faire de la poterie

10 questions
37 lecteurs ont répondu
Thèmes : culture générale , historique , anecdotesCréer un quiz sur cet auteur

.. ..