AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.88 /5 (sur 154 notes)

Nationalité : États-Unis
Né(e) à : Rosine, Kentucky
Biographie :

Alex Taylor est un écrivain, nouvelliste et romancier.

Il a fabriqué du tabac et des briquets, démantelé des voitures d’occasion, tondu des pelouses de banlieue et aussi été colporteur de sorgho pour différentes chaînes alimentaires.

Titulaire d'un MFA de l’Université de Mississippi, il a enseigné l’écriture créative à Western Kentucky University et à l'Université d'État McNeese à Lake Charles, Louisiane. Il est professeur à l'Université d'État de Morehead depuis 2012.

"The Name of the Nearest River" (2010), son premier recueil de nouvelles, a obtenu le prix Linda Bruckheimer de Sarabande Books.

"Le verger de marbre" ("The Marble Orchard", 2015) est son premier roman. À l'occasion du Festival International du Film Policier 2017 de Beaune, Alex Taylor a reçu le Grand Prix du Roman noir étranger.

Ses nouvelles ont été publiées dans diverses revues littéraires notamment Carolina Quarterly, American Short Fiction, The Greensboro Review.

Il vit à Rosine, Kentucky.
+ Voir plus
Source : Gallmeister
Ajouter des informations
étiquettes

Citations et extraits (89) Voir plus Ajouter une citation
iris29   09 février 2017
Le Verger de Marbre de Alex Taylor (II)
Le seul type que je laisserai me rhabiller, c'est le croque-mort.
Commenter  J’apprécie          293
marina53   23 avril 2018
Le Verger de Marbre de Alex Taylor (II)
Tu es jeune, ça se voit. Un type de ton âge, il croit que le monde va se briser s'il tape assez fort. Il croit qu'il peut tenir tête, mais c'est pas comme ça que ça marche. (…) Le monde peut pas se briser. Le mieux qu'on puisse faire, c'est s'écarter de son chemin et espérer passer inaperçu.
Commenter  J’apprécie          270
iris29   08 février 2017
Le Verger de Marbre de Alex Taylor (II)
Etre excentrique, c'est juste être né au mauvais moment .
Commenter  J’apprécie          281
iris29   07 février 2017
Le Verger de Marbre de Alex Taylor (II)
C'était un homme long et mince au teint mat et, sous le ciel blanc, on aurait dit une traînée d'encre émergeant des nuages.
Commenter  J’apprécie          270
marina53   26 avril 2018
Le Verger de Marbre de Alex Taylor (II)
Y a que les enfants et les femmes qui sont assez cons pour suivre leur cœur.
Commenter  J’apprécie          262
marina53   28 avril 2018
Le Verger de Marbre de Alex Taylor (II)
Bon Dieu, (..), je vois pas comment un type comme toi arrive à s'en sortir tout seul. T'es comme une vieille chèvre, hein ? Tu t'en fous d'avoir le cul au soleil tant que t'as la tête à l'ombre. C'est pas vrai ?
Commenter  J’apprécie          240
marina53   29 avril 2018
Le Verger de Marbre de Alex Taylor (II)
Des spasmes de clair de lune traversaient la cime des arbres. La lune elle-même se reflétait dans la rivière, son double tremblant dans les eaux noires, et partout flottait une sérénité qui semblait permanente, un calme qui donnait forme à l'immensité de la nuit.
Commenter  J’apprécie          230
marina53   23 avril 2018
Le Verger de Marbre de Alex Taylor (II)
Il se rallongea en regardant le ciel nocturne et sa pléiade d'étoiles qui lui donnaient l'aspect d'un tesson de faïence carbonisé, des éclats de lumière accumulée zigzaguant dans le vide, les queues de comètes maigrelettes soutenant la sombre coupole des cieux fissurés. Des étoiles s'éteignaient, là-haut. Des planètes étaient percutées, s'enfuyaient dans un lacis convexe et s'embrasaient en volutes troubles qui flamboyaient puis disparaissaient, mais lui était là, dans ce monde, à côté d'un feu dans la chaleur de la nuit.
Commenter  J’apprécie          220
Stelphique   16 août 2016
Le Verger de Marbre de Alex Taylor (II)
On peut pas disparaître dans une ville. (Il agita une main vers la nuit et toute son immensité.) Mais par ici, un type peut juste...s'évaporer.
Commenter  J’apprécie          230
marina53   25 avril 2018
Le Verger de Marbre de Alex Taylor (II)
Les femmes étaient des créatures qu'il fallait déchiffrer, cerner. Les hommes étaient plus simples. Eux tuaient et se faisaient tuer, alors que les femmes lambinaient, se laissaient moudre par le lent broyage des années jusqu'à devenir la poussière qu'on lance au vent.
Commenter  J’apprécie          220

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Puisque vous partez en voyage ... en train !

"La fille du train" passe tous les jours devant la maison de son ancien mari ... en train bien entendu !

Agatha Christie
Jessica Fellowes
Paula Hawkins
Herbert Lieberman

12 questions
16 lecteurs ont répondu
Thèmes : trains , romans policiers et polars , humourCréer un quiz sur cet auteur

.. ..