AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.55 /5 (sur 359 notes)

Nationalité : États-Unis
Né(e) à : Los Gatos, Californie , le 13/12/1915
Mort(e) à : Santa Barbara, Californie , le 11/07/1983
Biographie :

Kenneth Millar, dit Ross Macdonald, est un écrivain canadien et américain de romans policiers. Il est célèbre pour ses romans dans lesquels figure le détective privé Lew Archer.

Kenneth Millar fut élevé à Kitchener, Ontario. Au lycée il rencontra Margaret Sturm (1915-1994) qu'il épousa en 1938. Après leur mariage le couple émigra en Californie, à Santa Barbara.

Il commença sa carrière d'écrivain en adressant des récits aux pulp magazines. C'est pendant ses études à l'Université du Michigan, qu'il acheva son roman "The Dark Tunnel", en 1944.

Il écrivait alors sous le nom de John Macdonald, pour éviter toute confusion avec sa femme qui écrivait, avec succès, sous le nom de Margaret Millar.

Il devint alors John Ross Macdonald, qu'il transforma rapidement en Ross Macdonald, pour cause d'homonymie avec John D. MacDonald.

En 1944-46 il est officier chargé de transmissions sur un navire, puis retourne à l'université et en sort diplômé (PhD) en 1951.

C'est en 1946 dans la nouvelle "Find the Woman" que le détective Lew Archer fait sa première apparition. Puis vient le tour du roman "La Cible mouvante" ("The Moving Target"), en 1949.

En 1964, "The Chill" ("Le Frisson") et "The Far Side of the dollar" ("La face obscure du dollar") ont été couronnés par The Crime Writers Association de Grande-Bretagne.

"La Cible mouvante" a inspiré le scénario de "Harper" (titre français "Détective privé"), film tourné en 1966 avec Paul Newman.

Ross Macdonald a été président de l'Association des auteurs de romans policiers de son pays (Mystery Writers of America).
+ Voir plus
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de
Trois romans comme autant de variations sur les codes du polar. Ancien officier du renseignement israélien, Dov Alfon joue, avec un humour ravageur, des grammaires de l'espionnage et du thriller, entre Paris, Tel Aviv, Jérusalem et Macao. L'Américain William Gay, figure majeure de la littérature du Sud, interprète à sa manière les standards du hard boiled et de la country, sur les traces de Ross McDonald. Quant au Français Olivier Norek, il revisite pied au plancher l'enquête à l'ancienne, dans un village de l'Aveyron, façon Agatha Christie sous amphets. "Unité 8200" de Dov Alfon (Liana Lévi) "Stoneburner" de William Gay (Gallimard) "Surface" de Olivier Norek (Michel Lafon)
+ Lire la suite
Citations et extraits (237) Voir plus Ajouter une citation
iris29   03 février 2017
Noyade en eau douce de John Ross MacDonald
- Vous ne m'avez pas dit qu'on l'avait assassinée, dit Marvell. Vous m'avez laissé croire que c'était un accident . (...)

- Les gens ne sont pas plus morts quand il s'agit d'un meurtre .
Commenter  J’apprécie          330
nameless   23 avril 2018
L'homme clandestin de John Ross MacDonald
C'était samedi, on était au milieu de l'après-midi et la plage était jonchée de corps entassés, vision prophétique d'un avenir où chaque mètre carré de la planète serait occupé.

p. 87
Commenter  J’apprécie          330
marina53   11 septembre 2017
Trouver une victime de John Ross MacDonald
- La solitude, il y en a de toutes sortes, monsieur...comment avez-vous dit déjà ?

- Lew Archer.

- De toutes sortes, répéta-t-il. La meilleure étant celle qu'on se construit pour soi. Il y a de la satisfaction à vivre seul, sans avoir besoin de personne, surtout quand vous êtes vieux.
Commenter  J’apprécie          310
John Ross MacDonald
iris29   07 février 2017
John Ross MacDonald
(...)-, l'accouplement légal des couples mariés n'est qu'une copulation de lapins de clapier apeurés .
Commenter  J’apprécie          315
nameless   21 avril 2018
L'homme clandestin de John Ross MacDonald
Le chauffeur de taxi était du genre loquace. Il parla d'incendies, d'inondations, de tremblements de terre et de marées noires. Pourquoi donc viendrait-il à l'idée de quiconque de vivre en Californie ?

p. 99



Commenter  J’apprécie          300
iris29   06 février 2017
Noyade en eau douce de John Ross MacDonald
Un éclat de haine zébra le bleu océan de ses yeux avant de disparaître, semblable à un aileron de requin .
Commenter  J’apprécie          270
nameless   25 avril 2019
Le cas Wycherly de John Ross MacDonald
Un mensonge qu’on répète peut finir par produire des effets étranges sur l’esprit. Les choses que l’on martèle suffisamment souvent deviennent des vérités provisoires.

p. 119
Commenter  J’apprécie          262
iris29   18 janvier 2017
Cible mouvante de John Ross MacDonald
Vous voulez que je vous y amène ?

- Pourquoi pas ? dis-je . La nuit est encore jeune .

Je mentais . La nuit était vieille et glaçante, et son rythme cardiaque était lent .
Commenter  J’apprécie          260
iris29   27 juin 2018
Trouver une victime de John Ross MacDonald
Je m'étais dit puérilement que je pourrais m'enfuir, tout laisser derrière moi, recommencer une autre vie ailleurs.

- Donc vous voilà.

- Me voilà. J'ai compris que je ne pouvais pas me laisser derrière moi-même.
Commenter  J’apprécie          240
iris29   04 février 2017
Noyade en eau douce de John Ross MacDonald
- Oscar Ferdinand Schmidt est un très joli nom . Ça sonnera bien dans une condamnation pour meurtre.

Il me conseilla d'aller pratiquer la sodomie. Je me retins de le frapper.
Commenter  J’apprécie          240
Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Céréales quiz !

Poursuivis par la police, Walter, un truand sans envergure, et Francesca, sa maîtresse, se réfugient dans un campement de «mondines», ces repiqueuses de riz de la plaine du Pô, où ils découvrent le dur travail des ouvrières agricoles. Ils y font la connaissance de la belle mais dangereuse Silvana. Celle-ci, voyant clair dans le jeu des deux fugitifs, dénonce Francesca au sergent Marco et, une fois la voie libre, devient la maîtresse de Walter. Le truand tombe vite sous le charme de cette femme aux mœurs libres et à l'allure farouche. Les deux amants, sentant tourner le vent, décident de s'enfuir. Le sergent Marco se lance à leur poursuite...

Riz amer
Blé amer
Orge amer
Seigle amer

11 questions
27 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , céréales , films , bd adulte , romans policiers et polarsCréer un quiz sur cet auteur
.. ..